Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Mail Discriminatoire


Messages recommandés

voici la reponse de la SNCF sur le mail de novembre qui a circule sur le net

DÉSINFORMATION - SNCF - l'intox à grande vitesse

Le net sert souvent à véhiculer des idées réçues, de fausses informations ou tout simplement du 100 % intox. En voici un bel exemple à ne pas suivre !

Au royaume de la communication, la désinformation est parfois reine ! C'est ainsi que depuis quelques temps, un message parfaitement mensonger circule sans aucun contrôle parmi les boites aux lettres françaises.

Le problème de ce type d'intox, c'est qu'il paraît extrêmement compliqué pour le citoyen moyen de pouvoir vérifier par lui-même les assertions apportées. On réagi généralement en se laissant tout simplement convaincre par un déluge de chiffres et autres statistiques éloquentes, puis on transfère à ses contacts et ainsi de suite. "Un vrai scandale ma bonne dame !". Et, dans ces temps où il est de bon ton d'opposer le service public au privé, force est de constater que la SNCF est une cible de premier choix.

En effet, de par son activité, la mise en relation quotidienne entre agents publics et salariés privés est forcément inévitable. Et, chaque fois que la guerre des deux mondes est relancée, on a droit à l'inévitable message. Afin d'en avoir le coeur net, nous nous sommes procurés le rapport d'activité de la SNCF et pris contact avec la direction de la communication. Bilan de la campagne de dénigrement : fausse sur toute la ligne (de chemin de fer).

Recette annuelle => 9 milliards d'euros

Faux : la recette est de 15,6 milliards d'euros

Budget annuel => 18 milliards d'euros

Faux : il n'est pas possible de retrouver un tel chiffre.

Subventions de l'état => 12 milliards d'euros sur nos impots

Faux : l'Etat ne subventionne pas la SNCF, il lui verse une compensation correspondant au manque à gagner lors de la vente d'un billet à tarif spécial (militaires, tarifs sociaux, etc.). Ces tarifs ne correspondent en rien au coût réel du transport, l'Etat règle donc la différence.

Financement des retraites => 14 milliards d'euros sur nos impôts

Faux : les retraites sont financées par les salariés, l'entreprise et l'Etat. Les avantages spécifiques du régime spécial des cheminots sont financés en totalité par l'entreprise.

Dette à financer => 2 milliards (euros ou francs ?)

Faux : la dette est en fait de 5,8 milliards d'euros. RFF, de son côté, a également une dette correspondant essentiellement à des investissements d'infrastructure demandés par l'Etat pour "le bénéfice de la collectivité nationale et de tous les français."

Salaire d'un conducteur TGV => 2200 euros nets à 4880 euros + primes

Faux : le salaire d'un conducteur s'échelonne de 1500 euros nets en début de carrière à 3400 euros maximum en fin de carrière (toutes primes comprises).

Primes diverses

Faux : la prime de charbon a été supprimée depuis longtemps. Les autres primes sont, soit celles que l'on retrouve dans la plupart des grandes entreprises, soit inventées de toutes pièces.

Horaires de travail => 25 h / semaine

Faux : la SNCF est aux 35 h / semaine.

Retraite => 50 ans

Faux : cette exception ne concerne que les conducteurs (manoeuvrant des engins lancés à 350 km/h, faut-il le rappeler).

Prime d'absence de prime => spécial sédentaire

Faux : cette prime n'existe pas

Tout est donc complètement bidon et on ne peut que regretter que ce type d'intox circule sur le réseau. En contribuant à détériorer l'image d'une entreprise (publique ou non), il n'est pas certain que quiconque ait à y gagner. Précisons enfin que les agents ne sont pas les seuls salariés de la SNCF. En effet CDI, CDD, intérimaires et stagiaires viennent également grossir les rangs... comme partout ailleurs dans le service public.

Ouf... Fin des hostilités, vous pouvez ranger vos armes de déstabilisation et sortir vos armes de destruction massive... afin de contribuer à la disparition totale de ce hoax !

Sources :

Rapport annuel SNCF 2004

Direction de la communication SNCF

La vie du Rail (N° du 14 décembre 2005)

Remerciements :

Direction de la communication pour la transmission des informations

PS: il me semble qu'il y a une erreur sur la retraite car c'est tous les conducteur de la filiere traction qui on droit a la retraite a 50 ans

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut mouzoul52,

Il n'y a pas d'erreur dans le depart à la retraite qui est de 50 ans pour les agents de la conduite de locomotive (pour reprendre les termes exactes du statut. La direction stipule que les agents qui ont la retraite à 50 ans peuvent etre amenés à faire circuler des trains circulnt à 350 km/h maximum et faut il le rappeler. Sous entendu la vitesse etc... cartonrouge

C'est pas comme le bon "Robert" avec son "Marcel" (désolé pour ceux qui s'appellent comme cela), et sa clope au bec qui conduit son camion et qui lui est LIMITE normalement à 110 sur l'autoroute. Bon d'accord j'ai un peu caricaturer le chauffeur de camion. cartonrouge

Enfin du moins pour ma part j'ai compris comme cela

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ioda ou sybic

Le drame c'est que les français moyen sont majoritaires! Sa rentre chez soi sa regarde les boites et lagaffe sur la 1, sa boit de la bierre en s'abrutissant, après c'est arté qu'on préfère ,sa s'occupe que de ses fesses sa va sur internet pour gergader des conneries et ne savent pas voir le bout de leur nez,sa ce soucie de rien sa vote en fonction de la geule et pas des convictions.Sa colle les gosses devant la télé pour ètre débarrassé!

Le maleur c que c'est les 3/4 des français...alors les conneries sur le net il n'y a que les cons qui brasse du vent, laisser dire c'est aussi bien,ceux qui réfléchissent savent bien qu'il faut toujours trier les informations !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

cartonrouge

voici la reponse de la SNCF sur le mail de novembre qui a circule sur le net

DÉSINFORMATION - SNCF - l'intox à grande vitesse

Le net sert souvent à véhiculer des idées réçues, de fausses informations ou tout simplement du 100 % intox. En voici un bel exemple à ne pas suivre !

Au royaume de la communication, la désinformation est parfois reine ! C'est ainsi que depuis quelques temps, un message parfaitement mensonger circule sans aucun contrôle parmi les boites aux lettres françaises.

Le problème de ce type d'intox, c'est qu'il paraît extrêmement compliqué pour le citoyen moyen de pouvoir vérifier par lui-même les assertions apportées. On réagi généralement en se laissant tout simplement convaincre par un déluge de chiffres et autres statistiques éloquentes, puis on transfère à ses contacts et ainsi de suite. "Un vrai scandale ma bonne dame !". Et, dans ces temps où il est de bon ton d'opposer le service public au privé, force est de constater que la SNCF est une cible de premier choix.

En effet, de par son activité, la mise en relation quotidienne entre agents publics et salariés privés est forcément inévitable. Et, chaque fois que la guerre des deux mondes est relancée, on a droit à l'inévitable message. Afin d'en avoir le coeur net, nous nous sommes procurés le rapport d'activité de la SNCF et pris contact avec la direction de la communication. Bilan de la campagne de dénigrement : fausse sur toute la ligne (de chemin de fer).

Recette annuelle => 9 milliards d'euros

Faux : la recette est de 15,6 milliards d'euros

Budget annuel => 18 milliards d'euros

Faux : il n'est pas possible de retrouver un tel chiffre.

Subventions de l'état => 12 milliards d'euros sur nos impots

Faux : l'Etat ne subventionne pas la SNCF, il lui verse une compensation correspondant au manque à gagner lors de la vente d'un billet à tarif spécial (militaires, tarifs sociaux, etc.). Ces tarifs ne correspondent en rien au coût réel du transport, l'Etat règle donc la différence.

Financement des retraites => 14 milliards d'euros sur nos impôts

Faux : les retraites sont financées par les salariés, l'entreprise et l'Etat. Les avantages spécifiques du régime spécial des cheminots sont financés en totalité par l'entreprise.

Dette à financer => 2 milliards (euros ou francs ?)

Faux : la dette est en fait de 5,8 milliards d'euros. RFF, de son côté, a également une dette correspondant essentiellement à des investissements d'infrastructure demandés par l'Etat pour "le bénéfice de la collectivité nationale et de tous les français."

Salaire d'un conducteur TGV => 2200 euros nets à 4880 euros + primes

Faux : le salaire d'un conducteur s'échelonne de 1500 euros nets en début de carrière à 3400 euros maximum en fin de carrière (toutes primes comprises).

Primes diverses

Faux : la prime de charbon a été supprimée depuis longtemps. Les autres primes sont, soit celles que l'on retrouve dans la plupart des grandes entreprises, soit inventées de toutes pièces.

Horaires de travail => 25 h / semaine

Faux : la SNCF est aux 35 h / semaine.

Retraite => 50 ans

Faux : cette exception ne concerne que les conducteurs (manoeuvrant des engins lancés à 350 km/h, faut-il le rappeler).

Prime d'absence de prime => spécial sédentaire

Faux : cette prime n'existe pas

Tout est donc complètement bidon et on ne peut que regretter que ce type d'intox circule sur le réseau. En contribuant à détériorer l'image d'une entreprise (publique ou non), il n'est pas certain que quiconque ait à y gagner. Précisons enfin que les agents ne sont pas les seuls salariés de la SNCF. En effet CDI, CDD, intérimaires et stagiaires viennent également grossir les rangs... comme partout ailleurs dans le service public.

Ouf... Fin des hostilités, vous pouvez ranger vos armes de déstabilisation et sortir vos armes de destruction massive... afin de contribuer à la disparition totale de ce hoax !

Sources :

Rapport annuel SNCF 2004

Direction de la communication SNCF

La vie du Rail (N° du 14 décembre 2005)

Remerciements :

Direction de la communication pour la transmission des informations

PS: il me semble qu'il y a une erreur sur la retraite car c'est tous les conducteur de la filiere traction qui on droit a la retraite a 50 ans

cartonrouge je rappelle que l'age "normal" de départ à la retraite pour les ADC est fixé à 55 ans. cependant sous réserve de totaliser 15 ans de conduite ils peuvent faire valoir leur droit à la retraite à 50 ans.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.