Aller au contenu
Le Web des Cheminots

On a tous du "sang bleu" et sommes tous cousins .


Invité Gnafron 1er

Messages recommandés

Invité MarcM

Tous descendants de Charlemagne ?

Neuf européens sur dix auraient un peu de sang de Charlemagne.

« Depuis au moins cinq générations, tout français de souche descend de l'empereur à la barbe fleurie », estimait en 1986, la revue Nos Ancêtres et Nous. L'historien Jacques Saillot, éditeur en 1979 du Sang de Charlemagne a trouvé plusieurs dizaines de milliers de descendants des Carolingiens.

En 2000, le même travail a été lancé sur Hugues Capet. Et comme Hugues Capet descendait plusieurs fois de Charlemagne.

Pour comprendre ce « miracle généalogique », un peu d'arithmétique s'impose. Je veux calculer combien de mes ancêtres vivaient au temps de Charlemagne.

Comme tout le monde, j'ai deux parents, quatre grands-parents, huit arrière grands-parents, etc. Si l'on estime à 45 le nombre de générations nous séparant de Charlemagne (747-814), j'ai un peu plus de 35.000 milliards d'ancêtres théoriques contemporains de l'empereur ! Multiplions ce chiffre par les 60 millions de français d'aujourd'hui.

La théorie s'emballe et on obtient un résultat impossible. Les historiens estiment à environ 8 millions la population de l'an 800.

En réalité, les mariages consanguins réduisent le nombre de nos aïeux réels. Ces unions entre parents sont nombreuses dans toutes les généalogies. On appelle cela des implexes. Le même ancêtre revient plusieurs fois, souvent à des générations différentes. Cela réduit d'autant le nombre de branches d'un arbre généalogique.

Les plus célèbres sont ceux de Saint-Louis. Il descend 500 fois de Charlemagne dont il n'est pourtant séparé que par 12 générations. Le roi d'Espagne Alphonse XIII avait seulement 111 ancêtres sur 10 générations au lieu des 1024 ancêtres théoriques.

Prenons un couple d'humbles cultivateurs mariés vers 1850. La mère de la jeune femme vient d'une famille d'agriculteurs un peu plus aisés, et la grand-mère était la fille d'un prévôt royal ruiné par la Révolution. Vérification faite, le prévôt avait lui-même épousé vers 1780 une jeune fille issue de riches propriétaires terriens dont la mère était elle-même de la petite noblesse provinciale.

De fil en aiguille, de noblesse provinciale en noblesse de cour, on arrive à des familles ducales, princières, puis aux familles royales, dont toutes sans exception ont des ascendances carolingiennes.

Alors, peut-on descendre de Charlemagne ? Oui................à 90 % !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité MarcM

Si on est d'origine européenne...on peut être européen et venir d'Afrique alors pour la descendance carolingienne, c'est pas évident....

Certe , mais la grande majorité des européens sont originaires du continent européens ...

Et puis , il est question des "français " de souche .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité MarcM

Moi vu le passé politique de mon grand pere, j'ai plutot du sans rouge... bigbisous

Il ne faut pas oublier qu'une partie de la noblesse n'a pas été étrangère au fait que Louis XVI ait été guillotiné .

Et certains de ces nobles sont devenus plus rouges que les vrais....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi je croyais qu'on descendait de l'arbre =========> par ici la sortie !!!

Moi je descends de mon lit le matin et puis les escaliers pour aller travailler . :)

ok je vais me pendre okok

plus serieusement , on est tous cousins de "je ne sais qui" ou bien descendant probable de personnes de sang bleu ou similaire .

J'ai bien un cousin eloigné qui faisait du velo à un tres gros niveau et l'oncle de mon papa qui m'a elevé etait Aimé Cesaire ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité loupblanc59

Tous descendants de Charlemagne ?

Neuf européens sur dix auraient un peu de sang de Charlemagne.

« Depuis au moins cinq générations, tout français de souche descend de l'empereur à la barbe fleurie », estimait en 1986, la revue Nos Ancêtres et Nous. L'historien Jacques Saillot, éditeur en 1979 du Sang de Charlemagne a trouvé plusieurs dizaines de milliers de descendants des Carolingiens.

En 2000, le même travail a été lancé sur Hugues Capet. Et comme Hugues Capet descendait plusieurs fois de Charlemagne.

Pour comprendre ce « miracle généalogique », un peu d'arithmétique s'impose. Je veux calculer combien de mes ancêtres vivaient au temps de Charlemagne.

Comme tout le monde, j'ai deux parents, quatre grands-parents, huit arrière grands-parents, etc. Si l'on estime à 45 le nombre de générations nous séparant de Charlemagne (747-814), j'ai un peu plus de 35.000 milliards d'ancêtres théoriques contemporains de l'empereur ! Multiplions ce chiffre par les 60 millions de français d'aujourd'hui.

La théorie s'emballe et on obtient un résultat impossible. Les historiens estiment à environ 8 millions la population de l'an 800.

En réalité, les mariages consanguins réduisent le nombre de nos aïeux réels. Ces unions entre parents sont nombreuses dans toutes les généalogies. On appelle cela des implexes. Le même ancêtre revient plusieurs fois, souvent à des générations différentes. Cela réduit d'autant le nombre de branches d'un arbre généalogique.

Les plus célèbres sont ceux de Saint-Louis. Il descend 500 fois de Charlemagne dont il n'est pourtant séparé que par 12 générations. Le roi d'Espagne Alphonse XIII avait seulement 111 ancêtres sur 10 générations au lieu des 1024 ancêtres théoriques.

Prenons un couple d'humbles cultivateurs mariés vers 1850. La mère de la jeune femme vient d'une famille d'agriculteurs un peu plus aisés, et la grand-mère était la fille d'un prévôt royal ruiné par la Révolution. Vérification faite, le prévôt avait lui-même épousé vers 1780 une jeune fille issue de riches propriétaires terriens dont la mère était elle-même de la petite noblesse provinciale.

De fil en aiguille, de noblesse provinciale en noblesse de cour, on arrive à des familles ducales, princières, puis aux familles royales, dont toutes sans exception ont des ascendances carolingiennes.

Alors, peut-on descendre de Charlemagne ? Oui................à 90 % !

salut marc trés bien expliqué 100% méme enfin grace à lui on a eu l'ecole par compte les patrons ce sait plus de qui

Modifié par loupblanc59
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.