Aller au contenu
Le Web des Cheminots

La mauvaise saison arrive


sdx

Messages recommandés

Bonjour,

De retour de Corrèze hier soir, je m'avance au bout du quai de la gare d'Uzerche quand se présente le Téoz 3680 pour Paris, presque à l'heure (normal, il part de Brive et non de Cerbère avec la relève problématique d'une correspondance espagnole).

Il freine très tôt... puis s'arrête à l'emplacement des trains de 7 voitures alors qu'il comporte habituellement deux coupons le dimanche. Course -pardon, marche rapide- jusqu'à la loc. où le conducteur me dit "vous faites pas de souci, on rajoutera les voitures à Limoges!"

Installation en voiture 11 au lieu de 1, départ pour Limoges. Passage de l'ASCT pour indiquer qu'on rajoutera les voitures manquantes à Limoges. Arrivée sans encombre! Commencent alors les opérations pour dételer la machine, manoeuvre aller-retour pour aller chercher le coupon manquant qui attendait sur une voie parallèle, re-manoeuvre pour le raccorder, essai de freins : + 20 mn.

Arrivée à Austerlitz: + 22mn. De toutes façons, cette ligne est coutumière des retards de 29 mn max!

Le plus troublant a été l'explication donnée par un agent de la gare de Limoges: le coupon manquant avait été différé à Limoges à l'aller car en raison du mauvais temps, la loc. patinait. Inquiétant,car je pensais que la ligne de Paris à Brive avait certes un tracé un peu tourmenté, mais qu'elle restait raisonnable au point de vue profil, et là, une 26000 avait craint de planter. Est-ce fréquent sur cette ligne ou s'agit-il de la conjonction pluie plus feuilles mortes?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

De retour de Corrèze hier soir, je m'avance au bout du quai de la gare d'Uzerche quand se présente le Téoz 3680 pour Paris, presque à l'heure (normal, il part de Brive et non de Cerbère avec la relève problématique d'une correspondance espagnole).

Il freine très tôt... puis s'arrête à l'emplacement des trains de 7 voitures alors qu'il comporte habituellement deux coupons le dimanche. Course -pardon, marche rapide- jusqu'à la loc. où le conducteur me dit "vous faites pas de souci, on rajoutera les voitures à Limoges!"

Installation en voiture 11 au lieu de 1, départ pour Limoges. Passage de l'ASCT pour indiquer qu'on rajoutera les voitures manquantes à Limoges. Arrivée sans encombre! Commencent alors les opérations pour dételer la machine, manoeuvre aller-retour pour aller chercher le coupon manquant qui attendait sur une voie parallèle, re-manoeuvre pour le raccorder, essai de freins : + 20 mn.

Arrivée à Austerlitz: + 22mn. De toutes façons, cette ligne est coutumière des retards de 29 mn max!

Le plus troublant a été l'explication donnée par un agent de la gare de Limoges: le coupon manquant avait été différé à Limoges à l'aller car en raison du mauvais temps, la loc. patinait. Inquiétant,car je pensais que la ligne de Paris à Brive avait certes un tracé un peu tourmenté, mais qu'elle restait raisonnable au point de vue profil, et là, une 26000 avait craint de planter. Est-ce fréquent sur cette ligne ou s'agit-il de la conjonction pluie plus feuilles mortes?

Oui, c'est très fréquent sur cette ligne entre Limoges et Montauban: Profil, courbes et contre-courbes serrées, vitesse faible (100-120 sur de nombreuses portions). Je ne la parcours qu'en ME120-ME140, mais en cette saison, monter à 40/50 km/h jusqu'à La Porcherie n'est pas rare, voire beaucoup moins.... Fin 2005, un collègue a "basculé" entre Limoges et Brive à 4 km/h seulement après avoir isolé les dispositifs "parasites" sur la locomotive et sablage ouvert en grand!!

L'explication qui vous a été fournie à Limoges et tout à fait plausible.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...) Fin 2005, un collègue a "basculé" entre Limoges et Brive à 4 km/h seulement après avoir isolé les dispositifs "parasites" sur la locomotive et sablage ouvert en grand!!

Impressionnant !

Côté alimentation, la tension était tombée à combien quand il a tout isolé ? Sauf erreur de ma part, la caténaire compound est renforcée dans le sens de la montée des deux côtés de la Porcherie.

L'explication qui vous a été fournie à Limoges et tout à fait plausible.

Je ne la mettais pas en doute, j'avais seulement oublié que c'était de la montagne !

Merci de vos explications...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En cas d'adhérence limite, la tension caténaire n'est pas vraiment un soucis. Le gros soucis étant de trouver la limite d'adhérence, tout en la conservant, on doit diminuer l'effort de traction, et donc diminuer la puissance prise à la caténaire.

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Impressionnant !

Côté alimentation, la tension était tombée à combien quand il a tout isolé ? Sauf erreur de ma part, la caténaire compound est renforcée dans le sens de la montée des deux côtés de la Porcherie.

Je ne la mettais pas en doute, j'avais seulement oublié que c'était de la montagne !

Merci de vos explications...

Globalement, pas trop de problèmes de tension sur cette ligne..... Vu la densité du trafic, ce n'est pas trop étonnant. les dispositifs isolés, c'était les graisseurs de rails et de boudin des roues.....

Pour le profil, oui, pour un train du 8 à 10 pour mille, c'est équivalent à de la montagne! Pour exemple, sur LGV Sud Est, une 22200 qui assure le MVGV ne peut emmener plus de 300T avec du 35 pour mille!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je mélangeais un peu deux choses différentes! Merci de la précision, c'est vrai que le graissage des roues n'était peut-être pas impératif...

Quant à la densité trafic, on pourrait même ajouter qu'il passe parfois des ECR en diésel (pour l'instant, paraît-il) de façon sans doute à ne pas faire chuter la tension!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.