Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Tramway Saint-Denis - Noisy-le-Sec - Val-de-Fontenay


Messages recommandés

Je rappelle que 30% de la surface de la commune sont occupées par des emprise de transport (voies ferrées, autoroute et canal) pour l'intérêt général ; on a assez donné !

Quel est l'apport à l'économie et aux finances locales du ferroutage et des autres activités ferroviaires, SNCF et autres, tramway RATP non compris ?

Voir http://www.lrpresse.fr/trains/viewtopic.php?t=11161 et http://www.lrpresse.fr/trains/viewtopic.php?t=22306

J'ai besoin de vos lumiéres, y compris pour les effectifs concernés. Autrement, voir à partie la proposition de l'ADTC Est Parisien pour la traversée de Noisy-le-Sec, avec photos, au début de http://www.lineoz.net/forum/viewtopic.php?f=1&p=215854

http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/viewtopic.php?id=27423

http://www.20minutes.fr/article/221910/Par...ait-desirer.php

Le prolongement de la ligne de tramway T1

Le tramway T1 circule aujourd’hui de Noisy-le-Sec à Saint-Denis. En 2011, la ligne sera prolongée de 5 km vers l'ouest jusqu'à Asnières-Gennevilliers "Les Courtilles", avant une extension future jusqu'à Nanterre La Boule - Rueil Malmaison[...]

http://environnement-transport.hauts-de-se...-nanterre/1814/

http://extension-reseau.ratp.fr/t1montreuil/index.html

Le plan RATP est celui du tracé dit dissocié, qui a contribué à faire battre la municipalité de gauche à l'élection partielle qui a suivi les municipales de 2001.

Romainville a des noms de rues charmants, le tram aura un arrêt "libre pensée", il y avait un arrêt "prolétarienne" sur le trajet du 122, avant reprise de cette partie de trajet par le 322.

un plan qui montre les opérations envisagées dans le secteur.

Modifié par rabelaisien
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 7 mois plus tard...

L'adresse de ce message est http://www.fontenay-sous-bois.fr/forum1/vi...p?p=79602#79602

Un autre lien http://url_interdite/8091-1852-15549-0-tramway.htm

Des extraits :

Dans un premier temps, L'ADTC Est Parisien avait soutenu la variante via la zone d'activité. Sans renier cette position, nous nous sommes aperçus que le STIF avait minoré la perte de temps et le surcout.

Compte tenu que le tracé qui pose problème a déjà un itinéraire protégé réservé aux autobus, nous proposons un réemploi de cet espace pour un passage du tramway sur une voie unique utilisée en alternance dans les deux sens, avec deux points de croisement, s'inspirant de la Leidsestraat à Amsterdam. Peter Zondag nous a fourni des informations intéressantes et Pierre B des photos montrant comment ça se passe dans http://www.lrpresse.fr/trains/viewtopic.php?t=17566

Un correspondant me signale une autre rue d'Amsterdam avec voie unique

Pour une phote de la Utrechsestraat à Amsterdam, voir:

http://www.centrum.amsterdam.nl/smartsite.dws?id=23091

Leidsestraat, Amsterdam, © 2008 www.aviewoncities.com

Leidsestraat, Amsterdam. Photo pieter_jan_v

(img]http://www.lrpresse.fr/trains/album_mod/upload/grandes/108aa417377832710b0c167f0f096548.jpg

Leidsestraat, Amsterdam, le 19 may 2007. Photo Meursault2004 alias Revo Arka Giri Soekatno.

Même photo en plus grand : Leidsestraat_zonder_tram.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Communiqué de presse - Conseil du 8 juillet 2009

Prolongement du T1 de Noisy le Sec à Val de Fontenay : une situation enfin débloquée grâce à la concertation

Le Conseil du STIF, présidé par Jean-Paul Huchon approuve le bilan de la phase de concertation de 2008, qui accompagne le bilan établi par le garant de cette concertation et invite les maîtres d'ouvrage à élaborer le schéma de principe complémentaire et dossier d'enquête publique pour le tracé arrêté du prolongement du tramway T1.

[...]

La qualité de cette concertation a permis d’en régler le principal enjeu : Le tracé à Noisy le Sec. C’est finalement le tracé « Jaurès » qui a été retenu, sur la base de la proposition de la ville de Noisy-le-Sec.

Le coût d’infrastructure est estimée à 400M€ aux conditions économiques de janvier 2008.

Le prolongement de Noisy-le-Sec à Val de Fontenay nécessite l’acquisition de 15 rames pour un coût de l’ordre de 45M€. Toutefois, l’anticipation, d’environ 7 ans, du renouvellement du parc actuel de la ligne, entraînera également l’anticipation d’un investissement supplémentaire important de l’ordre de 105M€.

http://www.stif.info/IMG/pdf/CP_T1.pdf

Séquence "sur le plan modestie, je ne crains personne"

Je jubile, la solution non prévue au départ, mais que nous avons porté, est celle qui a été choisie par la municipalité, avec une récupération par le parti socialiste (heureusement que nous avons de l'imagination pour lui). Si quelqu'un pouvait récupérer le fac similé, ma joie serait un peu plus intense :

http://jenbproductions.canalblog.com/tag/tramway

mercredi 1 juillet 2009

TRANSPORTS : UNE IDEE ORIGINALE POUR LE PROLONGEMENT DU TRAMWAY T1

Comme vous le savez sans doute, le prolongement du tramway T1, qui assure actuellement la liaison entre Saint-Denis et Noisy-le-Sec via Bobigny et Bondy (Seine-Saint-Denis), est source de bien des polémiques. La prolongation (EST) vers Romainville, Montreuil et Val-de-Fontenay est bloquée depuis plusieurs années par la population noiséenne, ménée par le Maire de l'époque, Nicole RIVOIRE (UDF puis MoDem).

Dès son arrivée aux commandes de la Mairie, Alda PEREIRA-LEMAITRE, Maire (PS), élue en mars 2008, a souhaité une vaste concertation populaire pour relancer le projet, concertation dont nous nous étions faits largement échos avec de nombreux articles (voir notre dossier spécifique) et une trentaine de vidéos-minutes (voir la playlist sur Dailymotion®).

Car au-delà des noiséens, le moyen de transport concerne tout l'est francilien.

"Le prolongement du tramway est un projet d'intérêt régional et intercommunal. Le T1 concerne et traverse cinq villes de notre future communauté d'agglomération." comme le soulignait Jean-Paul Lefebvre, Adjoint (PS) au Maire de Noisy-le-Sec le 18 juin dernier.

Tramway bloqué pour une question de tracés : Certains préférant un passage en centre-ville (piétonnisé à l'occasion), d'autres optant pour un contournement ouest, par la ZAC et plus onéreux. Un troisième circuit propose un trajet dit "dissocié" correspondant en réalité à l'actuel itinéraire du bus 105.

Le Parti Socialiste noiséen vient de proposer, lors du Conseil Municipal Extraordinaire du 18 juin dernier entièrement consacré aux transports dont le tramway, une solution originale qui mérite au moins l'attention.

"Le passage en centre ville est à l'évidence le tracé le plus pertinent. Mais les Noiséens ne doivent pas subir de nuisances et notre centre ville doit être préservé dans ses caractéristiques. Il est trop étroit pour supporter le passage à deux voies du tramway tel qu'il arrive aujourd'hui à la gare. Le Président du Conseil Régional, J.P. HUCHON et le Président du Conseil Général, C. BARTOLONE, l'ont personnellement constaté et reconnu lors d'une visite sur site effectuée à notre demande" poursuit Jean-Paul Lefebvre.

Après avoir rappelé que la réalisation d'un nouveau pôle gare digne du 21ème siècle pour cette station, la plus importante de la banlieue est, doit être un préalable au prolongement du tramway, le projet porté par le groupe socialite et radicaux propose un tracé par le centre ville mais, et là est l'originalité, sur une seule voie [NDLR : Une voie dite banalisée parcourrue dans les deux sens en alternat], entre la gare et jusqu'au moins la rue Bouquet, c'est à dire la dans la partie la plus étroite de la rue Jean Jaurès.

Ceci permettra de conserver une voie de circulation avec stationnements pour acceder aux commerces de proximité sur cette voirie départementale.

ça dérape sur la suite

Autre idée séduisante : Cette portion en voie banalisée devrait être SANS caténaire pour que le centre ville ne soit pas défiguré par des poteaux en cette portion étroite. Les rames circulent alors en autonomie (batteries embarquées) comme cela éxiste déjà sur certaines portions du tramway de Nice.

Une telle hypothèse éxige bien sûr le renouvellement complêt du matériel roulant, une éxigence fortement portée par la population noiséenne lors de la consultation et a nouveau portée par Alda PEREIRA-LEMAITRE, Maire (PS) : "Il nous faut du beau" , "La Seine-Saint-Denis mérite du beau" faisant allusion aux matériels de la ligne T2 dans les Hauts-de-Seine.

Voilà donc une nouvelle idée qui mérite réflexion d'autant si elle s'accompagne d'un véritable réaménagement urbain conciliant les besoins de la population en matière de transports de proximité, les nécessités de préserver une activité économique dynamisée et l'embellissement du cadre de vie par du mobilier urbain de qualité à haute valeur esthétique.

Un sujet sur lequel nous reviendrons prochainement.

Jean-Emmanuel NICOLAU-BERGERET

© 1er Juillet 2009 - JENB PRODUCTIONS

J'ai tenté de passer deux fois mon cocorico deux fois dans Lineoz, une fois à une heure du matin, la suivante à 7h30, où le message n'est resté qu'une minute. Il y a un problème dans ce forum, soit technique, soit dans la tête d'un modo.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Notons (pour les puristes!) que ce n'est pas une voie unique, mais un enchevêtrement des deux voies.

L'idée est de placer un tel tronc commun dans une voie réservée aux bus, mais les bus continueront à l'emprunter, et dans quel(s) sens ?

N'ya-t-il pas le risque si les bus ne ciruclent que dans un sens, de "surprendre" le piéton lors du passage à contre-sens?

J'ai souvenir que la ligne 24 des tramways de Marseille (vers 1960) dans son parcours de banlieue (vers Ste. Marguerite, le Cabot et le Redon) avait des tronçons à voie unique et des signaux (type PD ex-midi en petite taille) qui étaient commandés par des contacteurs sur la caténaire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Il y a peu de risque qu'un piéton soit surpris, car entre l'état actuel et la situation future, il y aura eu des travaux qui marqueront une rupture entre l'ancienne et la nouvelle situation.

Toujours dans les histoires de censure : Dans le forum Sara http://forum.sara.free.fr/viewtopic.php?t=5692&start=40 la partie de mon intervention qui commence par Séquence "sur le plan modestie, je ne crains personne"

a été censurée avec comme motif

Note modérante : Sara n'est pas une tribune pour règlements de comptes entre associations. Merci !
Je suis bien heureux d'apprende que le Parti socialiste est une association :lol::lol:

Par cette censure, contrairement aux membres de ce forum, les internautes ne sauront pas que le passage en voie unique imbriqué a été adopté. L'un des modérateurs du forum Sara est François Enver, journaliste à Ville et transports.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...

Une nouvelle étape a eu lieu le 13/octobre dans le cadre du prolongement du T1 au Nord de St Denis:

http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article7070

Le tramway T1 va être prolongé entre la gare de Saint-Denis (Seine- Saint-Denis), son terminus actuel, et la station de métro d’Asnières-Gennevilliers-Les Courtilles, au nord de Paris. Un prolongement de 4,9 km qui vise à désenclaver le Nord parisien.

Situé à la limite des communes d’Asnières-sur-Seine et de Gennevilliers, la station d’Asnières-Gennevilliers-Les Courtilles, la 300e du métro de Paris (ligne 13), se prépare à être reliée par tramway à la gare de Saint-Denis, en Seine- Saint-Denis. Un prolongement de 4,9 km qui va ouvrir l’accès à la banlieue Nord de Paris et à une gare qui constitue déjà le troisième pôle multimodal d’Île-de-France, avec un trafic quotidien de 70 000 voyageurs. Le prolongement du tramway T1 offrira ainsi, d’ici à mars 2012, dix nouvelles stations dans cinq communes : Saint-Denis, Ile-Saint-Denis, Villeneuve-la-Garenne, Gennevilliers et Asnières-sur-Seine.

Synergie multimodale

Le financement de l’extension, estimé à 150,03 millions d’euros (référence janvier 2006), est assuré par la Région Ile-de-France (52,85%), le Conseil Général des Hauts-de-Seine (25,47%), l’Etat (19,85%) et la RATP (1,83%). Le prolongement de la ligne de tramway T1 permettra aux voyageurs de se déplacer plus facilement de banlieue à banlieue, des synergies pouvant être créée grâce à des correspondances avec les RER D et C et la ligne 13 du métro.

Samedi 16 octobre à 11h, la soudure d’un des rails de l’extension du T1 symbolisera le lancement des travaux. Plusieurs personnalités sont attendues pour l’événement dont Alain-Bernard Boulanger (maire de Villeneuve-la-Garenne et premier Vice-président du Conseil général des Hauts-de-Seine), Daniel Canepa (Préfet de la Région Ile-de-France et Préfet de Paris), Jean-Paul Huchon (président du Conseil régional d’Ile-de-France et président du STIF), Claude Bartolone (président du Conseil général et Député de la Seine-Saint-Denis), et Pierre Mongin, Président-directeur général de la RATP.

13 octobre 2010, Philippe Martin

Modifié par CRL COOL
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis bien heureux d'apprende que le Parti socialiste est une association :lol::lol:

.

A vérifier, mais il me semble bien que les partis politiques sont bien juridiquement des associations, comme les" Joueurs de pétanque du Clermontois" ou les "Collectionneurs de timbre de Haute Ardèche"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un article complet sur le prolongement à l'ouest sur le site de la régie : http://www.ratp.fr/f...097/actualites/

T1 : 10 nouvelles stations prévues en 2012

La soudure de rail du tramway qui a eu lieu le 16 octobre 2010 marque une nouvelle étape dans le prolongement ouest de la ligne entre Saint-Denis et Asnières-Gennevilliers.Le prolongement du tramway T1 entre Gare de Saint-Denis et Asnières-Gennevilliers Les Courtilles représente un grand projet d’aménagement urbain, qui améliorera le cadre de vie des habitants des communes desservies.

Il offrira en effet 10 nouvelles stations le long d’un tracé supplémentaire de 4,9 km, qui traversera 5 communes : Saint-Denis, L’Île-Saint-Denis, Villeneuve-la-Garenne, Gennevilliers et Asnières-sur-Seine.

Fortement attendu par 55 000 habitants et par les entreprises, le futur prolongement du tramway T1 permettra à plus de 43 000 voyageurs par jour de se déplacer facilement de banlieue à banlieue : il sera en correspondance avec le RER C, le RER D et la ligne 13 du métro.

le prolongement en chiffres

• 10 stations parcourues en moins de 17 min.

• 4,9 km de ligne supplémentaires

• 5 communes reliées (Saint-Denis, L’Île-Saint-Denis, Villeneuve-la-Garenne, Gennevilliers, Asnières)

• Une rame toutes les 4 minutes en heure de pointe

• De nombreuses correspondances : RER C et D, ligne 13 du métro, bus

Une maîtrise d’ouvrage partagée

Les trois maîtres d’ouvrage du projet désignés par le STIF sont :

- le Conseil général des Hauts-de-Seine, qui assure les aménagements urbains sur le département et le confortement du pont du Petit Bras ;

- le Conseil général de Seine-Saint-Denis, qui s’occupe de la réfection du pont du Grand Bras et du réaménagement de la RN14 ;

- la RATP, qui est maître d’ouvrage du système de transport de l’ensemble du tracé et des aménagements urbains réalisés en Seine-Saint-Denis. Elle a également en charge la coordination des maîtres d’ouvrage du projet. Elle conduit les études et les achats et mandate les entreprises qui réalisent le système de transport. Elle pilote une équipe de deux maîtres d’œuvre pour la préparation et le suivi de l’exécution des travaux.

Le STIF, autorité organisatrice des transports de voyageurs d’Île-de-France, pilote la politique des transports collectifs, désigne les exploitants et nomme les maîtres d’ouvrages des opérations.

Le financement du projet est assuré pour un coût global de 150,03 millions d’euros (référence janvier 2006) : la Région Île-de-France y contribue à hauteur de 52,85 %, le Conseil général des Hauts-de-Seine pour 25,47 %, l’État verse 19,85 % et la RATP 1,83 %.

Ce projet est inscrit au contrat de plan État-Région Île-de-France 2000-2006 puis au contrat de projets 2007-2013

Modifié par CRL COOL
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.