Aller au contenu
Invité necroshine

Bourgogne Fret Service

Recommended Posts

Invité JLChauvin

Après les OFP, vive les OFT, vous remarquerez que les zones revendiquées s'agrandissent, bientôt le réseau français sera parcouru par une multitude de petites structures très "souples" avec leurs salariés corvéables à merci. Tiens, ça ne vous rappelle rien, les routiers peut-être?

Punaise, mais les britanniques ne l'ont pas fait! Faut dire qu'Edward A. Burkhardt a au moins fait quelque chose de bien: il a mis le couteau sous la gorge au gouvernement britannique, soit il reprenait tout (ou à peu-près) du fret soit les anglais se démerdaient avec quelqu'un d'autre... résultat EWSI à totalement renouvelé le parc de traction avec les Class 66, à remonté le trafic fret dans l'ile. EB a revendu le bébé à DB, bébé en bien meilleure santé que s'il avait été découpé en petits morceaux, DB ne s'est pas trompé.

Ah, je ris, mais alors je ris (jaune, très jaune!)... les dirigeants du "privés" n'ont pas réussi à suffisamment "assouplir" leur personnel, alors ils se lancent eux aussi dans la sous-traitance à mort.

A mort pour leurs salariés, s’entend, les dirigeants de toutes les EF confondues naviguant allégrement de l'une à l'autre selon le sens du vent n'ont pas ce genre de soucis bassement vulgaires, eux. Et toujours dans le même but: encore plus de dumping social.

C’est normal, depuis le début de la libéralisation ils s'assoyaient joyeusement sur les conditions de travail de leurs salariés et les autorités de contrôle fermaient les yeux. Mais comme leurs salariés commencent de plus en plus à se rebiffer sèchement ils exploitent la "combine" si largement utilisée par les libéraux partout ailleurs, la sous-traitance de la sous-traitance de la sous-traitance... avantages: petites structures facilement noyautables du point de vue revendication sociale, comptabilité totalement opaque et délégation de toutes responsabilités. La fuite en avant continue... normal, aucun "responsable" politique n'ose l’arrêter.

Bien évidemment je pense aux salariés d'EPF qui se font malheureusement eux aussi cocufier par tous les charognards tournant autour du ferroviaire français. Leurs dirigeants cherchent maintenant à les contourner à leur tour, pas assez "souples", les gars! Ça ne vous aidera peut-être pas, mais tout le monde ne vous a pas oublié, courage!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut !

les dirigeants du "privés" n'ont pas réussi à suffisamment "assouplir" leur personnel, alors ils se lancent eux aussi dans la sous-traitance à mort.

C'est ce que mes messages sous-entendaient.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Overdrive. :Smiley_19: fait gaffe quand tu met des documents interne sur le net, j'espère que tu ne seras pas embêter

Ne t’inquiète pas, ce n'est en rien d'un document interne. C'est le communiqué officiel publié sur le site du groupe Europorte. ;)

Ove'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

J'avoue que j'ai du mal a comprendre, les frais engagés pour avoir une licence et certificat de sécurité serait en dessous de la location des machines et de prendre des conducteurs expérimenté chez EPF? Parce que bon, le manque de machine chez EPF ok, mais le manque de conducteurs...

Pour les machines, il y a Akiem !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un faux nez, cet OFT c'est juste un transfert de CA

Pas pour le moment :ph34r: ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/detail/71179/journee-ofp-les-operateurs-de-fret-de-proximite-envisagent-un-travail-en-reseau.html#&panel1-1

Bourgogne Fret Services envisage ni plus ni moins que de tripler son chiffre d'affaires en 2014 à la faveur de la remorque de trains de fret qui ne seront plus uniquement chargés de céréales.

Europorte va être concurrencée par sa filiale, ça ne rappelle rien ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Europorte va être concurrencée par sa filiale, ça ne rappelle rien ??

Extrait choisi ^^

De même, Bourgogne Fret Services envisage ni plus ni moins que de tripler son chiffre d'affaires en 2014 à la faveur de la remorque de trains de fret qui ne seront plus uniquement chargés de céréales.

Ben, moi, en lisant l'article en entier, même entre les lignes, je ne vois rien qui s'en rapproche :Smiley_68: ...

Pô grave, nous demanderons en CE :Smiley_72: !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/detail/71376/bourgogne-fret-service-reprend-des-trafics-a-la-route.html#&panel1-1

Bourgogne Fret Service reprend des trafics à la route.

L'opérateur ferroviaire territorial Bourgogne Fret Service redynamise les lignes capillaires fret du nord-est de la France. Cette filiale d'Europorte et de l'union de coopératives céréalières Cerevia se positionne à présent sur de nouveaux trafics.

Modifié par necroshine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fret ferroviaire 01/07/2015

Bourgogne Fret Service dépassera le cap du million de tonnes de céréales en 2015

L'entreprise de fret ferroviaire Bourgogne Fret Service devrait quasiment tripler ses tonnages fret en 2015. Filiale d'Europorte et de l'Union de coopératives céréalières Cerevia, la société vient par ailleurs de lancer une activité de commissionnaire de transport.

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Prévoyant d'être bénéficiaire cette année, la société pourrait voir entrer d'autres partenaires que les fondateurs Europorte (67 %) et Cérévia (33 %). Là encore, des discussions sont en cours. Ces nouveaux partenaires pouvant être des coopératives, négociants ou industriels, ils devront toutefois être clients de Bourgogne Fret Service.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le "joint venture" n'est plus, le divorce consommé ^^ ...

Les 3 personnes travaillant pour cette filiale sont reprises chez EPF, les plus/moins values partagées entre CEREVIA et EPF.

Chacun va de son coté (le trafic CEREVIA est repris par REGIORAIL) ...

 

AU cours de son existence, BFS a plus fait travaillé Fret SNCF que EPF, comprenne qui pourra :Smiley_39:!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

regiorail..... facile de reprendre des trafics quand on ne fournit même pas un local à ses employés pour se changer ou aller pisser.........

sinon c'est à cause des récoltes que ça ferme ?

Modifié par dilidou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/11/2017 à 15:54, dilidou a dit :

[...]

sinon c'est à cause des récoltes que ça ferme ?

On va dire cela comme cela :Smiley_19: ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/11/2017 à 15:54, dilidou a dit :

regiorail..... facile de reprendre des trafics quand on ne fournit même pas un local à ses employés pour se changer ou aller pisser.........

sinon c'est à cause des récoltes que ça ferme ?

 y aurait pas un code du travail ?

Veuillez vous connecter ou vous inscrire afin de voir le contenu masqué.

Mise à disposition de vestiaires collectifs : qu'est-ce qui change ?

Depuis le 1er janvier 2017, les obligations du chef d'entreprise en matière de mise à disposition de vestiaires collectifs ont été assouplies, mais sous certaines conditions.

1er janvier 2017assouplissement de vos obligations

En effet, si les salariés ne sont pas obligés de porter des vêtements de travail spécifiques ou des équipements de protection individuelle (tels que des combinaisons, casques, chaussures de sécurité, masque de protection respiratoire…), il est possible de mettre à leur disposition un meuble de rangement sécurisé, dédié à leurs effets personnels, en lieu et place de vestiaires collectifs (4).

Ce meuble de rangement doit alors être placé à proximité de leur poste de travail.

Cette mesure est donc la bienvenue pour les entreprises dont les salariés ne sont pas obligés de porter une tenue spécifique pour l'exercice de leur activité professionnelle. En effet, la mise en place et l'aménagement de tels locaux peut se révéler coûteuse pour les entreprises, et plus particulièrement pour les TPE/PME.

D'autant plus que les vestiaires collectifs doivent être pourvus d'un nombre suffisant de sièges et d'armoires individuelles ininflammables. Lorsque les vêtements de travail sont susceptibles d'être souillés de matières dangereuses, salissantes ou malodorantes, les armoires comprennent un compartiment réservé à ces vêtements (5).

Les armoires individuelles sont munies d'une serrure ou d'un cadenas.

En cas de doutes, l'employeur peut solliciter le CHSCT qui peut l'accompagner dans la mise en place d'un tel dispositif.

Restauration des salariés sur les lieux de travail : précisions et simplifications

Avant toute chose, sachez qu'il est interdit de laisser les travailleurs prendre leur repas dans les locaux affectés au travail (6).

La taille de l'entreprise fait varier les normes de mise en place d'un local de restauration pour les salariés. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×