Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Réponse aux tract CGT ...3 dates pour agir.....


Invité Gnafron 1er

Messages recommandés

http://www.cheminots.net/forum/index.php?a...st&id=13051

merci d'avoir posté cette info mais .

Certe , il faut faire qlq chose mais...........?

Perso , hormi le traditionnel 1er Mai , ces ripostes ne correspondent pas à mes attentes:

- le 30/04 sur les facilités de circulation mais s'adresse exclusivement à ceux qui peuvent participer car , à ma connaissance , pas de préavis

- le 1er Mai ......comme d'hab, on va battre le pavé et manger 2/3 diots .

Mais je déplore que jusqu'à maintenant les grands chefs des grandes OS sont assez discrets .Je serai salarié de "cater" ou "Conti" , je pesterais car face aux attaques que subissent ces salariés , les dirigeants

syndicaux sont bien sages .A mes yeux , ces salariés méritent un autre soutient des dirigeants syndicaux .Pourquoi aucun meetting à l'initiative des trois ou 4 grandes OS dans les localités (ou région) concernées ...avec prise de parole des grands chefs et invitation à venir nombreux pour tous les salariés .....Voir débrayage (1h généralisée ... !).

"Cater" ferme = plus de trains à tirer.....!

- le 6 Mai .....est ce la bonne riposte ? Voir mon sujet sur la libéralisation du rail .Cette lutte ne devrait elle pas être intégrée pdans une bagarre plus global .....(médecine , service publics , recherche etc...) car il n'y a pas que la sncf qui est actuellement en phase de démentelement .

On va tirer une cartouche dans son coin pendant combien de temps ?

Modifié par MarcM
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 62
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Bonsoir Marc,

J'imagine que tu ouvres un nouveau sujet pour répondre au tract CGT car on ne peut pas y répondre dans la rubrique où il est.

Mais faut pas le remettre dans la même, sinon personne pourra te répondre :)

Je l'ai déplacé dans la bonne rubrique.

Nico

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Journaux, télé, radio c'est quasiment le grand silence sur les luttes revendicatives

et sur le positionnement des grands syndicats

et quand ils en traitent...bonjour les dégâts...

ou alors c'est à la sauce Sarko et UMP...

Il en est de même d'ailleurs pour les élections européennes dans quasiment UN mois...

En ce moment on est bon pour la grippe porcine...

Et la grande question demeure : existe-t-il une alternative crédible donc une perspective rendant possible une mobilisation populaire (sociale et politique) qui débouche sur quelque chose de nouveau...

Les grandes OS tentent de construire cette mobilisation et l'action qui va avec

mais chacune continue de se regarder le nombril

et d'autres ont des arrières pensées tout aussi nombrilistes...

pour l'instant on n'en sort pas...

et 28% de la population voterait Sarko au premier tour d'une présidentielle si elle avait lieu demain

et pourtant ça casse et ça pète de partout...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://www.cheminots.net/forum/index.php?a...st&id=13051

merci d'avoir posté cette info mais .

Certe , il faut faire qlq chose mais...........?

Perso , hormi le traditionnel 1er Mai , ces ripostes ne correspondent pas à mes attentes:

- le 30/04 sur les facilités de circulation mais s'adresse exclusivement à ceux qui peuvent participer car , à ma connaissance , pas de préavis

- le 1er Mai ......comme d'hab, on va battre le pavé et manger 2/3 diots .

Mais je déplore que jusqu'à maintenant les grands chefs des grandes OS sont assez discrets .Je serai salarié de "cater" ou "Conti" , je pesterais car face aux attaques que subissent ces salariés , les dirigeants

syndicaux sont bien sages .A mes yeux , ces salariés méritent un autre soutient des dirigeants syndicaux .Pourquoi aucun meetting à l'initiative des trois ou 4 grandes OS dans les localités (ou région) concernées ...avec prise de parole des grands chefs et invitation à venir nombreux pour tous les salariés .....Voir débrayage (1h généralisée ... !).

"Cater" ferme = plus de trains à tirer.....!

- le 6 Mai .....est ce la bonne riposte ? Voir mon sujet sur la libéralisation du rail .Cette lutte ne devrait elle pas être intégrée pdans une bagarre plus global .....(médecine , service publics , recherche etc...) car il n'y a pas que la sncf qui est actuellement en phase de démentelement .

On va tirer une cartouche dans son coin pendant combien de temps ?

C'est clair, tu as grandement raison, j'ai l'impression que nos dirigeants nationnaux d'os se comportent un peu comme des gardes foux, des fois que les mouvement de la base en colère les débordes.

Py si c'est pour aller négocier un calandrier élastique au bout de trois jours, ça te revient dans la figure au bout de quelques temps.

Quand aux " CATER ", ils ont dénoncés le plan négocier entre le CE et leur direction, ils ont eu raison, la justice ordonne dela reprise des discutions. C'est un bel exemple comme quoi il ne faut pas baisser les bras.

http://www.google.com/hostednews/afp/artic...9YnFEBAb-rfke1w

Bon, c'est encore de la négo, mais va savoir jusqu'où cela va aller, et comme tu le dis, les " CATER " méritent un coup de main. Pourquoi pas l'aide des cheminots ( et autres salariés ) du coin?

Elles font quoi les OS départementales dans le 38? elles préparent les mergezs ou bien? :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tiens j'croyais pas si bien dire :

L'UMP toujours devant le PS en vue des européennes, selon l'Ifop

il y a 18 min

Reuters

L'UMP demeure nettement en tête des intentions de vote aux élections européennes avec 26,5%, devant le Parti socialiste (22,5%), selon un sondage Ifop pour le quotidien L'Humanité.

En l'espace de six mois, le parti de Nicolas Sarkozy a gagné près de 5 points (+ 4,5 par rapport au mois de novembre) alors que le score du PS oscille toujours entre 22 et 23%, souligne cette enquête.

Les intentions de vote au profit des listes centristes (14%, - 0,5 point en deux mois) ou écologistes (7,5%, + 0,5 point) connaissent une certaine stabilité.

Au sein de la "gauche du Non", le potentiel électoral du NPA d'Olivier Besancenot s'érode (- 2 points en deux mois, à 7%) au profit du Front de gauche, désormais au-dessus de la barre des 5% (5,5%, + 1,5 point en deux mois).

A la droite de l'UMP, les forces du Non (LDR, Libertas, FN, Parti de la France) cumulent un total de 14% d'intentions de vote (+ 0,5 point en deux mois, + 2 points en six mois).

En leur sein, les listes du Front national progressent nettement (7,5%, + 1,5 point) alors que les listes MPF-CPNT restent à 5%.

Ce sondage a été réalisé du 23 au 24 avril auprès d'un échantillon de 853 personnes.

Gérard Bon

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tiens j'croyais pas si bien dire :

L'UMP toujours devant le PS en vue des européennes, selon l'Ifop

il y a 18 min

Reuters

L'UMP demeure nettement en tête des intentions de vote aux élections européennes avec 26,5%, devant le Parti socialiste (22,5%), selon un sondage Ifop pour le quotidien L'Humanité.

En l'espace de six mois, le parti de Nicolas Sarkozy a gagné près de 5 points (+ 4,5 par rapport au mois de novembre) alors que le score du PS oscille toujours entre 22 et 23%, souligne cette enquête.

Les intentions de vote au profit des listes centristes (14%, - 0,5 point en deux mois) ou écologistes (7,5%, + 0,5 point) connaissent une certaine stabilité.

Au sein de la "gauche du Non", le potentiel électoral du NPA d'Olivier Besancenot s'érode (- 2 points en deux mois, à 7%) au profit du Front de gauche, désormais au-dessus de la barre des 5% (5,5%, + 1,5 point en deux mois).

A la droite de l'UMP, les forces du Non (LDR, Libertas, FN, Parti de la France) cumulent un total de 14% d'intentions de vote (+ 0,5 point en deux mois, + 2 points en six mois).

En leur sein, les listes du Front national progressent nettement (7,5%, + 1,5 point) alors que les listes MPF-CPNT restent à 5%.

Ce sondage a été réalisé du 23 au 24 avril auprès d'un échantillon de 853 personnes.

Gérard Bon

Salut Dom, cela m'a toujours fais alluciner ces sondages, notament, quand les infos sur la campagne électorale d'une telle élections sont distilées au goute à goute, mis à part celles émanant du parti au pouvoir.

Heu! 853 personnes, c'est le nombre d'adhérents à l' unification de la misère populaire? !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Journaux, télé, radio c'est quasiment le grand silence sur les luttes revendicatives

et sur le positionnement des grands syndicats

et quand ils en traitent...bonjour les dégâts...

ou alors c'est à la sauce Sarko et UMP...

Il en est de même d'ailleurs pour les élections européennes dans quasiment UN mois...

En ce moment on est bon pour la grippe porcine...

Salut Dom ,

les médias ne viennent pas à nous...allons à eux ....!

h de débrayage dans toute la france ....Une idée et pelins d'autres .

Et il n'y a pas à tortiller du cul pour organiser cela ... !

Et la grande question demeure : existe-t-il une alternative crédible donc une perspective rendant possible une mobilisation populaire (sociale et politique) qui débouche sur quelque chose de nouveau...

ils n'en veulent pas d'alternative....

Les grandes OS tentent de construire cette mobilisation et l'action qui va avec

mais chacune continue de se regarder le nombril

et d'autres ont des arrières pensées tout aussi nombrilistes...

pour l'instant on n'en sort pas...

et 28% de la population voterait Sarko au premier tour d'une présidentielle si elle avait lieu demain

et pourtant ça casse et ça pète de partout...

Normal qui se maintienne à ce niveau :

- les OS ...waterloo ! !

- Le PS .....nul . Entre" ma sorcière bien aimée" et " la Stroumfette "ça ne vole pas haut !

- Le PC , Le NPA , LO incapable de constiter un vrai front de gauche

- les versts avec Cohn Bendit .....et son concours de "broderie"... !

Bref , rien en avec , il a un boulevard !

Rail KC écrit :

"Ca pourait avoir de la gueule tous avec des masques....................... rouges"

J'ai plutôt l'impression qu'on va arriver à l'été avec un gros nez rouge ..... !

Nicopasta écrit :

"Je l'ai déplacé dans la bonne rubrique."

:)

Modifié par MarcM
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://www.cheminots.net/forum/index.php?a...st&id=13051

merci d'avoir posté cette info mais .

Certe , il faut faire qlq chose mais...........?

Perso , hormi le traditionnel 1er Mai , ces ripostes ne correspondent pas à mes attentes:

- le 30/04 sur les facilités de circulation mais s'adresse exclusivement à ceux qui peuvent participer car , à ma connaissance , pas de préavis

- le 1er Mai ......comme d'hab, on va battre le pavé et manger 2/3 diots .

Mais je déplore que jusqu'à maintenant les grands chefs des grandes OS sont assez discrets .Je serai salarié de "cater" ou "Conti" , je pesterais car face aux attaques que subissent ces salariés , les dirigeants

syndicaux sont bien sages .A mes yeux , ces salariés méritent un autre soutient des dirigeants syndicaux .Pourquoi aucun meetting à l'initiative des trois ou 4 grandes OS dans les localités (ou région) concernées ...avec prise de parole des grands chefs et invitation à venir nombreux pour tous les salariés .....Voir débrayage (1h généralisée ... !).

"Cater" ferme = plus de trains à tirer.....!

- le 6 Mai .....est ce la bonne riposte ? Voir mon sujet sur la libéralisation du rail .Cette lutte ne devrait elle pas être intégrée pdans une bagarre plus global .....(médecine , service publics , recherche etc...) car il n'y a pas que la sncf qui est actuellement en phase de démentelement .

On va tirer une cartouche dans son coin pendant combien de temps ?

Par contre , quand je lis une information comme celle là :

"Le groupe UMP

La vie du groupe - Libéralisation des trains express régionaux

Francis Grignon (Bas-Rhin) présidera un comité de réflexion sur l’ouverture à la concurrence du marché des trains régionaux (TER) et ses conséquences.

Le comité doit débuter ses travaux le 7 avril, pour rendre un rapport d’ici un an environ. Le comité examinera notamment le transfert des personnels cheminots, posés par la libéralisation des chemins de fer régionaux et la propriété du matériel roulant.

Le comité rassemble RFF, la SNCF, l’Association des régions de France, le Syndicat des transports d’Ile de France (STIF), l’Union des transports publics, des organisations professionnelles, des associations

d’usagers et l’Etat."

On est fin Avril et j'aimerais savoir concrétement ce qui s'est dit .Or à ce jour , rien vu , ni lu ....ça me désole !

Car même si on se sent concerné et mobilisé , on ne peut deviner ce qui a été échangé ! !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut Dom ,

les médias ne viennent pas à nous...allons à eux ....!

h de débrayage dans toute la france ....Une idée et pelins d'autres .

Et il n'y a pas à tortiller du cul pour organiser cela ... !

ils n'en veulent pas d'alternative....

Normal qui se maintienne à ce niveau :

- les OS ...waterloo ! !

- Le PS .....nul . Entre" ma sorcière bien aimée" et " la Stroumfette "ça ne vole pas haut !

- Le PC , Le NPA , LO incapable de constiter un vrai front de gauche

- les versts avec Cohn Bendit .....et son concours de "broderie"... !

Bref , rien en avec , il a un boulevard !

Rail KC écrit :

"Ca pourait avoir de la gueule tous avec des masques....................... rouges"

J'ai plutôt l'impression qu'on va arriver à l'été avec un gros nez rouge ..... !

Nicopasta écrit :

"Je l'ai déplacé dans la bonne rubrique."

controleursncf

On l'a déja! et violet apret le 1er mai. :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On l'a déja! et violet apret le 1er mai. :)

Par contre , quand je lis une information comme celle là :

"Le groupe UMP

La vie du groupe - Libéralisation des trains express régionaux

Francis Grignon (Bas-Rhin) présidera un comité de réflexion sur l’ouverture à la concurrence du marché des trains régionaux (TER) et ses conséquences.

Le comité doit débuter ses travaux le 7 avril, pour rendre un rapport d’ici un an environ. Le comité examinera notamment le transfert des personnels cheminots, posés par la libéralisation des chemins de fer régionaux et la propriété du matériel roulant.

Le comité rassemble RFF, la SNCF, l’Association des régions de France, le Syndicat des transports d’Ile de France (STIF), l’Union des transports publics, des organisations professionnelles, des associations

d’usagers et l’Etat."

On est fin Avril et j'aimerais savoir concrétement ce qui s'est dit .Or à ce jour , rien vu , ni lu ....ça me désole !

Car même si on se sent concerné et mobilisé , on ne peut deviner ce qui a été échangé ! !

Mais déjà , il y en a qui sont allez voir les gros nez bleus ... !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Par contre , quand je lis une information comme celle là :

"Le groupe UMP

La vie du groupe - Libéralisation des trains express régionaux

Francis Grignon (Bas-Rhin) présidera un comité de réflexion sur l'ouverture à la concurrence du marché des trains régionaux (TER) et ses conséquences.

Le comité doit débuter ses travaux le 7 avril, pour rendre un rapport d'ici un an environ. Le comité examinera notamment le transfert des personnels cheminots, posés par la libéralisation des chemins de fer régionaux et la propriété du matériel roulant.

Le comité rassemble RFF, la SNCF, l'Association des régions de France, le Syndicat des transports d'Ile de France (STIF), l'Union des transports publics, des organisations professionnelles, des associations

d'usagers et l'Etat."

On est fin Avril et j'aimerais savoir concrétement ce qui s'est dit .Or à ce jour , rien vu , ni lu ....ça me désole !

Car même si on se sent concerné et mobilisé , on ne peut deviner ce qui a été échangé ! !

Mais déjà , il y en a qui sont allez voir les gros nez bleus ... !

Ouaip! le besoin de réformer encore et encore. Il font des essais, cela ne m'étonerais pas que l'essai grandeur nature ne se fasse pas chez nous sur la petite ligne, on essai toutes les conneries nous!

La question est de savoir de ce qu'ils vont faire des cheminots qui les em..... depuis longtemps, tu parle qu'ils ne vont pas communiquer là dessus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Texte publié dans le grand soir qui colle bien aussi à la réalité du moment

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ces luttes... à bout de souffle !

Soyons honnêtes avec nous-mêmes : nous ne savons plus quoi inventer comme lutte pour nous faire entendre, pour obtenir satisfaction, pour préserver nos acquis sociaux, …

Toute la panoplie des actions que nous ont légués nos prédécesseurs, et que certains conservent pieusement, apparaît comme totalement obsolète, même celles qui pourraient apparaître comme les plus radicales et qui sont devenus des « lieux communs ».

De la manifestation classique, jusqu’à la « retraite, de nuit, aux flambeaux », en passant par la « ronde des obstinés », les pique niques dans les supermarchés, les « cercles de silences », les grèves de la faim, les séquestrations de cadres et de PDG, sans parler des occupations d’usines et d’Universités,… nous finissons d’épuiser notre imagination en vaines trouvailles,… pour rien.

UN CONSTAT DIFFICILE A ADMETTRE

Quand SARKOSY DE NAGY BOCSA, avec tout le mépris, la démagogie et la morgue qui le caractérisent déclare il y a quelques semaines : « Les grèves en France, on ne les remarque même plus », malgré tout ce que l’on peut penser du personnage, il exprime d’une certaine manière la réalité des luttes actuelles. Il nous dit :« De vos grèves, de vos manifestations, de vos pétitions,… je n’en ai rien à foutre »… Et c’est vrai qu’il n’en a rien à foutre… La preuve, c’est que toutes ces manifestations de mécontentements se succèdent,… et rien ne change, le Gouvernement continue comme si de rien n’était.

Ces manifestations n’ont plus aucun impact sur le pouvoir.

Le doute commence à s’insinuer dans les esprits : et si la méthode que nous employons depuis des décennies, n’était plus efficace, un peu comme un vieux couteau, qui en son temps était tranchant, mais qui aujourd’hui ne coupe plus rien !

Si le capital a su s’adapter remarquablement bien pour se valoriser, d’abord au sein de l’état-nation, puis ensuite dans sa phase de mondialisation, les salariés, eux, ont bien peu innové dans leur manière de lutter contre lui pour défendre leurs acquis.

Face à notre faiblesse, à notre impuissance, le gouvernement ne se contente pas de passer outre à notre agitation stérile, au contraire, il passe à l’offensive. Contre les manifestations de jeunes, les occupations de locaux, d’usine il n’hésite pas à envoyer ses escouades de brutes mercenaires, en uniforme et en civils, ses provocateurs et ses mouchards qui vont jusqu’à mutiler, bien sûr en toute impunité, des jeunes, des manifestants.

En effet, il fut une époque pas aussi éloignée ou l’évacuation d’une usine, d’une université était presque impensable, ou tout au moins créait l’évènement… aujourd’hui c’est quasiment tout les jours que cela se produit… sans qu’il y ai une riposte collective à ces agressions.

Les organisations syndicales et politiques font comme si de rien n’était et continuent leurs pratiques dérisoires,… qui organisent des manifestations « traîne savates »,… qui préparent des élections, qui parlent de la « prochaine manif » comme une sortie de week end.

On n’ose pas aujourd’hui s’avouer un tel fiasco, une telle capitulation. On se donne l’apparence du contestataire dans des manifestations carnavalesques où le jeu consiste à comparer le nombre de manifestants que l’on estime à ceux de la police…. Puis à se précipiter devant le poste de télé pour voir la « gueule que l’on avait ».... Et l’on attend la prochaine « manif »…. Dérisoire !

UNE PENSEE FIGEE

An nom d’une fidélité qui tient plus de l’obstination et de la sclérose que de l’analyse politique, les organisations représentatives des salariés n’ont pas changé d’un iota leur mode d’action et se retrouvent aujourd’hui en décalage mortel avec leur adversaire. Non seulement elles ne permettent pas de satisfaire les revendications, mais plus grave, elles sont incapables de préserver les acquis.

A toute manifestation inutile, succède une autre manifestation toujours aussi inutile,… ceci nous conduisant lentement aux vacances, durant lesquelles on prévoit une « rentrée sociale chaude »( ?), c’est-à-dire de nouvelles manifestations,… et le cycle reprend, toujours aussi stérile et inefficace.

Et l’on s’étonne que les autorités puissent ironiser sur nos formes de luttes ? Mais ce sont elles qui ont raison,… nous sommes ridicules !

Mais quel bureaucrate politique et/ou syndical osera le reconnaître, l’avouer en public ? Aucun évidemment… Chacun gère sa petite chapelle et ses privilèges dans le « pré carré contestataire » que lui octroi le système en place.

Quand on leur pose la question, ces mêmes organisations se contentent de répondre : « Et alors, que faut-il faire d’autre ? »,… comme si ce n’était pas à elles de faire le constat de leur propre impuissance et de trouver des solutions… d’autant plus que les permanents de ces mêmes organisations sont rémunérés, et souvent grassement, pour cela. Et quand on évoque d’autres types d’action, d’autres stratégies,… elles les déclarent de facto ridicules, irresponsables et utopiques ( ?).

Une telle attitude en dit long sur ce qu’elles sont et le rôle qu’elles entendent jouer. En fait elles n’ont aucune intention de changer, la situation leur convient parfaitement : gérer ce système en encadrant le mécontentement

Les grands « moralistes » de la « lutte des classes » et autres « gardien de la foi prolétarienne » nous expliquent doctement qu’« il faut faire confiance aux organisations syndicales et partis politiques, « instruments de la démocratie »,… et que l’on n’a pas autre chose pour lutter ». Le problème c’est qu’en fait, on ne lutte plus, on subit, on ne fait que proteste dans un désert.

La pensée politique critique est aujourd’hui sclérosée, elle ne fonde sa légitimité que sur des organisations complètement bureaucratisées et des stratégies d’un autre temps.

Quand on en est réduit, comme c’est le cas aujourd’hui, à faire de la figuration sous prétexte que l’on n’a pas autre chose à faire, que l’on ne sait pas quoi faire d’autre, on a du souci à se faire, non seulement pour nos acquis, mais aussi pour l’avenir.

Le discours radical, dont certains raffolent, dont les éclats se perdent finalement dans les urnes, après avoir fait écho dans les rues et les médias, nous conduisent tout droit à la démission politique.

POUR UN SIECLE DES LUMIERES POLITIQUE

Le renouveau de la pensée politique ne passera pas par les vieilles structures politiquement vermoulues, même si elles sont de création récente (des noms ?).

Ce renouveau politique ne passera pas non plus par le ressassement des vieilles litanies pseudo révolutionnaires qui ont toutes fait faillite au siècle dernier, même si elles sont portées par des icônes vénérées et médiatiquement « porteuses » (des noms ?).

Cette renaissance idéologique ne germera pas dans les vieux grimoires jaunis d’une pensée politique qui, même si elle nous a fait rêver, nous conduit au désastre et à l’impuissance politique.

Ce n’est pas non plus en affrontant les bandes armées du pouvoir, véritable dispositif de guerre civile, bien mieux équipées que nous, que nous sortirons de l’impasse dans laquelle nous sommes.

Le vieux monde ne s’effondrera pas tout seul, et même s’il s’effondrait que mettrions nous à la place ?

Le renouveau de la pensée politique ne peut que se fonder sur des pratiques nouvelles et alternatives qui créditent le fait qu’un « autre monde est possible », qui n’est pour l’instant qu’un mot d’ordre vide de sens.

Réinvestir l’économique et le social doit constituer l’axe essentiel de notre engagement.

Jusqu’à quand allons nous être des marionnettes entre les mains des politiciens et bonzes syndicaux ?

Jusqu’à quand allons nous croire naïvement que le moindre soubresaut social est le début du « grand changement » ?

Jusqu’à quand allons nous nous laisser ballotter d’élections « bidons » en manifestations « traîne savate » ?

Jusqu’à quand allons nous accepter d’être passifs et de ne pas prendre notre avenir en main ?

La réponse, que je n’ai évidemment pas, à ces questions marquera à n’en pas douter le début du changement auquel le plus grand nombre aspire.

Patrick MIGNARD

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Malgré tout cela je participerai à la troisième manifestation nationale de l'année. Je ne veux donner l'occasion au grand patronat et au gouvernement, la possibilité d'une mobilisation inférieure qui leur permettrait de ne rien faire.

Même si je suis convaincu qu'il faudra à un moment ou à un autre passer à la vitesse supérieure pour obtenir quelque chose.

En attendant je vous joint le préavis SUD Rail pour le premier Mai, puisque nous serons à priori la seule organisation syndicale à en déposer un nationalement. La CGT ayant décliné l'offre et les autres n'ayant pas répondu à la sollicitation d'un préavis commun.

Pr_avis_de_gr_ve_01_mai.pdf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un préavis le 1er mai, c'est comme vos préavis les 25 décembre ou 1er janvier.

Qu'est ce que vous ne feriez pas, pour ne pas aller bosser... :Smiley_32:

Même si je ne suis pas convaincu par la pertinence d'un préavis pour le 1er mai, ta réponse est d'une stupidité affligeante.

Punaise, que c'est moche d'être aigri... :Smiley_76:

Modifié par Jay17
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un préavis le 1er mai, c'est comme vos préavis les 25 décembre ou 1er janvier.

Qu'est ce que vous ne feriez pas, pour ne pas aller bosser... :Smiley_76:

toi tu bosseras ça te changeras

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Un préavis le 1er mai, c'est comme vos préavis les 25 décembre ou 1er janvier.

Qu'est ce que vous ne feriez pas, pour ne pas aller bosser... :Smiley_76:

Les couleuvres q'on t'a fait avaler sont trop dures à digérer? Bienvenue au club...

Comment peut on écrire des stupidités pareilles? Comment peut-on, avec tout ce qu'il se passe, être aussi bêtement inconscient et provocateur? Tu prends vraiment les autres pour des ploucs...

Tu es vraiment atteint, tu parles comme si tu n'étais pas concerné. Rassure toi, tu vas y avoir droit toi aussi!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Concernant le préavis Sud Rail du 1 er mai, vu que les OS veulent un grand 1er mai avec beaucoup e monde comment faire si on ne depose pas un preavis ?

He oui nous sommes dans une entreprise ou certaines personne travaillent les jours fériés donc pour aller à la manif pas possible !!!

Par contre c est vrai cela doit faire chier certain chef qui seront au boulot et non en train de cueillir du muguet.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un préavis le 1er mai, c'est comme vos préavis les 25 décembre ou 1er janvier.

Qu'est ce que vous ne feriez pas, pour ne pas aller bosser... :Smiley_76:

J'ai hésité à te répondre hier soir : premier ou second degré ton intervention ? A la relecture je me suis dis "premier degré" mais p'tet que j"me gourre j'va attendre voère.

je ne suis pas déçu les autres intervenant on aussi jugé que ton intervention est du "premier degré ras des pâquerettes"

Oui, nous ne somme qu'un ramassis de fanéants qui adorent gambader dans les rues en perdant de l'argent pour le plaisir !

Ceci dit, il est évident que ce préavis ne vise qu'à couvrir tous ceux qui au boulot ce jours là souhaiteraient participer aux manifestations. D'ailleurs tu constatera qu'il est carré ce préavis et non reconductible, contrairement à nos habitudes et préférences, ce qui démontre si besoin en était qu'il n'est là que pour couvrir les manifestations et non pas comme point de départ du grand soir ( ce qu'on peut regretter, mais bon de toute façon sur ce sujet c'est la population qui décide et pas les OS ).

Que tu ne partage pas le fait de faire grève et de manifester soit : mais pourquoi tant de haine sous-jacente ? Rien ne t'empêche d'aller travailler voire même de te proposer pour remplacer des grévistes au cas ou tu serait en repos. Allez va "travailler plus pour gagner plus" comme tout bon robot lobotomisé par la société de consommation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parce que quelqu'un connait le second degré sur ce forum?

Comme toujours ici, si l'on ne pense comme vous (extrême gauche ou communiste) ou que l'on ne soit pas du même bord syndical (aux mêmes tendances politiques), il ne vaut mieux ne rien dire.

Ca devient sympa ici, surtout depuis que certains membres qui ne vous plaisaient pas ont été bannis.

Ce n'est pas pour rien s'il n'y a quasiment plus d'interventions hormis dans des sujets très intéressant comme les "Up and down".

Ceci dit, à vous lire, je me demande bien qui est le plus aigri ici. Vos actions ou slogans de lutte des classes sont dépassés et sans résultat aujourd'hui. Si les syndicats sont toujours en perte de vitesse, ce n'est pas ma faute non plus, il faudrait peut-être vous remettre en question.

Aujourd'hui je n'ai de carte nulle part, car que je n'attend plus rien ni des syndicats, ni de la direction.

C'est ma dernière intervention sur ce forum.

Bonne continuation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sujet c'est la fête à Typiac!!!!Wouaf!!!! mdrmdrmdrmdr

Attention l'ancien Fgaaciste est indépendant maintenant! mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parce que quelqu'un connait le second degré sur ce forum?

Comme toujours ici, si l'on ne pense comme vous (extrême gauche ou communiste) ou que l'on ne soit pas du même bord syndical (aux mêmes tendances politiques), il ne vaut mieux ne rien dire.

Ca devient sympa ici, surtout depuis que certains membres qui ne vous plaisaient pas ont été bannis.

pauvres chéris persécutés pour leurs idées ... c'est peut-être plutôt parce qu'aucun de ceux-là n'a été capable de défendre l'indéfendable et remplacé les les arguments qu'ils n'avaient pas par des injures ou des grosssièretés.

D'ailleurs ça commence où la gauche pour ces gens-là ?

Vos actions ou slogans de lutte des classes sont dépassés et sans résultat aujourd'hui.

c'est ce que la droite essaie de faire croire depuis si longtemps ... C'est marrant, mais ces temps-ci Karl Marx a l'air de redevenir d'actualité ... même chez des gens de droite et des économistes .... mdrmdr

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parce que quelqu'un connait le second degré sur ce forum?

Comme toujours ici, si l'on ne pense comme vous (extrême gauche ou communiste) ou que l'on ne soit pas du même bord syndical (aux mêmes tendances politiques), il ne vaut mieux ne rien dire.

Ca devient sympa ici, surtout depuis que certains membres qui ne vous plaisaient pas ont été bannis.

Ce n'est pas pour rien s'il n'y a quasiment plus d'interventions hormis dans des sujets très intéressant comme les "Up and down".

Ceci dit, à vous lire, je me demande bien qui est le plus aigri ici. Vos actions ou slogans de lutte des classes sont dépassés et sans résultat aujourd'hui. Si les syndicats sont toujours en perte de vitesse, ce n'est pas ma faute non plus, il faudrait peut-être vous remettre en question.

Aujourd'hui je n'ai de carte nulle part, car que je n'attend plus rien ni des syndicats, ni de la direction.

C'est ma dernière intervention sur ce forum.

Bonne continuation.

si si..le second degré est necessaire pour "survivre" ici, et en ayant des idées contraires aux lieus communs.

Il est clair que certains squattent, et devraient être rémunérés pour travail " d'information"... mdrmdrmdrmdr

Bon et puis on a tous ses mauvais jours....alors partir parceque faché ???

Comme tu le dis, si tous les contradicteurs partent, ce forum fera "ron ron mdrmdr ", ce qui ne me semble pas de bon augure pour la suite. Puis autre avantage, de ces discussions, ceux d'en face en deduisent les reponses à apporter, connaissant les arguments avancés.

Mais peut on réellement convaincre des gens convaincus de leurs bonnes idées, car les nôtres sont elles les meilleures ?

Je n'aime pas les réponses toutes faites, au contraire, j'aime essayer, experimenter......

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.