Aller au contenu
Le Web des Cheminots

l'enjeu des retaites


jackv

Messages recommandés

LES RETRAITES (l'enjeu)

Un autre son de cloche..

Actuellement on nous rebat les oreilles avec :

En 2000 il y avait 2 actifs pour un retraité en 2040 il y aura 1 actif pour un retraité, mathématiquement ce n'est pas possible.

Sous un prétexte de " mathématique" très tronquée on nous enfume,

C'est un peu comme si en 1900 on nous avait dit :

Actuellement 30% de la population est dans l'agriculture, en 2000, il n'y en aura plus que 3 % ce sera la famine..

On oublie actuellement de prendre en compte de nombreux paramètres..

A titre d'exemple :

En 1960 : 4 actifs pour 1retraité

En 2010 :2 actifs pour 1 retraité et peu de problèmes

Les comptes définitifs de la protection sociale (jusque 2004 résultats définitifs = 4 ans de décalage) sont en équilibre à + ou – 1% en fonction des conjonctures sociales.

Bien que les cotisations salariales et patronales sont bloquées depuis 1996 et que la « modération salariale » depuis les années 1980 à fait perdre 0,5 % de salaire par an aux salariés.

La croissance du PIB par an (environ1,5%) depuis cette période fait que les 2/3 de la progression du PIB ,(soit 1%) n'ont bénéficié « qu'aux profits ».Le profit est directement généré par la modération salariale

Il est possible d'AMELIORER le système des retraites

1960 ,4 actifs pour 1 retraité,

PIB 1000milliards € (constants) retraites 5% du PIB 50milliards, restent 950 Milliards d'actifs pour investissements, profits..etc

2010 2 actifs pour 1 retraité, le PIB a doublé

PIB 2000milliards, retraites 13% du PIB, 260milliards, restent 1740milliards pour investissements, profits..etc

2050 1 actifs pour un retraité (PIB aura doublé, chiffre projection du COR)

PIB 4000milliards, avec une retraite à 60ans, 100% meilleur salaire et pas de pension en dessous du SMIG retraites = 20% du PIB soit 800milliards, reste 3200milliards pour investissements, profits..etc, soit prés du double de 2010

Comment améliorer le système

Récupérer les pertes de cotisations patronales gelées depuis 1996

0,5 points par an en 14 ans = 7 points de perdus, c'est d'ailleurs égal a l'augmentation du taux des dividendes des actionnaires sur cette période, qui passe de 2 à 9 points de PIB sur la même période étonnant non ?

Revenir à 2 points de part du PIB pour les dividendes des actionnaires

Augmenter le taux des cotisations patronales de 0,5% chaque année (= ¼ de point du PIB)

En résumé, puisque le PIB croit environ de 1,5% l'an il suffit d'affecte 1/6 du taux de croissance pour les cotisations, nous arriverons au 20% du PIB (2050) et nous pourrons améliorer les retraites actuelles au lieu de les diminuer.

Comment le capitalisme a réussi à « écraser » les revendications

En diminuant la progression des salaires en fin des années 1970 on a interrompu la progression de la part du salaire dans le PIB

En diminuant la place des salaires (%) dans le PIB , on diminue l'emploi ,les salaires, la consommation etc..On crée du chômage

On crée une masse de travailleurs en situation de faiblesse sur le marché du travail pour tuer les revendications.

En commençant par diminuer les salaires d'embauche cela à une incidence sur toute la hiérarchie des salaires. On enclenche le mécanisme de réduction du salaire d'embauche en DECRETANT et qu'1 jeune sur 4 est au chômage, ce qui est faux car il n'y a que 30% des jeunes sur le marché du travail, 70% sont en école. C'est donc 25% de 30% des jeunes qui sont au chômage soit 1/12 c'est la moyenne générale.

Pour « sauver » l'emploi des jeunes, on casse les salaires, pour atteindre les salaires d'embauche de 1975 et maintenir la progression, il faudrait doubler les salaires d'embauche actuels.

Après les emplois « jeunes » on va créer les emplois « vieux » depuis les reformes des retraites commencées en 1993, en 17 ans on constate qu'il n'y a pas de possibilité de prolonger son activité par contre ces mesures retardent la date de liquidation des pensions nous allons arriver à 3 ans pour les hommes et à 7 voir 9 ans pour les femmes entre la mise au chômage et la date de retraite.

Il va donc y avoir, là aussi une réserve de main d'œuvre (après les jeunes) de vieux ayant entre 58 et 66ans qui accepteront n'importe quoi pour survivre jusqu'à la retraite.

En décrétant « immigration 0 », on ne diminue pas l'immigration, mais on crée des travailleurs sans papiers, cela se traduit aussi par une pression à la baisse sur les salaires.

Voila certain principes appliqués pour enfumer les salariés, pour créer le DEFAITISME, car il est nécessaire de renoncer aux maigres acquis pendant que les autres entassent et profitent d'eux au maximum

NB.le système de retraite par répartition est un système (contrairement a l'épargne et au système bancaire) qui fonctionne sans épargne donc sans intérêts mais qui intéresse les banques et les circuits financiers

Extraits de : l'enjeu des retraites de B. Friot sociologue

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est le paramètre productivité complètement passé sous silence dans cette affaire qui devrait permettre en effet à tous de travailler moins longtemps pour produire ce dont on a effectivement besoin.

ces gains de productivité ont été confisqués par l'augmentation de la part actionnariale d'une part, d'autre part par la création de besoins artificiels qu'on appelle société de consommation où ce n'est plus la production qui satisfait les besoins de la population, mais la population qui satisfait les besoins de la production .....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

depuis très longtemps le MEDEF refuse de prendre en compte la productivité comme critère dans le calcul des retraite pour lui, la productivité doit lui revenir intégralement..les salariés doivent se contenter d'une partie de rattrapage de l'inflation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bon soir

en 20ans ils ont réussi a faire rentrer dans la tête de bon nombre de gens que la seule solution était l'augmentation de la durée et par conséquent la diminution des pensions...comment faire pour ouvrir les yeux à un troupeau de moutons ??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bon soir

en 20ans ils ont réussi a faire rentrer dans la tête de bon nombre de gens que la seule solution était l'augmentation de la durée et par conséquent la diminution des pensions...comment faire pour ouvrir les yeux à un troupeau de moutons ??

je suis un incorrigible optimiste. Pour moi ce n'est pas un hasard si Woerth est l'objet de ces assauts actuellement, assauts alimentés par son propre camp .

ça fait déjà un moment qu'on sent une partie de la droite inquiète de la brutalité de cette droite dite décomplexée. La manière dont est conduite la réforme, à coup de pédagogie pendant des mois, puis 5 jours pour discuter du contenu du projet ne donne pas les résultats attendus, et ce n'est pas le sondage du Figaro qui changera ce fait : la grande majorité des Français est maintenant contre le report de l'âge de départ, mesure symbolique de ces MM.

ce qui me laisse à penser qu'à l'automne, on passera aux choses sérieuses, les gens ayant eu le temps de faire leurs comptes. N'oublie pas que bien peu auraient cru au rejet du traité constitutionnel, malgré un quasi consensus de la classe politique, preuve que les gens ne se laissent pas forcément faire toujours et sur tout

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Ce discours est pertinent,

mais... les politiques vont nous ressortir que nous affaiblirions les entreprises a changer le systeme actuel,

on nous repetera qu'elles ne sont plus competitives face a la mondialisation......

Il faudrait un consensus de toutes les forces politiques, pour marteler ce message, ces enjeux,

et surtout la situation passée et actuelle.....

Ne pas oublier que des patrons de PME eux, ne s'en mettent pas forcement plein les fouilles,

les temps sont dures pour elles aussi, officiellement parlant, car faut pas oublier le Black...

Les pistes sont tres nombreuses,

ils ont préféré prendre la plus simple, et surtout celle qui les arrangeait le plus....

Taper sur les ouvriers....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir

@ 5121

je suis aussi plutôt optimiste ,je l'étais fortement jusqu'en 2000, car nous avions réussi à les contenir mais depuis cette date avec ce qui s'est passé , le retournement de l'opinion, puis le vote Sarko, je commence à douter de la nature humaine active actuelle.(je sais je réagis comme un vieux c..que je suis) Mais en 10 ans c'est un véritable rétro pédalage pour la protection sociale, secu ,Cp ,retraite et pour les structures et le fonctionnement de l'entreprise SNCF, et je ne vois guère de signes encourageants...il a fallu plusieurs mois de mobilisation et l'annonce du programme sur les retraites pour que cela bouge un peu plus sérieusement le 24/06.

La préparation ,l'organisation du dernier mouvement à la sncf était nul pour toutes les parties( on a sacrifié les militants des différents syndicats qui menaient l'action) ce n'était vraiment pas une préparation et une organisation pour un mouvement de masse , c'est pour cela que cela a dégénéré

Comment va être appréhendé la suite ??le vers est dans le fruit ? j'espère que non

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...
Invité necroshine

"Guignol" ou "supermenteur", voir meme "super mouillé" fait monter la pression :

http://www.lemonde.f...l#xtor=RSS-3208

A l'approche de la journée de mobilisation du 7 septembre, le ministre du travail, Eric Woerth, a prévenu jeudi que les manifestations, "certainement très importantes", ne changeront pas la réforme des retraites. Les syndicats et l'opposition de gauche appellent à une journée nationale contre la réforme, qui relève de 60 à 62 ans l'âge légal de départ en retraite. Le texte doit être examiné à partir du 7 septembre à l'Assemblée nationale.

"On aborde la manifestation du 7 de façon évidemment extrêmement sérieuse", a dit Eric Woerth devant l'Association des journalistes économiques et financiers. "Et en même temps, je me dis : ce n'est pas ça qui peut faire changer la réforme des retraites parce que si on change fondamentalement notre réforme, au fond il n'y a plus de réforme des retraites", a-t-il ajouté. Selon le ministre du travail, "il faut à la fois être ferme parce que c'est l'intérêt national, c'est l'intérêt général des Français, mais en même temps il faut écouter, ouvrir sa porte, ses oreilles, sa fenêtre, son esprit à ce qui se dit, nous l'avons déjà beaucoup fait".

L'exécutif s'est jusqu'à présent montré inflexible sur le report de l'âge légal de départ en retraite, qu'il considère comme le paramètre principal pour juguler les déficits croissants des régimes de retraite. Son projet vise à équilibrer les comptes de retraites en 2018, date à laquelle une nouvelle réforme serait nécessaire. Il a en revanche laissé ouverts trois sujets : la pénibilité, les carrières longues et les polypensionnés et dit qu'il déposerait des amendements au Parlement qui tiendraient compte des demandes des syndicats sur ces thèmes. "On peut aller probablement un peu plus loin sur la pénibilité", a ajouté Eric Woerth, en précisant que la teneur des amendements qui seront déposés par le gouvernement à l'Assemblée n'était pas encore tranchée.

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"On peut aller probablement un peu plus loin sur la pénibilité"

enf ... le dispositif prévu concernerait à peu près 10000 (dix mille) personnes sur les 700000 départs annuels !

le un peu plus loin est vraiment se foutre du monde ! cartonrouge cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Voici la liste complète des manifestations du mardi 7 septembre 2010.

01 - Ain

Bourg en Bresse -> 14h30, départ Champ de foire

Belley -> 17h30, devant la mairie

02 - Aisne

Château-Thierry -> 17h30, Place Paul Doumer

Soissons -> 15h, Place de la République

Laon -> 15h, place Lafayette

Chauny -> 15h, maison des syndicats

St Quentin -> 17h, place de la République

03 - Allier

Moulins -> 15h, lycée Banville

Montluçon -> 15h, Place Jean Dormoy (St Paul)

Vichy -> 15h, Place de la Poste

04 - Alpes-de-Haute-Provence

Digne -> 11h, Place de Gaulle

Manosque -> 11h, Porte Saunerie

05 - Hautes-Alpes

Gap -> 10h30, Esplanade de l'Hôpital

Briançon -> 11h, Place de l’Europe

06 - Alpes-Maritimes

Nice -> 10h, Place Masséna

Grasse -> 17h30, place Cresp

Toulon -> 10h, place de la Liberté

Draguignan -> 10h, sous-préfecture

07 - Ardèche

Privas -> 10h30, devant la préfecture

Annonay -> 14h, usine Faya

Aubenas -> 14h, ZAC Ponson - Moulon

Le Cheylard -> 10h, devant la mairie

08 - Ardennes

Charleville Mézières -> 10h, Place Ducale

09 - Ariège

Pamiers -> 10h, place Millane

10 - Aube

Troyes -> 13h30, place Jean Jaurès

Romilly -> 16h30, sur le parking de la bibliothèque Mitterrand

11 - Aude

Carcassonne -> 9h30, square André-Chénier

Narbonne -> 10h, devant le Théâtre

12 - Aveyron

Rodez -> 14h, devant le Medef

13 - Bouches-du-Rhône

Marseille -> 10h30, Vieux Port

Arles -> 10h30, Place de la République

14 - Calvados

Caen -> 10h, place Saint Pierre

Lisieux -> 10h, place François Mitterrand

Vire -> 17h, porte de l’horloge

15 - Cantal

Aurillac -> 10h30, place des Carmes

Saint-Flour -> 17h, allées Pompidou

16 - Charente

Angoulême -> 10h, Gare

17 - Charente-Maritime

La Rochelle -> 10h30, Gare SNCF

Saintes -> 10h30, devant le palais de Justice

Rochefort -> 10h30, place Colbert

Jonzac -> 17h30, rendez-vous au jardin public

18 - Cher

Bourges -> 10h30, Place Séraucourt

Vierzon -> 10h30, Forum République

Saint-Amand -> 10h30, Place Carrée

Saint-Florent-sur-Cher -> 10h30, Place de la République

La Guerche-sur-l’Aubois -> 11h, Place du Général de Gaulle

19 - Corrèze

Brive -> 10h, place Thiers

Tulle -> 15h, place de la Gare

Ussel -> 15h, place de la République

Pompadour -> 14h, place du chateau

2A - Corse-du-Sud

Ajaccio -> 10h, carrefour de la préfecture

2B - Haute-Corse

???

21 - Côte-d'Or

Dijon -> 14h30, Place de la Libération

Montbard -> 17h, place Gambetta

Beaune -> 10h, porte Saint Nicolas

22 - Côtes-d'Armor

Saint Brieuc -> 10h30, Place de la liberté

Dinan -> 11h, esplanade de la Résistance

Lannion -> 11h, parking de La Poste

Guingamp -> 10h30, l’Echiquier (place du Champ-au-Roy)

23 - Creuse

Guéret -> 10h, préfecture

24 - Dordogne

Périgueux -> 10h30, Palais de Justice

Sarlat -> 17h, Place Grande Rigaudie

Bergerac -> 16h30, devant le Palais de Justice

25 - Doubs

Besançon -> 14h, Place de la Révolution

Montbéliard -> 14h, Champ de Foire

Pontarlier -> 17h30, Place d'Arçon

26 - Drôme

Valence -> 14h30, Champ-de-Mars

Montélimar -> 14h30, devant le Théâtre

27 - Eure

Evreux -> 10h, départ du Pré du Bel Ebat

28 - Eure-et-Loir

Chartres -> 10h, place de Epars

29 - Finistère

Brest -> 10h30, place de la Liberté

Quimper -> 10h30, place de la Résistance

Morlaix -> 10h30, devant l'hôtel de ville

Quimperlé -> 10h30, place de Coat Kaer

30 - Gard

Nîmes -> 15h, devant la préfecture (avenue Feuchères)

Alès -> 10h, devant le lycée Jean-Baptiste Dumas

Bagnols-sur-Cèze -> 10h30, devant La Poste (Boulevard Gambetta)

Uzès -> 10h, Esplanade

31 - Haute-Garonne

Toulouse -> 14h30, Place Arnaud Bernard

Saint-Gaudens -> 15h, Place Jean-Jaurès

32 - Gers

Auch -> 10h, devant le Medef (face au Moulinas)

33 - Gironde

Bordeaux -> 11h, allées Tourny

34 - Hérault

Montpellier -> 15h, Place du Nombre d'Or

Béziers -> 10h, Bourse du travail (Boulevard F. Mistral)

Sète -> 10h, devant la mairie

35 - Ille-et-Vilaine

Rennes -> 11h, Avenue Janvier

Redon -> 11h, devant la Sous Préfecture

Saint Malo -> 11h, Place de l'ancienne gare

Fougères -> 17h15, devant la Sous Préfecture

Vitré -> 17h30, Place de la Gare

36 - Indre

Châteauroux -> 11h, Place de la République

Issoudin -> 15h, place du Sacré Cœur

37 - Indre-et-Loire

Tours -> 10h, Place de la Liberté

38 - Isère

Bourgoin-Jallieu -> 10h, parking Diederich

Grenoble -> 10h, place de la Gare SNCF

Roussillon -> 10h30, Place de la République

Vienne -> 14h30, Champ de Mars

La Tour du Pin -> 10h, Z.I. des Vallons de la Tour

39 - Jura

Lons le Saunier -> 14h30, place de la Liberté

Dôle -> 10h, Avenue de Lahr

St Claude -> 10h, sous-préfecture

40 - Landes

Mont-de-Marsan -> 10h30, avenue Foch

41 - Loir-et-Cher

Vendôme -> 10h30, Place de la Liberté

Blois -> 14h30, Parc des Expositions

Romorantin -> 10h30, Sous préfecture

42 - Loire

Roanne -> 10h15, bourse du travail

Saint-Etienne -> 10h15, devant la gare de Châteaucreux

43 - Haute-Loire

Puy-en-Velay -> 10h30, place Cadelade

44 - Loire-Atlantique

Nantes -> 14h30, Place du Commerce

Saint-Nazaire -> 14h30, au Ruban Bleu

Châteaubriand -> 14h30, place de la mairie

Ancenis -> 14h30, carrefour de la station Esso (RN 23)

45 - Loiret

Gien -> 10h30, Place Jean Jaurès

Montargis -> 10h30, Place du Pâtis

Orléans -> 10h30, Place du Martroi

46 - Lot

Cahors -> 14h30, place Mitterrand

Figeac -> rendez-vous devant le lycée Champollion

47 - Lot-et-Garonne

Agen -> 10h, Place de la Préfecture

Marmande -> 14h30, Esplanade du Maré

48 - Lozère

Mende -> 17h, Place de la Chicanette

49 - Maine-et-Loire

Angers -> 10h30, place Leclerc

Cholet -> 10h30, place Travot

Saumur -> 10h30, place de la Mairie

Sègre -> 17h, place du port

50 - Manche

Cherbourg -> 10h30, Place Napoléon

Saint-Lô -> 10h30, Place de la Mairie

Coutances -> 10h30, Hôtel de Ville

Granville -> 18h, Agora

Avranches -> 14h30, devant la mairie

51 - Marne

Châlons-en-Champagne -> 10h, maison des syndicats (place de Verdun)

Reims -> 10h, maison des syndicats

Epernay -> 10h, Place Carnot

Vitry-le-François -> 10h, Espace Lucien Herr

Sainte Menehould -> 10h, parking super U

52 - Haute-Marne

Chaumont -> 17h, place de l'Hôtel de ville

Saint-Dizier -> 17h30, place de la mairie

53 - Mayenne

Laval -> 10h, devant la préfecture

54 - Meurthe-et-Moselle

Nancy -> 14h, place Stanislas

Longwy ->, 14h30, Place Darche

55 - Meuse

Verdun -> 10h, Place du 8 Mai 1945

Barc le Duc -> 14h30, Gare SNCF

56 - Morbihan

Lorient -> 10h, Maison des Syndicats (place Cosmao Dumanoir)

Vannes -> 10h, La Rabine

Pontivy -> 10h, La Plaine

Belle-Ile-en-Mer -> 10h, Le Port

Ploërmel -> 10h, Maison des syndicats

57 - Moselle

Metz -> 14h30, place de la Gare

58 - Nièvre

Cosne-sur-Loire -> 16h, devant La Poste

Nevers -> 16h, devant la Bourse du travail

59 - Nord

Armentières -> 9h15 Place Jules Guesde

Cambrai -> 10h face à l’Hôtel de Ville

Douai -> 10h Place d’Armes

Dunkerque -> 15h Place Jean Bart

Maubeuge -> 10h Espace Rive Gauche

Valenciennes -> 10h30, place d'Armes

60 - Oise

Beauvais -> 14h30, place du jeu de Paume

Compiègne -> 10h, cours Guynemer

Creil -> 10h, place Carnot

61 - Orne

Alençon -> 10h30, Pyramide

Flers -> 10h, Place du Marché

Argentan -> 10h, place du général Leclerc

62 - Pas-de-Calais

Lille -> 14h30, Porte de Paris

Arras -> 10h, place de la gare

Boulogne -> 9h30, quai gambetta

Bruay -> 8h30, rassemblement parc de la porte Nord

Calais -> 9h, place de la mairie

Lens -> 10h, place du Cantin

63 - Puy-de-Dôme

Clermont-Ferrand -> 10h, place du 1er Mai

64 - Pyrénées-Atlantiques

Pau -> 10h30, place de Verdun

Bayonne -> 10h30, place St Ursule

65 - Hautes-Pyrénées

Tarbes -> 10h, Bourse du Travail

66 - Pyrénées-Orientales

Perpignan -> 10h, Place Catalogne

67 - Bas-Rhin

Strasbourg -> 14h30, place de la Bourse

68 - Haut-Rhin

Colmar -> 11h, devant la préfecture

Mulhouse -> 16h30, place de la Bourse

69 - Rhône

Lyon -> 10h30, Manufacture des Tabacs

70 - Haute-Saône

Vesoul -> 9h, devant la mairie

71 - Saône-et-Loire

Mâcon -> 15h, place Genevès

Châlon sur Saone -> 15h, maison des syndicats

Le Creusot -> 15h, devant l’Alto

Montceau les Mines -> 17h, place de la Mairie

Digoin -> 15h, Place de la grève

72 - Sarthe

Le Mans -> 9h30, devant le Palais des Congrès

73 - Savoie

Chambéry -> 14h30, Place Caffe

Albertville -> 14h30, Place de la Sous-Préfecture

Saint-Jean-de-Maurienne -> 14h30, Place du Champs de Foire

74 - Haute-Savoie

Annecy -> 10h, devant la préfecture

Thonon les Bains -> 18h, square Aristide Briand

75 - Paris

Paris -> 14h, Place de la République

76 - Seine-Maritime

Dieppe -> 10h30, gare SNCF

Eu -> 10h, place Guillaume le Conquérant

Fecamp -> 14h30, Maison des Syndicats

Le Havre -> 10h, Franklin

Rouen -> 10h, Cours Clemenceau

Lillebonne -> 14h, devant le Théâtre Gallo-romain

77 - Seine-et-Marne

Rendez-vous à Paris (14h, Place de la République)

78 - Yvelines

Rendez-vous à Paris (14h, Place de la République)

79 - Deux-Sèvres

Thouars -> 11h, place Flandre Dunkerque

Bressuire -> 17h30, place Saint Jacques

Niort -> 11h30, place de la Brèche

80 - Somme

Doullens -> 10h30, hôtel de ville

Amiens -> 14h30, devant la maison de culture

Abbeville -> 15h, hôtel de ville

Friville Escarbotin -> 14h30, parking Intermarché

81 - Tarn

Albi -> 14h30, place du Vigan

82 - Tarn-et-Garonne

Montauban -> 15h, Esplanade des Fontaines

83 - Var

Draguignan -> 10h, devant la sous-préfecture

Toulon -> 10h, place de la liberté

84 - Vaucluse

Avignon -> 10h, devant la Préfecture Chabran

85 - Vendée

La-Roche-sur-Yon -> 14h, place Napoléon

86 - Vienne

Poitiers -> 10h, Place de Provence

87 - Haute-Vienne

Limoges -> 10h, Place de la République

88 - Vosges

Epinal -> 14h30, devant la préfecture

89 - Yonne

Auxerre -> 15h, Maison des Syndicats

Saint-Florentin -> 10h, port du canal

Sens -> 10h, marché couvert

Châtelleraut -> 10h, esplanade François Mitterrand

90 - Territoire de Belfort

Belfort -> 10h, Maison du Peuple

91, 92, 93, 94, 95

Rendez-vous à Paris (14h, Place de la République)

971 - Guadeloupe

Pointe-A-Pitre -> 8h30, devant la mairie

972 - Martinique

Fort-de-France -> 8h30, maison des syndicats (Jardin Desclieux)

974 - Réunion

Saint-Pierre -> 9h, devant la Mairie

Saint-Denis -> 9h, devant le Petit Marché

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir ,

UNE BONNE RAISON POUR AVANCER LE DEPART DE L'AGE A LA RETRAITE :

Un Allemand distribue de l'argent pour fêter sa retraite

Distribuer ses deniers en pleine rue peut susciter la méfiance. La police allemande a été appelée jeudi pour examiner le cas d'un homme qui distribuait gratuitement de l'argent aux passants pour fêter sa retraite.

Se trouvant dans la bien nommée "Frohsinnstrasse" (rue de la gaieté) à Aschaffenburg en Bavière, le nouveau retraité arborait une pancarte autour du cou expliquant sa générosité aux passants: "Je ne suis pas au chômage ou SDF. J'ai une femme. Je suis sain d'esprit. C'est pour cela que je voudrais vous donner un euro".

Guère convaincu par cet accès de bienfaisance, un habitant a cru à une escroquerie et prévenu la police. Les agents municipaux ont été surpris d'entendre que l'homme voulait seulement partager avec des inconnus son bonheur d'être un frais retraité.

Ils ont décidé de le laisser faire, estimant qu'il n'y avait après tout aucune loi interdisant quelqu'un de distribuer gratuitement ses deniers.

(ats / 10 septembre 2010 20:52)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut: France: l'Assemblée nationale vote la fin de la retraite à 60 ans

PARIS - L'Assemblée nationale a voté vendredi,A MAIN LEVEE , le relèvement de 60 à 62 ans, à l'horizon 2018, de l'âge minimal de départ en retraite, mesure-phare du projet de loi sur la réforme des retraites en France combattue par la gauche et les syndicats.

L'assemblée a également adopté l'une des mesures-phare de la réforme, qui repousse de 65 à 67 ans l'âge de la retraite sans décote quel que soit le nombre d'années de cotisation.

Le vote sur l'ensemble du texte aura lieu mercredi. Le projet de loi sera ensuite débattu au Sénat fin septembre.

Mardi, les syndicats, très hostiles à la réforme, ont réussi à mobiliser plus d'un million de personnes dans les rues du pays (jusqu'à 2,7 millions selon la première centrale, la CGT).

Ils ont appelé à de nouvelles grèves et manifestations le jeudi 23 septembre mais l'exécutif a toujours exclu catégoriquement toute modification de ce volet clef de son texte.

L'âge légal de départ en retraite est fixé à 60 ans depuis 1983. Il avait alors été abaissé de cinq ans lors du premier septennat du président socialiste François Mitterrand.

(©AFP / 10 septembre 2010 23h42)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...