Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Suicide en gare de Nancy


Messages recommandés

Bonjour tout le monde

Triste nouvelle que celle-ci. Ce matin à l'arrivée du train de Paris de 10h42, une femme s'est suicidée. Elle avait déjà tenté sa chance hier et avait été prise en charge par les pompiers. Elle ne s'est asp loupée ce matin, quai 1, devant les familles qui attendaient leurs proches. Jamais les ondes radio des agents de la gare, ainsi que le hall n'avaient été aussi silencieux, demain matin la prise de service sera un peu lourde

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour tout le monde

Triste nouvelle que celle-ci. Ce matin à l'arrivée du train de Paris de 10h42, une femme s'est suicidée. Elle avait déjà tenté sa chance hier et avait été prise en charge par les pompiers. Elle ne s'est asp loupée ce matin, quai 1, devant les familles qui attendaient leurs proches. Jamais les ondes radio des agents de la gare, ainsi que le hall n'avaient été aussi silencieux, demain matin la prise de service sera un peu lourde

faut vraiment etre desesperée pour avoir le cran de se jeter sous un train....

C'est sur qu'en gare devant les voyageurs,ça a du jeter un froid...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je voulais vous dire que j'étais présent sur le quai de la gare ce vendredi matin à 10h35, j'attendais mon cousin qui venait chez moi à nancy pour la première fois, une première en tgv pour lui.

Nous étions peu nombreux sur le quai à attendre.

J'ai à peine remarqué cette femme, juste un regard vers les autres personnes lorsqu'on est en avance de 10 minutes, puis un coup de fil à mon cousin pour connaître le numéro de sa voiture. Je regarde le tableau de la composition des trains pour rechercher le repère de sa voiture sur le quai. Puis tout va très vite, elle descend, le train klaxonne 2 ou 3 fois, 2 fois je crois.

Je la vois agenouillée sur les rails, comme un animal, mais avec la tête entre ses mains il me semble, comme une masse de couleur marron clair qui reste figée.

Tout va très vite, je veux dire le temps passe très vite, alors que le tgv arrive à vitesse réduite, le conducteur a bloqué ses freins qui hurlent dans la gare, je regarde médusé, figé. Je la regarde jusqu'au dernier instant en espérant qu'elle va s'écarter...c'est un cauchemar que je vis, oui ce n'est pas la réalité...je ne sais pourquoi heureusement j'ai tourné ma tête au moment de l'impact en hurlant "oh mon dieu". Des paroles qui ressortent en moi de je ne sais où !

le train s'est arrêté très vite, mais sur elle.

Je suis immédiatement rentré ds la gare, les jambes flageollantes, j'ai croisé qq qui arrivait sur le quai et je lui ai dit de rentrer ds la gare car une femme était sous le train.

nous somme tous rentrés ds le bâtiment principal, la voie 1 étant à côté du hall.

Les femmes, témoins comme moi, pleuraient. J'avais mille ans, me sentait lourd, de tristesse et d'émotion, je pensais à elle.

J'ai vu succéssivement je crois 2 contrôleurs regarder autour de la loco, très rapidement et sans s'attarder, j'admire leur courage dont j'aurais bien été incapable.

J'appelle mon cousin pour lui dire ce qu'il vient de se produire et de ne pas descendre du train. Par la suite d'autres témoins feront comme moi en prévenant celui ou celle qu'ils attendaient.

La sncf indiquera aux passagers que le train n'est pas à quai et qu'il faut attendre sans sortir pour qu'il soit correctement positionné.

Après de longues minutes les pompiers sont sur le quai, 1 puis un autre, ils font des allés retours jusqu'à leur véhicule, l'un d'eux porte des gants d'examen. Nous attendons derrière la porte qui donne sur la quai, 2 femmes pleurent à faire exploser le coeur, je me raisonne pour ne pas pleurer. Le conducteur du train a baissé sa fenêtre, sous le choc, il a le regard hagard, dans le vide, plein d'émotion et de tristesse.

Puis mon cousin me retrouve ds la gare, les passagers ont contourné le bâtiment pour éviter la tête du train, ceux des voitures en fin de convoi on du remonter la rame pour descendre car il n'y avait pas de quai en queue de train, celui-ci ayant stoppé avant sa destination finale.

Nous avons immédiatement quitté la gare. Cette image d'elle ne me quitte pas, j'aimerais savoir pourquoi, comprendre tout simplement.

Dans l'est républicain de samedi il est écrit que "des annonces sonores ont aussitôt invité tous les témoins fragilisés par la scène à se présenter à l'accueil pour un éventuel soutien psychologique".

Je peux vous assurer que si cela a été fait, les autres témoins et moi-même avions déjà quittés la gare. Sinon j'y serais allé pour trouver un peu de réconfort et surtout parler. Cette annonce a donc été faite je pense + de 20 minutes après ce drame.

voilà ce que je pouvais dire de ces effroyables instants dont j'ai été témoin alors que la journée se présentait bien, c'était le jour de l'été, le soleil, une belle journée et j'étais heureux simplement...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je trouve sa toujours très triste qu'une personne mette fin a ces jours de quelque manière soit elle ...

Merci pour ce récit nancyvendredi même si ce n'est pas le plus joyeux...

Une pensée au mécano, pompiers, personnels SNCF, personnes dans la gare et a la famille....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tant de suicides sont des appels à l'aide, que quelquefois les detresses les plus profondes passent inaperçu. Ces personnes sont rentrés dans leur "monde", et il n'y a plus grand chose à y faire, qui ne relève de la psychatrie/psychanalyse. Et malgré les personnes présentes dans la gare, elle devait se sentir bougrement seule...trop seule.

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...