Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Pénurie de sel de déneigement - Un trafic pour VFLI


kerguel

Messages recommandés

Certes, parmi les stocks répartis sur l'ensemble du territoire certains sont à sec, mais au niveau national, il y a t'il pénurie ?

Un article de Midi libre affirme le contraire. Il y a également des éléments intéressants sur le transport du sel qui se fait quasi exclusivement par la route.

http://www.midilibre.com/articles/2010/12/29/NIMES-Sel-de-deneigement-strategique-1494904.php5

Sel de déneigement : stratégique

Alors que beaucoup d'élus du Nord du pays se plaignent de manquer de sel de déneigement en ce mois de décembre glacé, les Salins du Midi ont un tout autre discours : le sel ne fait pas défaut, il y en a même trop à Aigues-Mortes. Mais le site, dit le président des Salins Pierre Lévi, est handicapé par ses coûts de production et son enclavement, le transport du sel par voies fluviale et ferrée étant en panne, malgré les belles promesses du Grenelle de l'Environnement. Résultat : alors qu'il y a un canal et des voies ferrées qui sont faits pour, la quasi-totalité de la production part en camions (jusqu'à 500 par jour l'hiver dernier) qui polluent, esquintent les routes et renchérissent le prix du sel livré.

D'où la volonté annoncée de la compagnie de cesser le sel de déneigement à Aigues-Mortes et de spécialiser les Salins de Giraud dans cette production à laquelle contribuent également les mines de Varangéville (Meurthe-et-Moselle) et différents salins que le groupe exploite en Espagne et en Tunisie, qui concurrencent ses propres sites français.

Pour l'ensemble des élus camarguais et les syndicats du site, arrêter de produire du sel de déneigement à Aigues-Mortes consiste à affaiblir volontairement le site, tuer de l'emploi, favoriser l'importation de sel - bonjour le bilan carbone et la désindustrialisation qui frappe le pays - et exposer la France à de sérieux risques de pénurie. L'épisode neigeux de ce mois-ci, qui prouve la nécessité de pouvoir compter sur de gros stocks de sel de déneigement situés en France (et non à des milliers de kilomètres) en cas de coups durs, renforce les syndicats dans cette analyse. « La vente du Lairan va réduire de 40 % nos capacités de production de sel de déneigement et ce sera irréversible car celles de Giraud et de Varangéville sont limitées. Il faudra faire venir du sel étranger, alors qu'on a tout ce qu'il faut sur place. Et tout ça parce que les actionnaires veulent récupérer du cash. Ils demandent aux pouvoirs publics de désenclaver le site et on est d'accord avec ça, mais qu'ils s'engagent, en échange, à en conserver les capacités de production ! », disent les représentants du personnel.

J'ai en mémoire d'avoir vu (d'accord il y a 2 décennies) l'affrêtement en urgence de train de sel de déneigement vers la Normandie pour les stocks de la DDE.

Modifié par kerguel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

VFLI a enlevé un marché de transport de sel de déneigement au pied levé.

L'information sur le site de VFLI : http://www.groupe-vfli.com/actualites/actualites.php?IDA=37

07/01/2011 : VFLI REPREND UN TRAFIC DE SEL DE DENEIGEMENT A LA ROUTE

Le 5 janvier à 17H24, le premier train de sel opéré par VFLI pour la société ROCK (filiale du groupe Salins, spécialisée dans la commercialisation des sels de déneigement) est parti d’Aigues Mortes (30) pour arriver à Riom (63) à 5h15. De nombreux camions l’attendaient pour alimenter les plateformes des Directions Départementales du Territoire de la région. La rame déchargée est repartie le soir même à 21h30 pour Aigues-Mortes. En juillet dernier, VFLI avait répondu à un appel d’offre concernant l’acheminement de trains de sel au départ d’Aigues-Mortes vers 5 destinations (Riom, Ambronay, Grenoble, Marles-en-Brie, Fleury-les-Aubrais). Soucieux d’assurer une prestation de qualité, VFLI a proposé au client de démarrer par une première campagne de 10000 tonnes sur la liaison Aigues-Mortes - Riom, du 5 janvier au 15 février 2011 (17 trains au total du 5 janvier au 15 février). A l’automne 2011, le trafic sera élargi à l’ensemble des relations souhaitées par le client. Depuis 3 ans, ROCK recourrait exclusivement à des solutions routières pour acheminer son produit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et les modifications au titre du certificat de sécurité ? au pied levé....

et les etudes de ligne des ADC VFLI ? au pied levé...

:blink:

Fabrice

Qu'est qu'il me fait Fabr là koiquesse

Quand j'ai utilisé le terme usuel au pied levé, il n'y avait aucune allusion sur un quelconque manquement.

Si le marché avait été emporté par Fret SNCF j'aurai probablement utilisé le même terme.

Je t'invite à relire le sujet que j'ai présenté à l'origine qui était Pénurie Sel de déneigement ; je l'ai complété hier par-Un trafic pour VFLI.

Comme je l'avais dit dans le sujet, j'ai déjà connu cette situation il y a plus de 2 décennies, où en période d'hiver, Fret SNCF, unique opérateur certes, acheminait au dernier carat, les trains de sel pour reconstituer des stocks.

Alors que fin décembre, la presse et les services d'état commençaient à évoquer la pénurie de sel et que de fait les camions étaient bloqués, la solution pouvait être le transport par voie ferroviaire. Le sujet date tout de même du 30 décembre ; sans aucun doute doute j'ai été été visionnaire :blush:

Bon allez, pas de quoi se braquer d'avantage :cool:

PS : j'espère que Fabr ne va pas se lever du "mauvais pied" ce matin lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et les modifications au titre du certificat de sécurité ? au pied levé....

et les etudes de ligne des ADC VFLI ? au pied levé...

:blink:

Fabrice

Rhooooooo ............. voyons, voyons !!! Comme tu es médisant vis à vis de nos collègues !!!lotrela

Modifié par SNCF 21
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

21/12/2010 Modification du certificat de sécurité à VFLI Le 21 décembre 2010, l’EPSF a autorisé la modification du certificat de sécurité de l’entreprise ferroviaire VFLI.

VFLI est à présent la troisième entreprise à pouvoir assurer des services ferroviaires sur l’ensemble des lignes du réseau ferré national où sont offertes des capacités d’infrastructure pour le transport de fret (hors lignes à grande vitesse).

Pour Info.

source : http://www.securite-ferroviaire.fr/fr/index.php?mod=1&id=123

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et les etudes de ligne des ADC VFLI ? au pied levé...

:blink:

Fabrice

lors de ma derniere année d'activité ,on voyait passer de temps en temps des machines HLP de VFLI ,je pense qu'ils faisaient des études de lignes !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et les modifications au titre du certificat de sécurité ? au pied levé....

et les etudes de ligne des ADC VFLI ? au pied levé...

:blink:

Fabrice

Sur le site de l'EPSF, tu as toutes les habilitations et certificats de sécurité des différents opérateurs et EF qui circulent sur le RFN....

Pour les ETL, c'est apparement un trafic de sel qui se faisait l'été et qui est étendu à l'hiver.... Comme je suppose qu'il n'y a pas la TT0035 à VFLI, les ADC sont toujours aptes....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...