Muselaar

Membre
  • Compteur de contenus

    51
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

145 Fort

À propos de Muselaar

  • Rang
    Talgo Pendular

Visiteurs récents du profil

982 visualisations du profil
  1. À propos de la réouverture de Belfort-Delle, d'autres photos, d'une autre ligne transfrontière voisine, mais qui elle, ne sera jamais rouverte : Dannemarie-Pfetterhouse(-Bonfol-Porrentruy, en Suisse). Comme d'hab, la partie Suisse est toujours en activité, c'est même la seule ligne à voie normale des CJ (10,8 km seulement), ce qui augmente le mérite, surtout en horaires cadencés. Ici, au terminus de Bonfol, le 18 avril 2015 : Et là, c'était direction la France jusqu'en 1970 (et lors de la construction, direction l'Allemagne jusqu'en 1918), mais maintenant, il n'y a plus qu'un EP, la partie française étant convertie en voie verte : Tant qu'on y est, la halle à marchandise, avec un petit air de Suisse profonde : : Et sur le quai, pas de doute, on est déjà bien en Suisse (Bonfol, terminus de la ligne, est un bourg rural de 669 h) :
  2. Vendredi soir, (mille excuses d'avoir oublié de la poster tout de suite !), la halte de Danjoutin, la première sur la ligne Belfort-Delle(-Delémont-Bienne en Suisse), à 2 km de Belfort. Cette ligne avait vu passer des Calais-Venise, entre autres, dans ses années glorieuses. Mais comme ça n'avance pas très vite… Réouverture prévue en 2011… 2013… 2015…2017…2018, mais enfin, ces derniers temps, ça avance quand même assez régulièrement, et on commence à entrevoir le bout. c'est là : Afficher une carte plus grande
  3. J'aurais pu ajouter cette photo, mais ce n'était pas le même jour. Ça ne doit pas faire grande différence. C'est 500 m plus loin, mais en regardant cette fois vers le Nord, en direction de Paris. En ligne d'horizon (là, c'est plus près, et surtout plus haut que le Jura qui n'est plus très haut par ici), les Vosges. Le pont cache tout juste la halte des Trois-chênes que le train va passer sans arrêt, et, à gauche, juste après, l'usine Alstom de Belfort La photo n'est pas de super-qualité, c'était avec mon smartphone, à la volée au moment où je passais à pied sur la passerelle.
  4. Tirée de l'album Photos

    Pris à 18 h 22, le 20 mai 2017, depuis la passerelle piéton, l'IC vers Paris, en mode thermique. Au fond, les Vosges.
  5. Question peut-être bête : est-ce que quelqu'un s'occupe de dispatcher des copies des posts dans les sous-forums adéquats ? Quand je vois que ce sujet a 246 pages, et qu'il y a souvent dedans des tas d'infos intéressantes, mais sur n'importe quel sujet, je me dis que ce serait dommage que ça ne vienne pas enrichir les sous-forums alloués à des sujets précis.
  6. Drôle de préservation ! N'empêche, elle y serait beaucoup plus à sa place qu'un certain nombre d'autres matériels plus banals. Ça serait une bonne nouvelle qu'on s'en occupe un peu…
  7. Incroyable ! Je n'imaginais pas qu'il en restât encore ! Elles ont été mises en service entre 1912 et 1915 dans une série de 30, par le réseau Midi sous 12 kV 16Hz2/3, dont la moitié fut transformées en 1500 V CC, suite à la décision gouvernementale d'imposer partout le 1500 V en 1919. Celles qui sont restées en 12 kV ne fonctionnaient plus que sur Perpignan-Villefranche de Conflent sous numérotation Z 4901 à 14, jusqu'en 1971, date de la désélectrification de la ligne. Ça pourrait être l'une d'elle, difficile de savoir (peut-être d'après la taille des archets de pantographe ? Encore que…). Celles qui ont été transformées en 1500 V étaient numérotées 4502 à 13 en 2e numérotation SNCF (avant 1951, les 12 kV et les 1500 kV étaient toutes dans la tranche Z 23 031 à 23 063). Je me demande si celle-ci n'a pas subi d'autres modifications, vu qu'il n'y a plus aucun marchepied (c'était des compartiments à portières latérales) C'est vraiment une antiquité, incroyable de la voir continuer à rouiller sous la pluie. N'empêche, ça doit de la bonne qualité, vu le temps passé !
  8. Les chiffres de circulation journalière ne disent pas tout : il y a des routes sur lesquelles la circulation est très dense le jour, et quasi absente la nuit, et il y a des routes ou la circulation est moyenne la nuit, et mais encore régulière la nuit. S'il suffit de passer à 3h du matin pour ne plus avoir personne (ce qui se passe sur la rocade de Lyon, il me semble), la densité de circulation le jour ne pose pas tant de problème. En plus, la proximité du rond-point limite forcément les vitesses, et réveille les conducteurs, contrairement à une grande ligne droite comme à Lyon : Afficher une carte plus grande
  9. La cause est peut-être ici : un pont défaillant ? View Larger Map
  10. Vu hier soir à Mulhouse-Ville, l'X 4395 (+ XR 8508) du TTDA, rutilant (merci à Christophe pour les précisions). Pourquoi était-il à Mulhouse et pas chez lui, je ne le sais pas. Le TTDA, c'est là : View Larger Map
  11. Hier matin, à Belfort, le TER 95824 en attente de départ pour Lyon-Perrache, avec la BB 22356 en pousse. On voit également le nez du Coradia Liner pour l'IC 1542 pour Paris-Est. Depuis l'ouverture de la LGV Rhin-Rhône puis l'arrêt du train de nuit Strasbourg-Belfort-Culmont-Nice/Port-Bou, ce sont les deux destinations les plus lointaines atteintes par trains directs au départ de Belfort :
  12. Ce matin, sur le parvis de la gare de Mulhouse-Ville, le tram-train 32612 au départ pour Thann-Saint-Jacques. La différence de gabarit avec le tram urbain jaune est sensible. Il desservira, entre autres, la Cité du train, puis, à partir de Lutterbach, filera sur Cernay et Thann, par la ligne SNCF : Quelques secondes plus tard, passant sur le pont Foch : Quelques minutes plus tard, remplacé par un tram urbain : Et quelques minutes plus tard, arrivée d'un nouveau tram-train, 32614 lui aussi pour Thann-Saint-Jacques (cadencés à la demi-heure) : Ce soir, une Caravelle à Mulhouse-Ville, pas eu le temps de voir le numéro :
  13. J'ai oublié de mettre la photo suivante : 41 secondes plus tard… Désolé pour la qualité de l'image, je n'avais que mon smartphone sous la main…
  14. Ce soir (lundi), arrivée à Belfort du 894727 en provenance d'Épinal, assuré par l'X 73744.
  15. Départ il y a moins d'une demi-heure (et à l'heure) de Belfort du 1548 en Coradia Liner IC 1 07. J'ai été impressionné par le silence de ce train, comparé au vrombissement des 72100, que l'on entendait en ville à près d'un kilomètre, même en plein jour. Là, le bruit du roulement et des passages d'aiguilles suffit à couvrir totalement le bruit des moteurs. En ligne d'horizon, le massif du Jura. La voie directe d'accès au faisceau (suite à suppression de la butte) sera-t-elle posée un jour ?