Aller au contenu
Le Web des Cheminots

les risques du bassin chimique de Lacq dans les transports


Invité jackv

Messages recommandés

La Cour des comptes pointe les risques du bassin chimique de Lacq

et demande au gouvernement de mieux réglementer ce site, notamment en ce qui concerne le transport des produits dangereux.
 
 Le troisième pôle chimique français (du bassin de Lacq ) compte vingt installations classées dont quatorze " à seuil haut ". Dans un référé rendu public jeudi 9  avril, adressé fin janvier aux ministres de l'écologie, de la santé, et de l'économie et de l'industrie, la Cour pointe notamment des " insuffisances de la réglementation .
Les juges de la de la cour identifient plusieurs points qui représentent des dangers potentiels pour la sécurité. Ils observent en particulier un risque important sur le transport des matières dangereuses. Le stockage de courte durée de ces produits sensibles est souvent réalisé à bord de camions-citernes ou de wagons...Une part du risque, très encadré par la réglementation sur les installations classées, est reportée sur le transport. Les contrôles sont trop peu nombreux pour être dissuasifs ".....
 
Depuis 2008, trois accidents, " qui auraient pu être graves ", ont eu lieu sur le réseau ferroviaire du site dont une partie appartient au domaine public, géré par Réseau ferré de France, l'autre aux entreprises privées, révélant une " lacune de la réglementation ".
Ségolène Royal s'engage à des évolutions réglementaires, " d'ici à dix-huit mois environ ", pour que ces lignes privées, au sein des sites industriels, soient soumises à des contrôles adaptés. " Le niveau de sécurité ferroviaire ne devrait pas être lié au statut de la ligne, mais à la réalité des enjeux techniques rencontrés ", écrit-elle.
 
 
 

La réponse cinglante de David Habib

Le député socialiste du bassin de Lacq n'a pas souhaité commenter les conclusions sévères de ce rapport.

"Je ne veux pas participer à une exégèse de ce rien"

—David Habib député (PS) du bassin de Lacq

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Ah les cons, ah les cons, mort de rire! Désolé mais faut arrêter là, je vais me pisser dessus! Grossier moi? Bien moins que ces sinistres courges qui nous prennent pour des imbéciles à longueur de temps.

C'est bien une bande de trouducs payés (très cher!) à écrire des conneries plus grosses les unes que les autres! Et c'est maintenant que le site n'est plus que l'ombre de lui-même que tous ces crétins qui nous inventent l'eau chaude tous les matins en ne sachant même pas de quoi ils parlent se réveillent. Lacq dangereux, c'est maintenant qu'ils s'en aperçoivent? J'ai passé ma vie professionnelle à passer à côté du site, une grande partie à tirer des trains de matières hautement dangereuses sortis du complexe ou à y rentrer. J'y suis rentré plusieurs fois aussi, dans le complexe, avec toutes les précautions prévues, on ne les a pas attendus, ces clowns. Et l'autre là, celle qui est aussi ministre des transports mais qui l'oublie quand les trains déraillent ou que les signaux déconnent, elle découvre tout d'un coup que le chemin de fer français est devenu un foutoir innommable avec l'éclatement total de la gestion de la sécurité ferroviaire et des responsabilités en la matière? Ou alors est-ce que la sécurité s'est considérablement dégradée depuis l'application du dogme de la concurrence à tout prix (surtout au moins disant...).

Vous savez quoi? Je pense surtout que l'intelligentzia commence à préparer les habitants du coin qui bossent en relation avec le site de Lacq à sa prochaine fermeture... et au désastre au niveau emplois à venir...

Tant qu'elle y est, Madame La Ministre devrait aussi s'inquiéter de l'état du réseau en général et des graves dérives (hum...) de la sécurité ferroviaire en général. Tout le reste n'est que fumisterie de politique débranché de la vraie vie. Elle est là depuis combien, elle? Et celui d'avant, il est où maintenant?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

fermé oui le gisement, mais aussi reconverti

Le site de Lacq a été voué, plus de cinquante ans, à l'exploitation d'un gisement de gaz

c'est maintenant Le troisième pôle chimique français compte vingt installations classées.

En octobre  2013, celle-ci a cessé et la reconversion s'est faite autour de l'industrie chimique et d'entreprises comme Total et Arkema. " L'accompagnement de la mutation par les pouvoirs publics a été plutôt bon,résume Franc-Gilbert Banquey, le président de la chambre régionale des comptes Aquitaine et Poitou-Charentes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.