Aller au contenu
Le Web des Cheminots

le sommeil des machines (Langeac 1958)


Messages recommandés

Le sommeil des machines (Langeac)

Sous un ciel de laudes en ces matins de Juin

Dans la nuit s'éteignant sous les voiles de l'aube

Nous enjambions des voies

Senteurs des ballasts exhalées des traverses

Vespérales averses

Aux jours du grand dépôt, effluentes oxydes

Le sommeil des machines se berçant de vapeur

Fragrances de charbons, saveurs de fraisil

Claquements de signaux confins de longs faisceaux

Et le soleil venait étreignant les nuages

Sur les montagnes fortes aux portes des Cévennes

Les fanaux palissaient dans un décor de suie

Au grondement des plaques tournantes aux rotondes

Je vois ces longues rames, broutant les graminées

Ces wagons de billots parfumés de résine, assemblés en troupeaux

Patientant qu'une loco, panaches d'escarbilles

Les rebrousse vers la mine

http://loic-le-meur.over-blog.com/

Modifié par meaban
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Ce texte poétique est superbe , et nous apporte un témoignage d'un passé révolu , mais

que l'on perçoit bien ici .

Le blog cité en lien , apporte bon nombre de photos et textes savoureux lotrela lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...