Aller au contenu

Daëgan

Membre
  • Compteur de contenus

    17
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

5 Doux

À propos de Daëgan

  • Rang
    Aérotrain

Infos Métier

  • Entreprise
    SNCF
  • Service
    SNCF Réseau - EIC PSL
  • Métier & Lieu
    AC PRS PSL

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Étant contractuel dépendant de l'annexe C, je me suis déjà penché sur la question. A l'aide d'un collègue de travail au cadre permanent qui m'a fournit quelques fiches de paye, j'ai pu comparé avec les miennes. La grosse différence se situe effectivement du passage du brut au net. Un contractuel cotise plus qu'un agent du cadre permanent. Donc à diplôme équivalent, même tenue de poste et une ancienneté identique, le contractuel finira le mois avec un revenu net inférieur à son collègue du cadre permanent.
  2. Daëgan

    AGTANC

    J'aimerai reprendre plusieurs choses : C'est vrai malheureusement. Même si dans certaines conditions, comme avoir un ou plusieurs enfants, on peut "gagner" des années et entrer au cadre permanent même après 30 ans. C'est faux. Le recrutement PS25 sur l'annexe C commence avec un diplôme Bac+2. Partiellement vrai. La rémunération s'effectue bien sur 12 mois incluant le traitement de base, la prime de travail et la prime de fin d'année uniquement. Les autres primes sont perçues comme les agents du cadre permanent. Pour répondre à Kayser, je peux te citer deux cas de ma connaissance : - embauche à BAC +2 directement - reconnaissance d'un BAC +2 après embauche (examen passé en cours du soir) Dans les 2 cas, les personnes sont entrés dans un cycle ATT TS et ont du validés tous les examens AVANT de pouvoir accéder à un poste à la qualif E.
  3. Daëgan

    AGTANC RH0254

    Salut et bonne année à toi également Autant la commencer par de bonnes nouvelles : En tant que contractuel, ton traitement de base est en réalité le cumul de "salaire + prime de travail + 1/12ième de la prime de fin d'année". Et tu as droit à la prime de réserve
  4. Daëgan

    contractuel Annexe C ps25

    Si tu relis le RH 254 (page 67) annexe C / Dispositions communes, ça te dit bien que la prime de fin d'année est incluse dans la rémunération forfaitaire mensuelle. Une personne embauchée comme contractuel dépendant de l'annexe C n'aura que 12 feuilles de paye par an et seulement les agents du cadre permanent (ou bien les contractuels dépendant des autres annexes) en auront une 13ième pour la prime de fin d'année. J'ai déjà fait un calcul comparatif permanent/contractuel pour m'assurer que mon salaire annuel prenait bien en compte les différentes primes qui n'apparaissent pas ouvertement. Si effectivement la personne en question touche la prime de fin d'année "à la fin de l'année" sur une feuille de paye supplémentaire, c'est qu'elle ne fait pas dépend pas de l'annexe C ou alors elle va devoir rendre des sous XD
  5. Daëgan

    contractuel Annexe C ps25

    Je confirme ce que certains ont déjà pu te dire. Sur ta feuille de paye, la première ligne "salaire contractuel" est la somme de "ton traitement de base + prime de travail + prime de fin d'année" le tout étant calculé selon ton équivalence de qualification, de PR et de ton ancienneté. Là dessus viendra s'ajouter les différents éléments variables de solde auquel tu as droit (dimanches travaillées, horaires de nuit, etc). Si tu compare un agent du cadre de permanent et un agent contractuel pour un même poste et ayant la même ancienneté, les deux toucheront la même chose en total BRUT mais un NET différent car les cotisations ne sont pas les même.
  6. Je connais un cas où tu perds forcément ton roulement : "passer le CTMV"
  7. Pour en avoir discuter avec un CIL suite à un accident de personne, je sais qu'ils disposent d'un CED comme dans les postes à la grosse différences qu'il n'y a pas de notion de prise et de remise de service. Il sera donc question de verbal-écrit la majorité du temps aussi bien sur le CED du CIL que sur celui des postes auquel il s'adressera (traçabilité oblige) mais il peut également passer des dépêches, par exemple pour ordonner la remise d'OCAR ou autres formulaires.
  8. C'est aussi une part du problème. Bien qu'effectivement je n'ai pas de coupure repas, on me soutient "oralement" que tant que j'y ai accès, même de façon aussi limitée, alors je ne peux prétendre à une quelconque prime de panier repas. Et le peu de fois où j'ai eu l'occasion de m'y rendre, il suffit de présenter son Carmillon pour avoir une réduction. Ce n'est question de "droit" mais de possibilité d'y manger. Et si demain on met en place les TR uniquement accessible au personnel disposant d'une pause repas + fermeture des cantines, les agents en service continu auront double peine. Ou alors on pourrait modifier les horaires des cantines pour un accès au plus grand nombre.
  9. Travaillant en opérationnel en 3x8, j'ai "accès" à une cantine vraiment proche de mon poste. Sauf que de matinée finissant à 14h, elle a déjà fermée. Commençant à 22h et finissant à 6h, les portes sont closes également. Par contre si je suis de soirée, je peux toujours m'y rendre avant de prendre mon service à 14h ou bien sur mes jours de repos en semaine ... Bref là je dis oui pour les TR qui du coup compense et permet d'acheter un petit quelque chose avant d'entamer 8h de service continu. MAIS qui dit TR disponibles pour tous, alors pourquoi garder des cantines ouvertes ? Les gens qui allaient à la cantine (cadres et non cadres) pourront se rabattre sur les restos du coin et payeront avec les TR et pour les autres cheminots, ils les utiliseront à leur sauce quand ils pourront (beaucoup moins le midi que les premiers). Et si effectivement les cantines ferment à cause des TR, que vont devenir leur personnel ? Personnellement ça me crée un dilemme moral
  10. De ce que j'en ai compris, le traitement de base du contractuel est composé de la base de salaire + la prime de travail + l'ancienneté + la prime de fin d'année auquel sera ajouté les éléments variables de soldes (exemple : heures de nuit payés un peu plus) et s'étale 12 mois. Personnellement j'ai été embauché en 2011 en tant que contractuel sur l'annexe C pour un niveau maitrise (bac +2) et mon salaire de base s'élevait à un peu plus de 2000€ brut mensuel. Actuellement j'occupe un poste équivalent au niveau E1/16 et mon salaire mensuel brut est inférieur à 2300 €. Je n'ai jamais renégocié mon salaire lors des entretiens individuels annuels car mes différents DPX eux même n'étant pas au courant de ce fait. Je l'ai moi même appris que tardivement, ce qui ne pas empêcher de recevoir une augmentation équivalente à une PR pour les agents du CP. Concernant la différence de salaire entre les différents status à poste/ancienneté équivalent, le salaire brut est censé être le même mais le net sera différent au vu des cotisations différentes.
  11. Daëgan

    Le conducteur face au Carré

    Dans le cas d'une procédure de modification d'itinéraire devant un mouvement en approche d'un signal carré, il est nécessaire d'avoir l'assurance que le conducteur ait constaté sa fermeture et soit en mesure de s’arrêter avant le signal (de préférence). Cette assurance peut s'obtenir par le temps moral exercé par l'aiguilleur (en poste à leviers), soit un temps moral réalisé automatiquement par les installations du poste (PRS/ PRCI, libération de l'EAp après un temps défini) ou en bien sans attendre sur interrogation du conducteur qui est déjà arrêté devant le signal. Petit exemple : les trains n°2 et N°4 sont à quai, prêts au départ pour la même destination. Le train n°2 doit partir 10 min avant le train n°4. A l'heure du départ du train n°2, le signal de sortie est ouvert mais le conducteur avise qu'il a un problème de fermeture de ses portes. Le conducteur devant quitter sa cabine pour en vérifier la raison, on peut avoir 2 situations : - l'aiguilleur laisse partir le conducteur ne sachant pas le temps nécessaire à son intervention, ce qui obligera l'aiguilleur a appliqué le temps moral (ou via les installations) pour faire la modification d'itinéraire devant le train n°2 au profit du train n°4 qui risque du coup de prendre du retard. - l'aiguilleur demande au conducteur de lui confirmer la fermeture du signal de sortie avant de quitter sa cabine, ce qui permettra de faire partir le train n°4 à l'heure.
  12. Daëgan

    Le conducteur face au Carré

    On en parlait l'autre jour avec mon DPX lors d'un exercice. Si un conducteur franchit de lui même un carré normalement présenté (précédé de l'avertissement), il est hors de question qu'il puisse repartir. Aucune autorisation de franchissement ne lui sera délivrée et il va devoir rendre des comptes. Le train restera là où il est, même si c'est en pleine voie. Charge à nous alors de prendre les mesures pour éviter un accident de personne en cas de descente dans les voies des voyageurs et voir à organiser un transbordement ou une évacuation et acheminer un nouvel ADC jusqu'au train. Et oui malheureusement la promotion à l'incompétence fonctionne chez nous. Comme dans le cas où un DPX a manqué de faire tuer 2 de ses agents lors d'une opération de graissage, qui a du quitter ses fonctions pour être mis dans un bureau ...
  13. Daëgan

    Le conducteur face au Carré

    Ou pas ! Tout dépend de la raison de la fermeture à l'urgence du signal. S'il s'agit d'une procédure de modification d'itinéraire, il est "possible" de devoir découponner mais cela dépend de plusieurs choses, entre autre de la technologie du poste. Dans le cas où la fermeture est provoqué suite à l'avis d'un incident devant ce train ou bien suite à l'émission d'un SAR, il n'y aura pas de conséquence sur la carrière de l'ADC si celui-ci franchit un carré fermé. Par contre pour reprendre sa marche, il devra recevoir une autorisation de franchissement, comme dans le cas où un signal carré ne peut être ouvert pour une raison technique et que le train s'est arrêtè en amont et s'est fait reconnaitre auprès de l'AC du secteur circulation correspondant.
  14. Daëgan

    TTMV Nouvelle formule

    Effectivement la formule TTMV va changer. Je viens de valider l'ancienne version en examen interne ce qui inclut les UV Transverses que les ATT TS ne passent pas. En gros ça donnait : - CIGNAL : fonctionnement normal DV + VU, 2 semaines de formation, examen écrit - REMED : fonctionnement dégradé DV sur PRCI + IPCS, 3 semaines de formation, examen en 2 parties : 2h sur simulateur et 1h d'oral sur Transports avec Particularités, Management et contrôles - PROFER : l'Escale, le conception/modification du Plan de transport, la SUGE, mesures ASCT, chantier de tri et gestion des VS, 7 jours formations, examen écrit (mais le programme va changer) Et pour les Transverses, 2 semaines de formation, UV 1 : économie & gestion, UV 2 : Savoir RH, UV 3 : Management. Je confirme que ça demande beaucoup de boulot mais ça vaut le coup de s'accrocher
  15. Le PS9 c'est le réglement concernant la sécurité du personnel. Il est valable pour tous les agents quelque soit leur grade et il te servira tout au long de ta carrière. Donc c'est du par coeur indispensable et à appliquer en toute circonstance. Tu y apprends tout ce qu'il faut pour te déplacer au sein du domaine non ouvert au public, tout ce qu'il faut savoir concernant les risques électriques, la protection du personnel et ta propre sécurité. Par contre CGE n'est pas une abréviation qui me parle contrairement à RGS (réglement général de sécurité) ou bien CE (consigne d'établissement). Ni tes résultats ni ton comportement ne vont déterminer ton futur poste. Ce sera selon les besoins de ton unité d'affectation et de la réussite de tous les examens que tu auras à passer :)
×