Jump to content
Sign in to follow this  
Thierry80

[Le dépot de Longueau]. Histoire et actualités.

Recommended Posts

la gare d’Amiens dites gare du nord

Le 18 juin 1846 le dernier tronçon de la ligne Paris Lille (tronçon clermont arras) est ouvert

Le 20 juin 1846 a lieu la mise en service de la première gare d'Amiens, dessinée par l'architecte A.Armand ( La création de la compagnie des " cf du nord" par J. Rothschild a lieu le en octobre 1845)

En 1848 inauguration de la ligne de chemin de fer vers Boulogne

Sur cette ligne en gare de St Roch se greffent

La ligne de Rouen ouverture Avril 1867 avec embranchement a Vers sur s.vers pour Crevecoeur st Omer en c.(ouverture de 1874à76)

En octobre 1877 mise en service de la ligne vers Canaples ( sera prolongée vers St pol en T et vers arras)

La gare st Roch est aussi le terminus de la ligne départementale vers Aumale et Envermeu

gare du nord d'Amiens

pendant la guerre 14 /18 bien que les allemands n'entrent pas dans Amiens , ils sont arrêtés entre longueau et amiens , la gare subit des bombardements

monument indiquant l'avance maximum des allemands sur le pont de l'avre

puisqu'en mars1918 une vague de bombardements intense détruit la gare, durant l’offensive Micheal .

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_d%27Amiens

http://crdp.ac-amiens.fr/idp/amiens-80-vue-aeriennela-gare/

http://www.amiens-wiki.com/index.php?title=Accueil

Elle sera reconstruite à l'identique après le conflit.

a suivre

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

entr les deux guerres la garedu nord d'Amiens est reconstruite a l'identique

coté voies

et surtout coté façade

la place cte jules barny la gare est a G

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nouvelle guerre

La gare du Nord d'Amiens fut touchée dès le 19 mai 1940 par les bombardements.Des trains de civils qui évacuaient la ville sont touchés.
"Le 19 mai à midi quinze, Amiens est sévèrement bombardé. Les objectifs visés sont les ponts, les gares, la voie de chemin de fer Paris-Calais, le tunnel de la place du cirque, les casernes, l'axe routier qui traverse la ville de la citadelle aux boulevards." (in Le Bel Amiens de Jean Estienne et François Vasselle, p. 177)

Du 19 mai au 8 juin Amiens est la cible de bombardements aériens menés par la nazi,

Le 26 mai, les Allemands attaquent la ville. Les Français de la 16e division d'infanterie (tenant le village de Saint Fuscien), appuyés par la 24e division d'infanterie et le 12e Bataillon de chars de combat résistent héroïquement face aux assauts allemands (constitués de la 7e 9e et 10e Panzer-division).

Cette résistance sera payée chèrement car les pertes humaines sont nombreuses, et des prisonniers sont assassinés de façon effroyable : 86 corps seront retrouvés au Saut-du-Loup, et une centaine du 12e Régiment de Tirailleurs Sénégalais (RTS) sont brulés vifs dans une grange par des soldats allemands.

Après que les Allemands soient parvenus à entrer dans la ville, l'artillerie française bombarde les faubourgs d'Amiens le 5 juin. Le lendemain et le 7 juin, les Allemands intensifient leur offensive, appuyés par des dizaines de blindés.

Les Français tentent de défendre leurs positions avec l’appui de quelques chars et canons anti chars qui se battent à un contre quatre mais l'effort est vain. Le 8 juin, les dernières unités françaises se retirent de la ville.

196 blindés allemands furent détruits lors cette bataille.

la place en face la gare là ou se trouve la tout Peret actuellement

elle sera libérée par les britanique en 1944.

Amiens sort du conflit détruite à 60 % essentiellement par les bombardements allemands de 1940 qui anéantirent la plus grande partie du centre ville.

Des bombardements alliés, surtout dirigés vers le nœud ferroviaire et la gare de Longueau, firent également quelques dégâts pendant l'occupation (mais sans commune mesure avec les destructions de 1940).

http://www.picardie-1939-1945.org/phpBB2new/viewtopic.php?f=31&t=1149&start=60

La résistance des divisions françaises fut si admirable, que le président américain Roosevelt envoya un télégramme de félicitation à Paul Reynaud. Charles de Gaulle s'inspire de ce télégramme pour créer l'idée d'une France Résistante, d'une France libre

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Amiens_%281940%29

http://amiens-1940.over-blog.com/5-index.html

http://www.picardie-1939-1945.org/phpBB2new/viewtopic.php?f=31&t=1149&start=60

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

En 1955

débute la construction de la troisième gare par l'architecte Auguste Perret 15 ans après la destruction de la seconde gare.

Le nouvel édifice, conçu dès1941, dans le cadre d'un projet architectural global du quartier de la gare, qui comprend également la tour Perret et la place de la gare, constitué comme un carrefour d’importantes artères sur lesquelles donnent des façades de la gare ferroviaire et la gare routière.

La mise en service de la nouvelle gare a lieu en 1958

l’évolution des travaux coté voies..la construction du passage supérieur

1947

1952

1965

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

pendant les travaux années 50

puis années 60 à 80

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'ensemble architectural de Perret constitué par la place Alphonse-Fiquet (gare et immeubles d'habitation) fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiquesdepuis mars 2003 .En 2004 la tour , la gare et les immeubles entrent dans le label « Édifice labellisé XXe siècle » (Ministère de la Culture, direction de l'architecture et du patrimoine).

Un vaste plan de modernisation de la gare réalisé sur les plans de claude Vasconi débute en 2006

L'ancien parking en plein air est démoli et un accès en pente douce aux voies depuis l'extérieur, ainsi qu'une verrière l'ont remplacé.

La circulation des véhicules est depuis interdite sur la place, hormis pour les bus et les taxis.

Ces aménagements sont cependant controversés

Les quais sont également refaits et rehaussés et 2,5 km de marquises datant des années 50 sont totalement rénovées et remises aux normes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_d%27Amiens

on arrivera bien un de ces jours au dépôt de longueau!

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

la dernière gare voyageur d'amiens ...la Gare ST ROCH ( et sin tchien)

pour aller de la gare du nord ....a st Roch , deux tunnels et une voie plutôt en tranchée a l’emplacement d’anciens murs de fortifs d’Amiens.. une partie des terrains qui bordent les voies sont aménagés en "petits jardins"...qui ont toujours été des lieux de rencontre

arrivée gare St roch

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Saint-Roch est mise en service en mars 1847 par la "compagnie des cf d’Amiens a Boulogne" lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section d'Amiens à Abbeville de sa

de longueau a Boulogne

Les CFDS y avaient également le terminus de leur ligne à voie métrique, AmiensAumaleEnvermeu, de 1891 à 1947.

Comme l'ensemble du nœud ferroviaire d'Amiens, la gare a été lourdement bombardée pendant les deux guerres

14 /18

Share this post


Link to post
Share on other sites

1940 / 44

Elle est reconstruite après-guerre par P.Dufau, l'architecte en chef de la reconstruction d'Amiens.

en 1960

pendant les année après guerre et jusqu'aux années 70 une "poule" ou train de service emmenait les cheminots de st Roch à longueau via gare d'amiens ,le dépot,le centre app ,le Qm de longueau, et le dépot... aller le matin retour le soir.

Ce train était effectué avec un autorail standard qui le soir sortait de VL du dépôt de longueau

a droite de la gare se trouve le café hôtel resto "tartarin" c'était le siege et le lieu de départ de l'union des randonneurs picards... j'y suis!

Après une quinzaine d'années sans guichet commercial, la gare est à nouveau dotée, en avril, d'un guichet de vente de billets

En2009 la fréquentation quotidienne était de 202 voyageurs

à G vers rouen à D vers boulogne.. au milieu la petite arche du pont non utilisée était celle de la ligne de CFDS (chemins de fer départementaux de la somme)

le café tartarin existe toujours mais il a peut être un autre nom !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_Longueau_%C3%A0_Boulogne-Ville

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de_Saint-Roch_%28Somme%29

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chemins_de_fer_d%C3%A9partementaux_de_la_Somme

http://www.fcvnet.net/~blaise.pichon/Amie-Auma.HTML

on va pouvoir écrire sur le dépôt de longueau et un peu sur celui d’Amiens...

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon père travaillait en gare St Roch pendant la guerre.

Un soir, après avoir fermé le coffre fort il a quitté une gare qui ressemblait aux deux premières photos.
Lorsqu'il est revenu le lendemain matin il l'a trouvé dans l'état des deux photos suivantes.

Après déblaiement sommaire des gravats le coffre a été retrouvé.
Intact.

Je ne connais pas sa marque...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dépôt d’Amiens

Je n’ai pas trouvé de photos de machines a l’intérieur de ce dépôt et pourtant j’ai le souvenir d’en avoir déjà vu (si je les retrouve ,je compléterai ce sujet)

Il a été mis en service en 1874(celui de Longueau en 1883) il est situé le long de la voie 1 de paris

Le dépôt d'Amiens comportait quatre remises rectangulaires après les reconstructions des 1918.

À l’est une impasse, une plaque tournante, la Remise 4, le portique a sable et le toboggan situés entre la remise 4 et les V P Paris et Arras

Le bureau du sous chef se trouve a l’entrée Riolan

En allant vers Amiens on passe devant la remise 3 et le chariot transbordeur commun avec la remise 2 puis la remise 1 coté Amiens et sa plaque tournant.

Les machines entrent et sortent soit directement directement depuis la gare d’Amiens soit par le terrier qui passe sous les VP et vont faire un tête a queue dans l’impasse sous le centre d’apprentissage.

1) remise 4

2) bureau du sous chef

3) toboggan

4) remise 3

5) machine garée devant la remise 3 (entre remise et transbordeur)

6) remise 2

7) remise 1

8) école de conduite et dortoir du centre app

A) salle des fête " la cheminote"

B) bibliothèque

C)foyer des adc pour RHR

vues IGN de 1946

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il était surtout propriétaire de machines grandes roues, 3-500…Longueau était plus spécialisé dans le trafic marchandise

En 1931 il reçoit les premières pacific 3-1150 qui seront remplacées par les superpacific en 36

En 35 il devient propriétaire d’ABJ puis d’autorail standard (total 22 autorails) entretenus principalement en remise 1 pour les VG et GVG et en relais et VL en remise 4

En 1944 des machines de Longueau (150P/ A, 050TD ) sont repliées sur ce dépôt suite au bombardements incessants sur Longueau

En 1945 le dépôt compte 11 autorails et 112 loc a vapeur

A partir de 48 le parc vapeur diminue et celui autorail augmente tous les standard du nord sont basés a Amiens

en 1952 que de la vapeur

En 1959 les ABJ 1ere classe 3413 et 3421

L'électrification Longueau - Amiens, en mai 1960, donne le coup de grâce a la vapeur a Amiens.

L’activité devient surtout thermique avec les autorails, complétés par des X 2400 en mai 1961 et des machines diesels 040 DE, 040 DG.

Un grill électrique est créé à la place du toboggan entre la remise 4 et les VP

en 1965

le P a droite la piscine "la cheminotes"

1ere flèche rouge en bas un autorail standard qui fait le plein de gazole (station service avec 6 réservoirs "ronds blancs")

2eme fleche rouge plus haut il reste des machines a vapeur en relais

cercle bleu locs électriques sur le grill

bâtiment cerclé en bas au milieu logement des célibataires

Pendant quelque années encore jusqu’en (1966) des 231 G,K et E ainsi que des 141R stationneront coté Est de ce grill au niveau du portique a sable. Elles assureront la traction des rapides et des messageries sur Boulogne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais le 1er juillet 1962, l'ensemble des engins diesels est muté à Longueau.

Devenu dépôt-relais, Amiens voit ses installations simplifiées, avec démolition des remises 1, 2,3,(le remise 3 servira qq temps encore de lieu de stationnement de 141R froides ,réserve de guerre) suppression du parc à combustible, de la plaque tournante côté Calais .

En remise 4 il existe 7j/7 un service de jour d’entretien PE des autorails d’une douzaine d’agents et un 18x2 avec 3 agents.( des 1963 bien que faisant parti du Dt de longueau, j’étais sur le tableau de service des week end en remise 4 et remplaçant du service 18X2.Dans ce service , le dépanneur électricien assurait aussi le suivi des BG et leur coupe sur les autorails et tous les autres engins en stationnement dans le grill)

Après 1965/66 les locs vapeurs des trains du littoral sont remplacées par des 66000 UM (avec fourgon chaudière intercale l’hiver) puis des CC72000

C’est aussi à partir de cette date aussi les standards sont remplacés par les EAD 425 CV et après 1969 les ABJ par des X 3800

1975

en rouge en bas e D un X3800devant la station service

flèches vertes doubles EAD 425cv ...encadrés par des X3800

flèches rouge E loc électriques

a gauche vers la gare ,des logements et la région SNCF d’Amiens

en 2002 est aménagée une remise a 4 voies sur fosse et un service 2X8 est créé

Actuellement le dépôt sert de relais aux machines électriques, aux 67400, et aux autom et TER des régions Picardie, Nord, Pas de calais et haute Normandie

la piscine P est comblée

reste la remise 4 le bâtiment du bureau du sous chef qui a été agrandi

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

A l’emplacement de la remise 3 se trouvent le « plateau de pratique » de l’école équipement.

Les remises 1, 2 et les autres installations (un économat, une école de conduite, magasin)vers la gare ont été détruites et remplacées par les locaux de la région et des immeubles d’habitation

entrée riolan

la salle de spectacle en 2006 avant sa démolition, le bas relief qui ornait la façade(à D) a été retiré

devant l'entrée riolan il y avait un salle de spectacle « la cheminote, rasée, le foyer des ADC,

même les deux bars situés a qq mètre de l'entrée sont fermés..

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

le centre d'apprentissage

j'ai donné de 1959 à 62

voici ce qu'il en reste

l'entrée

Share this post


Link to post
Share on other sites

la jungle arepris ses droits

en bas le centre

pointillés rouge le long du centre, l'impasse d'entrée de la remise 4

pointillés bleu de l'autre coté des VP voie de la bosse ou a cette époque un 6300 sulzer débranchait des wagons , un agent de manoeuvre accompagnait les wagons qui refoulaient et avec sa perche "faisait sauter" les manilles des attelages des wagons qui étaient triés et descendaient par gravité

de l'autre coté de la route ce qui reste du stade, la salle de sport le plateau et de la piscine dont les bassins sont rebouches

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

la st eloi de décembre 1961 de la promotion 1959/62 du c app MT d'amiens

il y en a malheureusement déjà au moins 6/7 de décédés

bon maintenant se rapproche de longueau

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

en complément les photos de la gare d’Amiens de thierry

Gare d’Amiens

>

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon , direction longueau , en empruntant le parcours le plus utilisé pour rentrer au depot

d'amiens la voie 1 vers arras

nous passons a coté du relais Rouen ou une R attend l'autorisation de départ

nous laissons la voie Arras en ne prenant pas le raccordement de lamothe et nous allons rebrousser derrière le CV bas de la voie tergnier après le poste 6

pour cela il faut passer sur le saut de mouton du poste 6 et donc attendre qu'il soit reconstruit ( en 1945)

http://avscamienslongueau.e-monsite.com/pages/historique-de-nom-structure.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

quelques années plus tard , autorail standard venant de tergnier photo parue dans LVDR du 16 juin 83

ce n'était pas encore le poste 6 mais la Cabine 10

et d'en haut du P5 on pouvait observer le " raccord de lamothe" et au loin le relais Rouen tout cela était en travaux

http://avscamienslongueau.e-monsite.com/album/mise-en-place-de-la-sphere-jules-verne.html

la situation des postes

il y a quelques années jour et nuit..

photos de cool

>

j'ai recherché sur le site des cheminots .net, il y avait de nombreuses photos de la fin de ce poste , mais elles n'existent plus les liens sont vides maintenant ,j'en remets d'autres

Share this post


Link to post
Share on other sites

et en allant vers le dépôt le poste 5

Le poste 5 de Longueau a vu le jour en 1922 comme le poste 6 son jumeau. Dominant les voies d'accès à l'EIMM, le groupe Relais Paris et l'entrée du relais Rouen de Longueau le poste 5 était de type Aster à leviers d’itinéraires. Mesurant plus de 12m de hauteur, il jouait un rôle essentiel dans la gestion du trafic sur Longueau .

Il était constitué de quatre étages - rez de chaussée avec sa chaufferie - 1er appelé à l'origine salle vestiaire - 2ième étage salle à fusibles - 3ième étage salle à relais - 4ième étage salle aiguilleurs.

L'escalier en colimaçon permettait , non sans mal, d'accéder à chacun d'eux et tous ceux qui l'ont gravi s'en souviennent particulièrement, les jours de fatigue.

Pour éviter une fatigue inutile, il était équipé d'une poulie sur le balcon afin de transférer le courrier ou toute autre chose.

C'est le Samedi 1er Mai 2010 que le poste 5 est définitivement rayé de la carte devant des cheminots devenus des témoins impuissants.

Pour ceux qui y ont travaillé pendant plusieurs années, l'émotion était grande.

http://avscamienslongueau.e-monsite.com/pages/rejoindre-l-association-nom-structure.html

http://avscamienslongueau.e-monsite.com/pages/rejoindre-l-association-nom-structure.html

presque toutes les photos des P5 et 6 viennent du site de l'AVSC

l'association AVSC

l'Audio Vidéo Spectacles Cheminots est une association loi 1901 ayant pour but de faire découvrir la vidéo amateur sous tous ses aspects. Reportage, montage, doublage son, création,etc... nous réalisons desfilms de tout type mais également des reportages sur le patrimoine SNCF.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ce que l'on apercevait du P5

vers une partie déjà supprimée du triage et vers le depot , le pont de 88m

vers le technicentre

Edited by jackv

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...