Aller au contenu
Le Web des Cheminots

C'est pas moi c'est lui


AnMo

Messages recommandés

  • 2 semaines plus tard...

Allez on en rajoute un couche: La trêve entre NTV et les FS est rompue en Italie

Une semaine après avoir fait la paix devant le ministre des Transports Altero Matteoli et le sous-secrétaire d’Etat Gianni Letta, c’est par presse interposée que l’opérateur historique italien s’en prend au nouvel entrant. Dans une interview au Corriere della Sera du 26 octobre, Mauro Moretti, patron des FS, s’étonne de ne pas avoir eu d’excuses de NTV qui accusait RFI, de faire obstruction aux essais. Il explique aussi que les problèmes viennent de l’AGV d’Alstom qui perdrait de la stabilité au-delà de 250 km/h et que NTV voudrait réussir en 90 jours ce que les ETR 600 et 610 ont fait en deux ans et demi. Réplique de NTV : « Ces propos confirment l’hostilité à notre égard ». Tout en affirmant ne plus se prêter à la polémique, Luca di Montezemolo explique : « De la part de quelqu’un habitué à dépenser les deniers publics, nous comprenons qu’investir un milliard d’euros dans une entreprise privée est considéré comme un risque entrepreneurial de peu de valeur. » Le lendemain, le ministre en personne affirmait que les propos du patron des FS n’étaient « absolument pas acceptables ».

Ça deviens ridicule même marrent au bout d'un moment. :Smiley_51:

La vie du rail.pdf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour rappel, Montezemolo et ses deux compères milliardaires ont lancé cette boîte sans aucune expérience ferroviaire. D'où leur appel à la SNCF pour tenter d'obtenir uen expertise dans le domaine. Au prix des relations pourries avec Trenitalia, la SNCF a accepté de faire la courte échelle à ces branquignols !

ce qui arrive est bien fait pour leur g.....

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

pour rappel, Montezolo et ses deux compères milliardaires ont lancé cette boîte sans aucune expérience ferroviaire. D'où leur appel à la SNCF pour tenter d'obtenir uen expertise dans le domaine. Au prix des relations pourries avec Trenitalia, la SNCF a accepté de faire la courte échelle à ces branquignols !

ce qui arrive est bien fait pour leur g.....

Tout ca pour contrer la DB....

Quel en sera le prix pour la SNCF.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

On peut lire sur l'article que,

l'infra italienne appartient toujours a l'operateur historique... tout comme DB neitz qui appartient toujours a la DB...

En France, on a préféré tout casser..... Pour des besoins comptables pour rentrer dans les criteres europeens d'endettement...

Mais peut etre pour casser une SNCF trop puissante egalement ???

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

En Suisse aussi l'Infra est restée aux CFF...

C'est vrai que de ce côté là, en France, vous avez fait fort dans l'adage "diviser pour régner".

C'est clair,

Sachant qu'il y a des doublons dans les 2 EPIC (SNCF & RFF),

des lenteurs administratives, et de l'argent gaspillé....

Mais en France nous sommes comme ca !!!

On mulltiplie les commisions, les etablissement de surveillance, qui doivent se remunerer.....

Ca coute un pognon fou...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...