Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Radioactivité un phénomène naturel et ... dangereux


michael02

Messages recommandés

Bonjour,

En parallèle au topic sur le train de déchets nucléaires, on peut évoquer la radioactivité naturelle, accélérée par les exploitants du minerai d'uranium, en Limousin, par exemple :

http://atomicsarchiv...ou_radioac.html

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/carte_mine_u.html

http://limousin.lesv...?id_article=190

Etc ...

nonmais

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

deux de tes liens ne marchent pas. Quant au 3°, à part des craintes fondées sur .. des craintes, il n'apporte malheureusement aucune pierre au débat.

Des mesures, ce n'est qu'à partir de ça qu'on peut discuter valablement.

Les gens du Massif Central, comme les Bretons et une partie des Corses vivent depuis des générations sur de vieux massifs granitiques uranifères. Le plus sérieux effluent radioactif est le radon, gaz rare radioactif, produit de la désintégration de l'uranium, . Fort heureusement, son statut de gaz rare ayant 8 électrons sur sa couche la plus externe l'empêche de se combiner. Il ne fait donc que passer. Il s'infiltre par les failles du sol. On a montré dans certaines maisons construites sur de telles failles des concentrations jusqu'à 1000 fois la "norme". La solution à ce problème est toute simple : ventiler ....

Sur les conséquences sanitaires de cette sur-irradiation naturelle, on n'a pas enregistré d'écarts caractéristiques. Malgré cela, et comme les scientifiques qui s'occupent de ces problèmes sont des gens extrêmement prudents, ils n'excluent aucunement un effet cumulé des faibles doses. Ceci étant, une autre école, plus biologiste, estime qu'en dessous d'une certain taux d'irradiation, l'organisme a le temps d'éliminer les cellules démolies par une interaction avec une particule issue d'une désintégration. Le débat n'est pas tranché.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

deux de tes liens ne marchent pas. Quant au 3°, à part des craintes fondées sur .. des craintes, il n'apporte malheureusement aucune pierre au débat.

Des mesures, ce n'est qu'à partir de ça qu'on peut discuter valablement.

Les gens du Massif Central, comme les Bretons et une partie des Corses vivent depuis des générations sur de vieux massifs granitiques uranifères. Le plus sérieux effluent radioactif est le radon, gaz rare radioactif, produit de la désintégration de l'uranium, . Fort heureusement, son statut de gaz rare ayant 8 électrons sur sa couche la plus externe l'empêche de se combiner. Il ne fait donc que passer. Il s'infiltre par les failles du sol. On a montré dans certaines maisons construites sur de telles failles des concentrations jusqu'à 1000 fois la "norme". La solution à ce problème est toute simple : ventiler ....

Sur les conséquences sanitaires de cette sur-irradiation naturelle, on n'a pas enregistré d'écarts caractéristiques. Malgré cela, et comme les scientifiques qui s'occupent de ces problèmes sont des gens extrêmement prudents, ils n'excluent aucunement un effet cumulé des faibles doses. Ceci étant, une autre école, plus biologiste, estime qu'en dessous d'une certain taux d'irradiation, l'organisme a le temps d'éliminer les cellules démolies par une interaction avec une particule issue d'une désintégration. Le débat n'est pas tranché.

Un des liens corrigé est http://atomicsarchiv...ou_radioac.html.Mais il n'apporte rien du plus que jouer sur une peur certes naturelle, mais qui reste du domaine de la légende urbaine...

La ferrovipathie ne mène pas, parfois, à être toujours très objectif !

Modifié par Chartrain
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement la radiation naturelle existe partout ...

Nous même sommes radioactifs, ....

Il est intéressant de voir comment a évolué la perception de ce mot dans l'histoire.

- Du temps de marie curie c'etait synonyme de progrés, médecine et tout ça ...

- Après la WWII synonyme de technologie (course a l'armement ....)

- Dans les 30 glorieuse, synonyme d'indépendance énergétique

- Année 80 (début ....) grosse application dans le médical

- 1986 le radioactif, dangereux, pas bien, méchant, a oublié son passeport ....

- Depuis le radioactif est perçu comme dangereux ...mais surtout méconnu !

Pour conclure nous sommes "agressé" constamment par le radioactif si nous écoutions les alarmistes, mais l'ignorance permet de rester dans l'obscurité ... (le radioactif fait briller dans le noir ;) )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

je connait des bretons et des morvandiaux...je me demande tout de même si ??? nonmais:cool:cartonrouge

ce sont de charmantes régions pour les randos et les spécialités culinaires je crois que c'est H S par rapport à l'uranium

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Je ne demande pas de revenir à la lampe à huile et à la bougie qui elles brillent dans l'obscurité mais dont on connait les conséquences... Pour moi, il existe d'autres sources d'énergies autre que le nucléaire pas assez exploitées dont on connait les conséquences. Une ferme d'éoliennes sur le Cap de la Chèvres, par exemple, ne gêneraient pas trop de monde, mis à part les amoureux de lande sauvage... Mais les Pointes du Vent et du Raz ne sont pas si loin et laissées au patrimoine sauvage encadré pour éviter les destructions et accidents... L'implantation d'hydroliennes de toutes puissances ne ferait pas grands dégats et combleraient pas mal de besoins de la France. En cas de besoin, on pourrait revenir à l'état initial en quelques jours... Pour seul exemple qui ne comporte pas d'hydrolienne mais des turbines géantes bien plus perturbantes au niveau écologique: L'usine de la Rance avait ses turbines prévues pour une durée de vie de 40 ans. Elles tournent depuis 1966 en produisant du courant et aucune usure n'a été encore relevée... Les opposants à ce système ont tout essayé pour la dénigrer comme de lui imputer l'envasement d'une partie du fleuve... Sauf que ni St Malo, ni Dinard, ni Dinan ne possèdaient de systèmes d'assainissement des eaux usées jusqu'à ces dernières années... Je vais même vous dire le seul effet nocif de cette usine: Pour maintenir les turbines en état aussi longtemps, EDF balance du courant électrique dans l'eau ce qui provoque une corrosion accélèrée des mouillages métalliques de bateaux... Quel désagrément... Obliger à vérifier les amarrages des bateaux un peu plus souvent, Oh la la!

Mais et les projets sur l'Aber wrac'h qui remonte à 1925 alors que ceux de La rance remontent à 1921... Il y avait 13 projets plus ou moins aboutis en 1966 lorsque De Gaulle a inauguré la seule à avoir vu le jour... Ils ont tous été bien vite oubliés pour leur préférer l'atome...

Mais, ce n'est pas tout, il y a plus beau et plus fumant... savez-vous où se trouve le plus grand et plus puissant centre de recherche sur la solaire? Non? Alors, je vous conseille de lire ceci: fr.wikipedia.org/wiki/Four_solaire_d'Odeillo... Tout a été volontairement cassé ou non relié au RDF alors que le train jaune passe à moins d'un km de là et aurait put être branché dessus à moindres frais... Qui est le responsable de ce gâchis? Mais qui exploite les centrales électriques françaises? Qui a le quasi monopôle de l'électricité en France? Qui a intérêt a rester avec une part de l'électricité majoritairement produite avec du nucléaire?.

Pour en revenir à mon premier exemple, l'éolien, quel pays européen a le plus gros gisement éolien d'Europe mais pratiquement pas exploité? Par contre, je peux dire que la France a le plus gros pourcentage d'énergie électrique d'origine atomique...

Avant d'en finir, je rappellerai juste aussi l'ouvrage constitué des lacs de Migouélou et d'Artouste qui étaient reliés par une galerie souterraine. Si il y avait besoin d'énergie électrique, on laissait descendre l'eau au travers de turbines produisant de l'énergie... Sinon, on pouvait aussi utiliser ces mêmes turbines pour monter de l'eau du lac inférieur au supérieur. Cette galerie et ce dispositif sont parait-il arrêtés. Dommage, ils constituaient avec la Rance, le seul système mondial de stockage à échelle industrielle d'électricité... Là, c'est sur, ce n'est pas EDF qui est responsable mais la SHEM (qui ne fait plus partie du groupe SNCF depuis sa vente à Electrobel, ou compagnie belge d'électricité)...

Moralité, sur le sujet de l'électricité renouvelable ou issue d'énergies renouvelables, on nous ment. Il existe des mulittudes de solutions plus ou moins grandes et industrielles, mais volontairement, on nous ment pour protéger des intérêts financiers.

Moi même, mon pavillon est orienté avec un pan de toit orienté plein sud qui nous surchauffe la maison en été... Je mettrais bien des panneaux photovoltaïques dessus ce qui rapporterait un peu d'énergie tout en ne coûtant pas si cher que ça... (en plus, cela permettrait d'après mes calculs et évaluations de faire baisser la température dans les pièces chez moi d'environ 5 degrés (mieux qu'une clim réglée en mode confort...)... Oui, mais avec le retour en arrière toute du gouvernement, la pseudo nécessité de changer mon compteur parfaitement adapté pour le faire par un compteur "espion" de chez EDF, je n'en veux plus...

Quand je vous dit que tout est verrouillé et qu'on nous prend pour des cons...

Mais je vois que j'ai développé beaucoup d'idées qui vont, je l'espère, donner plein de débats. Je vais donc m'arrêter là pour attendre vos remarques que j'attends très nombreuses.

A dernier truc, je ne suis pas écolo politiquement parlant...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne demande pas de revenir à la lampe à huile et à la bougie qui elles brillent dans l'obscurité mais dont on connait les conséquences... Pour moi, il existe d'autres sources d'énergies autre que le nucléaire pas assez exploitées dont on connait les conséquences.

Moralité, sur le sujet de l'électricité renouvelable ou issue d'énergies renouvelables, on nous ment. Il existe des mulittudes de solutions plus ou moins grandes et industrielles, mais volontairement, on nous ment pour protéger des intérêts financiers.

Moi même, mon pavillon est orienté avec un pan de toit orienté plein sud qui nous surchauffe la maison en été... Je mettrais bien des panneaux photovoltaïques dessus ce qui rapporterait un peu d'énergie tout en ne coûtant pas si cher que ça... (en plus, cela permettrait d'après mes calculs et évaluations de faire baisser la température dans les pièces chez moi d'environ 5 degrés (mieux qu'une clim réglée en mode confort...)... Oui, mais avec le retour en arrière toute du gouvernement, la pseudo nécessité de changer mon compteur parfaitement adapté pour le faire par un compteur "espion" de chez EDF, je n'en veux plus...

Quand je vous dit que tout est verrouillé et qu'on nous prend pour des cons...

Mais je vois que j'ai développé beaucoup d'idées qui vont, je l'espère, donner plein de débats. Je vais donc m'arrêter là pour attendre vos remarques que j'attends très nombreuses.

A dernier truc, je ne suis pas écolo politiquement parlant...

se suis d'accord à 100% avec toi (j'ai un peu reduit ton texte , excuse moi) okok

tu parles du photo voltaïque sur le toit , j'ai aussi regardé avec un plombier pour un chauffe-eau solaire avec appoint sur le chauffage central... là aussi on revient en arrière.

une fois de plus "on nous prend pour des cons" que du vent par certains élus et pas pour faire tourner des éoliennes

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 années plus tard...

Aux Etats-Unis, le site nucléaire de Hanford fuit... Et alors ?

L'une des plus vieilles installations du pays se délabre dans l'indifférence

citation

Vendredi 22 février, le gouverneur de l'Etat de Washington, Jay Inslee, a révélé que, sur le site nucléaire de Hanford, six réservoirs souterrains contenant des matières hautement radioactives fuyaient.

M. RALSTON/AFP

Des fuites radioactives à moins de 10 km de l'un des plus grands fleuves de l'Ouest américain et personne ne s'émeut ? Pour Tom Carpenter, le directeur de l'association écologiste Hanford Challenge, il ne faut pas s'étonner de la discrétion des médias américains. Les conséquences des fuites ne seront visibles qu'à long terme. " Ce sera un fléau pour les générations futures ", prévoit-il.

http://www.lemonde.f...ml?version=null

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Anecdote :

Lors des manifs , à la fin des années 70 , contre l'extension de Chooz (08 - Ardennes ) , la mobilisation existait du côté Belge .

Une petite commune de l'autre côté de la frontière avait un peu la trouille .

Donc , pour calmer les craintes , les autorités belges avaient doté les habitants de détecteur de radio-activité .

Et les gens avaient pris l'habitude de l'emmener avec eux , partout où ils allaient .

Et ils expliquaient que cet appareil bipait partout à Liège (? ?? doute ) .....à cause des bordures de trottoir en granit !

w ou ar f

Fin du HS

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Je n'y connais rien là non plus...

Je me rappelle juste de la lecture d'un article du CRIRAD qui disait qu'on pouvait faire dire tout et n'importe quoi à un compteur geiger...

Je ne sais pas utiliser ce genre d'appareils...

Ce qui est sur, c'est que je n'ai pas envie de lèguer ces saloperies de trucs radioactifs à mes gamins et à leurs descendants...

Et là, je ne rigole pas...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

http://www.huffingtonpost.fr/2013/03/08/italie-sangliers-radioactifs-piemont_n_2835521.html?utm_hp_ref=france

Italie: des sangliers radioactifs découverts dans le Piémont

La substance a été découverte dans la langue et le diaphragme des animaux. Le césium 137 est un

isotope

radioactif libéré en 1986 après la catastrophe de Tchernobyl.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 années plus tard...

Un mystérieux accident nucléaire se serait produit fin septembre en Russie

Un rejet massif de ruthénium 106, d’origine inexpliquée, a été détecté dans plusieurs pays européens. En France, un tel événement aurait nécessité une protection des populations dans un rayon de plusieurs kilomètres.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/11/10/un-mysterieux-accident-nucleaire-se-serait-produit-fin-septembre-en-russie_5213390_3244.html

Reste comme seule possibilité un accident dans une installation du cycle du combustible nucléaire, telle qu’une usine de retraitement de combustibles usés, ou dans une unité de fabrication de sources radioactives, le ruthénium étant notamment utilisé dans le domaine médical, pour des traitements par curiethérapie. Météo France et les résultats des mesures des autres pays européens, et des simulations afin de localiser et de quantifier le rejet. Il en ressort que « la zone la plus plausible se situe entre la Volga et l’Oural,

  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...