Aller au contenu

Chamaille

Membre
  • Compteur de contenus

    269
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Chamaille a gagné pour la dernière fois le 8 juin 2016

Chamaille a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

220 Brûlant

À propos de Chamaille

  • Rang
    Shinkansen

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    trac

Visiteurs récents du profil

4 614 visualisations du profil
  1. La SNCM est morte d'avoir defendu des acquis propres à l'entreprise dans un environnement où les concurrents etaient soumis à des regles moins couteuses. Exactement ce qu'a fait la CFDT, l'Unsa et donc maintemant la CGT en faisant le mort. La lutte, la vraie consistait a elever les regles communes le plus haut possible afin d'eviter ca. Grace aux OS sus citées on arrive effectivement dans la configuration de la SNCM, et probablement au meme dessein, et c'est bien grâce aux OS qui ont négocié des conditions de travail qui nous affaiblissent face à la concurrence. Si au bout de tous ces mois, des dizaines de tracts et des pages de forum, certains n'ont toujours pas compris, c'est qu'ils n'ont pas envie de comprendre et preferent se rassurer en se disant qu'ils continueront à bosser comme avant. Là je peux plus rien pour eux.
  2. Alors continuons à tout perdre en defendant de maniere policée, calme, propre, pleine de compromis, ce que d'autres à d'autres époques ont defendu avec succes, avec leur tripes. C'est une illusion de croire qu'on peut sortir gagnant d'une table de negociation face à des dirigeants ou des gouvernants. Le fait est, que malheureusement, en France, si on sort d'une negociation proprette sans rapport de force flagrant et grosse pression, si on finit en serrant la main avec le sourire, on peut etre sur qu'on a perdu meme si on à l'impression du contraire sur le moment.
  3. Je suis d'accord, dans notre societe les actes les plus violents, insidieux et contraires aux interets communs viennent tous de gens tres propres sur eux, instruits, avec des mots polis et des mensonges honteux tandis qu'ils sont defendus par des gens debraillés, qui parlent fort avec des mots crus, portés par leur revolte. C'est comme ca, la communication viole en permanence la democratie parce qu'il est rassurant de voir un type en cravate dire qu'en face c'est le chaos, et il est difficile de croire un mec qui gueule dire que ce qu'il propose est le bon chemin. Et pourtant...
  4. Et bien moi je prefere que la SNCF continue à etre perenne et à exister telle qu'elle est dans le monde concurrentiel qui s'annonce. Ce qui se passe est une catastrophe sociale et societale mais pourra peut etre etre regagné plus tard, à condition que la SNCF continue à exister. Et c'est bien bosser sur un accord d'entreprise si eloigné d'une CCN qui est un reflexe de jusqu'au boutistes en tour d'ivoire, qui ne voient que leurs avantages avant la defense du bien commun. Ce ne sont pas toujours ceux qui en ont l'air qui sont pitoyables et qui veulent tout casser.
  5. Inutile d'epiloguer sur l'article 49, la composition de la commission paritaire et qui decide quoi et si jamais on veut pas. Dans 3 ans la concurrence sera là, et à coup d'articles 49 on descendra en peu de temps à la CCN sinon on fera des petites croix, si on a la chance de ne pas simplement etre mis à la porte ou transferé chez Veolia. Et le pire, c'est qu'on dira merci. Trop tard, fallait reflechir avant les copains. Seule issue, la CGT denonce en bloc l'accord et la CCN comme SUD. Mais j'y crois pas une seconde
  6. Meme pas besoin de me defendre, chacun voit bien que sur ce coup là tu pars en vrille, n'importe quoi pour discrediter tes detracteurs.
  7. sans le vouloir en repondant à l'autre là, m'est venue l'idée d'un preavis permanent posé par une OS toute l'année. Apres tout on va gagner plein de pognon avec ce" RH OBTENU DE HAUTE LUTTE. Alors on peut grever un ou deux jours par mois facile, sur les tournées pourries ou les jours ou personne ne veut bosser, et puis ils iraient chercher dans leurs carnets ceusses qu'on peut siffler à n'importe quelle heure et qui accourent. Vais en parler à mon delegué preferé moi!
  8. Tu me fais penser à un type avec une biere sur son canap regardant une epreuve sportive à la télé et ricanant parce qu'un type qui defend son equipe favorite trebuche alors qu'il est incapable d'en faire le dixieme. Alors moi perso, j'ai passé ces jours ci à essayer de convaincre des gens comme toi, en leur expliquant clairement et en prenant le temps, les ficelles de tout ca, ca a un peu marché mais pas trop, meme si j'ai mon idée je ne sais pas si c'est mon pouvoir de persuasion qui a manqué ou leur intelligence, leur courage ou leur discernement. J'avoue que j'ai été desappointé par les arguments des collegues, souvent pas tres construits ou de mauvaise foi. En admettant qu'on (et toi aussi) ait perdu la bataille, je vais me promener à Paris demain, meme si ce n'est qu'un baroud d'honneur ca me fera du bien de me retrouver avec les miens pendant que toi et les tiens seront chacun dans leur coin. Visiblement tu parles des 7 derniers jours, j'en deduis que comme beaucoup tu as ete seduit par la publicité mensongere et honteuse de nos amis CFDT (allez voir leur site vous n'en reviendrez pas, trahison et mensonge sont trop faibles) en tete. Je pourrais etre amer mais je te jure, j'ai un grand sourire en pensant à vos tronches dans 6 mois, un an ou deux quand vous vous rendrez compte des consequences de votre inaction et de votre credulité, sur les heures à rallonge certes, mais sur ce que sera la boite surtout, à cause de vous, de ce que vous n'avez pas eu envie d'empecher, et certes j'en patirais aussi, mais comme j'y serai pret ca fera moins mal, et le spectacle de vos mines deconfites compensera un peu. En attendant, je vais faire le point sur les preavis qui resteront, et en jonglant avec les subtilités des RH77 et 924, je vais m'offrir pour pas cher quelques weekend en famille, que j'ai delaissée un peu ces derniers temps, ils trouveront bien un mange merde pour tirer mes trains un beau dimanche ensoleillé. Et puis surtout, j'ai fait ma part et ca, ca fait du bien.
  9. Je ne reviendrai pas sur l'ensemble de ton laïus tant je le trouve inepte. Par contre je n'autorise pas tes commentaires sur les AG mulhousiennes où tu n'etais visiblement pas. En 20 ans je n'ai jamais vu, meme pour les retraites, autant de monde au bout de 10 jours et surtout, autant de volonté à se battre. Alors ton intox qui ne sert qu'à te rassurer garde là. Sale menteur. Et bete à manger du foin avec tes sophismes à deux balles.
  10. bon pour recentrer le debat, car je n'ai aucun doute que certains ici trouveraient des anecdotes tout à fait croustillantes pour prouver que Louis XVI ou Adolphe Thiers ont fait avancer notre societe ou que le Front Populaire ou mai 68 ont ete de grandes regressions, en temps normal j'adorerais debattre mais là je ne suis pas d'humeur. J'aimerais connaitre l'argumentaire dans la situation d'aujourd'hui, des non grévistes présents ici, que ce soit par principe, par conviction, par obeissance syndicale ou pour cette occasion precise. La situation aujourd'hui, meme si je ne desespere pas qu'elle change encore, fait se retrouver la SNCF chargée d'un accord d'entreprise qui la rend absolument non compétitive face à ceux, privés, nationaux etrangers, ou filiales SNCF qui vont arriver. Il ne fait pour moi aucun doute que nous sommes les derniers à connaitre la SNCF telle qu'elle existe depuis 80 ans. Nous allons nous eteindre par manque de marchés, au profit d'autres, ou de nous meme transferés de la meme maniere que le materiel, et qui ne valent peut etre pas moins que nous mais qui seront differents, cette reforme cruciale n'est pas qu'une question de conditions de travail mais bel et bien la fin d'une belle entreprise qui a construit seule une culture ferroviaire exceptionnelle à laquelle je suis fier d'appartenir et à la fois honteux que ma generation y ait mis fin. Ceux qui ont choisi de ne pas lutter en estimant que l'accord d'entreprise à hauteur du RH est bon, peuvent ils m'expliquer en quoi cette inegalité créee vis à vis des concurrents sauve la SNCF à moyen terme? Et en quoi moi, en ne tirant pas mes trains quelques jours pour que mes futurs concurrents aient les memes conditions de travail que moi, et que ma boite puisse se battre equitablement,je la mets plus en danger que ceux qui ont roulé pour pouvoir garder à peu pres les memes conditions un ou deux ans et apres moi le déluge? Aujourd'hui, et contrairement à ce que je lis ça et là, je ne me bats par pour garder des privileges supposés et si je perds, ce n'est pas si grave meme si ca sera tres dur, je prefererais meme tomber directement au decret socle pour sauver l'entreprise qui m'a fait confiance, m'a trouvé il y à 20 ans et à laquelle je dois ce que je suis, materiellement mais aussi intellectuellement. Alors les copains, concretement, si plus rien ne bouge, d'apres vous, que va t il se passer maintenant, pour votre petite personne et surtout pour la boite qui vous a nourris?
  11. Oh oui! Et c'est assumé et revendiqué pour ma part. Crois tu que les politiques de bords opposés, les grands patrons concurrents le reste du temps, ne se serrent pas les coudes à l'occasion pour arriver pontuellement à leurs fins? Le corporatisme n'est pas un gros mot, il rime avec solidarité et permet des choses. Quand je vois mes collegues sedentaires se tirer dans les pattes en permanence, faire les beaux toute l'année devant leur DPX en tirant des coups de pieds discrets aux autres, je me dis que le corporatisme aurait permis de preserver des choses. Si le differentiel est tel entre roulants et sedentaires, c'est les contraintes et responsabilités qui sont differentes, c'est aussi la hierarchie qui est dans leur dos et leur envoie la piquouze toute l'année, ce qui n'appelle que celui qui reflechit à se mobiliser. Si tu rajoutes les modalités d'attribution des PR qui sont à la tete du client et que vous avez laissées s'installer, tu arrives à savoir pourquoi tu es là ou tu es, et en reflechissant, ou tu pourrais etre si à un moment tu avais ete un peu plus corporatiste. Alors si tu es bien là où tu es, je crois pouvoir dire que ton depart de cette boite qui ne te convient pas fait l'unanimité. Excellent choix. Dommage que la nostalgie te fasse encore trainer tes guetres jusqu'ici.
  12. Joli discours aux airs de complaintes mais un peu fourre tout quand meme. Cependant il peut servir la conscience et apaiser les gens qui ont la culture politique, l'amour du travail bien fait et de la boite en allant y travailler aujourd'hui tout en lui plantant dans le dos le couteau qui va l'achever
  13. Quand on ramene ça au pourcentage de cheminots de terrain vraiment concernés par tout ca, eh oui les gens qui bossent dans les directions regionales et les sieges, les administratifs, les cadres ( 1 cadre ou maitrise par agent d'execution je te rappelle), et pour qui 12 dimanches par an, 19/6, service modifié 1 h avant la prise de service, ne signifie pas grand chose, ca change la donne quand meme. Si on rajoute l'intox permanente de la com et de syndicats réformistes, tes stats ne signifient plus grand chose.
  14. Tu as raison, empiler les signalements d'eclisses defectueuses sans rien faire et laisser rouler des engins qui ne shuntent pas en block automatique, pour prendre les exemples les plus recents, relevent plus de l'inconscience et de l'incompetence que du sabotage. Et ces p*** de syndicars qui font des mains et des pieds, des droit de ci et de ça pour les obliger à y remedier. Leur casserais bien la tete moi!
  15. Super, ca me fait plaisir qu'on soit d'accord, j'aime pas quitter faché. Une histoire de lieu finalement, pour moi les mecs qui sabotent sont place aux etoiles à saint Denis
×
×
  • Créer...