Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Premières bonnes nouvelles pour 2010


Invité Gnafron 1er

Messages recommandés

Sécurité sociale : ce qui va changer au 1er janvier

Le budget 2010 de la Sécurité sociale (branches maladie, retraites, famille et accidents du travail), qui prévoit un déficit record de 30,6 milliards d'euros, a été publié dimanche au Journal officiel. En attendant notamment qu'une baisse sensible du chômage accroisse à nouveau les recettes, sans augmentation des prélèvements obligatoires, le gouvernement se concentre sur la maîtrise des dépenses, en particulier celles de la branche maladie.

Le nouvelles recettes :

- Hausse du forfait hospitalier (augmenté par décret de 16 à 18 euros)

- Doublement du «forfait social» instauré l'an dernier (taxe sur l'intéressement, la participation ou l'épargne salariale). Gain espéré: autour de 400 millions d'euros

- Doublement des prélèvements sociaux sur les retraites «chapeau» et «contribution additionnelle de 30%» sur les retraites «chapeau» excédant 8 plafonds de la sécurité sociale, à la place des cotisations patronales.

- Plus-values mobilières soumises aux cotisations sociales «dès le premier euro»

- «Remise en cause» de l'exonération de prélèvements sociaux dont bénéficiaient jusqu'à présent certains contrats d'assurance-vie en cas de décès du bénéficiaire. Recette prévue: 200 M EUR

- Suppression au 30 juin 2010 des exonérations fiscales des sportifs professionnels liées au «droit à l'image collectif» (DIC)

- Lutte contre la fraude aux allocations logements

- Taxation à 9,5% des gains sur les appels téléphoniques surtaxés passés par des particuliers lors des jeux télévisés et radio.

Grippe H1N1 :

- Coût d'achat global de la vaccination contre la grippe H1N1 évalué à 1,1 milliard d'euros en 2009, pris en charge par l'Etat.

Famille :

- Ouverture aux assistantes maternelles du dispositif de «prêt pour l'amélioration de l'habitat» (PAH) à taux zéro : 10.000 euros sur 120 mois.

Assurance maladie:

- Fixation d'un taux national d'évolution des dépenses de médicaments des établissements de santé et de sanctions en cas de dépassement de ce taux

- Accentuation des contrôles sur les arrêts maladie et les transports sanitaires

- Efforts demandés aux professionnels de santé avec une baisse des tarifs de spécialités comme la radiologie et la biologie (pour 240 M EUR), ainsi qu'aux laboratoires pharmaceutiques. Baisses de prix évaluées à 460 M EUR

- Baisse de 1,4% à 1% pour 2010 du taux déterminant («taux K») le seuil de déclenchement de la clause de sauvegarde à la charge des entreprises qui exploitent des médicaments remboursables.

Personnes âgées:

- Financement de 7.500 places de maisons de retraite

- Financement de 6.000 places de services de soins à domicile et de 3.300 places d'accueil de jour et d'hébergement temporaire

- Création de 140 unités d'hébergement renforcées pour les malades d'Alzheimer les plus gravement atteints et de 600 pôles d'activité et de soins Alzheimer afin de prévenir les troubles du comportement.

Accident du travail et maladies professionnelles

- Instauration d'un système de bonus-malus «plus efficace» dans le champ des accidents du travail, nouvelle incitation financière pour les entreprises qui réalisent des investissements de prévention.

Hôpitaux:

- Report de 2012 à 2018 de la convergence des tarifs facturés par les hôpitaux et les cliniques privées à l'assurance maladie

- Suppression des allègements de charges des hôpitaux privés à but non lucratif.

Handicapés

- 5.500 places nouvelles financées en 2010

- Intégration progressive des frais de transport des handicapés dans le budget des établissements.

Retraites

- Maintien pour l'essentiel de la majoration de durée d'assurance (MDA) de deux ans pour les mères de famille. Certains pères pourront en bénéficier en partie, à de strictes conditions.

Emploi des seniors

- Les invalides capables de poursuivre une activité pourront désormais toucher leur pension d'invalidité jusqu'à l'âge de 65 ans, au lieu de 60.

Source: Le parisien

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

+ 5 % d'augmentation pour les mutuelles en moyenne...

Extrait :

"Emploi des seniors

- Les invalides capables de poursuivre une activité pourront désormais toucher leur pension d'invalidité jusqu'à l'âge de 65 ans, au lieu de 60".

Alors là , jolie pirouette gouvernementale , en effet :

- Avant , les salarié(e)s qui touchaient une pension d'invalidité , étaient mis d'office en retraite à 60 ans .Leur pension d'invalidité étant supprimée , elle était remplacée par une pension de retraite .

Sauf qu'avec les réformes successives des retraites , ces personnes ne sachant combien elles vont toucher de retraite

vont continuer (dans le doute ) à être considéré invalides .Et hop , ainsi , on "bidouille " les chiffres des salarié(e)s demandant une retraite .Et au prochain bilan , Niko la micro- star Danoise , pourra hurler :

"Grâce à nos réformes " , les français partent plus tard en retraite , vous voyez que les Français n'attendaient que cela ......Les emperlousé(e)s comptez vous !

!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut

Si les gouvernements successifs ( peut importe la couleur politique ) redonnaient à la Sécu se qui doit normalement lui revenir, nous en serions pas là. Entre les taxes sur les cigarettes, sur l'alcool etc... le résultat de la branche maladie de la CPAM sera de + 15 milliards d'€ au lieu des déficits chroniques annuels.

a+

Modifié par jeanchristophe
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Entendu à la radio : à monaco, chacun cotise suivant ses revenus mais les remboursements se font aussi suivant les revenus avec 3 tarifs différents suivant le portefeuille de chacun. Pas con sur ce coup. Tu gagnes beaucoup, tu payes plus et tu es remboursé moins.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut a toutes et a tous

l'on vois que l'on vas a la médecine a 2 vitesse tu du fric tu peu te soigner ta rien ou pas grand chose

ben tu fait des sacrifices quoi que des fois il ni a pas le choix .

Donc on fonce au syteme Américain ils veulent nous enlever la sécu ,les vieux doivent ce retourner dans leurs tombes .

Ors que maintenan les armerloks vont avoir la sécu bon c'est pas encorre fait mais je pense qu'ils vont y réussir ,la le Obhama vas réussir il y est presque .

Jespere que pour notre CP il vas falloir faire gaffe et se mobiliser et prés a la riposte s'il le faut

Aller bon réveillons pour ceux et celles qui bossent

Bonne Anée 2010

Garcimore

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.