Jump to content

Yellow

Membre
  • Content Count

    20
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

6 Doux

About Yellow

  • Rank
    Petit Train Jaune

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Le chômage est installé depuis les années 1980 de manière assez stable en France, pas de changement notable depuis ces 30 dernières années. Les inégalités augmentent, certes, mais nous vivons dans un pays qui dégueule de richesses : les livrets d'épargne sont pleins à ras-bord, l'immobilier est à un plus haut historique (et les gens continuent d'acheter), les automobiles vendues n'ont jamais été aussi chères (merci la mode des SUV), les smartphones et tablettes se vendent comme des petits pains, les TGV et autoroutes sont remplies les week-ends, tout comme les bars et les restau, etc... Notre dette est devenue éternelle et ne sera jamais remboursée. Ou sinon, il faut revenir dans une logique du XXe siècle : Crise de 1929 ==> Grande Dépression des années 1930 ==> Seconde Guerre mondiale. Souvenons-nous aussi du coup des emprunts russes après la Révolution de 1917 ! Effectivement, tu as raison, nous assistons à un très long pourrissement plutôt qu'à un éclatement brutal. Et la transformation du baby-boom en papy-boom ne fera qu'aggraver les choses (ils ont actuellement entre 50 et 75 ans, une bombe à retardement à venir dans les années proches).
  2. Pas sûr... nous assistons à une période où chaque crise génère plus de dette, et à chaque fois les plafonds sont repoussés, de façon infinie. Ça dure depuis les chocs pétroliers des années 1970, il y a presque 50 ans. Le Japon a une dette à 250% de son PIB et le système continue à tourner, cela n'a plus aucun sens. L'Europe balance des centaines de milliards d'Euros en créant de la monnaie de façon illimitée, comme la banque centrale américaine. Les repères économiques du XXe siècles sont caduques.
  3. Effectivement, cela varie en fonction des opportunités et ça reste franchement aléatoire ! Il y a une "bourse à l'emploi" en interne, parfois 20 personnes postulent sur un poste, parfois une seule, voir zéro... si tu vises une ville en particulier, ça peut être très long, si tu vises juste la région, ça sera plus rapide. Mais on ne peut pas te donner une durée précise...
  4. Salut, Et du coup, qu'en est-il des multiples annexes (A, B, C) qui existaient pour les "contractuels" avant la réforme de la fin du statut ? Quelle est l'annexe utilisée pour les nouveaux embauchés ?
  5. Non, rien d'extraordinaire. Le plus dur sera pour toi de réussir ton AMV et peut être TTMV si tu es attaché TS, j'ai entendu parler d'un taux d'échec de plus de 50% dans les dernières cessions... ce qui entraine un blocage des évolutions interne, pour les agents déjà en poste !
  6. Bonjour, Les postes en 3x8 à la SNCF sont souvent tenus selon des rythmes allant de 4h/12h/20h à 6h/14h/22h. Plusieurs études ont démontré l'effet néfaste sur la santé concernant à la fois le travail de nuit et le changement permanent des horaires de travail (souvent par période d'une semaine). http://www.inrs.fr/risques/travail-de-nuit-et-travail-poste/effets-sur-la-sante-et-accidents.html https://www.atousante.com/risques-professionnels/horaires-travail/consequences-travail-horaires-decales-metabolisme/ Quels sont vos témoignages, expériences, à propos du travail en horaire décalé ? Quelles seraient les solutions pour améliorer la situation ? Par exemple, mettre des équipes 100% nuit afin de garder un rythme constant, mais peut-être problématique pour la vie personnelle ?
  7. Effectivement, sachant qu'aucun horaire n'est idéal. 4H, c'est bien pour finir les nuits tôt, par contre c'est assez pénible pour s'arracher du lit lors des matinées. Au contraire, 6H, c'est plus confortable le matin, mais ça fait finir sa nuit de travail quand il fait jour en été...
  8. Intéressant. J'ai lu entre les lignes et vais voir cela plus en profondeur. Au passage, vraiment dommage que ce thème soit si peu porté par les syndicats et la direction à la SNCF.
  9. A moins de t'endormir... vu la faible activité des nuits du samedi au dimanche en général dans les postes Pas toujours possible évidemment !
  10. On est bien d'accord que les nuits, une fois dans le rythme, c'est le top niveau temps libre. La première est cependant difficile car il faut lutter contre le sommeil passé 2 heures environ, ce qui est parfois compliqué.
  11. Rien n'est jamais parfait, on est bien d'accord. Je trouve le rythme proposé assez éprouvant, mais je ne prétend pas avoir une idée sur une solution miracle, d'où ma question-débat. Quant aux "EVS", vu leur montant ridicule (2,70€ bruts de l'heure, +0,20€ bruts en milieu de nuit), je les échangerait volontiers contre du sommeil (et donc la santé)...
  12. Je ne vois pas en quoi cela serait une plus grosse contrainte d'enchainer des périodes de 20 ou 30 jours plutôt que 4 sur le même horaire ? Au final, le temps de travail et la couverture de poste est la même. Rien à voir avec le fait de chouiner pour faire sa brocante du dimanche... Le corps humain supporte peut-être mieux un aller retour Paris-Sydney par mois plutôt qu'un tous les 6 jours ?
  13. C'est justement ma question... On est bien d'accord. Je préférerais largement me taper un mois complet de nuit ou de matinée, plutôt que ces changements de rythme incessants sur des cycles de 18 jours (4M + 2R + 4N + 2R + 4S+ 2R).
  14. Cette réponse me parait un peu simpliste, il y a mille façons d'organiser les 3x8, certaines plus néfastes que d'autres. C'est vrai qu'avec 4 services, on change pile poil au moment où le corps commence à s'habituer à l'horaire... pour recommencer à tout défaire !
×
×
  • Create New...