Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Jean-Paul Huchon déclare la guerre à la RATP


Thierry80

Messages recommandés

Source : 20minutes.fr

Date : 23/09/09

« Nous demandons des preuves d'amour, nous ne recevons que des claques ! » Hier, Jean-Paul Huchon, le président (PS) du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) - l'autorité régulatrice régionale -, a dénoncé une « spoliation » après l'adoption par l'Assemblée, la veille vers 23 h, d'un amendement à la loi sur l'organisation des transports ferroviaires. Il a convoqué pour lundi prochain un conseil d'administration extraordinaire du Stif, demandé la « comparution » du ministre des Transports, Dominique Bussereau, la mobilisation des élus franciliens et une rencontre avec les syndicats de la RATP. Décryptage d'un imbroglio politico-technocratique.

L'amendement prévoit que les infrastructures liées à l'activité de la RATP (stations, voies, garages...), aujourd'hui propriétés du Stif et de la RATP, « appartiennent en pleine propriété à la RATP dès le 1er janvier 2010 et soient transférées à titre gratuit ». Selon le Stif, ce sont 8 à 10 milliards d'euros d'actifs qui sont ainsi perdus pour l'autorité composée d'élus locaux au profit d'une entreprise étatique. « Il n'y aura plus de possibilité pour le Stif de définir les tracés et les caractéristiques du matériel. Les usagers n'auront plus qu'à payer », dénonce Jean-Paul Huchon, soutenu par le MoDem. L'élu voit dans cette opération « un détournement de patrimoine public » au profit d'une future ouverture du capital de la RATP. Car les actifs permettraient d'éponger les 5 milliards de dettes de l'entreprise. Cela la rendrait plus concurrentielle sur les marchés internationaux, tandis que le Stif n'aurait plus les épaules assez larges pour s'endetter. Et donc investir. « Il n'est pas facile de travailler avec quelqu'un qui a tendance à monter des coups dans le dos », a déclaré Jean-Paul Huchon à propos de Pierre Mongin, le président de la RATP.

« Surprise par la polémique », la RATP estime que l'amendement n'est qu'une « clarification des choses » : « l'infra » lui revient, tandis que le matériel roulant est attribué au Stif. Selon le cabinet de Dominique Bussereau, l'échange « s'équilibre » financièrement et le Stif garde ses compétences entières sur les « infrastructures nouvelles ». La RATP nie toute volonté de privatisation et estime que l'opération lui permet uniquement d'avoir « un bilan financier clair et de ne pas être pénalisée par rapport à la concurrence ». Qu'elle n'aura pas à affronter avant trente ans sur le métro, selon la même loi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

Source : 20minutes.fr

Date : 23/09/09

L'amendement prévoit que les infrastructures liées à l'activité de la RATP (stations, voies, garages...),aujourd'hui propriétés du Stif et de la RATP, « appartiennent en pleine propriété à la RATP dès le 1er janvier 2010

C'est "marrant", les memes ont fait exactement l'inverse pour la SNCF. Et justifie les 2 procédures totalement opposées par une obligation du grand bordel européen.

Nous prendrait on pour des cons ??

Modifié par Le Régulateur Fou
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

...

La RATP nie toute volonté de privatisation et estime que l'opération lui permet uniquement d'avoir « un bilan financier clair et de ne pas être pénalisée par rapport à la concurrence ». Qu'elle n'aura pas à affronter avant trente ans sur le métro, selon la même loi.

...

C'est "marrant", les memes ont fait exactement l'inverse pour la SNCF. Et justifie les 2 procédures totalement opposées par une obligation du grand bordel européen.

Nous prendrait on pour des cons ??

On nous sert tout et son contraire pour justifier l'injustifiable!!!! Donc oui, ils nous prennent vraiment pour des cons, mais il faut bien reconnaitre qu'ils auraient tord de se priver puisque çà marche à tous les coups!

Le couplet de "on ne privatisera pas" la main sur le cœur et la larme à l'œil commence à devenir complètement éculé, tout le monde sait très bien comment tout cela va finir. On transfère à la RATP à titre gratuit ce qui a été payé par le contribuable, et dans quelques temps on va transformer la RATP en société à capitaux privés: çà n'aura rien couté aux actionnaires! C'est du détournement de bien public pur et simple. Le Grand Hold-Up généralisé continue... dans l'apathie générale.

Modifié par JLChauvin
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...