Aller au contenu

likorn

Membre
  • Compteur de contenus

    1 877
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

likorn a gagné pour la dernière fois le 19 juillet 2016

likorn a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

2 749 Explosif

4 abonnés

À propos de likorn

  • Rang
    Chat noir à 80%

Infos Métier

  • Entreprise
    CFF
  • Service
    Conduite des Trains
  • Métier & Lieu
    Mécanicien de ligne Voyageurs/Cargo

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Et on n'européanise pas grand chose. Les signaux de manoeuvre en ETCS niveau 2 restent nationaux par exemple, et les Baselines sont parfois incompatibles (notamment entre France et Suisse)...
  2. Sur l'horaire CFF, cela ne pose aucun problème. Le changement entre Méroux (TGV) et Belfort-Montbéliard TGV se faisant avec 5mn de marche, ce qui est réaliste. Ce qui est par contre amusant c'est de constater que la meilleure correspondance Delémont-Paris dure par Méroux 3h46 (4 relations), et 3h56 par Bâle (1 relation). Mais ça, c'est un problème lié à la desserte côté Suisse : arrêt à toutes les stations.
  3. En même temps, l’autre jour j’avais quinze passagers qui cherchaient le train, indiqué à l’horaire papier (car les écrans sont toujours éteint) comme circulant tous les jours. Sauf que non, pas du tout. Ils étaient très content, et à ce rythme dans un mois on aura fini de refroidir tous les clients potentiels. Notons que la journaliste a de la chance, elle a six Minutes, à Delle, ce serait deux Minutes... Cela dit, en matinée ou en soirée, il y a des suisses pour la gare TGV, mon maximum doit être de 25 passagers.
  4. Pour les employés et les passagers, cela ne change absolument rien. la situation est même plus simple pour une AO avec des compagnies dont les buts statutaires sont de faire du transport, si les conditions sont intenables, elles doivent quand même s’aligner. Et ceux qui s’alignEnt, ce sont les employés.
  5. Euh ne te méprends pas, BLS en main de Berne licencié pour améliorer ses résultats. CarPostal a repris des lignes neuchâteloises à TransN, la compagnie du Canton. Les Transports Fribourgeois, en main du Canton, ont perdu des prestations au profit des CFF. La concurrence est là, elle existe, les Cantons la font jouer et n’hésitent pas à provoquer des licenciements si cela améliore des finances - pourtant saines sauf à Neuchâtel. La confédération également fixe des objectifs de bénéfice aux CFF, avec attente d’un dividende.
  6. Je ne vois pas de hauts fonctionnaires voulant fermer la ligne. J'en vois qui déplore un fonctionnement loin d'être optimal et appellant à une amélioration rapide de divers points qui effectivement sont dysfonctionnels. En l'occurence, c'est le fonctionnement normal du pouvoir politique mettant en place un nouveau service qui ne répond pas complétement aux attentes des usagers. Non vraiment, je ne vois pas de complot obscurantiste visant à mettre le dellois sur la route. Je vois juste un service de mauvaise qualité parce que les correspondances sont trop courtes, l'infrastructure CFF (si) défaillante pour tenir pareil horaire, la communication clientèle inexistante et pour couronner le tout un ratage absolu en terme de canaux de vente. Ces points sont tous liés aux ETF et à l'infra, pas à la politique. Ou alors admetons que le ferroviaire est naturellement tellement inefficace qu'il doit dépendre de la haute politique pour tous ses choix, même celui de poser des écrans d'information ou de programmer des automates à billets. Mais moi, je crois que c'est notre travail, pas celui des autorités.
  7. Y en a en plaine du Rhône. Suffit de changer à Martigny. Pis bon Verbier c'est anglais comme clientèle... Plus sérieusement, la ligne ne permet pas pareil longueur de rame actuellement. Quel rapport avec le Ceva? Evidemment qu'ils ont roulé. Oui.
  8. Alors que l’on n’aille pas à Belfort me semble en effet très compréhensible. En soi d’ailleurs ce n’est pas un problème, c’est juste dommage de ne pas assurer les correspondances...
  9. Alors attention, je ne suis pas en train de dire que nous sommes de grands gestionnaires bien plus capable que ne le serait le pauvre et médiocre français. Nos correspondances sont aussi nuls, notre entretien a du plomb dans l’aile, notre employeur ne sait pas mettre en service un nouveau train et achète des programmes informatiques d’une médiocrité à faire pleurer l’ex-informaticien que je suis. Et l’usager paie cher des prestations dont la qualité n’est pas excellente. Avoir plein de trains à disposition n’empêche pas que chaque retard coûte 30 à 60mn à l’usager concerné. Mais... mais... effectivement je reste très circonspect devant la gestion générale de pareil projet en France. Ce qui a mon avis est flagrant est que comme partout le décisionnaire n’a pas de vue du terrain et omet forcément des points, sauf que plus aucun maillon n’existe pour rattraper ces menus détails. Chacun* fait juste son travail, et voilà. Un type est venu scotcher les horaires. Un autre plus tard est venu fixer les porte-horaires, et un troisième est revenu mettre l’horaire dans le porte-horaire, chaque fois avec quelques jours d’intervalles. l’URSS n’en faisait pas autant avant sa chute. *Pas bien nombreux, c’est sûr. EAS oblige [Ajout] Que faire? Je ne sais pas, je ne suis même pas sûr d’être concerné, mais ce qui est par contre sûr c’est que dans le cas des problèmes que je rencontre moi, je n’ai pas ce réflexe de dire « l’entreprise, l’état, le président sont responsables ». Je ne suis pas responsable, c’est le système qui produit cela, mais j’ai encore la chance d’habiter un pays où l’on prend le temps de vouloir faire remonter des problèmes. Mais je ne me fais pas trop d’illusions, en général vous avez dix ans d’avance sur nous
  10. Dans ce cas, nous sommes de très bon commerçants et vous de simple naïfs. 27 millions proviennent de Suisse, alors que la France en apporte un peu plus de 60 millions.
  11. Je ne crois pas que tout soit toujours tout de la faute de Emmanuel Macron. Il y a un investissement étatique important dans cette ligne, avec un réel suivi du monde politique tant belfortain que jurassien. Ceux qui n’assurent pas leurs engagements sont les prestataires (aussi les CFF hein), pas les commanditaires dans ce cas précis. Je veux dire, les bornes de vente existent, mais pas l’offre tarifaire. Qui vend un produit sans permettre son réglement? Surtout que les contrôleurs SNCF, dans les trains CFF, ça j’en ai vu et pas pour vendre des tickets. Les écrans de départ sont prévus, avec haut-parleurs,, mais pas montés. Les ascenseurs existent, mais ne sont pas prévus pour l’extérieur. Mulhouse est responsable d’assurer les correspondances, mais dans la réalité sa ressemble plus aux dirigeants de Tepco fin 2011. Éditer des horaires est un b.a-b.a, pourtant apparement plus personne n’en semble capable. Je ne crois pas que ceci soit la faute de votre président, pas que en tout cas.
  12. En tous cas, si on veut refermer la ligne dans un an, faut continuer ainsi. -Pas de billets transfrontaliers aux distributeurs, le seul guichet est à à Belfort TGV. -Horaire incomplets voir faux dans les gares. -Pas d’annonce des voies de départ. -Pas d’informations clients en cas de perturbations, y a pas de haut-parleurs de toute manière. -Correspondance à Delle ou Meroux rompues une fois sur deux, et que le train parte alors que l’autre arrive à quai est plusieurs fois quotidien. Bref, les bus ou la voiture, ça c’est mieux, les trains c’est de la merde et très clairement la SNCF s’en fout de ce coin de pays.
  13. Bin faudrait savoir, on veut des bus pour se donner bonne conscience, non? Alors faudrait voir pour bien en profiter maintenant qu'il y en a. la concurence, c'est maintenant, comme dirait l'autre (sans oublier les avions, la voiture, etc...)
  14. likorn

    Le Brexit

    Bon déjà personne e sait vraiment rien mais... Les conducteurs GB ont une licence européenne valable, sa date de validité ne va pas changer. Il n'est pas certain que l'UE ne la reconnaisse plus dés le jour du Brexit, en tout cas cela n'a rien d'évident ou d'automatique. Les conducteurs français qui sortiront de l'UE n'auront besoin que de ce que demanderait la Grande-Bretagne. Elle peut reconnaitre la licence européenne, c'est sa souveraineté. C'est un problème ultra-mineur relativement au brexit. Etcomme le tunnel n'existait paa avant l'adhésion à l'UE du Royaume-Uni, impossible de convoquer l'histoire pour ce cas précis. Mais pour comparer avec un cas similaire, en Suisse, et bien la relève ne se fait pas pile à la frontière (le changement de prescription, si).
  15. Ça ne change rien au fait que la qualité.... https://www.24heures.ch/suisse/La-fiabilite-des-trains-duplex-insatisfaisante/story/26402763
×
×
  • Créer...