Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonjour à tous,

Je suis tombé sur un reportage TV sur la construction de lignes ferroviaires électrifiés dans des environnements difficiles.

Dans ce reportage, j'ai entendu dire que lorsque le sol était trop dur pour y creuser les fondations des poteaux (ou supports)

on pouvait utiliser un procédé à base de dynamite.

Tout ceci me parait un peu fou et j'aurais voulu avoir votre avis là-dessus?

Est-ce possible? et si oui quelles sont les étapes pour poser un poteau?

Merci d'avance à tous,

Bonne journée,

Jules. okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut, le minage de chantier en bordure de voies ferrées relève de procédures et prescriptions bien spéciales.

Cet acte de travail à base d'explosif n'est pas un acte annodin et doit être accompli par des experts formés et reconnus.

par contre je ne serais dire si la SNCF compte des artificiers dans ses rangs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

Je suis tombé sur un reportage TV sur la construction de lignes ferroviaires électrifiés dans des environnements difficiles.

Dans ce reportage, j'ai entendu dire que lorsque le sol était trop dur pour y creuser les fondations des poteaux (ou supports)

on pouvait utiliser un procédé à base de dynamite.

Tout ceci me parait un peu fou et j'aurais voulu avoir votre avis là-dessus?

Est-ce possible? et si oui quelles sont les étapes pour poser un poteau?

Merci d'avance à tous,

Bonne journée,

Jules. controleursncf

Bonjour Jules

Vous souvenez-vous de la région du monde dont parlait ce reportage ? Et la chaîne et date approximative du reportage, si possible.

En lignes électriques hors ferroviaire, la technique de l'explosif est effectivement employée pour creuser les trous dans lesquels seront coulés les massifs qui supportent les pylones. Elle l'est en particulier en terrain très dur et très difficilement accessible. A titre d'exemple, plus de 130 trous pour pylones électriques ont été creusés par dynamitage dans un granit très dur en Virginie aux USA. Les poteaux ont ensuite été plantés par hélicoptère.

La précision technique de l'explosif est désormais suffisamment maîtrisée par les entreprises spécialisées pour être utilisée en zone urbaine : cf la destruction de certaines tours de grands ensembles.

En ferroviaire, par définition on a une plateforme, neuve ou élargie si besoin lors de l'électrification d'une ligne existante, donc d'une part on a prévu la largeur nécessaire aux poteaux caténaires, et d'autre part on a un chemin pour amener la machine à faire les trous : foreuse en sol dur, sinon simple pelleteuse. Puis on coule les massifs en y implantant les mâts.

Donc, je n'ai pas en tête d'exemple de préparation de trous de poteaux caténaires par dynamitage. D'où mes questions

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La précision technique de l'explosif est désormais suffisamment maîtrisée par les entreprises spécialisées pour être utilisée en zone urbaine : cf la destruction de certaines tours de grands ensembles

Ce qui n' empeche pas les ratés du style le batiment s' effondre pas ou reste debout en équilibre lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En lignes électriques hors ferroviaire, la technique de l'explosif est effectivement employée pour creuser les trous dans lesquels seront coulés les massifs qui supportent les pylones. Elle l'est en particulier en terrain très dur et très difficilement accessible. A titre d'exemple, plus de 130 trous pour pylones électriques ont été creusés par dynamitage dans un granit très dur en Virginie aux USA. Les poteaux ont ensuite été plantés par hélicoptère.

Il me semble qu'au début des années 90, la SCLE (aujourd'hui INEO SCLE) a utilisé cette technique dans le massif central.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre
Il me semble qu'au début des années 90, la SCLE (aujourd'hui INEO SCLE) a utilisé cette technique dans le massif central.
Et comment pensez-vous qu'on été creusés les tunnels au dessus de St Denis prés Martel dans le Lot? (ligne actuelle du chemin de fer du haut Quercy)... Si vous ne me croyez pas, relisez ou revoyez le bouquin qui s'appelle "la rivière Espèrance" ou le téléfilm qui en est sorti. C'est là-bas que ça se passe et qu'a été tourné le film... C'est sur, c'était au dixneuvième siècle mais ce ne fut pas un exemple isolé. La dynamite était utilisée pour faire des excavations et pratiqué par des experts anciens militaires... Elle a d'ailleurs été inventée pour ça. A l'époque, y avait pas dhydraulique ni de brise béton. Les premiers marteaux pneumatiques ont été utilisés sur le chantier du Simplon. Modifié par technicentre
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et comment pensez-vous qu'on été creusés les tunnels au dessus de St Denis prés Martel dans le Lot? (ligne actuelle du chemin de fer du haut Quercy)... Si vous ne me croyez pas, relisez ou revoyez le bouquin qui s'appelle "la rivière Espèrance" ou le téléfilm qui en est sorti. C'est là-bas que ça se passe et qu'a été tourné le film... C'est sur, c'était au dixneuvième siècle mais ce ne fut pas un exemple isolé. La dynamite était utilisée pour faire des excavations et pratiqué par des experts anciens militaires... Elle a d'ailleurs été inventée pour ça. A l'époque, y avait pas dhydraulique ni de brise béton. Les premiers marteaux pneumatiques ont été utilisés sur le chantier du Simplon.

Bien d'accord pour le creusement de tunnels, mais....la question initiale porte uniquement sur les fouilles pour poteaux caténaires :-)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Bien d'accord pour le creusement de tunnels, mais....la question initiale porte uniquement sur les fouilles pour poteaux caténaires :-)
Pas de caténaire sur cette ligne du Lot, OK, mais pourquoi ne pas utiliser cette technique très rapide et facilement contrôlable pour faire des fouilles? Sur la fameuse ligne citée, les poteaux téléphoniques ont été posés, à certains endroits où le sol était trop dur, aprés dynamitage. Paris Toulouse est au bout côté Souillac et je pense bien que cette technique a été employée, pourquoi pas pour des poteaux caténaire.

Je vous rappelle que les premiers constructeurs de lignes étaient d'anciens militaires tout comme les premiers cheminots... Ils utilisaient toutes les méthodes de travail qu'ils avaient à disposition. Il me semble qu'il y a eu des tirs de fait aussi pour la LGV1 pour, il est vrai, déplacer plus facilement de grandes quantités de terres et déblais. Maintenant,l'hydraulique moderne permet de disposer de puissances de travail importantes mais ça ne date pas de très vieux...

Modifié par technicentre
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il me semble qu'au début des années 90, la SCLE (aujourd'hui INEO SCLE) a utilisé cette technique dans le massif central.

J'ai eu confirmation d'un conducteur de travaux de l'époque. Effectivement SCLE a utilisé la dynamite pour des fouille support caténaire, sur Bordeaux et La Tour de Carol. controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...