Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonjour,

Toujours dans mon projet sur le CdV et la transmission des informations dans les rails par le courant, je m'intéresse maintenant aux condensateurs mis sur la voie pour compenser l'affaiblissement du signal dû à la voie.

D'après un document que j'ai trouvé,

"Le signal électrique émis dans la voie subit une atténuation répartie entre l'émetteur et le récepteur du fait de la nature selfique de la voie. Pour compenser cet effet et améliorer la transmission, des condensateurs de compensation de capacité égale à 22µF sont placés entre les rails à des intervalles réguliers. Le nombre de poitns de compensation dépend de la fréquence du CdV et de sa longueur"

En fait, on doit résonner en terme de puissance?

L'inductance du rail va consommer de la puissance réactive, ce qui va globalement engendrer une perte au niveau de la puissance utile.

Rajouter des condensateurs va avoir comme effet de fournir de la puissance réactive.

Le bilan global de puissance réactive sera alors nul, donc pas "trop" de puissance perdue.

Sans condo, le signal transporté est atténué car une partie de la puissance qu'il véhicule est consommée par les rails inductants. Il en résulte donc une amplitude du signal diminué, fonction de la distance qui sépare le train de l'emetteur (car plus la taille du circuit ou circule le courant est grand, plus l'inductance des rails est grande, et plus la puissance perdue est grande)

Est-ce bien cela ?

Merci par avance !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Toujours dans mon projet sur le CdV et la transmission des informations dans les rails par le courant, je m'intéresse maintenant aux condensateurs mis sur la voie pour compenser l'affaiblissement du signal dû à la voie.

D'après un document que j'ai trouvé,

"Le signal électrique émis dans la voie subit une atténuation répartie entre l'émetteur et le récepteur du fait de la nature selfique de la voie. Pour compenser cet effet et améliorer la transmission, des condensateurs de compensation de capacité égale à 22µF sont placés entre les rails à des intervalles réguliers. Le nombre de poitns de compensation dépend de la fréquence du CdV et de sa longueur"

En fait, on doit résonner en terme de puissance?

L'inductance du rail va consommer de la puissance réactive, ce qui va globalement engendrer une perte au niveau de la puissance utile.

Rajouter des condensateurs va avoir comme effet de fournir de la puissance réactive.

Le bilan global de puissance réactive sera alors nul, donc pas "trop" de puissance perdue.

Sans condo, le signal transporté est atténué car une partie de la puissance qu'il véhicule est consommée par les rails inductants. Il en résulte donc une amplitude du signal diminué, fonction de la distance qui sépare le train de l'emetteur (car plus la taille du circuit ou circule le courant est grand, plus l'inductance des rails est grande, et plus la puissance perdue est grande)

Est-ce bien cela ?

Merci par avance !

C'est ça.

Avec la cerise sur le gâteau : cela permet également de limiter la diaphonie transversale qui pourrait apparaitre et risquer de provoquer l'excitation d'un relais situé sur la zone contigue alors qu'un train est en train de la parcourir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est ça.

Avec la cerise sur le gâteau : cela permet également de limiter la diaphonie transversale qui pourrait apparaitre et risquer de provoquer l'excitation d'un relais situé sur la zone contigue alors qu'un train est en train de la parcourir.

D'accord,

Que font concrètement les condo pour limiter la diaphonie transversale?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'accord,

Que font concrètement les condo pour limiter la diaphonie transversale?

Mais t'en a jamais assez zzz

Donc, l'impédance des JES est légérement inférieure à l'impédance de la voie (sans condo), cela provoque l'apparition de courant longitudinaux dans les rails, ce qui par influence electromagnétique des rails parallèles des voies contigues entraîne l'apparition de courants parasites dans ces voies (pour ceux qui veulent suivre, en gros, ce sont les bourdonnements que l'on entend dans nos autoradios calés sur l'AM lorsqu'on passe sous des lignes à haute tension ;) ).

Les condos ramènent l'impédance de la voie à un niveau sensiblement égal à celui du JES et par conséquence, réduit la circulation de ces courants longitudinaux.

Mais tout ceci n'est qu'application de la théorie a un cas concret : les CdV.

Il ne se passe rien de plus que lors d'une expérience réalisée en cours d'électronique de base. De par sa construction, la voie se comporte comme un conducteur, une self et un condensateur (rails paralèlles séparés par une lame d'air).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

D'accord,

Que font concrètement les condo pour limiter la diaphonie transversale?

N'oublie pas que la "diaphonie est une conséquence d'un système, mais il n'est pas nécessaire de savoir qu'elle existe pour appréhender le fonctionnement".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...