Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Desherbage et Ecologie...


Messages recommandés

Article complet

Pendant une opération de désherbage effectué en avril 2007, la SNCF a utilisé un produit aux hormones qui a contaminé une partie de l'exploitation de Stéphane Tissot, viticulteur à Arbois.

Le 16 juillet dernier, le tribunal administratif de Besançon a rendu son verdict.

La SNCF vient d'être condamnée, vous êtes satisfait du jugement ?

La SNCF ne voulait pas me dédommager, j'ai dû mener une petite bataille juridique. Finalement, le tribunal m'a donné raison et la SNCF doit me verser environ 15 000 euros de dommages. Dans cette affaire, je suis victime mais mes clients le sont aussi.

Quelle est la surface exacte de votre exploitation qui a été touchée ?

Les deux parcelles contaminées se trouvent à Arbois et à Vilette-lès-Arbois. Il s'agit seulement de 50 ares qui représentent 1 % de mon domaine. C'est vrai, ce n'est pas énorme mais j'ai perdu la récolte de 2007 sur ces parcelles. Ces vignes se sont retrouvées en reconversion pendant trois ans et aujourd'hui j'accuse un manque à gagner important, puisque le terrain n'était pas cultivable.

Les services d'entretien de la SNCF sont responsables de cette contamination ?

La SNCF a utilisé un désherbant aux hormones très puissant et volatile. Le produit s'est propagé à une partie de mon domaine, situé à côté de la voie ferrée. Je ne suis pas le seul à être dans ce cas, un des domaines voisins a aussi pâti de l'utilisation de ce désherbant. Les propriétaires attendent un jugement du tribunal.

Vous remettez en cause les méthodes de travail « peu sérieuses » de la SNCF dans votre cas ?

Ce produit aux hormones est très dévastateur, il a été utilisé à côté d'une zone cultivée. La SNCF doit changer ses méthodes de travail, utiliser moins de « chimie » et de produit nocifs pour que ce genre d'accident ne se reproduise pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il existe des zones où la SNCF n'emploie pas de désherbant notamment à proximité de zone de captage d'eau. Il y a ce cas à Besançon à proximité de la gare de la Mouillière. Est il possible qu'à proximité des exploitations biologiques, il y aie cette meme disposition ? je pense qu'il doit y avoir négociation entre les deux parties pour cela.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans la zone de Volvic, le désherbage chimique est depuis longtemps interdit pour ne pas polluer la nappe souterraine. Il y a donc toujours un peu d'herbe puisque seule le fauchage est possible ... Ce doit être pareil dans un certain nombre de zones.

Vis à vis des cultivateurs, c'est un peu l'arroseur arrosé... à moins qu'ils ne fassent vraiment du bio, ils ne sont pas innocents dans la pollution des cours d'eau et des nappes phréatiques... Mais d'après l'article, précisément, ce viticulteur fait du bio, donc c'est un beau gachis.

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me permets d'apporter un petit souvenir, qui ne fera pas avancer ce post :

Lorsque j étais gamin (je suis en 1980), ma mère vendait régulièrement des manche de faux aux agents SNCf de l'équipe voie.

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'aimerais bien connaitre les arguments avancés par la SNCF pour refuser d'indemniser les victimes au lieu d'aller à de couteux procès et quels arguments elle a pu apporter pour sa défense...

Peut on croire que le fournisseur du génial désherbant aurait pu prétendre que son produit était redoutable contre les herbes folles et ferroviaires, mais tout à fait inoffensif contre les autres végétaux ? koiquesse

Ca fait cher la maldonne ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

A côté de ça, il y a des endroits où on ne désherbe plus: Nanterre-Université (SNCF), sur la voie direction Cergy, il y avait la semaine dernière un (petit) arbuste poussé entre la voie et le quai (haut) et qui dépassait de plus de 50cm le niveau du quai. Pratique si une porte s'ouvre juste en face!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 12 années plus tard...

SNCF : Maîtriser la végétation en respectant l’environnement (SNCF - 09/09/2021)

Citation

En 10 ans, SNCF Réseau, qui est en charge de l’entretien des abords des voies ferrées, a réduit de 60% le volume de produits phytosanitaires destinés à désherber les voies et leurs abords. Renoncer progressivement au glyphosate signifie devoir élaborer des solutions alternatives aussi efficaces, puisque l’enjeu est d’entretenir 95 000 hectares d’emprises ferroviaires ...

https://www.sncf.com/fr/engagements/developpement-durable/maitriser-vegetation-respectant-environnement

  • J'aime 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...