Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Geisse

Membre SNCF
  • Compteur de contenus

    817
  • Inscription

  • Dernière visite

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    trac
  • Métier & Lieu
    CRLP

Me Contacter

Visiteurs récents du profil

6 299 visualisations du profil

Geisse's Achievements

  1. Geisse

    Communiqué FGAAC

    Accident à un passage à niveau SNCF à Vavrette (Ain) La FGAAC de Chambéry déplore les conséquences de l'accident qui s'est produit sur un passage à niveau, à la hauteur de Vavrette (Ain) entre un TGV et un convoi exceptionnel. Cette collision a provoqué le déraillement de l'avant du TGV. Le bilan provisoire fait état du décès du conducteur du convoi routier et de 20 blessés dont le conducteur du TGV de l'UP traction de Chambéry mais ses jours ne seraient pas en danger (source SNCF). Les services de secours sont mobilisés pour prendre en charge les victimes. La FGAAC de Chambéry s'associe à la douleur des familles des victimes. La Fédération Générale Autonome des Agents de Conduite, au niveau national, ne cesse d'interpeller les Pouvoirs Publics et la Direction de l'entreprise (SNCF) sur la sécurité aux passages à niveau et notamment sur la nécessité d'augmenter les crédits afin d'accélérer les programmes de suppression et de sécurisation de ces installations, ainsi que le renforcement des systèmes de protection des cabines de conduite. Communiqué complet ci-dessous http://www.fgaac.eu/modules/news/article.php?storyid=228
  2. La FGAAC a participé à la 5ème Table Ronde Thématique consacrée à la réforme du régime spécial des Cheminots en présence de représentants du gouvernement. La prise en compte de la pénibilité a fait l’objet en séance d’une première phase de négociations à l’issue de laquelle la Direction a proposé : Un système de cessation progressive d’activité (CPA) avec 2 options, pour les agents ayant subi une pénibilité durant au moins 12 ans : La première option, à 52 ans, offre une dégressivité sur 3 ans, soit 2 ans travaillés à 80% et rémunérés à 86% et 1 an travaillé à 60% et rémunéré à 70%. Pour la deuxième option, à 54 ans (49 pour les ADC), l’agent travaille 1 an à 50% rémunéré à 75%. La définition des emplois pénibles à la SNCF serait arrêtée par concertation d’ici le 1er trimestre 2008. Un temps partiel en fin de carrière avec 2 options : La première, en utilisant un compte épargne temps (CET). La deuxième, en travaillant 32h00 par semaine au delà de l’âge d’ouverture des droits (50 ans ou 55 ans). L’Entreprise prendrait totalement à sa charge les cotisations vieillesse pour la part non travaillée. Lors de cette Table Ronde, une majoration des repos compensateurs de l’ordre de 33% pour le travail de nuit, a également été avancée par l’Entreprise avec abondement de 50% dans la limite de 2 jours par an lorsque ces repos sont utilisés dans un Compte épargne temps (CET). D’autre part, un observatoire de la pénibilité est créé. Enfin, un calendrier serré de négociations sur la pénibilité, métier par métier, a été établi pour le 1er trimestre 2008. La FGAAC participera, comme elle l’a fait depuis le 18 octobre, à l’ensemble de ces négociations avec la volonté d’obtenir des évolutions positives pour l’ensemble des cheminots, dans le respect des spécificités des métiers. Vous pouvez télécharger le communiqué complet ci-dessous http://www.fgaac.eu/modules/news/article.php?storyid=226
  3. Table ronde retraites SNCF n°2 Jour après jour, la négociation continue d'apporter davantage que la grève. Et ce n'est pas fini ! Vous pourrez retrouver dans cette publication FGAAC les dernières avancées concernant : Les mesures salariales, Les mesures de déblocage de fin de grille, Majoration en fin de carrière, Modaltés de calcul de la pension, L'indexation et la décote, Compte épargne temps, Plan d'épargne retraite, Apprentis et ex-élèves exploitation, Achat d'années d'études supérieures. Vous pouvez télécharger le tract complet ci-dessous. http://www.fgaac.eu/modules/news/article.php?storyid=224
  4. Communiqué FGAAC Table ronde 4 décembre SNCF-OS-GOUV La négociation sur l’aménagement de la réforme des régimes spéciaux s’est poursuivie toute cette journée au siège de la SNCF La FGAAC participe à toutes les réunions de négociations depuis la grève du 18 octobre afin, non seulement de limiter l’impact de la réforme pour l’ensemble des Cheminots, mais aussi pour saisir toute opportunité permettant d’améliorer le contrat de travail qui lie l’Entreprise SNCF et ses salariés, dans le respect des spécificités de chacun. La négociation a permis d’avancer une nouvelle fois des mesures salariales portant sur l’ancienneté, sur des compléments de rémunération et sur l’incorporation d’éléments non liquidables dans le calcul de la pension. Des premières mesures de déblocage de grille ont été prises en attendant la négociation sur l’ensemble de la grille de rémunération prévue en 2008. Des engagements de majoration des contingents ont été pris pour les futures notations et des dispositions déjà existantes ont vu leur calendrier d’application raccourci. Les retraités bénéficieront en 2008 d’une augmentation minimale de 1,43 % supérieure au niveau des augmentations générales de salaires pratiquées dans l’Entreprise. La FGAAC regrette cependant que la négociation des Compte Epargne Temps et Plan d’Epargne Collectif n’ait pu s’engager afin de permettre à chaque Cheminot de mieux gérer son temps ainsi que la valorisation de ce temps sur sa carrière. De plus, ces dispositions auraient permis d’ouvrir une première piste à la reconnaissance de la pénibilité des métiers autres que celui d’Agent de Conduite. Vous pouvez télécharger le communiqué complet ci-dessous http://www.fgaac.eu/modules/news/article.php?storyid=222
  5. Réforme des retraites SNCF , quelques explications. Suite à de nombreuses interrogations bien légitimes, auprès de nos représentants FGAAC, nous vous proposons ce tract d'explication sur les différentes avancées obtenues aussi bien auprès du Gouvernement que de la SNCF. Il est indéniable que la FGAAC a joué un très grand rôle dans l'obtention de certains acquis tout en reconnaissant que la mobilisation du 18 et 19 octobre a permis de faire avancer les choses et a permis, surtout, l'ouverture des tables de négociations. FORCE EST DE CONSTATER QUE, MALHEUREUSEMENT , CERTAINS ONT PRIS UN CHEMIN PLUS LONG POUR FINIR PAR S'ASSEOIR À CES MÊMES TABLES. Lors de ces différentes réunions, La F.G.A.A.C. a rappelé que les négociations, déjà menées, devaient continuer à être améliorées. Alors que certains qualifiaient de « miettes » accordées au cours de «pitoyables» négociations, il est heureux de constater que les mêmes veulent les étendre à tous les cheminots. Vous pouvez retrouver le tract complet, en téléchargement ci-dessous. http://www.fgaac.eu/modules/news/article.php?storyid=221
  6. Communiqué FGAAC Table ronde 29 nov SNCF-OS-GOUV La première table ronde de négociation sur l’application de la réforme du régime spécial de retraite des cheminots a permis d’examiner des mesures salariales et d’accompagnement de fin de carrière. Les négociations qui ont pris comme base les avancées obtenues les 6 et 9 novembre 2007 par la F.G.A.A.C., ont permis d’acter des réponses concrètes permettant de limiter les effets de cette réforme. La FGAAC est satisfaite de la participation active de l’ensemble des Organisations Syndicales, en particulier pour que les mesures spécifiques Agents de Conduite soient élargies à l’ensemble des cheminots. Les Cheminots pourront ainsi bénéficier de mesures de fin de carrière par l’octroi d’échelons supplémentaires ainsi que de compléments de rémunération permettant, par l’élargissement de l’assiette liquidable, de garantir un meilleur niveau de pension. Cette nouvelle étape de négociation, qui confirme les avancées déjà obtenues par la FGAAC, montre que tout restait possible depuis le début, par la négociation. La FGAACreste confiante dans la poursuite d e ces négociations rassemblant toutes les Organisations Syndicales afin que tous les cheminots et en particulier les Agents de Conduite puissent prendre leur retraite, dans 6 mois, 1 an ou 20 ans, sans que leurs droits fondamentaux soient remis en cause. Vous pouvez télécharger le communiqué complet ci-dessous. http://www.fgaac.eu/modules/news/article.php?storyid=220
  7. Tu persistes et signe mais relis le document sur les fonctionnaires tu t'apercevras que les fonctionnaires qui partait à 50 ans devront partir à 55 ans et ceux de 55 à 60 et ainsi de suite (sinon application de la décote). Cela fait dix fois au moins qu'on te l'explique. Tu as du mal dans la lecture du tableau ou quoi !!!!! Faut vraiment arrêter de dire n'importe quoi sur le régime des fonctionnaires. L'obtention par la FGAAC de l'âge pivot (annulant la décote) de 52,5 pour les ADC et 57,5 pour les autres cheminots est une avancée par rapport au régime des fonctionnaires. Je ne sais pas ce que tu cherches à remettre toujours ce sujet sur tous les posts.
  8. Sans polémique aucune et afin que chacun se fasse une idée sur l'abaissement de l'Age pivot à 52, 5 ans pour les ADC et 57,5 ans pour les autres cheminots. Vous pouvez télécharger le courrier FGAAC au Ministère ainsi que sa réponse. ministere_fgaac.pdf
  9. Et pour quoi tu ne parles pas de ce qui va se passer dans 20 ans pendant que tu y es. Il faudrait être logique tant que l'on ne sera pas à 40 ans on ne passera pas à 41 ans donc pour moi l'étalement se fera pas avant 2014 quand on sera passé complètement à 40 ans suivant la grille.
  10. Je ne suis pas totalement d'accord avec toi, tu reprendras la lettre de la FGAAC au ministère du 18 octobre 2007 et la réponse du Ministère, tu pourras t'apercevoir que la FGAAC a demandé : "Les salariés craignent en effet de subir « la double peine » de la prolongation d’activité et de la baisse de leurs revenus". et le Ministre à répondu positivement dans son courrier adressé à la FGAAC. Ci joint copie des courriers. Maintenant si tu me trouves les courriers des autres OS réclamant ce point et la réponse du Ministre, je serais d'accord avec toi. ministere_fgaac.pdf
  11. Voila l'article de presse que tu demandes mais comme j'ai dit la presse s'emballe vite souvent : Sabotages à la SNCF : premières interpellations 22/11/2007 | Mise à jour : 19:48 | . INFO FIGARO. Trois suspects ont été placés en garde à vue en Lorraine après la série de dégradations perpétrées sur le réseau ferré. Un agent de la maintenance de la SNCF, présenté de source proche du dossier comme un syndicaliste de la CGT, et un jeune chauffeur routier ont été interpellés mercedi soir pour leur présumée participation au blocage des trains à Blainville (Meurthe-et-Moselle). Entre le 16 et le 19 novembre dernier, du ballast avait été déposé sur des lames d'aiguillages. Des clefs de locomotives ainsi que du matériel de sécurité embarqué dans des trains, dont des torches de détresse, avaient été dérobés. Les suspects, reconnus par des témoins, sont entendus par les gendarmes de la section de recherches de Nancy. Ils devraient être déférés vendredi matin au parquet. A Thionville (Moselle), un autre agent de la SNCF a été placé en garde à vue par la police. Mercredi soir, il s'est introduit dans le poste d'aiguillage informatisé avant d'insulter ses collègues non grévistes et de briser plusieurs vitres en lançant des pierres. Interpellé peu après, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Depuis le début des actions de sabotages, la SNCF a fait appel à des huissiers pour constater les dégradations commises. Par ailleurs, l'entreprise a mobilisé ses cadres afin de «protéger l'outil de production» et reconnaître les fauteurs de troubles. Selon nos informations, un dernier bilan fourni par la SNCF fait état d'une quarantaine de plaintes déposées ou en cours de dépôt. A travers le pays, des saboteurs agissant de manière organisée ont enduit par endroit les rails de graisse, dégradé des lecteurs de cartes d'accès, brûlé des câbles ou détérioré des systèmes de signalisation.
  12. http://www.cheminots.net/forum/index.php?s...ic=10392&hl= Mais ce n'est qu'un article de presse alors il faut voir !!!! La presse s'emballe vite parfois
  13. Sabotages à la SNCF : premières interpellations 22/11/2007 | Mise à jour : 19:48 | . INFO FIGARO. Trois suspects ont été placés en garde à vue en Lorraine après la série de dégradations perpétrées sur le réseau ferré. Un agent de la maintenance de la SNCF, présenté de source proche du dossier comme un syndicaliste de la CGT, et un jeune chauffeur routier ont été interpellés mercedi soir pour leur présumée participation au blocage des trains à Blainville (Meurthe-et-Moselle). Entre le 16 et le 19 novembre dernier, du ballast avait été déposé sur des lames d’aiguillages. Des clefs de locomotives ainsi que du matériel de sécurité embarqué dans des trains, dont des torches de détresse, avaient été dérobés. Les suspects, reconnus par des témoins, sont entendus par les gendarmes de la section de recherches de Nancy. Ils devraient être déférés vendredi matin au parquet. A Thionville (Moselle), un autre agent de la SNCF a été placé en garde à vue par la police. Mercredi soir, il s’est introduit dans le poste d’aiguillage informatisé avant d’insulter ses collègues non grévistes et de briser plusieurs vitres en lançant des pierres. Interpellé peu après, il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Depuis le début des actions de sabotages, la SNCF a fait appel à des huissiers pour constater les dégradations commises. Par ailleurs, l’entreprise a mobilisé ses cadres afin de «protéger l’outil de production» et reconnaître les fauteurs de troubles. Selon nos informations, un dernier bilan fourni par la SNCF fait état d’une quarantaine de plaintes déposées ou en cours de dépôt. A travers le pays, des saboteurs agissant de manière organisée ont enduit par endroit les rails de graisse, dégradé des lecteurs de cartes d’accès, brûlé des câbles ou détérioré des systèmes de signalisation.
  14. Mais alors quelles sont ces mesures, peux tu me les citer SVP . Merci d'avance
  15. Ce n'est pas la réponse que j'attendais, je voulais que tu me dises par rapport à ce qu'il est noté sur le papier de sortie de réunion les avancées que tu juges vraiment bien. Et pour ma part pas de problème j'aurais l'honneté de te dire si je me suis trompé et que la grève a amené bien plus si tel est le cas.
×
×
  • Créer...