Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Enquête de Marianne sur la SNCF en Ile de France


Messages recommandés

Un article de Rue 89 du 11 juin 2009

A Marianne, les trains arrivent plus de deux mois en retard

Depuis début avril, un des journalistes de Marianne a bouclé une enquête sur la SNCF et la manière dont elle gère son réseau d'Ile-de-France. Elle devait paraître avant les annonces de Nicolas Sarkozy sur ce dossier, le 29 avril. Elle n'est toujours pas parue. Est-ce lié à la signature d'un important contrat publicitaire entre la compagnie et le magazine ?

C'est ce que la société des rédacteurs de Marianne (SRM) a demandé lundi à la direction, dans une des trois motions votées en assemblée générale, comme l'a indiqué un confidentiel de Bakchich.

Les deux autres motions concernent la future nouvelle formule de l'hebdo et les accords passés avec Mediapart -pudiquement évoqué sous le terme pluriel de "marques concurrentes"- pour la publication d'enquêtes. Chaque motion a été votée à la quasi-unanimité, "et pas dans une ambiance houleuse", selon un participant, qui conteste les termes employés par Nouvelobs.com.

Maurice Szafran aurait reconnu retarder la parution à cause la pub

La SRM demande la rédaction d'une charte qui permette de graver dans le marbre l'indépendance du contenu rédactionnel par rapport à la publicité. Pour les journalistes de Marianne, il y a clairement eu conflit d'intérêts avec la SNCF, comme on peut le lire dans leur motion :

"[…] L'enquête sur la SNCF dont la diffusion a été reportée en raison d'une campagne de pub de la même SNCF dans nos pages."

Plusieurs sources indiquent que le PDG de Marianne, Maurice Szafran, aurait reconnu à plusieurs reprises repousser cette parution en raison de la campagne SNCF. Il se récrie :

"Mais pas du tout ! Je leur ai juste dit que comme pour n'importe quel annonceur, on avait prévenu la SNCF du contenu du numéro où leur pub devait paraître. La parution a pris du retard à cause de problèmes d'agenda pour l'interview de Guillaume Pépy. Nous n'avons reçu les corrections qu'hier soir."

"Aucune autre journal ne publiera une aussi grosse enquête"

Selon les mêmes sources, cette interview, réalisée à la demande expresse de la direction, n'était absolument pas utile au dossier. Elle aurait servi de prétexte à Szafran pour repousser de deux mois la publication. Et quoiqu'il en soit, elle aurait pu être réalisée bien avant, Pépy s'étant exprimé à de nombreuses reprises dans la presse au moment des annonces de Nicolas Sarkozy sur les transports en Ile-de-France.

Alors que le sort de cette enquête a été évoqué au cours de plusieurs réunions depuis deux mois et que la motion a été votée lundi, Maurice Szafran indique ce jeudi que l'enquête paraîtra finalement le 27 juin, et fera 16 pages. "Aucun autre journal ne publiera une aussi grosse enquête sur ce sujet", dit le PDG, qui précise être "tout à fait d'accord" pour élaborer une charte avec les journalistes.

"C'est la première fois que nous sommes confrontés à un problème de ce type", explique le président de la société des rédacteurs, Christian Duplan.

Selon nos informations, le budget de la campagne s'élève à plus de 160 000 euros. Marianne, dont le modèle économique reposait surtout sur les ventes, les voit baisser, et doit accepter une part croissante de publicité.

http://www.rue89.com/2009/06/11/a-marianne...-mois-en-retard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'indépendance par rapport à la pub est (était ? :Smiley_40: ) le fonds de commerce de Marianne. Si ça change, l'intérêt du canard va en prendre un coup.

depuis le départ de JFK je trouve le canard moins mordant , le site Marianne2.fr est dans la même ligne , l'adhésion de JFK à Bayrou est t-elle pour quelque chose ? pour moi Marianne file du mauvais coton . heureusement il y a internet ,mais pour la presse papier , on est pas dans la merde si marianne vire de bord

!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'indépendance par rapport à la pub est (était ? nonmais ) le fonds de commerce de Marianne. Si ça change, l'intérêt du canard va en prendre un coup.

la pub SNCF est magnifique: double page derrière le sommaire: la meilleur place.

le message est magnifique:

"en 1 année, 1 milliard de voyageurs SNCF ne rejettent que 1% du CO2 émis par les transports"

Pourquoi ternir une si belle image qui est la réalité?

Le problème du journal est que son article arrive au mauvais moment: une forte poussée écologiste de l'électorat combinée à une oppurtune campagne de pub SNCF qui simplement précise qu'elle fait de l'écologie depuis longtemps sans trop le fanfarronner (sous entendu, cela coute cher et s'il n'y avait que des objectifs financiers...).

On sait aussi ou mène à court terme une nouvelle campagne antiSNCF:

comme pour le FRET, moins de trains propres mais surement à terme une EF privée avec des locos diesels sous caténaires...

Vaste débat sur une boite détestée médiatiquement mais qui tranquillement assure un maximum de service au public avec des moyens de plus en plus limités: le chant du cygne?

http://www.sncf.com/#/CH0006/BR0734/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le problème du journal est que son article arrive au mauvais moment

Le problème du journal n'en est un que si le journal en fait un...

Il n'y a pas si longtemps, Marianne n'en avait rien à talquer de caresser ses annonceurs dans le sens du poil. Les temps changent...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

La presse libre ne s'use que si on ne s'en sert jamais :

Je suis un fidèle abonné à l'hebdomadaire Marianne depuis leurs premiers numéros , et la ligne de ce média n'a pas

dérivé depuis sa création , les sujets qui "fâchent" ont toujours échos dans leurs pages , et soit dit ou écrit en passant ,

on ne voit pas beaucoup de médias traitant du mal être des salariés de la grande distribution et des arcanes de ce dur

métier , surtout pour celles et ceux qui évoluent au bas de l'échelle .

Seuls , Marianne et l'Humanité Hebdo se sont osé à aborder le sujet .

Il faut aussi préciser que dès son premier numéro , Marianne a failli être un journal "mort né " , car un article traitant

le système Dassault s'est trouvé pris dans un recours judiciaire , et il s'en est fallu de peu que le journal soit définitivement

interdit avant même sa première parution ....

...on connait pourtant bien la suite à propos de l'ex maire de Corbeil Essonne .

Il est facile d'émettre des remarques sur la presse encore libre et payante , surtout avec en ce moment la profusion

des médias gratuits et aux ordres du système en place .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...