Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonjour à tous,

J'ai quelques questions à vous poser :

Contexte : il s'agit d'un chantier de modernisation (1 tronçon de 25 Km avec V projetée = 90 Km/h)

1) Concernant ce RVB, est ce qu'une dégarnisseuse peut travailler sur du rails DC ? Sinon, comment procéder ? En effet, j'ai énormément de PO42 sur le tracé.

2) D'un point de vue méthodologie de travaux RVB, voici "mes" étapes de réalisation :

1- Approvisionnement et déchargement des rails neufs (en fonction de la longueur, faire appel à Infrarail par exemple pour les rames de déchargement LRS).

2- Réalisation des soudures électriques

3- Dépose de la voie (rail & traverses)

4- Dégarnissage

5- Ballastage

6- Relevage de 8 cm & Régalage

7- Ballastage

8- Relevage de 5 cm & Régalage

9- Libération des rails

10- Complément de ballast

11- Nivellement complémentaire & Régalage final

Si vous avez des idées pour compléter cette méthodologie, je suis à l'écoute. A noter que j'ai limiter au maximum le dégarnissage du ballast existant et j'ai pris comme base de relever la voie afin d'avoir une épaisseur de 15 cm de ballast sous traverse. Le principe de base est de déposer la voie actuelle (complétement) et d'effectuer un régalage du ballast existant et de faire un relevage simple par ajout de ballast. Quand cela n'est pas possible (j'ai quelques ponts métalliques que je ne peux pas relever ou encore des pentes maximales à respecter), un dégarnissage est nécessaire (voire même un décaissement de la plateforme = à déconseiller). Dans ce cas, je réutilise une partie du ballast par criblage et réinjection.

3) Est-ce que vous avez déjà eu des problèmes concernant vos zones de stockage de ballast (stock tampon) ? Notamment à cause du gel et de la neige ? Ou même à cause de contraintes géographiques particulières : zones situées au sommet de rampes assez importantes (2%) ce qui provoquent quelques difficultés pour faire "monter" mes trémies... De les charger à moitiés à cause de ce problème ou encore à cause de l'armement vieillissant ? De ce fait, l'approvisionnement par camions est à privilégier ? Quitte à avoir une multitude de PL qui s'agglutinent au sein de petites communes... Là encore, je suis à l'écoute de votre expérience controleursncf

Merci.

a+

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Si vous avez des idées pour compléter cette méthodologie, je suis à l'écoute. A noter que j'ai limiter au maximum le dégarnissage du ballast existant et j'ai pris comme base de relever la voie afin d'avoir une épaisseur de 15 cm de ballast sous traverse. Le principe de base est de déposer la voie actuelle (complétement) et d'effectuer un régalage du ballast existant et de faire un relevage simple par ajout de ballast. Quand cela n'est pas possible (j'ai quelques ponts métalliques que je ne peux pas relever ou encore des pentes maximales à respecter), un dégarnissage est nécessaire (voire même un décaissement de la plateforme = à déconseiller). Dans ce cas, je réutilise une partie du ballast par criblage et réinjection. "

==> pour moi cette opération s'appelle une épuration plutot qu'un régalage non ?

Comme par exemple ici pour se raccorder sur le niveau de la route de ce PN sur le chantier

du Morvan cet été .

Le régalage c'est la constituton de la banquette ou de la banquette renforcée selon la typologie de la voie

et la repartition du caillou sur l'ensemble de la voie avec balayage des traverses .

La aussi cet été sur le chantier du Morvan , la regaleuse repartissait le ballast deposé par les tremies

dans les cases et sur les banquettes .La c'etait le dernier passage de finition et de nettoyage avant la fin du chantier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Si vous avez des idées pour compléter cette méthodologie, je suis à l'écoute. A noter que j'ai limiter au maximum le dégarnissage du ballast existant et j'ai pris comme base de relever la voie afin d'avoir une épaisseur de 15 cm de ballast sous traverse. Le principe de base est de déposer la voie actuelle (complétement) et d'effectuer un régalage du ballast existant et de faire un relevage simple par ajout de ballast. Quand cela n'est pas possible (j'ai quelques ponts métalliques que je ne peux pas relever ou encore des pentes maximales à respecter), un dégarnissage est nécessaire (voire même un décaissement de la plateforme = à déconseiller). Dans ce cas, je réutilise une partie du ballast par criblage et réinjection. "

==> pour moi cette opération s'appelle une épuration plutot qu'un régalage non ?

Comme par exemple ici pour se raccorder sur le niveau de la route de ce PN sur le chantier

du Morvan cet été .

Le régalage c'est la constituton de la banquette ou de la banquette renforcée selon la typologie de la voie

et la repartition du caillou sur l'ensemble de la voie avec balayage des traverses .

La aussi cet été sur le chantier du Morvan , la regaleuse repartissait le ballast deposé par les tremies

dans les cases et sur les banquettes .La c'etait le dernier passage de finition et de nettoyage avant la fin du chantier

Merci Km315. Tu aurais d'autres photos de ce chantier, stp ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'autres photos ? heuuuu oui j'en ai 5 Giga, de mon chantier lotrela

Mais c'est secret défense, ce chantier, il a été fait hors de IN traditionnelles du RFN,

et sans la SNCF. :)

De plus, c'etait sur une voie groupe 9SV, avec des rails de 1890, pour une VL de 40 km/h...

Un truc que meme Kerguel ne connait plus lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'autres photos ? heuuuu oui j'en ai 5 Giga, de mon chantier lotrela

Mais c'est secret défense, ce chantier, il a été fait hors de IN traditionnelles du RFN,

et sans la SNCF. :)

De plus, c'etait sur une voie groupe 9SV, avec des rails de 1890, pour une VL de 40 km/h...

Un truc que meme Kerguel ne connait plus lotrela

Google peut aider l'apprenti DPX. La ligne de Tarascon à La Tour de Carol qui était armée en rail DC a été régénérée les dernières années.

Articles et photos sont intéressants :

http://www.transpyreneens.com/transpyreneen2.html

http://www.transpyreneens.com/

Pour mon ami km 315 ; mais bien sûr que je connais les voies DC datant de 1890 en rail 38,750 ; d'ailleurs j'avais appris que le DC 42,540 et le 38,750 avait les mêmes coussinets. J'ai rencontré également le rail DC posé sur taverses métalliques. Heu, par contre les lignes ont fermé depuis.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'autres photos ? heuuuu oui j'en ai 5 Giga, de mon chantier Smiley_70.gif

5 Gigas !... pour combien de Km de modernisation ?

Google peut aider l'apprenti DPX. La ligne de Tarascon à La Tour de Carol qui était armée en rail DC a été régénérée les dernières années.

Articles et photos sont intéressants :

http://www.transpyreneens.com/transpyreneen2.html

http://www.transpyreneens.com/

Merci Kerguel. En effet, c'est intéressant.

Question à Philippe 44: il s'agit de Nantes-Châteaubriant ou de Nantes-Pornic?

Non. Ce n'est ni Nantes-Châteaubriant (tram train) ni Nantes-Pornic... Ou encore Savenay / Redon & Savenay / Montoir-de-Bretagne (GOP 2010) qui commence dans quelques jours (le 22 février) cartonrouge Je ne suis plus nantais depuis le début de l'année et j'ai quitté Ste Pazanne cartonrouge

Ce chantier de modernisation se situe dans le Sud Ouest... Pour Nantes - Pornic ou plutôt Ste Pazanne - Pornic (les 25 km séparant Nantes de Ste Pazanne ont été renouvelés début 2009), ce sera certainement pour bientôt... la zone est vraiment en fin de vie (le rail date de 1895 / 1907)... quand RFF cassera sa tirelire cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...