Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Voyage en train spécial Sotteville - Etrépagny


Lechat78

Messages recommandés

Passionné par les trains d'hier, d'aujourd'hui et de demain, je participe régulièrement aux voyages organisés par le Pacific Vapeur Club, et ce depuis 1997. Cette association possède une locomotive à vapeur, la Pacific 231 G 558, et organise des voyages en train rétro. Le dernier voyage remonte au samedi 14 mai, et comme je sais qu'il y a des passionnés comme moi sur ce forum, j'avais envie de partager en vous racontant ma journée, photos à l'appui.

J'avais reçu il y a quelques semaines un courrier du PVC pour m'informer qu'il prévoyait un voyage de Sotteville à Etrépagny en utilisant la ligne Pont de l'Arche à Gisors dont le trafic voyageur a été fermé en 1956. Il subsiste cependant un trafic fret pour desservir la sucrerie d'Etrépagny.

Rendez-vous est donné aux environs de 8H00 en gare de Sotteville les Rouen, pour un départ à 8H22. Vers 8H15 la rame entre en gare avec en tête non pas la Pacific 231 G 558 immobilisée depuis le 11 octobre 2009 par une boite chaude, mais une BB 63832 prêté par la SNCF que le PVC a repeinte aux couleurs d'origine. A 8H22 pétante, nous quittons sous un concert de klaxon la gare de Sotteville. Un problème sur le moteur de la BB 63832 nous limite à une vitesse de 50 km/h. Tant mieux, on a le temps comme ça de profiter du paysage.

A 8H32 nous entrons en gare de Oissel, pour en repartir comme prévu à 8H37.

A 8H46 nous desservons Pont de l'Arche. Puis nous redémarrons pour nous immobiliser à l'entrer de la ligne Pont de l'Arche - Gisors. Nous patientons jusqu'à 9H11, le temps de remplir les formalités pour pouvoir pénétrer sur la ligne en voie unique, et dépourvue de signalisation. Nous traversons de jolis petits villages, et comme à chaque voyage avec le PVC, les habitants sortent sur le pas de leur porte pour nous faire de grands signes de la main. Nous continuons notre voyage à 40 km/h maxi jusqu'à la gare de Radepont ou nous marquons un 1er arrêt du bonne vingtaine de minutes. Nous pouvons sortir nous dégourdir les jambes. Puis nous repartons toujours à 40 km/h jusqu'à Charleval ou nous marquons un second arrêt. L'équipe du PVC en profite pour décharger les plateaux repas qui seront emmené à la salle des fêtes ou nous mangerons le midi. Il est amusant de voir ces quais de gare d'une autre époque. C'est comme si le temps s'était arrêté en 1956.

Nous repartons de Charleval pour nous diriger vers Etrépagny que nous atteignons comme prévu à 11H00. Nous descendons de nouveau pour voir les manoeuvres pour mettre la BB63832 à l'autre bout et repartir vers charleval. La ligne a été déposé entre Etrépagny et Gisors à la fin des années 70.

Décrochage de la machine

La BB 63832 de face

La locomotive plus la rame

Manœuvre de mise en tête

Commande de fermeture du passage à niveau.

Durant la fermeture, nous avons pu voir un beau raté de fermeture. Une des barrières refusant en effet de se baisser. L'avantage sur ces petites lignes, on réouvre, et on referme. Sur des voies principales il y aurait toute une procédure !

Attelage en tête

Nous devions repartir pour 11H30, mais ce n'est qu'à 12H00 que nous sommes parti. En effet, il y avait des manœuvres sur l'EPR à Pont de l'Arche. Arrivée à Charleval, nous sommes accueilli par la fanfare qui nous emmène à travers le village jusque dans la salle ou un apéritif est offert. Nous ne sommes pas passé inaperçu !

Après déjeuné, certains sont parti visiter l'abbaye de Mortemer. Pour les autres nous avions quartier libre. Je suis allé sur le tracé de l'ancienne ligne Charleval - Serqueux. Sur le viaduc aujourd'hui transformé en chemin de promenade, j'ai pris des photos du panorama.

Nous retournons au train, et à 16H30 précise, comme prévu nous repartons pour Sotteville. Nous arrivons à Pont de l'Arche à 17H15 avec un peu de retard. Nous attendons jusqu'à 17H40 le passage d'express, puis nous reprenons notre voyage jusqu'à Sotteville ou nous arrivons à l'heure.

Voila pour ce récit. J'ai beaucoup aimé ce voyage sur une ligne qui ne voit plus de trafic voyageur. Le PVC devrait faire cela plus souvent. Mais bon la plupart de ces lignes sont neutralisées, voir démontées... Dommage que nous n'avions pas la Pacific 231 G 558, le charme n'était pas le même. Cependant, toujours autant de photographes sur le bord de la voie pour prendre le train en photo lors de son passage. Comme quoi, même sans la Pacific, l'engouement est le même.

A bientôt pour un nouveau récit de voyage.

Lechat78

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Super cette journée,

puis meme si le 63000 a moins de cachet qu'une Pacific,

le voir tout beau tout neuf aux couleurs d'origine n'en garde pas moins une ambiance d'autrefois !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses.

Oui Kerguel, beau temps ! D'autant plus que la météo prévoyait un ciel couvert mais sans pluie. Nous avons été agréablement surpris de voir finalement que le soleil nous a accompagné. J'aime quand la météo se trompe dans ce sens. En revanche je déteste lorsqu'elle annonce du beau temps et qu'il flotte lol.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

elle est vraiment magnifique cette locomotive à vapeur , j'ai eu la chance de pouvoir faire un tour avec , d'ailleurs tu dois surement connaitre mon gd père ,) , par contre je sais pas si elle est encore stockée au dépôt de Sotteville

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@ Géant vert : oui s'agit bien de cette ligne, qui avant la dépose de la voie entre Etrépagny et Gisors à la fin des années 70, permettait de relier la ligne Paris - Rouen - Le Havre à Paris - Gisors - Dieppe. Le dernier train de voyageur est parti de Charleval à destination de Oissel en 1956. C'est marrant de voir les quais qui sont restés tel quel depuis 55 ans. On dirait que le temps c'est arrêté. Ah si ! Les toilettes à Charleval ont été démolies. Il ne reste que les toilettes turc au sol MDR.

@ Darky76 : je connais sans doute ton grand-père, mais pour confirmer il faudrait que tu me dises de qui il s'agit ! N'est ce pas le président du Pacific Vapeur Club ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.