Aller au contenu
Le Web des Cheminots

La Prévention Des Grèves à La Sncf...


Messages recommandés

La prévention des grèves à la SNCF lance lundi l'actualité sociale de la semaine

La question de la prévention des grèves à la SNCF, qui concerne des millions d'usagers, va dominer lundi l'actualité sociale, avant l'examen mardi au Sénat de la nouvelle prise en charge du handicap et l'avenir des salariés de Perrier, Vittel, Contrex, évoqué jeudi par Nestlé.

Le dialogue social se poursuit à la SNCF (près de 170.000 salariés). La direction, qui vient d'obtenir un premier accord salarial depuis dix ans, retrouvera lundi après-midi les syndicats de cheminots. Au menu: un protocole d'accord pour améliorer le dialogue social et la prévention des conflits.

"Il faut continuer à muscler le texte actuel, qui peut encore évoluer", avait estimé Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-Cheminots (majoritaire), lors d'une précédente "table-ronde", le 7 octobre.

La direction s'était alors engagée à produire une "nouvelle version", "en tenant compte des commentaires des organisations syndicales", et à "finaliser" le document lundi.

Les trois syndicats (Unsa, CFE-CGC et SNCS), signataires de ce protocole d'accord, devraient être rejoints par la CFDT, qui s'y était engagée, sauf si le Parlement devait voter une loi restreignant le droit de grève.

Dans le secteur privé, Nestlé Waters France "informera" jeudi le Comité central d'entreprise (CCE) du groupe, en réunion "extraordinaire" à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), sur son "projet de filialisation" de ses "différentes entités" (Perrier, Vittel, Contrex et siège).

Un CCE qui intervient après l'approbation de la fusion des établissements Nestlé Waters de Vittel (1.400 salariés) et de Contrex (800 salariés), dans les Vosges, par l'ensemble des organisations syndicales des deux sites.

Jeudi également, la fédération CGT de la Métallurgie a appelé à une journée d'action et de rassemblements dans les départements devant les chambres patronales pour s'opposer à la remise en cause des 35 heures et aux délocalisations.

Plus tôt dans la semaine, postiers et postières vont élire mardi leurs représentants aux commissions administratives paritaires (CAP).

Concernant la protection sociale, les associations défendant les intérêts des quelque 10% de la population en situation de handicap vont suivre avec intérêt le passage du projet de loi les concernant en seconde lecture au Sénat à partir de mardi.

Cette seconde lecture en sera de fait une première pour une série d'amendements du gouvernement dessinant "l'architecture institutionnelle" de la prise en charge du handicap et de la nouvelle "prestation de compensation".

Ces amendements définissent l'organisation de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) et le statut des nouvelles maisons départementales du handicap. Ils prévoient de renforcer le rôle des départements, avec l'aide des crédits de la CNSA (850 millions d'euros annoncés par an).

Par ailleurs, le nouveau directeur de la future Union nationale des caisses d'assurance maladie (Uncam), Frédéric Van Roekeghem, entame mardi ses consultations des syndicats de médecins (CSMF, SML, MG-France, Alliance, FMF) en vue de bâtir la nouvelle convention qui doit régir les rapports entre l'assurance maladie et les professionnels de santé.

Jeudi, la CGT (sa fédération de l'action sociale) manifeste entre l'hôpital de la Salpétrière et le ministère de l'Economie pour exiger le versement des primes d'éloignement des personnels hospitaliers issus des DOM-TOM.

Source: RTL

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.