Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Cheminots.net Soutient Le Livre "chemins De Faire"


katamiaw

Messages recommandés

La technologie à travers le train est souvent mise à l'honneur et intéresse de nombreux publics. Au-delà de la machine, il y a des hommes et des femmes avec de multiples métiers et savoir-faire. Souvent méconnus, voire ignorés, nous avons souhaité leur rendre hommage, eux qui participent largement au fonctionnement du réseau ferroviaire à travers le réseau national.

De surcroît, nous voulions aussi présenter par l'intermédiaire de ces métiers, deux sites uniques en France qui appartiennent à la région SNCF de Limoges :

- la production de traverses à Bretenoux/Biars (Lot 46)

- la fabrication et la maintenance de draisines à Brive (Corrèze 19)

Véritable patrimoine historique, humain, sauvegarde d'une mémoire sociale et culturelle, évolution et mutation du savoir-faire, ce livre se veut un simple témoignage.

Imprimer le bulletin de souscription

Accés au Site Web Officiel

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

:clapping: :clapping::clapping::clapping::clapping::clapping:

Moi je dis vraiment bravo, je suis aller voir le site qui est superbe, les photos sont vraiment de vrais photos artistiques qui transmette une sorte d'émotion !

Photos superbes sur des activités moins connuues dans le monde du chemin de fer !!

Bravo pour ce travail d'artiste !!

:buba:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

de belles photos en effet.

vous vous souvenez de la série de photos que s.salgado avait fait dans les années 80 pour le CCE ?? très chouettes aussi.

quelqu'un en aurait des scans au fait ??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces commentaires, notre livre sortira au mois d'octobre. Il y a une modification, 156 pages au lieu de 144.

Merci à tous

Scual (photographe de "Chemins de Faire" :) :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces commentaires, notre livre sortira au mois d'octobre. Il y a une modification, 156 pages au lieu de 144.

Merci à tous

Scual (photographe de "Chemins de Faire" :)  :)

Bienvenue chez nous Scual, et bon courage pour le livre !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bienvenue chez nous Scual, et bon courage pour le livre !

Merci,

Dans " Chemins de Faire " il y a une page réservé aux remerciements, dont une place pour cheminots.net bien entendu.

Juste une précision, si nous avons mis en place ce système de souscription ( une commande des acheteurs avant parution ), c'est que deux éditeurs :miiam: étaient forcément interressés par le sujet, mais avec un pourçentage de droits misérable.

Sans qu'ils n'aient fait quoi que ce soit, nous leur avons dit que l'ont allaient se débrouiller. :help:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci,

Dans " Chemins de Faire " il y a une page réservé aux remerciements, dont une place pour cheminots.net bien entendu.

Juste une précision, si nous avons mis en place ce système de souscription ( une commande des acheteurs avant parution ), c'est que deux éditeurs :miiam:  étaient forcément interressés par le sujet, mais avec un pourçentage de droits misérable.

Sans qu'ils n'aient fait quoi que ce soit, nous leur avons dit que l'ont allaient se débrouiller.  :help:

S'auto-éditer c'est la meilleure des choses quand on dispose des fonds nécessaires. Cependant le risque est gros, puisqu'il faut alors soit-même démarcher auprés du public pour faire connaître le livre... ce qui nécessite du temps à consacrer et une certaine technique commerciale.

D'autres sites ou forums ont-ils acceptés de faire de la pub pour ce livre ?

KaTa.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

S'auto-éditer c'est la meilleure des choses quand on dispose des fonds nécessaires. Cependant le risque est gros, puisqu'il faut alors soit-même démarcher auprés du public pour faire connaître le livre... ce qui nécessite du temps à consacrer et une certaine technique commerciale.

D'autres sites ou forums ont-ils acceptés de faire de la pub pour ce livre ?

KaTa.

Effectivement, le risque est gros, mais la passion d'un métier qui m'apporte des émotions fabuleuses, de belles rencontres, des échanges, etc ... Tout ceci et bien d'autres choses valent pour moi tout l'or du monde. Mon plus grand plaisir c'est de voir l'émotion sur le visage, ou dans les paroles des cheminots qui sont heureux que je réalise ce boulot. C'est vraiment l'humain qui me passionne, il y a d'autres projets en préparation.

Pour ce qui est du coup de main, nous avons :

Le chemin de fer de Chanteraines

webtrains.net

Normalement de l'UAICF et du CLEC

L'echo du rail des éditions du cabri

Je suis en négociation avec Loco Revue pour une 1/2 page dans le numéro de juillet.

En interne à la SNCF la Com régionale et le CER

Par contre, je n'ai jamais eu de réponse de LVDR, j'ai lu dans le forum l'opinion des cheminots sur ce magasine, c'est assez éloquant !!!

En fait il nous faudrait bon coup de main ( comme celui de cheminots.net ) afin de montrer qu'il n'est pas nécéssaire d'être " EDITE " pour faire du bon travail.

Pour être clair, il nous faudrait dans le meilleur des cas 850 commandes en souscrition pour être à l'aise dans nos basquettes.

Encore un grand merci

Scual

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 mois plus tard...
  • 3 semaines plus tard...

Chers lecteurs, chères lectrices.

C'est tout naturellement que notre Comité d'Entreprise SNCF de la région de LIMOGES, apporte son aide à la mise en valeur de cet ouvrage. La Région SNCF de LIMOGES par sa situation géographique, son caractère rural, mais aussi ses spécificités ferroviaires, renferme un patrimoine, un savoir-faire au service du fonctionnement quotidien du chemin de fer, pour un service public SNCF de qualité.

Tout commence par une évidence souvent partagée quand on interroge le grand public. Quand on dit "chemin de fer", on voit locomotives du temps passé ou d'actualité. On voit aussi le conducteur, les contrôleurs et agents des gares.

Pourtant, la SNCF c'est une multitude d'hommes et de femmes évoluant dans des métiers souvent méconnus, voire ignorés. L'oeil de l'artiste ne s'y est pas trompé, son objectif s'est arrêté sur des clichés peu connus du grand public. Des métiers, des lieux, des gestes qui se découvrent pour certains ou se re-découvrent pour d'autres.

Image après image, se détachent ici, en positif, les acteurs, auteurs et producteurs. Ce livre nous fait voyager dans une multitude d'attitudes à l'affût de gestes, banals mais essentiels pour le bon fonctionnement de l'entreprise. Ces métiers vont-ils disparaître avec l'évolution de la SNCF et de la société ? Si on n'y prend pas garde, si les mobilisations à venir ne sont pas à la hauteur des menaces qui pèsent sur le monde du travail et sur nos services publics, le danger est là !

Ce magnifique livre qui dévoile le contraste entre l'ancien et le nouveau, le vétuste et le moderne avec des images en noir et blanc, écartant le flou pour le réel, est un miroir dans lequel les cheminots se réflechissent. Il immortalise un savoir-faire et une culture garants d'un haut niveau de sécurité des circulations ferroviaires sur notre réseau. A nous de renverser la vapeur pour que cet ouvrage ne soit pas une somme d'images du passé. Les cheminots, cheminotes attaché(e)s à leur entreprise, à leurs métiers, à son histoire, à ses luttes, sauront dans l'unité la plus large, relever le défi pour défendre cette richesse appelée "service public", fruit d'un travail de plusieurs générations.

Bon vent à "Chemin de faire, le savoir cheminot".

P/ Les Activités Sociales du C.E.R. S.N.C.F. de LIMOGES

P/ Le Comité d'Entreprise S.N.C.F. de LIMOGES

Jean-Jacques MAGADOUX & Philippe TILLET

Bonjour Pascal,

Me voici rentré de congés (eh oui, encore !) et à mon retour, je trouve dans ma boîte à lettres un petit papier de la poste m’invitant à aller retirer, je cite, une " grande enveloppe ".Quel pouvait bien être ce pli mystérieux ?

LE livre !

Inutile de dire que je me suis empressé de le libérer de sa gangue de plastique pour en dévorer chaque page (je lis vite, surtout lorsque ce sont des images !).

Et là, je dois dire que je m’attendais à un livre d’exception mais je crois que le mot est faible. Non seulement vos photographies fixent l’action, peut-être en hommage anticipé à des savoir-faire bientôt disparus, mais elles ouvrent également l’imaginaire et réveillent de nombreux souvenirs nostalgiques. En effet, probablement comme d’autres lecteurs, j’ai aussi fait des relèves en pleine nuit à Brive, j’ai souvent parcouru les lignes vers Tulle ou Saint Denis, j’ai visité plusieurs fois l’atelier de l’équipement, j’ai assisté à la révolution technologique de la mise en place du PRCI, j’ai accompagné les soudeurs sur des chantiers de nuit (même ambiance que dans le tunnel mais sans l’humidité…). Mais je dois bien m’avouer vaincu : vous êtes un ferrovipathe encore plus acharné que moi car je n’ai jamais mis les pieds à Bretenoux ni jamais suivi de caténairistes !

Et les textes de Florence abondent en renseignements historiques et techniques. Naïveté du profane mêlée à un souci du détail pour décrire le contexte, les gestes accomplis, l’organisation du travail… Vraiment très enrichissant et agréable à lire.

Quoiqu’il en soit, je vous remercie pour ce témoignage local répertoriant des gestes professionnels que seules les orientations économiques destineront à la pérennisation ou non. Merci également pour cette retranscription de la technicité des cheminots et des difficultés auxquelles ils font face, attachés au travail bien fait, dans leur dévouement pour un service souvent décrié par ceux qui en ignorent toute la complexité : " simplement " faire rouler les trains. Merci encore pour votre dynamisme et les nombreux échanges que nous avons eus par mail depuis ma souscription.

J’espère que tous vos sens garderont de merveilleux souvenirs du monde attachant du chemin de fer : l’odeur tenace de la créosote, le grondement sourd de la coulée aluminothermique, la tiédeur de la nuit sur un quai de gare, le goût du casse-croûte sans doute partagé avec la brigade et, bien sûr, l’émotion des nombreuses images que vous avez saisies et avec lesquelles vous avez construit ce magnifique ouvrage.

N’hésitez pas à me tenir informé de vos prochaines publications.

Bien cordialement,

Patrick Bompieyre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Bonjour et meilleurs voeux en cette nouvelle année.

Merci pour avoir continué ce coup de main à Katamiaw. Le site est comme convenu dans la page des remerciements. Il est paru et ça se passe plutôt bien : articles dans la presse locale, présentation à france3 limousin-poitou-charente, diffusé dans beaucoup de librairies en france (fnac, virgin et autres), un article bientôt dans la vie de rail et beaucoup de messages de felicitaions des cheminots, comme celle-ci

Bonjour !

Mes parents m'ont offert à Noël votre livre Chemins de Faire. Que de belles images ! J'ai particulièrement aimé les ambiances enfumées de l'atelier traverses et l'image du collègue mécano remplissant ses documents en cabine de conduite.J'avoue aussi avoir été ému par l'hommage apporté aux cheminots, ce qui change des critiques habituelles fréquemment entendues... Cela redonne du coeur à l'ouvrage !

Etant moi-même photographe (mais amateur car je suis cheminot), je serais curieux de connaitre vos conditions de prise de vue si vous voulez bien en parler. Cela ne devait pas être évident des la pénombre des ateliers à Bretenoux, du tunnel ou de nuit en gare de Brive. J'imagine que vous avez du utiliser du 1600 ISO (voir même du 3200).En fait, j'avais dans l'idée de réaliser un reportage photo sur un métier que j'ai exercé cette année : essayeur d'installations de signalisation. Comme le travail est essentiellement nocturne, je serai confronté aux même problèmes si je me lance.

Peut-être serez vous intéressé par une visite ? Avec mon oncle historien, nous avons créé récemment un site de photographies ferroviaires : http://photochemindefer.free.fr/

En tous cas, encore bravo pour ce superbe livre et merci pour la dédicace avec vos complices rédactrices des textes ! Avec tous mes voeux pour la nouvelle année.

Cordialement,

--

Matthieu LAPADU-HARGUES

SNCF - Pôle Régional Ingénierie Nord Paris

Etudes de signalisation

Ou bien ceci :

ASSOCIATION POUR L’HISTOIRE DU CHEMIN DE FER EN FRANCE (HAICF)

. Pascal RABOT (photographies), Florence COUDERT (textes), Martine ROBERT-MONTEIL (conceptrice du projet), Chemins de Faire. Le Savoir Cheminot, préf. de Gérard Gourmel, Jugeals-Nazareth, Ed. F. Coudert, 2005, 155 p., 38 €

Compte rendu par Joanne Vajda, décembre 2005 - AHICF

Prendre le temps de comprendre les différents métiers qui se cachent derrière le terme de cheminot et tenter d’expliquer les interventions techniques à travers des photos noir et blanc, en évitant toute description inutile. Voilà comment on pourrait résumer cet album photo, car il faut bien se résoudre à le résumer, faute de pouvoir transmettre au lecteur ce que l’on ressent en feuilletant ces pages, qui ne dressent pas que des portraits et ne décrivent pas que des lieux, mais permettent de s’immerger dans l’atmosphère de travail du réseau ferroviaire. Ce livre fait évidemment penser à la série de photos publiée par Sebastiao Salgado, Les Cheminots, Paris, Comité central d’entreprise de la SNCF, 1989.

Intérêt pour l’historien des chemins de fer : Même si l’ouvrage n’a comme objectif que de rendre compte du travail quotidien des cheminots, il constitue un témoignage important pour celui qui s’intéresse à l’histoire sociale, à l’histoire des techniques et au patrimoine industriel.

Et pour finir l'article qui devrait parraitre dans la vie du rail

Expéditeur : M. Pierre FOURCHAUD

Etablissement Logistique Régionale Equipement ( ELRE )

16 Place des Charentes

87100 Limoges

Centre de tri : Limoges

Date d’envoi : 15 /12/2005

Région de Limoges

“ CHEMINS DE FAIRE ”

Le 01 décembre, le savoir faire cheminot était présenté à la bibliothèque du Comité d’Etablissement Régional de Limoges au travers d’un livre intitulé “ Chemins de faire ” Cet ouvrage relié avec jaquette de 144 pages comporte 150 photographies en noir et blanc réalisées par Pascal RABOT sur des textes de Florence COUDERT et Martine ROBERT-MONTEIL.

Cette idée est venue de Martine ROBERT-MONTEIL responsable de la bibliothèque du CER de Brive. Elle souhaitait rendre hommage aux métiers méconnus de la SNCF. C’est à travers deux sites SNCF uniques en France, appartenant à la Région de Limoges, que Pascal RABOT a promené son appareil photos. On découvre ainsi tout au long de cet ouvrage la production des traverses en bois à l’atelier de Bretenoux Biars, la fabrication et la maintenance des draisines et les ateliers d’usinage de Brive ainsi que la maintenance et l’entretien des voies et des caténaires. Les gares de Tulle et de Saint Denis près Martel sont également illustrées sous des angles de vues inédits. De nombreux cheminots sont montrés en pleine action sur leurs lieux de travail dans des métiers très différents souvent méconnus voir ignorés de la plupart des personnes. Pascal RABOT a choisi le noir et blanc pour mieux s’imprégner de ces métiers. Il a été marqué par l’accueil des cheminots et par leur fierté de lui parler de leur travail.

“ Chemins de faire ” a été présenté par ses auteurs à la foire du livre de Brive ainsi que dans les bibliothèques du CER SNCF de la région de Limoges qui a apporté son soutien à sa réalisation. Pascal RABOT aime la diversité. Il avait précédemment réalisé avec sa compagne Florence COUDERT un livre de photographies sur la race bovine limousine puis un autre sur les splendides paysages et sites du département de la Corrèze intitulé “ Naturellement Corrèze ” Ces projets futurs viseront des régions bien éloignées de sa Corrèze. Il promène en effet son appareil photos sur la province canadienne francophone du Manitoba. D’autres belles images en perspective !

Le Correspondant « La vie du rail »

Pierre FOURCHAUD

Merci à tous et à bientôt

Scual

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...