Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Gom

Modérateur
  • Compteur de contenus

    10 344
  • Inscription

Tout ce qui a été posté par Gom

  1. Omneo = plateforme dont est issu le Regio2N, sur le principe tu as raison. Mais il me semble que l'Omneo Premium est une version de l'Omneo avec des aménagements plus confort (d'où la dénomination de Premium), dédié aux longues distances.
  2. Ouep, quand je vais chez mon producteur local de pommes, à pieds, j'emprunte la route. Donc ça vient par la route. CQFD. On devrait imaginer un train qui va chercher ça chez un producteur... Loin loin loin, pour que ça soit rentable. Ca resterait du train. Puis un drone décollerait du train pour venir me livrer chez moi. Comme ça, on fait plaisir aux ayatollahs du rail. Pas certain que ce soit plus écolo que ma solution "par la route"...
  3. Sur le principe, on réinvente la roue. Mais comme d'hab, c'est appliqué n'importe comment. Comme par exemple, sur un petit bout de rue qui doit faire 100m avec une courbe sans visibilité et un feu au bout. Si on applique bêtement le code, on ne doit rouler dans la piste cyclable que temporairement pour croisement. D'accord, mais quand on est arrêté au feu, on fait quoi ? Si on serre dans la piste, on bloque le passage des cyclistes, si on ne le fait pas on bloque le croisement ce qui bloque le carrefour.
  4. Oui et non. La vapeur d'eau seule, oui mais la molécule d'H2O sous forme de vapeur va conserver cet état combien de temps, par rapport à celle de CO2 ? La vapeur d'eau se condense relativement rapidement (en fonction de la température et de la pression, ainsi que du support trouvé) et elle n'a alors plus d'effet. Elle peut même avoir un effet inverse de l'effet de serre : l'effet albedo des nuages. Bref, le mécanisme complet est trop complexe, je suis loin de le maitriser. Mais une chose est sûre, il ne faut pas se limiter au seul fait que la vapeur d'eau est un gaz à effet de serre plus puissant que le CO2. Il y a bien plus de choses à dire sur la rentabilité complète du cycle de production/consommation d'hydrogène
  5. Hmmmm les bonnes paroles qui sentent... qui sentent... La merde, oui on peut le dire.
  6. Certains viennent aussi avec l'image de la boite qui leur est donnée par des anciens qui ne sont plus dans la boite. Puis une fois embauchés, ils constatent déjà une différence. Puis ils discutent avec des collègues, souvent plus expérimentés, qui vont leur expliquer que cette boite est en constante évolution et dans une direction qui dégrade de plus en plus la vie privée. Ça peut aussi aider à comprendre la perte de motivation.
  7. On peut en rire, il n'empêche que la fuite est suffisamment grave, 700 000 possibilités d'usurpation d'identité ou au minimum de piratage grâce à ces données. Ces personnes se sont rendues chez un professionnel de santé, en toute confiance. Ce ne sont pas elles qui ont pris un risque avec leurs données personnelles, le débat sur le vaccin n'a à mon avis pas lieu d'être ici. J'ose espérer que les pharmaciens qui n'ont pas utilisé les canaux officiels et qui ont fait le choix d'utiliser une plateforme non sécurisée sont prêts à payer pour les futurs dégâts ?
  8. Je connais quelqu'un, il est allé chez un garagiste, qui lui a dit plein de bobards pour lui faire peur. Du coup, il doute, il pense que le Covid c'est que du mensonge. Absurde ? A vous de juger
  9. Non mais n'importe quoi... Sans nier les violences réelles dans certains endroits, ils ne bossent pas tous non plus avec un flingue sur la tempe, nombreux sont ceux qui font leur travail comme il faut. Sérieusement, tu trouves ça normal d'insulter 2 professions comme ça ?! En revanche, ça, c'est nettement plus plausible comme cause : J'ai été dans le même cas sur les 2 permis passés. Bien sûr, l'examen du code impose de parler des passages à niveau. Mais si le lieu de pratique n'en comporte aucun, il sera difficile d'en voir en vrai.
  10. Gom

    Liberté ?

    J'aime bien ton exemple du code de la route. Il n'existait pas, il y a 300 ans. Quand il a été créé, il est apparu comme une contrainte. Et il évolue encore aujourd'hui d'ailleurs, chaque nouvelle règle est immédiatement assimilée à une contrainte. A mon sens, cette limite règle/contrainte évolue continuellement, la société la fait évoluer. A nous tous de voir vers où on veut aller...
  11. Gom

    Liberté ?

    Sujet un peu annexe à l'actualité médicale, on parle beaucoup de liberté à sauver sur la question du pass sanitaire. Je suis tombé sur un podcast (que je n'arrive bien évidemment pas à retrouver...) d'un philosophe qui évoquait la question de la liberté, au sens large. Ca me semble intéressant comme sujet de débat. Savoir si on peut définir la liberté. Dans les débats récents, on parle de la liberté comme d'une valeur qu'il faudrait à tout prix sauver, comme si c'était un acquis. A aucun moment on ne se pose la question de comment celle-ci s'est construite, et peut-être avons nous encore à la construire. Je m'explique : Est-on libre de tout ? Sommes-nous libre d'aller nous servir chez un marchand, prendre ce dont on a besoin et partir sans payer ? Il y aurait donc des limites à la liberté, des règles ? Le podcast prenait exemple des jeux. Quel que soit le jeu, on joue toujours en suivant des règles. La suite vient donc sur la limite entre règle et contrainte. On entend "s'il y a une contrainte, c'est une entrave à la liberté". Soit. Beaucoup s'accorde sur le fait que payer ses impôts est une contrainte. C'est donc une entrave à la liberté, de devoir payer ses impôts ? Au choix, soit on peut être dans le négatif et râler sur ces vilaines contraintes qui sont des entraves à nos libertés, soit on voit la règle comme quelque chose de positif. Je ne dois pas voler parce que je n'apprécierai pas d'être volé. Je dois payer mes impôts parce que l'argent récolté servira à tout le monde, à l'éducation des enfants, les transports, la santé... (ouais, suis un peu utopiste des fois ). Sur un forum, je ne dois pas imposer mes idées parce que je n'aimerais pas qu'on m'en impose. Sans débattre du pass sanitaire (parce que ce n'est pas le sujet), je trouve intéressant d'avoir vos avis, votre définition de la liberté. Est-elle selon vous limitée par des contraintes ou fait-elle simplement appel à des règles. Et où doit-on placer le curseur.
  12. On connait quasi tous des gens qui l'ont eu et qui n'ont pas eu grand chose. Peut-être même que je l'ai eu sans le savoir, aucune idée. En revanche, ça me parait factuel que de trop nombreuses personnes sont allées remplir les services de réa voire les morgues. Alors on peut disserter sur notre système médical complètement à la ramasse à la suite de réformes diverses qui l'ont tué, on doit maintenant faire avec ce qu'il nous reste et je comprends qu'on nous impose de tout faire pour limiter les afflux dans les hôpitaux, pour limiter les risques envers toutes les personnes qui ne se limiteront pas aux symptômes que vous avez eu. Je comprends qu'on puisse avoir des doutes envers le vaccin, notamment sur les risques à long terme, comme l'a dit Filou (eh, comme quoi ! ). En revanche, qu'on dise que ce n'est qu'une maladie bénigne... Là j'ai beaucoup plus de mal à comprendre.
  13. Le peuple pense... mais la majorité ne s'exprime pas forcément dans les médias ou les réseaux sociaux. Difficile donc de savoir ce que la majorité pense réellement.
  14. Les PL ont déjà leur règlementation propre dans le code de la route. Donc je ne vois pas ce qu'il y a de choquant. Surtout si tu n'es pas motard, on ne change pas les autres règles.
  15. Ce n'est pas une ignorance des règles, simplement une dérive. Il y a une tolérance sur l'interfiles depuis tellement de temps que pour certains, c'est devenu un dû. D'une simple tolérance qui pouvait être appliquée en "bon sens" (tiens, un terme à la mode), c'est devenu anarchique, notamment en région parisienne où même en 2 roues je ne m'y risque plus. Cette expérimentation permettra peut-être de définir des règles strictes pour revenir à un peu plus de logique... On peut rêver.
  16. Tout comme avec un test PCR efficace à 95%, tu as 5% de risques d'être positif et contagieux sans le savoir. Il n'y a rien d'infaillible. Je te rejoins sur les premiers termes de ta dernière phrase : Perso, je me passe très bien de faire la bise. Ma femme également, elle n'a plus à se sentir obligée, notamment face au vieux collègue pervers qui pue. Fini de se serrer les mains ? Cool, je n'ai plus à partager la pisse de ceux qui ne savent pas se les laver. L'aération, point trop souvent oublié, qui explique pourquoi on est plus malades en hiver qu'en été. La distanciation, encore une fois, ça ne me dérange absolument pas d'être moins collé dans les files d'attente. Seulement "moins", parce que bien évidemment, il y en a toujours qui pensent que jouer les rebelles et se coller aux autres, c'est se montrer intelligent. Malgré tout ça, on continue de vivre. Sortir. Rencontrer du monde. Je n'ai pas la sensation de vivre une vie monacale comme tu le dis. Ah c'est sûr, on se restreint d'aller voir grand mamie quand on se sent un peu patraque, au cas où... Ouais, c'est chiant mais moins que de la contaminer. On subit les multiples interdictions, obligation vaccinale, passe sanitaire,... J'aurai aimé que ça ne dure pas. J'y croyais à une époque, au 1er confinement. Depuis, c'est à celui qui se montrera le plus "rebelle", parce que c'est la mode d'être "rebelle".
  17. Déjà qu'au sein des pays dits "riches", on n'arrive pas à contrôler, on n'est pas près d'y arriver à l'échelle mondiale. L'Australie en est un bon exemple. Pays insulaire qui a appliqué la règle du 0 Covid avec isolement/confinement dès l'apparition de cas et pour tous les voyageurs. Ça a très bien fonctionné jusqu'à ces dernières semaines. La faille semble être apparue chez ceux censés gérer les voyageurs placés en quarantaine. Effet pervers du 0 Covid : Excès de confiance, peu de tests, peu de vaccination, bref le virus est passé. Et ils sont repartis pour de nouveaux confinements. Et il s'agit là de l'exemple d'un pays dit "riche". On ne peut pas demander autant d'un pays qui a déjà du mal à nourrir sa population.
  18. Si ça n'a pas changé, pour que l'enfant puisse bénéficier des APL, il ne doit plus être rattaché au foyer fiscal de ses parents. Donc perte de part pour les parents, faut calculer voir si c'est avantageux. Tout dépend des revenus.
  19. Autre solution pour les anti tout, se faire contaminer (et donc participer à la création de mutations, phénomène naturel...), espérer ne pas avoir de forme grave ni de séquelle. Et tranquille pendant 6 mois sans vaccin ni PCR. Le retour des Covid party ?
  20. Tiens, ce ne serait pas ce qu'on a fait en région parisienne ça, ne pas investir pendant de longues années et attendre que ça coince pour rénover, au risque que tout tombe en même temps et donc dégrader grandement la qualité de service alors qu'on n'a plus de solution de repli ?
  21. Prenons la comparaison avec un aéroport. Oui, il y a des espaces commerciaux parce qu'il faut faire de l'argent comme tu dis. Mais il y a aussi de vastes zones d'attente avec des places assises et surtout, on trouve des guichets. Avec des gens. Des vrais. Idem dans les gares maritimes. Dans une gare ferroviaire, on a la partie commerciale... Mais on au détriment de tout le reste. Le problème est là à mon sens. Bien sûr, il y a des espaces d'attentes, trop souvent saturés. Il y a des guichets... Qu'on supprime de plus en plus. On préfère utiliser des agents pour diriger les clients sur des bornes. Pour certaines gares, on diminue les horaires d'ouverture en ne gardant que des horaires de faible utilité pour les voyageurs.
  22. A l'heure actuelle, prochain rdv pour une 1ere injection autour de moi : le 9 Août. Ce n'est pas parce que des régions ont des surplus que c'est pareil partout. A ma connaissance, ça n'a jamais été le cas en Ille et Vilaine en tout cas, les délais ont toujours été relativement longs.
  23. Bonsoir, Nous sommes ici sur un forum de cheminots, pas un SAV de la SNCF ou de la CPR. Peut-être qu'en expliquant un peu plus le problème, avec calme, il sera possible de répondre à la ou aux question(s). Un ton énervé avec aussi peu d'éléments ne peut amener de réponse précise...
  24. Des établissements le font encore.
  25. Un signal à Rennes possède 4 feux à l'ID, avec un 2e ID plus loin avec 2 feux. De souvenir : 0 feu : faisceau de voies de services 1 feu : dépôt par le souterrain 2 feux : voie "Sud", une voie principale utilisée principalement pour les évolutions Fret 3 feux : v2 direction Paris 4 feux : Soit rentrée dépôt en surface (cisaillement), soit VU Chateaubriant => Se référer à l'ID suivant pour savoir. Et pas intérêt à se planter, une fois qu'on peut le voir, c'est qu'on cisaille les voies 1 et 2, ça peut vite coincer en cas d'erreur ! Faudrait leur proposer la solution des ID à 5 feux...
×
×
  • Créer...