Aller au contenu
Le Web des Cheminots

SNCF : Recomposition syndicale FO-CFTC


Messages recommandés

CGT et FSU se rapprochent et annoncent des initiatives communes

LE MONDE | 15.09.09 |

La CGT et la FSU vont-elles se retrouver demain dans le même syndicat ?

Les secrétaires généraux des deux organisations, Bernard Thibault et Gérard Aschieri, en ont-ils parlé, samedi 12 septembre, lors d'un tête à tête discret à la Fête de l'Humanité ?

Après un printemps offensif, les syndicats apparaissent désunis pour cette rentrée. Vous êtes militant syndical, que pensez-vous de ce qui semble être un fléchissement du mouvement intersyndical ? Qu'attendez-vous de la rentrée et comment les syndicats peuvent-ils être efficaces, selon vous ? Une sélection des meilleurs témoignages sera publiée sur Le Monde.fr.

Officiellement, la discussion a porté sur les "convergences" et les "actions communes" que vont organiser la CGT et la FSU, l'une sur la formation professionnelle à Caen le 10 novembre et l'autre sur la petite enfance à Toulouse le 21 novembre.

Fusionner ? La question inquiète et divise les rangs de la CGT et de la FSU. A trois mois du congrès de la CGT, du 7 au 11 décembre à Nantes, à cinq mois de celui de la FSU, du 1er au 5 février 2010 à Lille, il n'est pas question de semer le trouble dans l'esprit des militants.

"La question ne se pose pas en ces termes et la FSU ne viendra pas avec armes et bagages, convient la secrétaire confédérale de la CGT, Maryse Dumas. Si cela passe par le haut et que la base n'en veut pas, ce sera une catastrophe avec, à l'arrivée, moins de syndiqués et plus de division."

Pour autant, "aucune organisation ne peut éviter de se poser le problème de son avenir sans réfléchir à des alliances de forces", a confié au Monde, samedi, Gérard Aschieri. Si le secrétaire de la FSU récuse toute perspective de "fusion absorption qui serait une mauvaise approche", il avoue que la réforme de la représentativité, dont la loi a été votée le 20 août 2008, et la situation sociale actuelle accélèrent les processus. "Nous ne pouvons rester éternellement privés du niveau interprofessionnel, il y a des questions sur lesquelles nous devons pouvoir discuter et négocier", fait valoir M. Aschieri.

Les discussions bilatérales ont commencé en fait en mars. Un groupe de travail, réunissant cinq dirigeants de chaque organisation, s'est mis en place. Lundi soir, ce groupe se réunissait à nouveau.

D'un côté, la FSU qui pèse quelque 165 000 adhérents dont 70 000 au SNES dans le second degré et 52 000 au SNUIPP dans le premier degré. De l'autre, la CGT avec 65 000 adhérents à la fédération de l'enseignement, de la recherche et de la culture (FERC) et, au total, quelque 200 000 cartes dans la fonction publique, tous secteurs confondus. La CGT existe dans l'enseignement professionnel, mais ne représente rien dans le premier et le second degré.

Si l'addition n'est pas d'actualité, certains y pensent à moyen terme. Jean-Marc Canon, secrétaire général de l'Union générale des fédérations de fonctionnaires (UGFF-CGT), n'"exclut pas que le mouvement syndical se reconstruise en regroupant des forces aujourd'hui séparées". Richard Béraud, secrétaire général de la FERC-CGT, se veut plus prudent. "Certains veulent mettre la charrue avant les boeufs et aller au-delà d'une simple convergence dans les luttes", dit-il.

Au congrès du SNES, en mars à Perpignan, une résolution a clairement reposé un problème, qui fut à l'ordre du jour de plusieurs congrès de la FSU. "Le SNES oeuvre avec la FSU à l'unification du mouvement syndical autour d'une conception d'un syndicalisme de transformation sociale et de lutte (...)", dit la résolution finale.

De quoi raviver tous les fantasmes. Pour Gilles Moindrot, le secrétaire général du SNUIPP, explique que les enseignants du premier degré n'iront pas à la CGT, mais ils "souhaitent que la FSU travaille avec un maximum d'organisations syndicales". "Avec la CGT, pourquoi pas, dit-il, mais il ne faut pas de relation particulière."

Jean-Michel Drevon, de la tendance Ecole émancipée (historiquement proche de l'extrême gauche et de l'ex-LCR), craint, lui, "une satellisation autour de la CGT" et il souhaite que "le pôle de "transformation sociale" intègre aussi Solidaires". Pour répondre à ce souci, la FSU a décidé aussi de mettre en place un groupe de travail avec Solidaires, dont la première réunion aura lieu mercredi.

Rémi Barroux

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Le grand jeu de la chaise musicale marche à plein régime, peu importe que la chaise soit bancale, il FAUT trouver une chaise!

Le piège à fonctionné à merveille, les apparatchiks sont au cent coups pour conserver leur misérable petite chaise quitte à renier toute dignité, quitte à s'allier entre eux pour bouffer le plus faible et pour mieux se massacrer par la suite...

Pendant ce temps là, la contre-révolution avance de moins en moins masquée.

Bravo, bien joué, les apprentis sorciers on cru pouvoir manipuler le diable. Mais leurs âmes sont déjà en train de se consumer et de consumer tout ce qui les entourent... Ne vous inquiétez pas je ne suis pas devenu curaillous mais je trouve que l'image traduits assez bien, part rapport à notre culture, le grand b*rd*l actuel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le grand jeu de la chaise musicale marche à plein régime, peu importe que la chaise soit bancale, il FAUT trouver une chaise!

Le piège à fonctionné à merveille, les apparatchiks sont au cent coups pour conserver leur misérable petite chaise quitte à renier toute dignité, quitte à s'allier entre eux pour bouffer le plus faible et pour mieux se massacrer par la suite...

Pendant ce temps là, la contre-révolution avance de moins en moins masquée.

Bravo, bien joué, les apprentis sorciers on cru pouvoir manipuler le diable. Mais leurs âmes sont déjà en train de se consumer et de consumer tout ce qui les entourent... Ne vous inquiétez pas je ne suis pas devenu curaillous mais je trouve que l'image traduits assez bien, part rapport à notre culture, le grand b*rd*l actuel.

okokokok

Salut JLC,

Je doute que la base se réunisse, se sera toujours les profs un jour, les cheminots le lendemain, les gazier et les eléctros le sur landemain ect.

Pas foutus de s'acorder au seins d'une même confédération, j'ai un peu peur que se " mariage" ne se face que pour ceux d'en haut de la pyramide.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

okokokok

Salut JLC,

Je doute que la base se réunisse, se sera toujours les profs un jour, les cheminots le lendemain, les gazier et les eléctros le sur landemain ect.

Pas foutus de s'acorder au seins d'une même confédération, j'ai un peu peur que se " mariage" ne se face que pour ceux d'en haut de la pyramide.

Dans confédération , il y a fédération.... !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.