Aller au contenu

garé bon état

Membre
  • Compteur de contenus

    236
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

402 Volcanique

À propos de garé bon état

  • Rang
    Shinkansen

Infos Personnelles

  • Ville
    bry sur marne
  1. ré Actifs

    moi en ce moment (conditions météo) j'irai bien faire faire la palabre sous le baobab. S'il n'en sort rien pour la SNCF, ce serait bien pour les articulations au moins. Mais qui paie le voyage ? oui je sais je sort
  2. ré Actifs

    Oui Hélas .... mais savent-ils que l'on attrape pas des mouches avec du vinaigre ? la cohésion du groupe s'effectuait il y a bien longtemps autour des apéros et autres repas de fin d'année et il y avait de l'alcool mais ... ce n'était pas pour celà que ça ne marchait pas et coûtait beaucoup moins cher que les séminaires et autres salamalèques. Edit ; je ne pense pas que c'est le genre de choses que nos "stratèges anglophones" aient envie d'entendre dans leur ré actif.
  3. ré Actifs

    euh, je ne me suis pas inscrit mais je ne sais pas si l'on parle de rémunération. Oui je sais on est bien au dessus de ça nous les "passionnés" mais on ne nous demanderais pas de faire du conseil, des inventions et tout ça gratos (peut-être un coktail de temps en temps quand même)
  4. ré Actifs

    petit complément : le think ... c'est un "" groupe de réflexion numérique "" ah là je comprends un peu mieux. Pourquoi ne pas appeler un chat un chat ? je vois que l'on change le type de papier d'alu mais pas la marmotte qui met le chocolat dedans Cela ne présage rien de bon : des stratèges enrobant les problèmes plutôt que les régler et de la "com" à outrance. je rassure jacky V, si je suis limite je suis encore (comme l'indique mon pseudo) en bon état certes pas pour longtemps mais je n'ai pas l'intention de m'engager dans cette démarche. je laisse bien volontiers ma place aux autres ... et il y en aura.
  5. ré Actifs

    il faut s'inscrire avec son mail personnel sur le site reactifs.sncf.com (attention pas d'accent). PS : après une page écrite en caractères normaux pour nous expliquer le concept, la façon de se connecter est écrite en tout bas de page et en caractères deux fois plus petits, Bizarre ... il doit y a voir une logique un peu comme les renvois et * en bas des offres commerciales.
  6. ré Actifs

    Bonjour, je viens de recevoir comme certains d'entre vous une proposition de la SNCF pour un " think tank digital "" ah oui je sais c'est pas très clair pour moi. A priori c'est un espace de discussion etc etc pour établir des liens entre retraités et actifs etc etc . Pendant 4 ans je n'ai eu aucune relation je n'existait plus sauf heureusement la CPR ... ouf. Que pensez vous ce cette concurrence à Web cheminots ?
  7. accident PN

    Pour faire un point le plus rapide possible (quitte a faire quelques "raccourcis") on distingue : les mécanismes des PN automatiques dits SAL2 SAL4 etc avec toute une chaine de sécurité. Ces mécanismes sont équilibrés à la fermeture (ou l'ouverture pour les barrières de sortie des SAL4) et si une commande d'annonce est lancée, la barrière se fermera (sauf incident contraire à la sécurité : même critère que pour un feu de signal) ces mécanismes sont bien mais ils ont un inconvénient principal ; le prix. Sachant qu'une commande est suivie obligatoirement de l'abaissement de la barrière, il n'y a pas besoin de mettre un feu pour arrêter le train en cas de panne. Les autres mécanismes de type industriels (les mêmes qui ferment les entrées de parking ou d'autoroute) qui ont l'avantage d'être plus simples et donc meilleur marché (puisque ce n'est pas une fabrication spécifique) mais dont la sécurité est très loin du minimum requis pour les installations dites de sécurité. Il s'ensuit qu'à la suite d'une commande, on n'a pas l'assurance que les barrières soient baissées. Il faut donc un dispositif complémentaire pour autoriser le train à passer. ce peut être des feux verts, un signal à main etc. Le terme franchissement conditionnel désigne un certain type d'installations mais même lorsque tout se fait en manuel comme dans le cas des ITE on peut quand même dire que dans le fond le franchissement du PN par le train est CONDITIONNE a la fermeture des barrières (ça peut être du manuel ou moral ou automatique avec des contrôles de fermeture). Dernier point concernant l'info : les gens veulent du rapide : avant on recevait le journal quand le facteur passait, on prenait le temps de lire en discuter ... maintenant on est averti par Facebook et on n'admet pas que l'on puisse réfléchir. Si on ne donne pas une réponse tout de suite on passe pour un rigolo. Il y a très longtemps un "vieux" me disait si le chef te pose une question et que tu n'est pas sûr de la réponse, il ne faut jamais dire je vais voir et je vous rappelle. il faut répondre du but en blanc ce qui te parait juste ; ensuite tu vérifie et si c'est pas bon tu le rappelle pour rectifier en "brodant" (pas tout a fait le même cas par exemple) sinon tu passe pour quelqu'un qui n'est pas sûr de lui.
  8. accident PN

    je suis bien d'accord avec certaines réflexions, y compris r2d2, faut-il appeler la soupe qui nous est servie"" d'information"" . Le "péquin lambda"" comme le dit capelenbrest (moi j’appelle ça le café du commerce) est prêt à "gober" n'importe quoi sans prendre un temps minimum de réflexion et est même demandeur dans certaines conditions en particulier quand il s'agit de taper sur le dos de la SNCF et il est également vrai que si l'on veut simplement attendre avant de condamner, on passe effectivement pour un extra terrestre voire un complice. Beaucoup font l'amalgame entre laxisme et présomption d’innocence. Ce commentaire pourrait paraître Hors sujet, si une grande proportion des ces "péquins Lambda" n'étaient pas aussi des conducteurs ou utilisateurs (piétons) des passage à niveau. Si ce forum, on a décrit le fonctionnement (peut-être trop je l'avoue) combien de ces péquins a fait l'effort de se remémorer voire reprendre un code de la route récent pour savoir comment se comporter ? je pense avoir assez de doigts sur la main.
  9. accident PN

    J'aime bien le commentaire "(normalement elle doit avertir immédiatement si elle constate un dysfonctionnement du PN)". En effet, c'est exact mais si (comme je l'ai dit dans mon précédent commentaire) les conducteurs routiers ne connaissent que très peu le fonctionnement des PN ; combien de conducteurs connaissent l'existence des moyens mis à leur disposition : téléphone, plan de détournement. De toutes façons, lorsque l'on est témoin d'une situation dangereuse et que l'on a pas les coordonnées exactes du service à contacter, perso, j’appelle le 18 ou plutôt le 112 avec le portable. Tant pis si ça ne plait pas en tout cas c'est enregistré.
  10. accident PN

    J'avais voulu apporter un complément et effectivement les délais sont plus importants pour les trains à V > 140. Concernant les arrêtés, je voulais souligner le fait que la SNCF en prenant 25s prend une "marge" par rapport aux 20s qui lui sont imposés et que la conséquence de cette est que une majorité des excès de vitesse n'aurait pas pour conséquence de ne pas respecter ses obligations vis à vis de la loi. A noter que cette marge est un compromis car l'augmenter trop induit des fermetures trop longues , ce qui peut (avec certains conducteurs routiers pressés) entraîner des passages en chicane. En ce qui concerne le KVB, je n'en ai pas parlé afin d'éviter le HS mais de façon très (très) résumé le KVB n'équipe pas toutes les lignes du moins pas en totalité. Si certains excès de vitesse sont "sanctionner" ce n'est pas le cas pour toutes les voies et tous les trains mais EFFECTIVEMENT certains excès sont limités. Pour finir, concernant les PN à Fc etc, si nous avons une bonne connaissance des installations et de leurs particularités, les PN sont (comme les TVP) sont une installation ferroviaire utilisée par des non cheminots mais ces non cheminots n'ont pas notre connaissance. C'est ce qui pose problème. Un conducteur routier peut tomber en moins d'un km sur un SAL, un SAL4 et même un FC. Ceci ne justifie pas les commentaires des journaleux mais peut expliquer certaines réflections.
  11. accident PN

    concernant les délais d'annonce évoqués : 1) les délais évoqués doivent être majorés en cas de largeur de traversée trop importante 2) les délais peuvent être diminués lors de l'étude de 1 à 3s . En pratique la réduction d'1 seconde est pratiquée assez facilement au delà c'est plus délicat. A savoir la réduction d'1s est quelquefois de 1/10 de seconde (24,9 par exemple) car dans les documents officiels ( programmes schématiques) on ne met pas les virgules. 3) l'arrêté du 18 mars 1991 en vigueur le 30 janvier 2018 impose à l'exploitant qu'un minimum de 20s. La SNCF prend plus pour être sûre (excès de vitesse, temps de réaction des dispositifs etc) 4) concernant les excès de vitesse, il est évident que le non respect de la vitesse limite influe sur le délai d'annonce mais pour descendre en dessous de ces 20s réglementaires il faut y aller (c'est pas impossible) par exemple, il faudrait qu'un train devant rouler à 160 fasse du 200. Ceci pour dire que les gros excès peuvent avoir de grosses conséquences, pour un dépassement de quelques km/h on reste "dans les clous". Bien sur même si on reste au dessus des 20s, il n'est pas dit qu'un juge prenne cet argument en compte.
  12. accident PN

    concernant les feux de chaque côté : les deux feux visibles par le conducteur de la voiture ont la même commande (l'annonce PN) mais ne sont pas alimentés par le même circuit. Ceci permet en cas de défaillance d'un circuit, fonte d'un fusible de n’éteindre qu'un feu sur deux. En ce qui concerne le fait de marquer l'arrêt (et en plus pour une seul type de circulation) c'est une obsession de ceux qui veulent à tout prix faire quelque chose même si le remède est pire que le mal. En effet le seul passage à vitesse réduite (de manière à pouvoir s'arrêter en cas d'allumage du feu) réduit le "câlage" sur le PN et réduit le temps de traversée non ? Pour un PL chargé garder un peu d'élan c'est appréciable.
  13. Accident de PN de Millas (66) le 14/12/2017

    Je ne sous estime pas le travail de la modération mais effectivement certains voudraient bien supprimer tout ce qui ne va pas dans leur sens. Personnellement, on peut me modérer c'est à dire supprimer ce que je dis mais je ne le ferais pas de moi même si je ne m'estime pas hors sujet. En effet, on est bien sur le sujet "accident au PN de Millas" et je répondais à un commentaire sur les conséquences de l'accident (fermeture de la voie). Au sujet des caméras et des enregistreurs, si je ne suis pas pour en règle générale (installation en fonctionnement A PRIORI normale), je ne suis pas contre et même pour la mise en oeuvre de tous moyens de surveillance sur une installation soit défaillante (certitude) soit avec suspicion de défaillance ou vérification de réparation. Quand je considère les installations de Millas, j'assimile à une suscription (même si je pense différent) tant que l'enquête ne sera pas close. En ce qui concerne le "respect", le fait de s’intéresser à l’événement pour comprendre ou avoir des informations plus complètes ne nuit pas au respect de ces victimes, je pense même que l'indifférence serait un manque de respect.
  14. Accident de PN de Millas (66) le 14/12/2017

    C'est un peu fort. Ne voudrais pas seulement supprimer la ligne ? Je conçois que l'on coupe le PASSAGE A NIVEAU pendant le temps des secours et des premières investigations. Après on peut changer un mécanisme et des pédales pourquoi pas mais au bout d'un moment il faut bien reprendre. On pourrait éventuellement barrer la route de chaque c$ôté du PN et laisser fonctionner le PN avec une caméra et un enregistreur pourquoi pas mais là je trouve que l'on exagère. Si l'on faisait ça sur la route , je connais des routes (nationales) qui ne seraient jamais rouvertes si l'on bloquait la circulation pendant le temps de l'enquête.
  15. accident PN

    Bloqué par quoi ? j'avoue ne pas comprendre. Selon l'article il sagit d'un SAL2 et donc une seule barrière (la barrière d'entrée) empêche le véhicule routier de passer ; une fois cet obstacle passé plus rien ne doit empêcher la sortie. Ah oui sauf si le conducteur s'este engagé alors que le PN n'était pas dégagé.
×