Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Affaire de l'amiante élucidé sur les locomotives SNCF


Messages recommandés

Il y a quelques mois s'est tenu un procès préjudice d'anxiété au prud'homme du tribunal de Paris d'un conducteur de train à la retraite.

La SNCF a sortie ces documents ("qu'il n'y avait pas d'amiante dans les locomotives") sauf que l'on découvre le fonctionnement de la supercherie.

La SNCF a grugé les A.D.C. victimes de l'amiante pendant des années et les juges des tribunaux, mais aussi les conducteurs partis en retraite sans attestation d'exposition.

Maintenant si vous chercher des renseignements sur cette affaire, les anciens membres des CHSCT traction des années 1996/1997 vous donneront les explications.

http://www.sudrailpsl.org/app/download/5809454237/Lettre+IT+Risque+exposition+Amiante.pdf

http://www.juricaf.org/arret/FRANCE-COURDECASSATION-20141218-1326842

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crains qu'avec cette histoire, on atteint un peu le fond de la connerie, en étant ADC, on était exposé à quelle amiante, celle des cheminées de soufflage des contacteurs ? C'est sur qu' on l'a reniflait de près tous les jours autant sinon plus que ceux qui avaient ou ont encore des tôles ou autres en Fibrociment chez eux.

On n'est en train de de cribliez tous les compagnons qui ont vraiment été en contact direct avec cette saloperie ou cherche t'on encore à traire un peu plus la vache à lait SNCF.

pour tout dire, malgré mes 32 ans sur les machines, cela ne me tracasse pas le moins du monde et l'anxiété ne me gagnera pas à ce sujet, c'est sur qu'en racontant n'importe quoi aux gens on finit par les rendre anxiogène et malade par la même occasion.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Merci ADC pour ces paroles si sages...

De l'amiante si il y en a dans les cabines? Bien sur et surtout au sol sous la forme de petits cylindres brulés contenant aussi pas mal de saloperies du style Tolluen, Styren, et autres alcaloïdes, brulés qui plus est...

Fumer dans un lieu de travail est interdit et bien sur, ce ne sont que des squatters qui le font, même et surtout en tête de train...

Mais, on va surement me reprocher d'oublier de citer que les circuits de ventilation des CVS et BM1 des Z2N (prise d'air sous châssis) et commun avec celui de la clim cabine (prise d'air sur le toit)...

Les Mécanos ont des risques de santé professionnels graves, oui... Mais celui là, pardon, il faut le laisser pour les autres...

Je rappelle que je ne suis qu'en groupe II de surveillance amiante suite à exposition prolongée sans aucune protection, personne savait que c'était de l'amiante que je travaillais quotidiennement...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De plus si j'ai bien compris, l'action menée est plus pour l'anxiété d'être un jour malade de l'amiante plus que les pathologies induites par celle ci, on se fout de la gueule des américains qui judiciaire tout et n'importe quoi et on fait exactement comme eux.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 l'action menée est plus pour l'anxiété d'être un jour malade de l'amiante plus que les pathologies induites par celle ci

On a compris la même chose : certains se sont fait une spécialité d'en*uler les mouches en plein vol.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

"... est salarié dans votre établissement depuis 1997..."...

Des plaques pleurales? Il faut plusieurs décennies d'exposition pour qu'elles puissent être mesurées, j'en sais doublement quelque chose, suite à mon cas personnel et suite au décès de mon beau père d'un adénome relié lui, à une exposition à l'amiante reconnue en pratiquant du désamiantage dans les années 60 de chaudières de machines à vapeur, bien sur sans aucune protection...

Là, 18 ans depuis l'embauche de l'agent.

Ma belle mère a touché 30 000 E pour le décès de mon beau père alors qu'il n'a pas fêté ses 67 ans...

Ce genre d'indemnisation est financé par une enveloppe qui n'est pas extensible... Donc, prendre de l'argent dans cette enveloppe amoindri ce que touchera tout le monde.

Une question, encore, est-ce que cet agent est fumeur ou a-t-il, par exemple, posé un isolant comme de la laine de roche chez lui, sans protection ou encore poncé du bois de façon intensive?

Je sais, je suis méchant...

Puis, pour ne pas être trop méchant, et, pour répondre à ADC... Combien le pourcentage de perte de capacité thoracique enregistré?

Puis, si j'ai bien compris l'attendu du second procès, ce n'est pas sur le fond que la CPR a été condamnée... Mais sur un vice de forme...

1000 E de gagné sur le compte de collègues morts du travail? Effectivement, il y a de quoi en être fier et relancer pour la Xième fois ce sujet qui se fait rembarrer à chaque fois.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Il y a quelques jours, je vous informais de nouvelle révélation sur l'amiante dans les engins moteurs.

Aujourd'hui, je n'ai plus le droit de garder le silence, je ne veux pas être complice dans cette affaire.

Lors des campagnes d'analyses de détection d'amiante sur les locomotives SNCF en 1996 et 1997. Le laboratoire SNCF Levallois et les CHSCTs tractions ont effectué des prélèvements entre le 7.11.1996 au 13.02.1997.

TOUS CES PRELEVEMENTS ONT ETE FAIT SANS AGREMENT DU MINISTERE DES TRANSPORTS ET DES AFFAIRES SOCIALES.

Voir l'arrêté du 20 février 1997 article 4

La SNCF s'affranchissait de certaines opérations. Ces analyses ne sont réglementaires.

La SNCF avait acheté le silence des membres du CHSCT traction avec quelques arrangements.

Cela coutait moins cher que d'ouvrir le tableau 30 (Amiante) et de laisser en service ses locomotives avec ses saloperies.

Il est incroyable de retrouver des preuves écrite 18 ans après au tribunal des prud’hommes de paris.

Attention, vos amis chargé de votre santé ou sécurité sont vos pires ennemis de plus il n'y a pas que les poumons à prendre en compte avec l'amiante

Je compatis avec les ADC et leur famille victime de l'amiante.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 ... La SNCF avait acheté le silence des membres du CHSCT traction avec quelques arrangements ...

 

... Il est incroyable de retrouver des preuves écrite 18 ans après au tribunal des prud’hommes de paris ...

 

 

Bonjour,

Tes accusations sont assez graves et, de plus, tu ne nous donnes pas ces preuves.

Comment te croire dans ces conditions ? 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu avais déjà ouvert un sujet sur ce problème, il est ici :

http://www.cheminots.net/forum/topic/40517-nouvelles-révélations-amiante/

 

Et on n'en sait pas toujours plus sur le fond de cette affaire car bien que ce soit  "élucidé", d'après le dernier fil, on n'a aucune info, et i y aquand même quelque chose qui me titille, c'est cette réflexion.

Je compatis avec les ADC et leur famille victime de l'amiante

 

Et les compagnons du matériel, comme Technicentre, ils comptent pour des prunes ?

 

 

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Combien de fois devrons-nous te dire que tes infos sont parfaitement connues et maîtrisées? Des risques? OUI, il y en a... Des malades, OUI, il y en a...

Courant juin, tu nous as balancé cette histoire de ce jeune, embauché il y a quelques années, qui a réussi à piquer du pognon dans le budget prévu pour indemniser les vraies victimes, qui elles, sont atteintes au bout de plusieurs dizaines d'années? Sur un simple vice de forme d'écriture dans une réponse judiciaire...

Je te rappelle que tu as refusé tout dialogue, toute discussion suite à cette dernière altercation...

As-tu déjà vu ne serait-ce qu'une vraie victime de l'amiante?

Moi, les anxieux de l'exposition à l'amiante, je les plains... Avoir peur pour un truc qui pourrait avoir quelques chances de te foutre à terre définitivement alors que tu pourrais penser à vivre... Moi, je suis donc en groupe II exposition amiante depuis 93 pour une exposition directe à l'amiante remontant à la période 86/88, sans protection car personne ne savait que s'en était...

Puis, mon beau père est mort de l'amiante... 35 000 E, que la mère de ma femme a touché... Mon beau dab, lui, il n'a pas fêté ses 67 ans... Il a fini comme conducteur de manoeuvre à Juvisy... Sa saloperie, il l'a aspiré en désamiantant des machines à vapeur dans les débuts des années 60...

Alors, tes révélations,...

Tiens, et puis, amuse toi à en parler à JLC...

Lui aussi, il sait de quoi il parle en matière d'amiante...

Troller, ça peut paraître drôle à certains.

Lorsque ça touche la vie et la mort de collègues, de copains, ou même certains d'entre nous, là, je vois rouge.

De pisser dans son froc parce qu'il y a un danger ne le fera pas oublier.

Tiens, une dernière question... Comment fais-tu lorsque quelqu'un fume à côté de toi? Lui fais-tu un procès en justice? Pour ton info, il y a 10 fois plus de risques de chopper une abestose enfumant qu'en bossant dans l'amiante...

Alors?

35 000 E: 30 000 pour la mort directe du beau père et un peu plus de 5 000 E par la CP et la mutuelle.

J'explique juste pourquoi 30 000 E une première fois et 35 000 la deuxième.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Combien de fois devrons-nous te dire que tes infos sont parfaitement connues et maîtrisées? Des risques? OUI, il y en a... Des malades, OUI, il y en a...

Courant juin, tu nous as balancé cette histoire de ce jeune, embauché il y a quelques années, qui a réussi à piquer du pognon dans le budget prévu pour indemniser les vraies victimes, qui elles, sont atteintes au bout de plusieurs dizaines d'années? Sur un simple vice de forme d'écriture dans une réponse judiciaire...

Je te rappelle que tu as refusé tout dialogue, toute discussion suite à cette dernière altercation...

As-tu déjà vu ne serait-ce qu'une vraie victime de l'amiante?

Moi, les anxieux de l'exposition à l'amiante, je les plains... Avoir peur pour un truc qui pourrait avoir quelques chances de te foutre à terre définitivement alors que tu pourrais penser à vivre... Moi, je suis donc en groupe II exposition amiante depuis 93 pour une exposition directe à l'amiante remontant à la période 86/88, sans protection car personne ne savait que s'en était...

Puis, mon beau père est mort de l'amiante... 35 000 E, que la mère de ma femme a touché... Mon beau dab, lui, il n'a pas fêté ses 67 ans... Il a fini comme conducteur de manoeuvre à Juvisy... Sa saloperie, il l'a aspiré en désamiantant des machines à vapeur dans les débuts des années 60...

Alors, tes révélations,...

Tiens, et puis, amuse toi à en parler à JLC...

Lui aussi, il sait de quoi il parle en matière d'amiante...

Troller, ça peut paraître drôle à certains.

Lorsque ça touche la vie et la mort de collègues, de copains, ou même certains d'entre nous, là, je vois rouge.

De pisser dans son froc parce qu'il y a un danger ne le fera pas oublier.

Tiens, une dernière question... Comment fais-tu lorsque quelqu'un fume à côté de toi? Lui fais-tu un procès en justice? Pour ton info, il y a 10 fois plus de risques de chopper une abestose enfumant qu'en bossant dans l'amiante...

Alors?

35 000 E: 30 000 pour la mort directe du beau père et un peu plus de 5 000 E par la CP et la mutuelle.

J'explique juste pourquoi 30 000 E une première fois et 35 000 la deuxième.

JLC, il en a vu et entendu qui allaient s'occuper de çà, il a fait confiance à certains qui "avaient pris les choses en main" et le faisait savoir, moralité là non plus il n'y en a pas. Les petits conflits de personnes et les électrons libres ont fait capoter tout ce qui avait été mis en place à l'occasion de l'affaire de Saintes. Résultat, y'en a pas, à part "l'anxiété", joli coup. Il y a omerta généralisée sur l'amiante, aucun ancien responsable politique n'a les fesses propres sur le sujet, les industriels refusent absolument d'assumer leurs responsabilités et ceux qui se sont lancés dans le juridique se sont promptement fait récupérer et balader par les avocats dont le seul intérêt est de faire durer. Quand à la justice, elle s'acharne elle aussi a faire trainer en attendant que les victimes s'éteignent une à une. Il en est de l'amiante comme de bien d'autres choses... c'est parti en vrille depuis trop longtemps.

JLC qui n'est pas suivi pour l'amiante, ni pour ses cinq années passées dans un lycée en étant farci, ni pour ses trente et un ans de machines. L'anxiété? Oui je suis anxieux, mais pas que pour çà, s'il fallait me verser un préjudice d'anxiété pour tout ce qui me rends anxieux je serais le roi carotte, et je ne suis pas le seul n'est-ce pas?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Convaincu?

Et, pou ren avoir discuté avec Jean Louis plus d'une fois, je sais qu'il est au top du top sur ce sujet de l'amiante...

Oui, nous ne sommes pas des experts médicaux devant les tribunaux, mais on sait de quoi on parle...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Convaincu?

Et, pou ren avoir discuté avec Jean Louis plus d'une fois, je sais qu'il est au top du top sur ce sujet de l'amiante...

Oui, nous ne sommes pas des experts médicaux devant les tribunaux, mais on sait de quoi on parle...

Je ne suis pas au top du top du tout mais j'en connais qui le prétendaient. Il est vrai que je croyais pouvoir leur faire confiance, au moins pour çà. Je reconnais que j'ai eu tort et que j'aurais sans nul doute dû m'impliquer plus, ce qui n'est pas du tout évident quand on prends les choses en route en les croyant bien menées. Ma naïveté habituelle...

Et maintenant il faudrait carrément tout reprendre à zéro...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une seule exposition à l'amiante peut suffire pour déclencher des années plus tard un cancer.

A la SNCF, l'amiante pure a été approvisionnée sous forme d'une plaque (dimension une palette) et de tresses jusqu'en 1981. Les stocks, général (MG SPDC) et d'établissements, ont été déclassés non sans une très grande réticence dans les établissements (ateliers du matériel). Dans le meilleur des cas, ils ont été mis sans protection particulière dans les stocks déclassés (Vieilles Matières) et vendus aux ferrailleurs ou bien distribués aux utilisateurs.

Les pièces contenant de l'amiante (amiante ciment, joint métalloplastiques par exemple) ont continué à être approvisionnés donc utilisés sur le matériel. Donc soumises à l'usure et émanation de poussières contaminant allègrement autour d'elles.

Au début des années 90, à l'Atelier du Matériel de St Pierre des Corps, le médecin d'établissement alerte le CHS/CT et la direction de l'entreprise sur le fait que, selon la CRAM, dix salariés retraités des Etablissements Cadoux (de 1920 à 1983 les ouvriers cet atelier PO puis SNCF étaient des salariés du privé) étaient décédés de cancers dus à l'amiante. Ce fut une brutale prise de conscience parmi les militants du CHS/CT toute tendance confondue. A partir de ce moment-là de très nombreuses actions ont été décidées et aussitôt entreprises : désamiantage (Ent Lassarat) de chaque atelier avant rénovation, recensement des produits approvisionnés contenant de l'amiante avec recherche d'un produit de remplacement, mise en place du suivi médical spécifique : dépistage d'exposition et recherche de plaques pleurales pour tous les agents exposés y compris appros, recensement par le service technique (SPDC devenu établissement directeur des matériel banlieue) des phases de travaux sur engins où il y avait exposition à l'amiante (3ans au moins de boulot), etc. Du fait d'une situation particulière de l'établissement que ce soit à la CGT ou à la CFDT aucune publicité n'a été faite vis à vis des autres ateliers ou des groupes nationaux matériel sans parler des syndicats cheminots. Ce fut sûrement une erreur. Car ce n'est que grâce à des militants de l'Entretien de Saintes que quelques années après le problème de l'amiante dans les ateliers SNCF a pris une ampleur nationale et ensuite les faits rapportés ici.

Le préjudice d'anxiété a été reconnu pour la première fois par la chambre sociale de la Cour de cassation dans un arrêt du 11 mai 2010, qui l’a défini comme « une inquiétude permanente face au risque de déclaration, à tout moment, d’une maladie liée à l’amiante ». Il peut toucher des salariés dans de très nombreuses activités au chemin de fer comme ailleurs mais il n'est reconnu qu'à partir du moment où la présence d'amiante a été établi dans le déroulement desdites activités.

Récemment j'ai un ami, qui est décédé d'un cancer de la plèvre du à l'amiante à l'âge de 69 ans suite à une exposition... de 1962 à 1966... aux Ets Cadoux cités plus haut. Les circonstances font qu'il m'arrive fréquemment de rencontrer des camarades retraités de l'atelier dans un super marché local et j'ai évoqué à chaque fois ce décès. Les visages se ferment, ceux qui ont été exposés ne veulent pas ou ont du mal à en parler. Je comprend mieux maintenant le "préjudice d'anxiété". Et je ne pense pas qu'il s'agisse "d'enculer une mouche en plein vol" d'autant que le travail pour la reconnaissance des maladies professionnelles a été réalisé en amont par l'ANDEVA http://andeva.fr/ par exemple.

D'autre part, je ne suis pas d'accord pour instituer une sorte de hiérarchie dans l'exposition. Je connais le corporatisme d'une partie des roulants (attitude vis à vis des sédentaires lors de la grève de 86-87 par exemple) mais il ne faut pas en réaction introduire un corporatisme du matériel. Ce corporatisme alimenté par la direction de l'entreprise et aussi par certains militants syndicaux nuit à la défense collective de nos intérêts de salariés pour toutes sortes de questions y compris la question de l'amiante.

Je ne sais plus si je n'ai pas déjà eu l'occasion de m'exprimer là-dessus dans un précédent topic, mais je vous prie par avance de m'en excuser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je m'étonne de

" Du fait d'une situation particulière de l'établissement que ce soit à la CGT ou à la CFDT aucune publicité n'a été faite vis à vis des autres ateliers ou des groupes nationaux matériel sans parler des syndicats cheminots. Ce fut sûrement une erreur. Car ce n'est que grâce à des militants de l'Entretien de Saintes que quelques années après le problème de l'amiante dans les ateliers SNCF a pris une ampleur nationale et ensuite les faits rapportés ici."

car dans cette periode dans mon établissement il y a eu en collaboration du médical et du CHSCT un questionnaire pour recenser les agents qui avaient pu être exposés durant leur carrière et un début de suivi...je ne connais pas ce qui a pu être fait après.

 

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une question, encore, est-ce que cet agent est fumeur ou a-t-il, par exemple, posé un isolant comme de la laine de roche chez lui, sans protection ou encore poncé du bois de façon intensive?

Je sais, je suis méchant...

non, tes questions sont justifiées. Mais ce que tu cites est aussi symptomatique de l'ambiance d'anxiété qui règne à propos de tous ces trucs. La laine de roche n'est pas cancérogène, elle n'est même plus considérée comme irritante, puisque ça part au lavage.  Les poussières de bois ne rentrent pas dans les poumons, trop grosses. Par contre, elles peuvent provoquer des rhinites, puis des polypes et à partir de là, des cancers plus spécifiques. Surtout si l'intéressé fume en même temps qu'il ponce.

C'est comme tout l'environnement. Tant que les doses reçues (soleil, nombre de particules, flux radioactif etc ...) ne dépassent pas les capacités de régénération des tissus atteints, tout va bien.  Tant en doses instantanées qu'en doses cumulées

Même si je vais me faire incendier, j'ai idée que l'exposition d'un ADC n'est pas vraiment du même ordre que celle subie par un agent des ateliers de Quatre-Mares traitant les enveloppes de machine à vapeur.

Ceci dit, tu trouveras toujours une personne qui a été victime, même à faible dose. Il suffit qu'il y ait un co-facteur qui amplifie les effets faibles de faibles doses.  Le garagiste qui fume pourra mettre en cause l'amiante des plaquettes de frein. Je ne suis pas sûr que ce soit réaliste

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

j'avais l'impression qu'il y avait une autre réponse ? depuis le précédent message il y a16h?

j'avais l'impression qu'il y avait une autre réponse ? depuis le précédent message il y a16h?

non c'est parce qu'il y a deux sujets très semblables peut être a regrouper

http://www.cheminots.net/forum/topic/40517-nouvelles-révélations-amiante/

 

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

autre sujet amiante

http://www.cheminots.net/forum/topic/40716-affaire-de-lamiante-élucidé-sur-les-locomotives-sncf/#comment-699849

 

non, tes questions sont justifiées. Mais ce que tu cites est aussi symptomatique de l'ambiance d'anxiété qui règne à propos de tous ces trucs. La laine de roche n'est pas cancérogène, elle n'est même plus considérée comme irritante, puisque ça part au lavage.  Les poussières de bois ne rentrent pas dans les poumons, trop grosses. Par contre, elles peuvent provoquer des rhinites, puis des polypes et à partir de là, des cancers plus spécifiques. Surtout si l'intéressé fume en même temps qu'il ponce.

C'est comme tout l'environnement. Tant que les doses reçues (soleil, nombre de particules, flux radioactif etc ...) ne dépassent pas les capacités de régénération des tissus atteints, tout va bien.  Tant en doses instantanées qu'en doses cumulées

Même si je vais me faire incendier, j'ai idée que l'exposition d'un ADC n'est pas vraiment du même ordre que celle subie par un agent des ateliers de Quatre-Mares traitant les enveloppes de machine à vapeur.

Ceci dit, tu trouveras toujours une personne qui a été victime, même à faible dose. Il suffit qu'il y ait un co-facteur qui amplifie les effets faibles de faibles doses.  Le garagiste qui fume pourra mettre en cause l'amiante des plaquettes de frein. Je ne suis pas sûr que ce soit réaliste

tout a fait..j'ai travaillé un peu a la vapeur et surtout sur les autorails standards ADN  le chauffage voyageur était réalisé par l’échappement des 2 diesels et les 2 x 2 tubes d'echappement étaient isolés coté parois a l’amiante .

En VG et GVG cela était démonté et nettoyé a la soufflette et on travaillait dans cette atmosphère.. pour l'instant je n'ai pas encore de trace..

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.