Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Les Cheminots Et La Guerre...


Invité krisamv

Messages recommandés

Le musée Jean Moulin ouvre ses portes à l’émouvante exposition Les cheminots dans la Résistance qui rend hommage aux actes de Résistance menés par les cheminots durant la seconde guerre mondiale.

Petit retour en arrière…

Septembre 1939, la toute jeune SNCF est réquisitionnée par l’état-major français. Un quart des cheminots partent au front tandis que 40 000 retraités sont rappelés.

Mai 1940, la Convention d’Armistice met la SNCF à la disposition des autorités d’occupation. A partir de juillet, les cheminots sont soumis aux lois de guerre allemandes, tout écart est sanctionné de peines très dures, allant jusqu’à la peine de mort.

C’est dans ce contexte que s’inscrivent les actions de résistance des cheminots français. Toutes les formes d’actions sont imaginées: cachettes dans les fourgons, prêts de brassards, d’uniformes ou de casquettes SNCF, ralentissement des convois pour permettre le saut des passagers, diffusion de la presse clandestine, service de renseignements sur les plans de transport allemands, lenteur du travail, sabotage des voies …

Le bilan humain est lourd: plusieurs centaines de cheminots fusillés, plus de 1 100 cheminots morts en déportation sur 2 480 déportés, 2 361 tués en service ou hors service, par bombardements, balles ou mines…

La France a su reconnaître ces actes de bravoure en accordant à la SNCF la croix de guerre et la légion d’honneur à titre militaire, hommage unique rendu à une entreprise et à ses personnels.

En apportant sa participation et son soutien à l’exposition, la SNCF souhaite rendre un nouvel hommage aux cheminots, pour que nul n’oublie.

Exposition ouverte tous les jours de 10h00 à 18h00 du 29 novembre 2005 au 15 avril 2006, sauf lundis et jours fériés. Mémorial du Maréchal Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris. Musée Jean Moulin.

Jardin Atlantique – 23 allée de la 2e DB – Paris 15e

Plein tarif : 4 euros, Tarif réduit : 3 euros, Tarif SNCF : 2 euros, Tarif jeune : 2 euros

saboteur0xk.jpg

Modifié par krisamv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je vous rappelle à ce propos que je suis le secrétaire d'un jeune association "Rail & Mémoire" dont le but est de recenser les cheminots fusillés et morts en déportation

Pour l'heure nous avons recensé un peu plus de 300 noms

Nous demandons à celles et ceux qui le peuvent de nous fournir Photos de plaques commémoratives de gare et monuments de gare et aussi des renseignements sur d'éventuels cheminots concernés de l'époque (avec photo si possible )

Le but étant à terme de faire paraître un ouvrage pour honorer leur mémoire ( sur le style du livre " le maitron" Cheminots & Militants )

merci pour votre aide éventuelle

en fichier joint l'affichette de présentation de notre association à diffuser largement

por contact railetmemoire@wanadoo.fr

message d'origine supprimé pour plus de lisibilté

tract_R_M_version_4RV.doc

Modifié par krisamv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur mon chantier (Batignolles) il y a une plaque commémorative fleurie régulièrement, je peux faire et t'envoyer une photo la semaine prochaine revoltages

sympa !merci ........

1 photo dans le contexte et une autre que l'on puisse lire les noms

à plus

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut ,

Un livre issu d'un colloque de l' AHICIF :

" Une entreprise publique dans la guerre la SNCF " 1939 1945

éditions puf paru en 2001 donne des infos intéressantes pour cette période .

Ce sont les Actes du Colloques précédent

Vient d'avoir lieu le 4 Décembre le Colloque " Les cheminots dans la Résistance"

Les Actes paraîtront en Janvier 2006 en principe

Edité par l'AHICIF

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 13 années plus tard...

La SNCF sous l’Occupation, racontée sans manichéisme

Lorsque le film de René Clément, La Bataille du rail, est projeté au premier Festival de Cannes, son accueil chaleureux

Le documentaire de Catherine Bernstein fait une lecture nuancée du rôle des cheminots pendant la guerre. le film distingue les options des dirigeants, dont la latitude est mince, puisque le rail, devenu le mode de transport quasi exclusif, est piloté par l’Etat français collaborationniste. ..

A la base, l’attitude est tout autre. L’esprit de corps des cheminots et le besoin de disposer d’un savoir-faire précieux ont ménagé la corporation des épurations antisyndicales et anticommunistes. Attentisme et prudence seront donc de mise, jusqu’à ce que les actes de désobéissance et de sabotages se fassent plus spectaculaires, quand la mobilisation se fait plus forte, dès l’entrée en guerre de l’URSS et la contrainte du travail obligatoire, le STO

https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/11/21/la-sncf-sous-l-occupation-racontee-sans-manicheisme_6019953_3246.html

Léon Bronchart (1896-1986), seul conducteur de la SNCF à avoir refusé de conduire un train de prisonniers politiques, à Montauban fin octobre 1942. Ce qui lui valut suspension, avant que ses actes de résistance ne le conduisent dans les camps

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...