Aller au contenu
Le Web des Cheminots

CCAS d'EDF va t-il achèter une entreprise cotée en bourse


Invité Gnafron 1er

Messages recommandés

Le 02/12/2009

AFP

CCAS d'EDF-GDF-Suez: vote en faveur du rachat de la CIAT (André Trigano)

Le conseil d'administration de la Caisse centrale d'activités sociales (CCAS) des industries électriques et gazières (essentiellement EDF et GDF-Suez) s'est prononcé mercredi en faveur du rachat de la Compagnie internationale André Trigano (CIAT), a-t-on appris de sources syndicales.

Le rachat éventuel d'une société cotée en bourse par un tel organisme, équivalent d'un comité d'entreprise, est une première, selon ces mêmes sources. Une des conditions posées par le CA à ce rachat est la sortie de la cotation.

La CCAS, gérée par la CGT et qui emploie 3.000 salariés, est considérée comme le plus riche CE de France. Elle est aujourd'hui propriétaire de 107 centres de vacances adultes dont 52 villages de toiles.

Le Conseil d'administration, qui compte 18 membres dont 11 de la CGT, était saisi d'un projet de rachat sur la CIAT. Selon plusieurs sources syndicales, 16 membres (CGT, CFDT et FO) se sont prononcés pour, un administrateur CFE-CGC contre. Un autre administrateur était absent.

Ce projet de rachat a provoqué des remous internes à la CGT de la CCAS, et les élus CGT de son comité central d'entreprise ont voté mardi contre son principe, estimant notamment que ce rachat n'était pas nécessaire.

Le montant du rachat s'élèverait à une soixantaine de millions d'euros.

La CIAT se présente comme le numéro un de l'hôtellerie de plein air intégrée, via son enseigne Campéole. Fournisseur de longue date de la CCAS, elle gère 44 campings et villages de bungalows, soit environ 14.000 emplacements et 72.000 lits.

La fédération CGT Mines-Energie explique que ce rachat s'inscrit dans une volonté de développer l'offre d'hébergement du tourisme social. "Nous allons faire basculer le premier opérateur français coté en bourse du tourisme de plein air, dans le giron du tourisme social et solidaire", a expliqué Maurice Marion, porte-parole de la fédération.

Il rappelle que chaque année, la CCAS, qui gère déjà 48.000 lits, était obligée, face aux demandes croissantes des électriciens et gaziers, d'acheter des lits auprès d'autres opérateurs, dont certains issus du tourisme marchand, "pour un volume toujours plus important".

Selon lui, 10% des demandes sur les séjours d'été et 25% sur les séjours d'hiver n'étaient chaque année pas satisfaites par manque de places, soit 5.000 à 6.000 demandes.

La CCAS, qui a déjà près de 678.000 bénéficiaires, entend faire profiter d'autres comités d'entreprises de son nouveau parc, et ouvrir le capital de la CIAT à des partenaires de l'économie sociale.

Selon M. Marion, l'opposition du CCE est liée à des inquiétudes sur l'emploi et les conditions de travail. Mais "l'achat de la CIAT n'aura aucune incidence sur l'emploi à la CCAS", a affirmé la CGT Mines-Energie dans un communiqué interne.

Le chiffre d'affaires de la CIAT a atteint 43,7 millions sur l'exercice 2007/2008, en hausse de 4,9%. La part de l'activité camping est de 79% et 21% pour sa deuxième activité la fabrication et la vente de bungalows toilés.

Le capital de la CIAT est détenu pour 37,7% par la holding AGC, elle même contrôlée par le fonds d'investissement Acto (Groupama private equity).

André Trigano détient 15% de la Ciat et la famille Trigano une partie de AGC.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...