Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Flash spécial "Sarko"


micky

Messages recommandés

Une lecture très instructive , et qui explique tout!

Plutôt intéressant de connaître davantage celui qui dirige notre pays.......

Sarkozy, un sous doué à l'Elysée !!!!!

Mais pourquoi tant de haine envers le corps enseignant en général et les chercheurs en particulier ? Tout simplement parce que Notre Majesté souffre du complexe du cancre parvenu. Président médiocre, il fut par le passé élève médiocre, bachelier médiocre et étudiant médiocre. Mais aucune trace de cette médiocrité dans son curriculum vitae. Et pour cause, il l'a customisé, l'animal. Officiellement Notre Souverain Eclairé serait titulaire d'une maîtrise de droit privé, d'un certificat d'aptitude à la profession d'avocat, d'un DEA de sciences politiques obtenu avec mention et aurait fait des études à l'Institut d'Etudes politiques de Paris. Waouh !

Mais alors pourquoi est-il aussi nul ? Tout simplement par que la plupart de ces titres universitaires sont faux. Une enquête menée par Alain Garrigou, professeur de sciences politiques à Nanterre le prouve

http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article219

En parcourant l'annuaire des anciens élèves de Sciences Po, il a pu constater que Sarkozy de Nagy Bosca n'y figure pas, ce qui signifie qu'il n'a pas mené ses études à leur terme et ne peut donc se parer du titre d'ancien élève réservé aux seuls diplômés. Et son DEA ? Pourquoi n'en trouve-t-on aucune trace dans les archives de Paris X Nanterre ? Tout simplement parce que si le candidat Sarkozy apparaît bien dans le procès verbal de la première session, il est ajourné pour ne pas s'être présenté à l'épreuve écrite terminale et n'avoir pas rendu son mémoire. Et son certificat d'aptitude à la profession d'avocat ? Obtenu sur le fil avec la note médiocre de 20 /40 (7/20 à la première épreuve et 13/20 à la seconde)

Mais rappelons aussi, pour compléter le tableau, les notes obtenues au bac par le candidat 18917 en 1973 (Jury 80, lycée Molière) : 7/20 à l'épreuve écrite de français et 12 à l'oral (voilà pourquoi il s'exprime toujours dans un idiome approximatif), 9/20 en philo, 8/20 en maths (il a néanmoins su s'augmenter de 200 % !), 10/20 en anglais ("magnifical" s'exclama-t-il un jour en présence de la reine d'Angleterre) et 11/20 en économie (on n'est pas sorti de la crise !). Avec 142 points sur 300, le médiocre petit candidat fut recalé et fut obligé de se présenter au repêchage.

Ne nous étonnons donc plus des propos méprisants qui sortent donc de la bouche de ce vilain petit personnage médiocre et rancunier qui a tant souffert de ne jamais avoir été reconnu à sa juste valeur par ses professeurs.

Publié par LES PROFS DU COLLEGE DE VONNAS (AIN).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une lecture très instructive , et qui explique tout!

Plutôt intéressant de connaître davantage celui qui dirige notre pays.......

Sarkozy, un sous doué à l'Elysée !!!!!

Mais pourquoi tant de haine envers le corps enseignant en général et les chercheurs en particulier ? Tout simplement parce que Notre Majesté souffre du complexe du cancre parvenu. Président médiocre, il fut par le passé élève médiocre, bachelier médiocre et étudiant médiocre. Mais aucune trace de cette médiocrité dans son curriculum vitae. Et pour cause, il l'a customisé, l'animal. Officiellement Notre Souverain Eclairé serait titulaire d'une maîtrise de droit privé, d'un certificat d'aptitude à la profession d'avocat, d'un DEA de sciences politiques obtenu avec mention et aurait fait des études à l'Institut d'Etudes politiques de Paris. Waouh !

Mais alors pourquoi est-il aussi nul ? Tout simplement par que la plupart de ces titres universitaires sont faux. Une enquête menée par Alain Garrigou, professeur de sciences politiques à Nanterre le prouve

http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article219

En parcourant l'annuaire des anciens élèves de Sciences Po, il a pu constater que Sarkozy de Nagy Bosca n'y figure pas, ce qui signifie qu'il n'a pas mené ses études à leur terme et ne peut donc se parer du titre d'ancien élève réservé aux seuls diplômés. Et son DEA ? Pourquoi n'en trouve-t-on aucune trace dans les archives de Paris X Nanterre ? Tout simplement parce que si le candidat Sarkozy apparaît bien dans le procès verbal de la première session, il est ajourné pour ne pas s'être présenté à l'épreuve écrite terminale et n'avoir pas rendu son mémoire. Et son certificat d'aptitude à la profession d'avocat ? Obtenu sur le fil avec la note médiocre de 20 /40 (7/20 à la première épreuve et 13/20 à la seconde)

Mais rappelons aussi, pour compléter le tableau, les notes obtenues au bac par le candidat 18917 en 1973 (Jury 80, lycée Molière) : 7/20 à l'épreuve écrite de français et 12 à l'oral (voilà pourquoi il s'exprime toujours dans un idiome approximatif), 9/20 en philo, 8/20 en maths (il a néanmoins su s'augmenter de 200 % !), 10/20 en anglais ("magnifical" s'exclama-t-il un jour en présence de la reine d'Angleterre) et 11/20 en économie (on n'est pas sorti de la crise !). Avec 142 points sur 300, le médiocre petit candidat fut recalé et fut obligé de se présenter au repêchage.

Ne nous étonnons donc plus des propos méprisants qui sortent donc de la bouche de ce vilain petit personnage médiocre et rancunier qui a tant souffert de ne jamais avoir été reconnu à sa juste valeur par ses professeurs.

Publié par LES PROFS DU COLLEGE DE VONNAS (AIN).

comme quoi nos hommes politique que l'on paye si cher ne justifie en rien leur salaire;des ratés qui se mette a la politique,,parti de rien il n'arrive a rien.et les retraite a vie que touche ces gens+les avantages qu'il garde,et encore ils ose traiter les cheminots de privilégiés.bon je laisse c'est mauvais pour mon coeur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une lecture très instructive , et qui explique tout!

Plutôt intéressant de connaître davantage celui qui dirige notre pays.......

Sarkozy, un sous doué à l'Elysée !!!!!

Mais pourquoi tant de haine envers le corps enseignant en général et les chercheurs en particulier ? Tout simplement parce que Notre Majesté souffre du complexe du cancre parvenu. Président médiocre, il fut par le passé élève médiocre, bachelier médiocre et étudiant médiocre. Mais aucune trace de cette médiocrité dans son curriculum vitae. Et pour cause, il l'a customisé, l'animal. Officiellement Notre Souverain Eclairé serait titulaire d'une maîtrise de droit privé, d'un certificat d'aptitude à la profession d'avocat, d'un DEA de sciences politiques obtenu avec mention et aurait fait des études à l'Institut d'Etudes politiques de Paris. Waouh !

Mais alors pourquoi est-il aussi nul ? Tout simplement par que la plupart de ces titres universitaires sont faux. Une enquête menée par Alain Garrigou, professeur de sciences politiques à Nanterre le prouve

http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article219

En parcourant l'annuaire des anciens élèves de Sciences Po, il a pu constater que Sarkozy de Nagy Bosca n'y figure pas, ce qui signifie qu'il n'a pas mené ses études à leur terme et ne peut donc se parer du titre d'ancien élève réservé aux seuls diplômés. Et son DEA ? Pourquoi n'en trouve-t-on aucune trace dans les archives de Paris X Nanterre ? Tout simplement parce que si le candidat Sarkozy apparaît bien dans le procès verbal de la première session, il est ajourné pour ne pas s'être présenté à l'épreuve écrite terminale et n'avoir pas rendu son mémoire. Et son certificat d'aptitude à la profession d'avocat ? Obtenu sur le fil avec la note médiocre de 20 /40 (7/20 à la première épreuve et 13/20 à la seconde)

Mais rappelons aussi, pour compléter le tableau, les notes obtenues au bac par le candidat 18917 en 1973 (Jury 80, lycée Molière) : 7/20 à l'épreuve écrite de français et 12 à l'oral (voilà pourquoi il s'exprime toujours dans un idiome approximatif), 9/20 en philo, 8/20 en maths (il a néanmoins su s'augmenter de 200 % !), 10/20 en anglais ("magnifical" s'exclama-t-il un jour en présence de la reine d'Angleterre) et 11/20 en économie (on n'est pas sorti de la crise !). Avec 142 points sur 300, le médiocre petit candidat fut recalé et fut obligé de se présenter au repêchage.

Ne nous étonnons donc plus des propos méprisants qui sortent donc de la bouche de ce vilain petit personnage médiocre et rancunier qui a tant souffert de ne jamais avoir été reconnu à sa juste valeur par ses professeurs.

Publié par LES PROFS DU COLLEGE DE VONNAS (AIN).

Alors là, surtout pour le BAC, c'est exactement les contre-arguments qui ne peuvent que le rendre plus sympathiques surtout pour les cheminots de la SNCF.

C'est quoi cet élitisme qui marque au fer rouge les conditions d'obtention du bac dans une jeunesse fort lointaine?

NS1er n'a pas eu la moyenne en français? Et alors, c'est un élève dans la moyenne comme la plupart des candidats qui rament pour obtenir son bac. D'ailleurs à la SNCF, tout le monde n'est pas diplômé du Bac général avec "philosophie"; j'ai la chance et l'honneur d'avoir des collègues agés de +40 ans non bacheliers, et bien dans leur boulot professionnel il n'y a rien à redire et heuresement, le diplome de la jeunesse ne fait pas tout. Et cela ne me viendrai pas à l'idée de railler devant eux le bac de NS1er car indirectement cela les déprécieraient dans l'échelle futile des diplômes que doivent posséder tous bons français avant 25 ans !

Quant au reste de sa scolarité, je m'en fiche comme de savoir si le brillant attaché cadre qui commande mon service (recruté F l'an dernier) a fait du latin ou sait philosopher de qui est arrivé en primer l'oeuf ou la poule (= Qui fait le ZOeuf?) ?

C'est bien des réflexions de PROFS pour qui le rythme scolaire initiatique fige à vie l'intelligence et la vie professionelle du citoyen !

De l'élitisme à 3 balles, incompréhensible en dehors de la France.

En d'autres termes, à +50 ans NS1er ne devait par être président à cause de l'horrible 9/20 en philo obtenu dans sa jeunesse; Giscard d'Estaing, polytechnicien et énarque était évidemment de la race des intelligents pour qui les honneurs était permis, pas au plouc !

belle mentalité mr les PROFS!

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouaip comment en voulant flinguer du sarko on en vient à faire l'effet inverse.

Un jour on va découvrir qu'a 4 ans, son chat est mort écrasé par un train et de là on conclura que c'est pour ça qu'il a réformé les retraites des cheminots.

Au moins, quand lui baratine (pratiquement tout le temps), il le fait bien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors là, surtout pour le BAC, c'est exactement les contre-arguments qui ne peuvent que le rendre plus sympathiques surtout pour les cheminots de la SNCF.

C'est quoi cet élitisme qui marque au fer rouge les conditions d'obtention du bac dans une jeunesse fort lointaine?

NS1er n'a pas eu la moyenne en français? Et alors, c'est un élève dans la moyenne comme la plupart des candidats qui rament pour obtenir son bac. D'ailleurs à la SNCF, tout le monde n'est pas diplômé du Bac général avec "philosophie"; j'ai la chance et l'honneur d'avoir des collègues agés de +40 ans non bacheliers, et bien dans leur boulot professionnel il n'y a rien à redire et heuresement, le diplome de la jeunesse ne fait pas tout. Et cela ne me viendrai pas à l'idée de railler devant eux le bac de NS1er car indirectement cela les déprécieraient dans l'échelle futile des diplômes que doivent posséder tous bons français avant 25 ans !

Quant au reste de sa scolarité, je m'en fiche comme de savoir si le brillant attaché cadre qui commande mon service (recruté F l'an dernier) a fait du latin ou sait philosopher de qui est arrivé en primer l'oeuf ou la poule (= Qui fait le ZOeuf?) ?

C'est bien des réflexions de PROFS pour qui le rythme scolaire initiatique fige à vie l'intelligence et la vie professionelle du citoyen !

De l'élitisme à 3 balles, incompréhensible en dehors de la France.

En d'autres termes, à +50 ans NS1er ne devait par être président à cause de l'horrible 9/20 en philo obtenu dans sa jeunesse; Giscard d'Estaing, polytechnicien et énarque était évidemment de la race des intelligents pour qui les honneurs était permis, pas au plouc !

belle mentalité mr les PROFS!

Ces profs sont peut-être très frustrés d'avoir eu le bac avec 18 de moyenne et de répéter depuis 30 ans que Paris est la capitale de la France ou encore que 2²=4 tout en stagnant à 2000 euros par mois okok

Ils seraient sûrement étonnés en parcourant ce forum de voir que nous autres, petits cheminots étant rentrés pour la plupart avec très peu de diplômes, sommes capables de tenir des discussions parfois très poussées sur telle ou telle technique d'un engin moteur ou du calcul du profil d'une voie :cool:

Si ce qui est dit sur Sarko est vrai, il remonte beaucoup dans mon estime, j'ai toujours eu beaucoup plus d'admiration pour ceux qui ont démarré de peu et sont allés loin que pour les intellectuels sortis des grandes écoles.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ces profs sont peut-être très frustrés d'avoir eu le bac avec 18 de moyenne et de répéter depuis 30 ans que Paris est la capitale de la France ou encore que 2²=4 tout en stagnant à 2000 euros par mois Invision-Board-France-81.gif

Ils seraient sûrement étonnés en parcourant ce forum de voir que nous autres, petits cheminots étant rentrés pour la plupart avec très peu de diplômes, sommes capables de tenir des discussions parfois très poussées sur telle ou telle technique d'un engin moteur ou du calcul du profil d'une voie cool.gif

Si ce qui est dit sur Sarko est vrai, il remonte beaucoup dans mon estime, j'ai toujours eu beaucoup plus d'admiration pour ceux qui ont démarré de peu et sont allés loin que pour les intellectuels sortis des grandes écoles.

Oui je suis d'accord avec toi, ça sent plutôt la frustration qu'autre chose...

Le fait qu'il n'est pas beaucoup de diplôme prouve qu'une fois de plus qu'en politique ça sert à rien !

Je suis pas du tout favorable aux idées de notre président, mais d'une manière générale, les diplômes ne font pas l'homme ou "les idées"... ça serait trop simple...et à tout les niveaux de la société...

Après c'est un peu comme la culture...Des gens sans aucun diplômes peuvent être très cultivés et d'autres avec de très bonnes notes, cons comme des balais...

(regardez Bruno Gollnisch du FN par exemple...certainement plus diplômé qu'un sarko, mais bien pire dans ces idées....).

Par contre j'ai tjs pensé qu'on avait le président le moins cultivé de tous depuis des lustres comparés à ces prédécesseurs (De Gaulle, Pompidou, Mitterrand ou Chirac ! merde j'en oublie un okok ...) , peut-être me trompe-je..., mais ça m'étonnerais pas...

Pour ma part, moi j'ai qu'un BEP de cheminot option lime bâtarde et cube de fer...et je pense aussi que j'aurais fait aussi un meilleur président !

Modifié par SATANAS
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui est dérangeant n'est pas le fait qu'il n'ait pas de diplômes, mais qu'il ferait (je tiens au conditionnel) croire le contraire...

C'est vrai mais ça c'est une question de "culture", et c'est la qu'il faut se méfier !

C'est que c'est un "bon" politique puisqu'il raconte et fait croire que des conneries ! okok

Modifié par SATANAS
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon enfin... Le Président est avocat, et c'est déjà pas mal...

En ce qui concerne les diplômes qu'on étale, ou qu'on jalouse, ce sont souvent des titres qui apportent une certaine notoriété : avoir son certif, son brevet, son bac, du moins à une époque, être prof, ingénieur, médecin, avocat, psy, magistrat, journaliste ... Les diplômes professionnels dits 'manuels' ou de techniciens sont loin d'être aussi valorisés et c'est bien dommage ...

Il m'est arrivé d'avoir un responsable très autoritaire, très exigeant et très orgueilleux. C'est vraiment le seul bonhomme que j'ai vu obliger sa secrétaire à taper des phrases incorrectes ou des mots qui n'existaient pas, parce qu'il écrivait comme il parlait. Ce bonhomme avait la haine de tous ceux qu'il considérait comme "intellectuels" et il les harcelait jusqu'à la démission. Il était cependant un organisateur de talent, un vendeur efficace et il a réussi en faisant le vide autour de lui, mais avec ce qu'il faut de courtisans pour le valoriser...

Les politiques, les avocats, les commerciaux sont quelque part des mercenaires liés à une cause ou à un produit : il ne faut pas leur demander la sincérité dans l'exercice de leurs talents...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouaip comment en voulant flinguer du sarko on en vient à faire l'effet inverse.

Un jour on va découvrir qu'a 4 ans, son chat est mort écrasé par un train et de là on conclura que c'est pour ça qu'il a réformé les retraites des cheminots.

Au moins, quand lui baratine (pratiquement tout le temps), il le fait bien.

vous avez du voter sarko ,non ? pour réagir comme ça ! je n'ai pas le bac et ça ne m'empêche pas de trouver ce texte intelligent , et le président trés dangereux pour les libertés individuelles

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors là, surtout pour le BAC, c'est exactement les contre-arguments qui ne peuvent que le rendre plus sympathiques surtout pour les cheminots de la SNCF.

C'est quoi cet élitisme qui marque au fer rouge les conditions d'obtention du bac dans une jeunesse fort lointaine?

NS1er n'a pas eu la moyenne en français? Et alors, c'est un élève dans la moyenne comme la plupart des candidats qui rament pour obtenir son bac. D'ailleurs à la SNCF, tout le monde n'est pas diplômé du Bac général avec "philosophie"; j'ai la chance et l'honneur d'avoir des collègues agés de +40 ans non bacheliers, et bien dans leur boulot professionnel il n'y a rien à redire et heuresement, le diplome de la jeunesse ne fait pas tout. Et cela ne me viendrai pas à l'idée de railler devant eux le bac de NS1er car indirectement cela les déprécieraient dans l'échelle futile des diplômes que doivent posséder tous bons français avant 25 ans !

Quant au reste de sa scolarité, je m'en fiche comme de savoir si le brillant attaché cadre qui commande mon service (recruté F l'an dernier) a fait du latin ou sait philosopher de qui est arrivé en primer l'oeuf ou la poule (= Qui fait le ZOeuf?) ?

C'est bien des réflexions de PROFS pour qui le rythme scolaire initiatique fige à vie l'intelligence et la vie professionelle du citoyen !

De l'élitisme à 3 balles, incompréhensible en dehors de la France.

En d'autres termes, à +50 ans NS1er ne devait par être président à cause de l'horrible 9/20 en philo obtenu dans sa jeunesse; Giscard d'Estaing, polytechnicien et énarque était évidemment de la race des intelligents pour qui les honneurs était permis, pas au plouc !

belle mentalité mr les PROFS!

+1...non, +2 :Smiley_29:

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a une grande difference entre l'education et l'intelligence :Smiley_29:

Tu peux etre allé a l'ecole longtemps et etre rempli de diplomes et etre un incapable au boulot

( j'en connait... ) et inversement , certains n'ont pas de diplome mais ont su y arriver , par leur

intelligence

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a une grande difference entre l'education et l'intelligence :Smiley_29:

Tu peux etre allé a l'ecole longtemps et etre rempli de diplomes et etre un incapable au boulot

( j'en connait... ) et inversement , certains n'ont pas de diplome mais ont su y arriver , par leur

intelligence

Tu es dans quelle catégorie ? revoltages lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu es dans quelle catégorie ? revoltageslotrela

Celle de ceux qui ont peu de diplome :Smiley_29:

et moi aussi je suis président ,

de mon association lotrela

Modifié par km315
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...