Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Qui c'est les meilleurs? Evidemment c'est les verts!


kamieux

Messages recommandés

Petit sujet pour manifester ma joie.

En effet je suis TRES heureux okok que l'équipe qui représente notre pays se soit prise une "branlée". lotrela

Ces gens sont millionnaires (si,si! ils touchent plus que Boutin! beurk ) et se prennent pour des stars qui ne doivent rien à personne.

Et bien aujourd'hui les français sont heureux de ne rien leur devoir!

Ils sont hautains, suffisants, prétentieux, :blush: nombrilistes, égoïstes et individualistes. revoltages

Toutes ces caractéristiques sont hautement incompatibles avec un sport populaire et collectif.

Viva Mexico.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-clermont

Petit sujet pour manifester ma joie.

En effet je suis TRES heureux okok que l'équipe qui représente notre pays se soit prise une "branlée". lotrela

Ces gens sont millionnaires (si,si! ils touchent plus que Boutin! beurk ) et se prennent pour des stars qui ne doivent rien à personne.

Et bien aujourd'hui les français sont heureux de ne rien leur devoir!

Ils sont hautains, suffisants, prétentieux, :blush: nombrilistes, égoïstes et individualistes. revoltages

Toutes ces caractéristiques sont hautement incompatibles avec un sport populaire et collectif.

Viva Mexico.

Ouais, alors même pas viva Mexico, mais VIVA LE RUGBY !!!

Si pour vous la France ce sont les bleus, Johnny Hallyday, Pernaud et Cindy Sanders, alors, c'est que vous n'avez rien compris aux valeurs fondamentales de notre nation.

PS: Petit souvenir:

Modifié par ect-de-clermont
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

la chanson du dimanche pour commencer le lundi

http://www.lemonde.fr/sport/video/2010/06/20/rayman-la-chanson-du-dimanche_1375812_3242.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

réflexion tirée du monde

Le foot français est un foot de ghetto, aussi clivé que le reste de la société. Les banlieusards sur le terrain, les énarques et les chefs d'entreprise aux commandes. L'échec pointe du doigt, de façon implacable, ce qu'est le foot d'aujourd'hui en France, c'est-à-dire un foot de quartier, de banlieue, abandonné aux petits caïds du coin et aux guerres de clans et de gang.

Une fois de plus, nous sommes tous responsables. Les vedettes et stars de 20 ans que le système a engendré se retournent forcément un jour contre lui… et ce jour est enfin arrivé. Il fallait élever la voix et marquer le coup en frappant fort ?

Ces joueurs, on les sort de la réalité à 12-13 ans pour les mettre dans des centres de formation et les formater, à l'âge où un jeune normal vit encore chez ses parents, tous les soirs bordé par sa mère. Ils réapparaissent ainsi à l'âge adulte, complètement coupés du monde réel, ne pensant qu'à l'argent et n'en connaissant aucunement la valeur.

Pourquoi leur en demande-t-on autant ? Une société où le joueur de foot devient un exemple, un modèle pour les jeunes, n'est-elle pas une société en mauvaise santé ? Où sont donc passés les instituteurs, les politiques, les intellectuels, les résistants de tous ordres ?

Le foot, ce n'est que du foot, et rien d'autre. Oui, les joueurs de foot sont indispensables au football, mais tout le reste n'est indispensable qu'à l'économie du football.

Pour reconquérir une liberté peu à peu grignotée à coups de biftons.

Il faudrait qu'ils acceptent d'abandonner certains privilèges (pourquoi ne pas accepter une baisse de salaire ?), c'est le prix à payer (au risque de perdre le combat social face aux puissants du foot,) pour enfin retrouver l' honneur.

Pourquoi ne pas, dès à présent, renoncer à vos primes de match, à vos primes de sponsoring et à votre droit à l'image ?

Pourquoi ne pas, dès à présent, ouvrir votre hôtel à la presse et au public ?

Pourquoi ne pas aller à la rencontre de votre public et ainsi revenir aux fondamentaux du football, ce sport qui n'est finalement qu'un jeu !!!

On fait grève pour conserver ou conquérir des droits. Ils ont fait grève pour conserver le droit-privilège d'être payé(beaucoup) pour jouer (mal), et rien d'autre.

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

bonjour

LE BAL DES FAUX CULS (SUITE) CIRCULEZ IL Y A RIEN A VOIR? ON SE FOUT DE VOTRE G.....

En dépit des promesses faites lors de leurs derniers jours en Afrique du Sud, les cadres des Bleus n'ont, depuis leur retour, pas révélé grand-chose sur les raisons profondes du fiasco des Bleus au Mondial. Vendredi 25 juin, Eric Abidal, Patrice Evra et Thierry Henry se sont exprimés dans différents médias et se sont contentés de formuler excuses et regrets (lire notre article).

Le défenseur barcelonais, qui annonçait, avec fracas, mardi 22 juin, au soir de la défaite, que "les quatre vérités allaient être dites", n'a eu de cesse depuis d'incriminer la presse et de vanter la cohésion du groupe. Et le 30 juin, l'audition de Raymond Domenech et Jean-Pierre Escalettes devant l'Assemblée nationale n'a pas non plus fait jaillir de révélations fracassantes (lire notre article).

S'ils ne disent rien, c'est peut-être parce qu'il n'y a rien à dire. Mais, dans ce cas, pourquoi avoir fait baigner la vérité dans tant de mystère ? Dans son édition du 29 juin, le journal France Football émet une tout autre hypothèse. Il existerait un pacte secret entre les joueurs et leur désormais ex-sélectionneur.

CHACUN PROTÉGERAIT SES INTÉRÊTS

Le bihebdomadaire raconte ce qui s'est passé lors du voyage retour, dans la nuit du 23 au 24 juin. "Raymond Domenech invita quelques joueurs à une discussion serrée à quelques milliers de mètres d'altitude. Au menu, le contenu de la communication des uns et des autres dans les heures qui suivront l'arrivée en France."

Le journal évoque ensuite "une proposition qui peut se refuser mais qui, en l'occurrence, a eu très vite l'agrément général". Raymond Domenech aurait assuré qu'il garderait le silence et ne se répandrait pas dans la presse. Mais cela à une condition : "Que les joueurs adoptent eux aussi un profil bas et qu'ils ne mettent pas à exécution leur menace du mardi soir". Les Bleus, soucieux de ne pas égratigner encore un peu plus une image déjà sérieusement écornée, aurait donné leur accord.

France Football ajoute même que, lors de leur rencontre à l'Elysée le 24 juin, "Nicolas Sarkozy en personne demanda à Henry d'éviter d'attiser le feu."

CHAMAKH ET RUFFIER PLUS DISERTS

Si ce pacte secret ne reste qu'une hypothèse, il convient toutefois de constater qu'une semaine après le retour des Bleus, tous les discours prononcés par les joueurs n'ont rien de très éclairant. Qu'a réellement dit Anelka ? Y a-t-il une taupe ? Que s'est-il précisément passé dans le bus, lors de la grève de l'entraînement ? Y a-t-il eu une altercation ? Toutes ces questions, qui semblaient compter pour les Bleus lorsqu'ils étaient en Afrique, restent sans réponse depuis qu'ils ont posé les pieds sur le sol français.

Au milieu du flot de discours policés, quelques voix discordantes se sont fait entendre. L'attaquant marocain Marouane Chamakh, ancien coéquipier de Yoann Gourcuff à Bordeaux, a déclaré sur RTL le 26 juin qu'il y avait bien eu des altercations entre le meneur de jeu et ses coéquipiers (lire notre article).

extrait le monde

http://www.lemonde.fr/sport/article/2010/06/30/equipe-de-france-circulez-y-a-rien-a-voir_1381203_3242.html#xtor=EPR-32280274-%5BNL_Sport%5D-20100701-%5Btitres_principaux%5D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...