Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Les élus politiques ne connaissent pas la crise


kerguel

Messages recommandés

Foutage de gu..le de la part des élus UMP, mais l'occasion toute de même de leur dire qu'ils pourraient bien revoir à la baisse leurs indemnités ou leurs allocations de retraite ou les 2.

Vous avez des propositions ? C'est ici qu'il faut les déposer : http://www.ladepensepublique.fr/index.php/...opositions.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Foutage de gu..le de la part des élus UMP, mais l'occasion toute de même de leur dire qu'ils pourraient bien revoir à la baisse leurs indemnités ou leurs allocations de retraite ou les 2.

Vous avez des propositions ? C'est ici qu'il faut les déposer : http://www.ladepensepublique.fr/index.php/...opositions.html

Les remettre au boulot .Un vrai .Pas celui-ci qu'ils croient avoir et qui les nourrit grassement ! !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Foutage de gu..le de la part des élus UMP, mais l'occasion toute de même de leur dire qu'ils pourraient bien revoir à la baisse leurs indemnités ou leurs allocations de retraite ou les 2.

Vous avez des propositions ? C'est ici qu'il faut les déposer : http://www.ladepensepublique.fr/index.php/...opositions.html

J'ai lancé ce sujet il y a 2 mois et aujourd'hui je découvre sur 20 Minutes qu'un député UMP suggère que les élus acceptent de revoir à la baisse leurs indemnités ou s'ils ont plus de 65 ans qu'ils ne perçoivent plus leurs indemnités.

Chapeau Monsieur Favennec. Bonne idée mais qui ne fera pas long feu.

Crise: un député UMP veut réduire l'indemnité des élus et des ministres

POLITIQUE - «C'est un geste symbolique destiné à montrer l'exemple», estime le député Yannick Favennec...

Le député UMP Yannick Favennec va proposer mardi au patron du groupe UMP à l'Assemblée, Jean-François Copé, de «diminuer, le temps de la crise, les indemnités des députés, sénateurs, ministres et présidents de conseils généraux et régionaux».

«C'est un geste symbolique destiné à montrer l'exemple. Nous ne pouvons pas demander aux Français de faire des efforts et ne pas nous serrer nous aussi la ceinture», a déclaré lundi dans un communiqué l'élu de la Mayenne, sans chiffrer la réduction proposée.

«Une goutte d'eau»

«Cette diminution de nos indemnités est certainement une goutte d'eau dans la réduction de la dette de l'Etat mais lorsque le déficit atteint, en 2009, près de 104 milliards d'euros, chaque goutte compte», a-t-il ajouté.

Favennec suggère également de «ne plus attribuer d'indemnités aux élus nationaux qui continueraient d'exercer un mandat national après 65 ans». «Soit ils font du bénévolat, comme de très nombreux Français de plus de 60 ans, soit ils quittent la politique et laissent la place aux jeunes», estime-t-il.

http://www.20minutes.fr/article/322633/Fra...s-ministres.php

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai lancé ce sujet il y a 2 mois et aujourd'hui je découvre sur 20 Minutes qu'un député UMP suggère que les élus acceptent de revoir à la baisse leurs indemnités ou s'ils ont plus de 65 ans qu'ils ne perçoivent plus leurs indemnités.

Chapeau Monsieur Favennec. Bonne idée mais qui ne fera pas long feu.

Crise: un député UMP veut réduire l'indemnité des élus et des ministres

POLITIQUE - «C'est un geste symbolique destiné à montrer l'exemple», estime le député Yannick Favennec...

Le député UMP Yannick Favennec va proposer mardi au patron du groupe UMP à l'Assemblée, Jean-François Copé, de «diminuer, le temps de la crise, les indemnités des députés, sénateurs, ministres et présidents de conseils généraux et régionaux».

«C'est un geste symbolique destiné à montrer l'exemple. Nous ne pouvons pas demander aux Français de faire des efforts et ne pas nous serrer nous aussi la ceinture», a déclaré lundi dans un communiqué l'élu de la Mayenne, sans chiffrer la réduction proposée.

«Une goutte d'eau»

«Cette diminution de nos indemnités est certainement une goutte d'eau dans la réduction de la dette de l'Etat mais lorsque le déficit atteint, en 2009, près de 104 milliards d'euros, chaque goutte compte», a-t-il ajouté.

Favennec suggère également de «ne plus attribuer d'indemnités aux élus nationaux qui continueraient d'exercer un mandat national après 65 ans». «Soit ils font du bénévolat, comme de très nombreux Français de plus de 60 ans, soit ils quittent la politique et laissent la place aux jeunes», estime-t-il.

http://www.20minutes.fr/article/322633/Fra...s-ministres.php

Et Le PS compte t-il rendre le pognon que Strauus Kahn empôche (non imposable ) ? !

Et julien Dray , combien de montres va t-il vendre et filer l'argent aux restos du coeur ?

Ces 2 points pour rééquilibrer le débat droite-gauche ..... !

A propos de Julien Dray :

Affaire Dray : L'Est républicain condamné mais « heureux »Par Julien Martin | Rue89 | 27/04/2009 | 19H31

Toujours entre les mains de la police, l'affaire Dray vient de connaître son premier rebondissement judiciaire : L'Est républicain a été condamné ce lundi à un euro de dommages et intérêts pour atteinte à la vie privée, après la publication en janvier d'un rapport de Tracfin sur le train de vie du député socialiste.

La 17e chambre civile du TGI de Paris a estimé, selon les motifs rapportés par l'AFP, que l'article du quotidien répondait à « l'exigence légitime d'information du public », mais que la mise en ligne du rapport Tracfin, la cellule antiblanchiment du ministère de l'Economie et des Finances, excédait « très largement ce qu'imposait l'information du public, dès lors qu'elle permettait de reconstituer, sur une période de plus de deux années, les déplacements privés de Julien Dray, en fournissant sur eux de nombreux détails ».

« En 48 heures, le rapport a été téléchargé 98 000 fois »

Auteur dudit article, Laïd Samari, contacté par Rue89, ne sait pas encore si L'Est républicain fera appel ; il se dit en effet plus que satisfait de la décision : « Qui ne serait pas heureux d'un tel jugement ? » Il considère n'avoir fait que son travail de journaliste :

« Le tribunal ne nous condamne qu'à un euro de dommages et intérêts pour la publication du rapport de Tracfin, mais reconnaît que l'article incriminé répondait à “l'exigence légitime d'information du public”. Nous, on considérait simplement que ce document in extenso participait encore un peu plus à l'information du public. »

Avant d'ajouter avec un brin de provocation :

« Dommage pour lui, cet euro de dommages et intérêts ne lui permettra pas d'acheter une nouvelle montre… Mais on sait maintenant que publier un rapport Tracfin sur un ancien porte-parole de Ségolène Royal pendant une campagne présidentielle ne coûte qu'un euro, ça vaut le coup : en 48 heures, le rapport a été téléchargé 98 000 fois sur notre site, alors qu'on est un petit média. »

Julien Dray, que Rue89 a contacté en vain, reste lui visé par une enquête préliminaire pour abus de confiance à la suite d'un signalement de Tracfin.

Des mouvements de fonds suspects ont été observés sur les comptes de deux associations, Les Parrains de SOS Racisme et la Fidl (Fédération indépendante et démocratique lycéenne), depuis janvier 2006. Au total, 351 027 euros. Les enquêteurs soupçonnent celui qui est également vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France d'en avoir bénéficié en partie.

« Il aurait pu nous remercier de lui avoir communiqué le rapport »

Si l'affaire a été révélée par Le Monde fin décembre, L'Est républicain en a publié tous les détails moins d'un mois plus tard, tirés du rapport de Tracfin. L'élu socialiste avait alors assigné le journal pour « atteinte à la vie privée ».

Depuis cette plainte, les deux hommes n'ont eu qu'un contact, selon le journaliste : « Il a tenté de faire pression contre nous, mais ça ne prendra pas. » Laïd Samari n'hésite pas à pousser ouvertement Julien Dray dans ses retranchements :

« Pour l'instant, il n'y a qu'une enquête préliminaire d'ouverte, et Julien Dray déplore de ne pas pouvoir avoir accès au dossier. Il aurait pu nous remercier de lui avoir communiqué le rapport de Tracfin.

« Ce qui m'étonne, c'est que lui, député socialiste, opposé à la disparition du juge d'instruction réclamée par Nicolas Sarkozy, ne demande pas l'ouverture d'une information judiciaire pour être entendu en tant que témoin assisté. A moins qu'il n'aie peur d'être mis en examen… »

D'autres procédures au pénal contre Libération et Le Monde

Si Laïd Samari confie « continuer de travailler sur le dossier », les derniers développements de l'affaire ont été apportés début avril par L'Express. L'hebdomadaire a révélé « un tour de passe-passe comptable qui aurait bénéficié, in fine, à l'élu socialiste ». La brigade financière aurait entendu le 26 mars Robert Namias, l'ancien directeur de l'information de TF1 :

« En janvier 2006, le journaliste participe au dîner annuel de SOS Racisme. (…) A cette occasion, Robert Namias établit un chèque de soutien de 300 euros, à titre personnel. Trois ans plus tard, à la fin de mars dernier, les enquêteurs lui présentent l'original de son chèque. Stupéfait, Namias découvre qu'on l'a grossièrement falsifié. Avant le nom du bénéficiaire -SOS Racisme- a été ajoutée cette mention manuscrite : “Les parrains de”. »

En attendant de connaître les suites données à l'enquête principale, Julien Dray devrait obtenir les résultats des autres procédures qu'il a engagées contre des médias, notamment Libération et Le Monde, mais cette fois au pénal, pour diffamation.

Modifié par MarcM
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un petit rappel (non - exhaustif, bien entendu) des petits "avantages" auxquels ont droit les parlementaires, dont un traitement qui s'élève à 7 008,65 € brut, soit 5 219,17 € net, des facilités de circulation sur la SNCF et sur l'aérien largement supérieur à ce que a droit un cheminot ou un salarié d'Air France.

Ceux-la même qui votent la fin des "privilèges" (!!) des cheminots!

La barre!

Lien : http://www.assemblee-nationale.fr/connaiss...asp#circulation

Modifié par DavidKorner
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.