Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Suppression De Trains


Messages recommandés

Voila, j'ai trouvé ca totalement par hasard sur Internet.

Menaces de suppression de trains sur la ligne Paris-Limoges-Toulouse.

Manifestations contre les suppressions des trains Corail

La contestation gagne toutes les gares

Le 17 mars dernier, nous organisions une manifestation à la gare de St Sébastien, afin de protester contre le projet de refonte des dessertes Corails qui prévoit de supprimer la totalité des arrêts de trains directs pour Paris et Limoges en gare de Saint Sébastien, St Sulpice Laurière et Allassac.

Il ne resterait que les trains régionaux. Issoudun, La Souterraine et Argenton perdent également des arrêts. Châteauroux serait aussi touchée.

De nombreux élus ont répondu à notre appel et nous les remercions pour ce soutien. 300 personnes étaient présentes et ont contribué au succès de cette journée.

Cette manifestation a consitué une première mise en garde pour la SNCF. Reviendra-t-elle sur l'intégralité des suppressions ?

Notre action a également permis de dénoncer les propos inacceptables de la Présidente de la SNCF qui, le 14 mars, a remis en cause la Charte des Services Publics.

La mobilisation s'est poursuivie dans toutes les gares :

- le vendredi 6 avril, une réunion publique était organisée à la Souterraine par la municipalité et le syndicat de cheminots CGT.

- le samedi 7 avril, à 10h00, à la gare d'Issoudun où 150 personnes ont bloqué les voies pendant 15 minutes. Le Maire André Laignel a indiqué que cette refonte était inacceptable, et que si la SNCF ne revenait pas sur son projet, d'autres actions plus fortes auraient lieu.

- le samedi 7 avril, à 14h00 à la gare d'Argenton sur Creuse, où 250 personnes ont bloqué un Corail pendant 20 minutes. Parmi les interventions, Michel Sapin (PS) a confimé le refus des Régions Centre et Limousin de cautionner le projet, et indiqué que tous les dossiers avec la SNCF étaient arrêtés tant que celle-ci ne reviendrait pas sur sa décision. Il a par ailleurs communiqué les bons résultats de la régionalisation où la fréquentation a été multipliée par 3.

- le jeudi 12 avril, une manifestation a eu lieu devant la gare de Brive.

- le vendredi 13 avril, les usagers de Châteauroux ont organisé une réunion publique au cours de laquelle ils ont décidé de créer une association pour réagir.

- le samedi 14 avril, à 13h30 à la gare de St Sulpice Laurière où 300 personnes ont bloqué un Corail pendant 30 minutes. De nombreuses interventions sur le podium pour dénoncer la casse du Service Public et le désengagement du ferroviaire.

- le samedi 14 avril, à la gare de Vierzon où les Berriauds du Rail ont également bloqué un TER. Ils avaient prévu de bloquer un Corail, mais celui-ci avait plus d'une heure de retard.

C'est donc une réaction unanime de toute la ligne contre ce projet, mais également contre les propos de la Présidente de la SNCF sur la Charte du Service Public.

Manifestation à la gare de St Sébastien le 17/03/2007

Communes réprésentées : Argenton sur creuse, Bazelat, Crozant, Dun le Palestel, Eguzon Chantôme, Fresselines, Gargilesse, Guéret, La Celle Dunoise, La Chapelle Baloue, La Souterraine, Mouhet, Naillat, St Sébastien, St Sulpice Lauriere, St Sulpice Le Dunois, St Germain Beaupré, Villard.

Conseillers généraux : Jean Claude Dugenest, Daniel Dexet.

Conseiller Régional : André pamboutzgoglou

Elus Excusés : Michel Sapin Président du Conseil Régional Centre, Jean Jacques Lozach Président du Conseil Général de la Creuse, Michel Vergnier Député de la Creuse, Jean Michel Bodin et Dominique Roulet, Vice Présidents du Conseil Régional Centre, Louis Balard, Conseiller Général de Laurière, Jacky Delage, Maire de Chambon St Croix, André Laignel Maire d'Issoudun.

300 personnes étaient présentes ce samedi, malgré le froid dans notre gare, afin de protester contre le projet qui prévoit de supprimer la totalité des arrêts de trains directs pour Paris et Limoges en gare de Saint Sébastien, St Sulpice Laurière et Allassac, en Décembre 2007. Si ce projet aboutissait, il ne resterait que les trains régionaux. Issoudun, La Souterraine et Argenton perdent aussi des arrêts. Châteauroux serait également touchée.

Les discours des intervenants ont fustigé ces suppressions d'autant plus injustifiées que les trains concernés sont pleins au départ ou à l'arrivée de Paris, que la fréquentation a augmenté de 11% sur notre ligne en un an, et que le chiffre d'affaires de la gare a augmenté de 35% en 9 ans.

Il y a un an, après un conflit entre la SNCF et les Régions sur les lignes transversales comme Nantes Lyon, le Ministre des Transports avait indiqué que ces dessertes devaient être maintenues et financées par les bénéfices dégagés au niveau des TGV.

Or c'est au titre de l'Aménagement du Territoire, que le Ministère avait maintenu un aller-retour Corail direct à St Sébastien pour Paris, lors de la refonte horaire de 2000.

Au cours de la manifestation, les principaux inconvénients de cette refonte ont été publiquement évoqués :

- 40 tonnes de CO2 supplémentaires rejetés par an pour notre gare.

- la restriction de l'accessibilité pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite. Des représentants de l'Association des Paralysés de France étaient présents afin de dénoncer cette atteinte aux droits des handicapés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et ce qui suite:

Les Députés bloqués par un rail cassé

Le 19 février 2007, un rail cassé à l'entrée de Vierzon a provoqué des retards de 1 heure sur le 3610 (Châteauroux 6h51 - Paris 8h45) et le 3614 (Châteauroux 7h12 - Paris 9h18).

On peut se demander à quoi ont servi les travaux de renouvellement du 1er semestre 2006 qui avaient considérablement pénalisé les usagers ? A l'époque, la SNCF et RFF avaient expliqué que ces travaux avaient pour but d'améliorer la qualité de circulation des trains.

Cet épisode rappelle le mauvais exemple de l'Angleterre où il a fallu 3 catastrophes meurtrières pour que l'Etat prenne conscience de l'abandon du réseau, qu'elle a finalement renationalisé avec la Maintenance.

Or, dans ces 2 trains se trouvaient plusieurs Députés qui se rendaient à Versailles pour la réunion du Congrès afin de modifier la Constitution.

Compte tenu du retard, les usagers ont largement eu le temps de les interpeller sur de nombreux sujets : hausses des tarifs de 23% en 2 ans (nos Députés qui ont voté l'autonomie de gestion à la SNCF ne paient pas le train), pannes répétées, mais également les suppressions de Corails prévues en Décembre...

Et là, chose incroyable. Certains d'entre eux n'étaient même pas au courant que le train dans lequel ils étaient, et qu'ils empruntent toutes les semaines, allait éventuellement être supprimé en décembre prochain.

En effet, à l'occasion de la généralisation des Téoz, la SNCF a prévu de supprimer de nombreux arrêts, voire des trains entiers sur la ligne Paris Châteauroux Limoges.

Cette immersion dans le quotidien difficile des usagers ferroviaires va peut-être donner l'envie à nos Parlementaires d'inscrire dans la Constitution le droit de voyager dans des conditions acceptables…

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La modernisation du service passe par une rationalisation du service en ne gardant que les dessertes les plus rentables.

J'ai connu la suppression en douce d'un arrêt commercial lors d'un changement de service. Une vingtaine d evoyageurs se sont retrouvés bloqués sur le quai car le train qu'ils avaient l'habitude de prendre s'est retrouvé du jour au lendemain et sans crier gare, sans aucune place assise. La composition s'était réduite à seulement des couchettes. Le motivation venait du fait que pas assez de monde n'empruntait ce train en places assises...

L'évolution des services va aller de plus en plus dans ce sens, avec aussi l'abandon de la péréquation tarifaire. Un client utilisant un gare grande gare payera moins cher qu'un autre qui utilisera un arrêt peu utilisé.

Cette politique est en cours de mise en place à l'EDF où dorénavant le client qui réclamera l'accès au réseau électrique devra être éligible. Ainsi, un habitant isolé payera son électricité plus cher qu'un citatdin...

Voici un bond en arrière qui ne laisse rien présager de bon pour plus tard.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 11 années plus tard...

Le Maire de Bourg en Bresse écrit à G. Pépy, suite à la suppression de 3 liaisons en Juillet/Août entre sa ville et Paris. 

Citation

Jean-François Debat, visiblement très remonté, réclame, « dans les meilleures délais », le rétablissement pur et simple des lignes TGV supprimées.

https://www.leprogres.fr/ain-01/2018/07/09/bourg-en-bresse-le-maire-interpelle-le-president-de-la-sncf

Trois TGV sont concernés :

  • 9760 - 7h37
  • 9764 - 8h59
  • 9777 - 16h10 (retour)
Citation

"La décision a été prise sans préavis, ni aucune concertation, de supprimer le train pour Paris de 7 h 37, alors qu'il est utilisé par de nombreux acteurs économiques et associatifs qui peuvent, grâce à lui, arriver à Paris à 9 h 30, un horaire de travail acceptable."

"Nous ne sommes pas des péquenots ! Et cela même si notre gastronomie est souvent mise à l'honneur et si l'un de nos fleurons est le poulet de Bresse. Notre bassin de vie compte près de 200 000 actifs amenés à se déplacer et à utiliser régulièrement le TGV, y compris pendant l'été (…)"

https://www.lavoixdelain.fr/actualite-34293-arrets-tgv-suspendus-la-communaute-d-agglomeration-de-bourg-mobilisee

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...