Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Rff Réduit Plus Que De Moitié Sa Perte Nette


Messages recommandés

RFF réduit plus que de moitié sa perte nette 1S04 à 332,2 M EUR

Réseau Ferré de France (RFF), l'établissement public propriétaire des infrastructures ferroviaires, a réduit plus que de moitié sa perte nette au premier semestre 2004, à 332,2 millions d'euros contre 682 M EUR un an plus tôt, grâce à une subvention de désendettement, a-t-il annoncé vendredi.

Si l'on ne prend pas en compte cette subvention de 400 millions d'euros au premier semestre, le résultat net se détériore de de 50,2 M EUR. Cela résulte "principalement de l'accroissement des charges financières lié à un effet de change défavorable avec le franc suisse", a précisé le président de RFF Jean-Pierre Duport devant la presse.

Sous l'effet de la modification du système de financement de RFF, cet établissement public va encaisser une subvention de désendettement de 800 M EUR sur l'ensemble de l'année, qui va l'aider à assurer la charge de sa dette (de l'ordre de 1,2 md EUR par an).

Le résultat d'exploitation a été déficitaire à hauteur de 83 M EUR, contre -78 M au premier semestre 2003, a indiqué RFF.

Parmi les recettes, les redevances d'infrastructures (péages) versées par la SNCF ont augmenté de 16,6% à 1,074 md EUR contre 921,7 M EUR, tandis que la contribution de l'Etat aux charges d'infrastructure a diminué de 19,8% à 555 M

Au titre des dépenses, l'enveloppe allouée à la SNCF pour l'entretien du réseau et pour l'exploitation (convention de gestion) a atteint 225 M EUR.

La dette a augmenté de 13% au premier semestre pour atteindre 28,7 mds EUR, dont 20,5 mds EUR hérités de la SNCF lors de la réforme de 1997, qui a scindé en deux le système ferroviaire français.

La perte financière, qui a atteint 257 M EUR, s'est creusée sous l'effet d'une variation de change défavorable du franc suisse.

Le montant total des investissements a été de 1,098 md EUR (40% des investissements budgétés pour 2004), dont 543 M EUR sur les ressources de RFF.

Les investissements de développement du réseau ont augmenté de 51% à 695,8 M EUR, dont 452 M pour la ligne à grande vitesse est-européenne liés à l'achèvement de l'essentiel des travaux de génie civil.

Les investissements destinés à assurer le maintien de la qualité et de la sécurité des infrastructures ferroviaires sont restés quasiment stables à 370 M EUR contre 369 M EUR.

La nouvelle donne financière prévoit le versement par l'Etat d'une subvention d'investissement de 675 M EUR en 2004 (225 M EUR au premier semestre 2004) pour la régénération du réseau.

Source: AFP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...