Aller au contenu
Le Web des Cheminots

location electronique à la sncf


Invité jackv

Messages recommandés

On y voit les dinosaures de l'époque : IBM 360 reconnaissable à son esthétique "arbre de noël" avec ses jolies petites loupiotes clignotant au rythme des instructions effectuées, les imprimantes 1403, de nombreux dérouleurs de bandes, si disques il y avait, pas reconnus...

J'ai appris la programmation sur ce type de matériel en ... 1972. Avant de passer sur des matériels franco-français CII issus du plan calcul chéri du Général, et bonjour les bugs y compris dans le système d'exploitation (Siris 2: 2D2 as-tu connu?).

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

record battu Black ! j'ai bossé sur ce matériel dès 1969, puis passé avec beaucoup de soulagement du côté des CDC 6600 puis 7600.

tu dois te souvenir des instructions d'appel de fichier du style  //GO.SYSIN DD DISP=OLD DSN=  etc ... avec les espaces où il fallait sinon tu allais te faire voir avec ton paquet de cartes perforées à grand peine.

le jour où j'ai récupéré mon code et que la boîte m'a échappé des mains avec les 2000 cartes à remettre dans le bon ordre ...

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour les cartes mélangées j'ai connu mieux : environ 4000! A l'époque je travaillais dans une société de service et le collègue à qui c'est arrivé a mis 4 jours à avoir une compilation entre cet incident, les bourrages de lecteur, imagines l'état des cartes après un bourrage des petits bouts de carton froissé quand elles se télescopent (1200 cartes/minute) erreurs de pupitreur... On avait droit à 2 compils par jour 1 à midi et 1 la nuit, priorité à l'exploitation bande de faiseurs de bugs!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

a oui j'avais oublié les cartes perforées

au matériel pour les TU et TTU (rose),travail unifie et travail temps unifie , et pour les matériaux et piéces  "sorties magasin" 

a la traction; les Bt et les graphiques de services  étaient transformés en cartes et envoyées par plis a la région pour traitement..

 on fait vraiment anciens combattants..

 

un peu d'histoire de l'informatique..

1994

Socrate: les doléances des vendeurs de la SNCF

Désarçonnés par les difficultés d'utilisation du système Socrate, les vendeurs de la SNCF ont manifesté leur colère en s'en prenant aux conditions de travail.

http://www.lesechos.fr/11/01/1994/LesEchos/16558-103-ECH_socrate--les-doleances-des-vendeurs-de-la-sncf.htm

2004

Le logiciel Mosaïque doit réviser son code

A l'origine du blocage : un bug dans la nouvelle version qui vient d'être généralisée à tous les guichets.

    A chacun son petit nom. On connaissait Socrate, voici Mosaïque. Si les systèmes informatiques de la SNCF se font connaître aussi efficacement, c'est d'abord en raison de leurs pannes spectaculaires. Au sein de l'entreprise publique, chacun garde en mémoire le fiasco de 1993.

    http://www.liberation.fr/evenement/2004/07/17/le-logiciel-mosaique-doit-reviser-son-code_486709

      2010

      SNCF : les syndicats appellent les informaticiens à la grève !

      Le 1er avril prochain, quatre syndicats appellent à une « journée sans informaticiens » à la SNCF, pour demander notamment des garanties sur l’emploi. En revanche, les informaticiens de Voyages-sncf.com ne semblent pas concernés. Rappelons que mi-janvier, La Tribune révélait la création d’une co-entreprise entre la SNCF (51%) et IBM (49%). C’est Michel Baudy, actuel directeur des systèmes d'information de la SNCF, qui devrait diriger cette co-entreprise. Le montant estimé du contrat était de 1,7 milliard d’euros.

      BUG GÉANT À LA SNCF - Une panne informatique perturbe le système de réservation

      une gigantesque panne informatique continue d'affecter le système de réservation de billets de l'entreprise, vendredi soir, alors que débute le week-end prolongé de la Pentecôte.

       en 2012

      Les syndicats remontent au créneau, dénonçant la délocalisation de centaines d’emplois d’informaticiens via les filiales des sous-traitants IBM et Sopra notamment.

      En 2011 la SNCF avait abandonné son projet de co-entreprise Ulysse/NoviaServ avec IBM. Il s’agissait de confier à cette structure commune l’ensemble des marchés de prestations informatiques de la SNCF et assurées jusqu’alors par un grand nombre de SSII et constructeurs dont IBM, Sopra et Steria.

      Le service informatique de la SNCF délocalisé en Europe de l’Est

      Jeudi, 20 Septembre, 2012
      C’est le cercle vicieux de la rentabilité à tout prix. La SNCF a d’abord externalisé son service informatique, sous-traité à IBM, qui aujourd’hui délocalise. 500 emplois sont menacés d’ici 2013.
       
       

      Le groupe américain IBM, qui vient de remporter le contrat de surveillance du fonctionnement des logiciels de la SNCF, a entrepris de délocaliser vers l'Europe de l'Est cette activité jusqu'ici réalisée en France, selon Le Parisien.

      Certaines activités confiées à Big Blue partent en Pologne et en Tchéquie. De son côté, Sopra délocalise en Espagne.

       
      2013
      SNCF dématérialise les dossiers administratifs de ses agents avec le logiciel IBM FileNet P8
      SNCF modernise la gestion de ses ressources humaines. Ce chantier majeur a démarré en 2008 avec le regroupement des 350 centres administratifs existants en 26 Centres Mutualisés de Gestion Administrative (CMGA). Ces centres sont chargés du traitement des dossiers des 159 000 agents employés de l’Etablissement public à caractère industriel et commercial (Epic)
       
       
      mardi 24 novembre 2015

      IBM et la SNCF divorcent

      Dès la présentation de ce projet, baptisé Ulysse, les informaticiens de la SNCF s'y étaient vigoureusement opposés craignant une délocalisation des activités vers le Maroc et l'Inde où IBM dispose déjà d'implantations aptes à proposer les prestations figurant dans le contrat.  [...] Dans les faits, la structure NoviaServ ne va pas disparaître mais les parts d'IBM vont être acquises par Stelsia, filiale de la SNCF qui dispose d'ores et déjà de parts dans la structure......Malgré l'abandon d'Ulysse, la délocalisation de l'informatique de la SNCF se poursuit

      http://informatique.linformaticien.com/ibm-sncf.html

       

       
      Lien vers le commentaire
      Partager sur d’autres sites

      De c qui précède : chacun sait qu'un service informatique interne est un centre de coûts (nécessairement énormes et disproportionnés vu les résultats) et qu'il est beaucoup plus efficace et surtout rentable d'externaliser... loin très loin où le jus de cervelle est le moins cher possible.

      Lien vers le commentaire
      Partager sur d’autres sites

      bande de vieux gâteux nostalgiques !

      j'ai connu la fin des cartes perforées.

      pour le fun:

      https://www.youtube.com/watch?v=JaRzExHoUl0
      https://www.youtube.com/watch?v=V4kyTg9Cw8g

      https://www.youtube.com/watch?v=Uv7ThVwb7m8

       

      https://youtu.be/hQ26S4JQhfM

       

      Au fait, HASP voulais dire Houston AeroSPace.

      Comme quoi la R&D de la Nasa a permis un bon en avant de toutes les technologies, informatique comprise.

       

      Z EOD sur ce sujet !

       

      Modifié par 2D2
      Lien vers le commentaire
      Partager sur d’autres sites

      Il y a 19 heures , black5 a déclaré:

      Pour les cartes mélangées j'ai connu mieux : environ 4000! A l'époque je travaillais dans une société de service et le collègue à qui c'est arrivé a mis 4 jours à avoir une compilation entre cet incident, les bourrages de lecteur, imagines l'état des cartes après un bourrage des petits bouts de carton froissé quand elles se télescopent (1200 cartes/minute) erreurs de pupitreur... On avait droit à 2 compils par jour 1 à midi et 1 la nuit, priorité à l'exploitation bande de faiseurs de bugs!

      Les joies des interventions sur des systèmes déjà en production...:Smiley_20:

      Lien vers le commentaire
      Partager sur d’autres sites

      Et dans l'affaire on a oublié ces chères perfo-vérificatrices qui se "battaient" avec leurs IBM 029! Un métier bien oublié aujourd'hui. Dans des conditions de travail proches de l'esclavage.

      • J'adore 1
      Lien vers le commentaire
      Partager sur d’autres sites

      Il y a 1 heure , black5 a déclaré:

      Et dans l'affaire on a oublié ces chères perfo-vérificatrices qui se "battaient" avec leurs IBM 029! Un métier bien oublié aujourd'hui. Dans des conditions de travail proches de l'esclavage.

      oui les perfo verificatrice  et les pools dactylo et macano..surtout pas une tête qui dépasse

      Lien vers le commentaire
      Partager sur d’autres sites

      Créer un compte ou se connecter pour commenter

      Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

      Créer un compte

      Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

      Créer un nouveau compte

      Se connecter

      Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

      Connectez-vous maintenant
      ×
      ×
      • Créer...

      L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

      Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

      Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

      Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
      et on vous souhaite une bonne visite !

       

      Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

      Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
      Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
      adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

      Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

      Mozilla Firefox 
      Cliquez sur « Désactiver partout ».

      Google Chrome et autres 
      Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

       

      Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

      Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

      Mozilla Firefox 
      Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

      Google Chrome 
      Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

      Apple Safari 
      Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

       

      FREEBOX
      Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
      Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

      Antivirus
      Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.