Jump to content

likorn

Membre
  • Content Count

    2030
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

likorn last won the day on February 3

likorn had the most liked content!

Community Reputation

3088 Explosif

5 Followers

About likorn

  • Rank
    Chat noir à 80%

Infos Métier

  • Entreprise
    CFF
  • Service
    Conduite des Trains
  • Métier & Lieu
    Mécanicien de ligne Voyageurs/Cargo

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Pas ceux que je fréquente. SAL avec 2 demi-barrières et trottoir de part et d’autre. Et sur la piste cyclable de ceux que je fréquente, là encore, il y a demi-barrière. Sans doute pour dégager en cas de panne de vélo sur la voie. je te ferai une photo, immobile.
  2. Mais vous êtes pénibles.... Bon, ces automobilistes sont arrêtés et on devrait les pendre pour leur sauver la vie. Voilà! Et CGO a raison, tout ceux qui pensent qu’ils sont arrêtés aussi. Votre source du code de la route m’a convaincu de leur immobilisme et de la perfection du réglage des feux tricolores. Voilà. Pour revenir au sujet, j’ai failli chopper un piéton sur vos machins ce jour. Il ne devait pas connaître le code de la route, être distrait ou idiot. Je n’ai pas de photo pour en juger. (Et c’est pourquoi, quand il y a un trottoir, on met dans le monde germanique des doubles barrières là où vous en appellerez à la loi).
  3. Parce que sur la base d'une photo tu peux t'assurer qu'ils sont arrêtés? Eh bah. Pour le reste, on dit la même chose et ça n'a aucun intérêt.
  4. Si les véhicules roulent, ils ne sont pas en infraction. Il est impossible en effet de partir du principe que la circulation soit bloquée, sauf à ce que l'auteur l'affirme. S'ils sont à l'arrêt, l'infrcation se poursuit jusqu'au boulevard. S'arrêter sur un carrefour sans pouvoir le libérer est également illégal, et c'était ma critique d'ailleurs. En cas de circulation bloquée "en direction du bas gauche de la photo", il est quasiement impossible de ne pas se trouver en infraction et arrêter sur une voie de circulation transversale, qu'elle soit routière ou ferrée. Dans ce cas, il faudrait qu'à l'approche d'un train une onde verte se mette en place long lobg du boulevard "en direction du bas gauche de la photo" et que le feu en amont du PN passe au rouge, pour assurer le dégagement de la voie ferrée. Ça se fait, j'en ai plein d'exemple mais pas vu souvent ça en France où l'on préfère simplement constater l'infraction et l'humanité des conducteurs automobiles ainsi que l'archaisme du chemin de fer (alors que l'archaïsme est routier dans le cas présent).
  5. Cela dit, dans le cas en photo, les voies de circulation routière ne peuvent qu'aboutir à ce genre de situation. L'humain est humain, le conducteur aussi et depuis plus de 70 ans qu'il roule on commence à le connaitre et à savoir ce qu'il va faire. Ce genre d'aménagements routier est source de problèmes, il est dangereux, presque criminel.
  6. De toute manière, et très officiellement, le personnel est aujourd'hui formé à un savoir, plus à des connaissances. Cela n'a l'air de rien mais si je vous cite le Larousse : Savoir : Avoir appris quelque chose, et pouvoir le dire, le connaître, le répéter. Connaissance : Action, fait de comprendre, de connaître les propriétés, les caractéristiques, les traits spécifiques de quelque chose. Vous noterez tout de suite que le savoir est passif et limité, là où la connaissance est active et bien plus approfondie, on parle de compréhension et pas de répetition. Donc oui, sciemment nous jetons des jeunes sans connaissance sur le terrain. Ceci est d'un facile pour le cadre décideur dont la responsabilité justifie un salaire plus élévé...
  7. Oui. Merci professeur Saitdestrucs. Non mais franchement... venir faire de la pub en copiant-collant des textes d’une banalité affligeante, c’est peut être pas le plus malin à faire dans de tels sujets.
  8. Le lampiste est un argument contre l'automatisation totale des activités de surveillance et d'opérations répetitives. Chez nous, seul le mécano de Grange-Marnand fût renvoyé devant la justice. Il était parti sur un rouge, cela relevait de sa responsabilité unique, et ce avant même tout jugement. Il fût donc condamné. Ce qui est fort commode. Et pourtant, Dieu sait que des investissements et corrections d'infrastructure eurent lieues depuis dans le seul but d'empêcher la possibilité d'une reconduction d'un événement similaire.
  9. Ce qui, en tenant compte du trajet et de la nuit, n’est pas si chère en fait de compte. Il est quand même délicat de trouver une chambre individuelle à moins de 80chf en hôtel, et un trajet à moins de 40chf est aussi assez rare à obtenir (en dehors de quelques billet à long terme en bus...) depuis la France. Donc obtenir une nuit est un tel trajet en un produit n’est pas forcément plus cher qu’une nuit à a Barcelone précédée d’une arrivée en avion par le premier vol venu, et sans avoir eu besoin de se lever tôt ou de « perdre » ladite journée en transport aérien.
  10. On s'éloigne du sujet... Mais je me répète. Je ne vois pas comment le fait de faire un passage sans arrêt ménage des ressources internes. Idem, je ne vois pas pourquoi il serait à ce point là impossible de doubler le train en question et de supprimer le suivant. C'est très bête j'imagine, longueur des quais par exemple, mais franchement il y a moyen de faire vraiment mieux que ce petit flyers qui ne peut que provoquer une totale incompréhension de la part de gens qu'on ennuie alors qu'eux bossent (contrairement à ceux qui n'ont pas anticipé cette crise mais qui aujourd'hui prennent encore plein de mesures de rattrapage).
  11. C'est un peu complotiste mais j'avoue ne pas être en total désaccord avec l'assertion selon laquelle quelques-uns, au moins, ont quelque chose à tirer de la situation. Je veux dire, on a fait toute la crise sans rien, à peine un peu d'alcool après 30 jours, et maintenant que tout se calme (et qu'il faut rester vigilant, je ne dis pas), on n'arrête pas de vouloir montrer qu'on gère, comme pour se dédouaner.
  12. En l’occurrence, de ce que je comprends, le train roule, mais il ne s'arrête pas... (Il repart aussitôt, sans doute? ) Du coups, c'est - en tous cas pour moi pauvre étranger- totalement incompréhensible et pour l'éventuel usager que je pourrais être, absolument inexcusable. Pas grand monde n'y comprend grand chose, à l'heure actuelle. Il n'y a pas de recul réel et une impossibilité de prévision.
  13. 15mn, c'est un retard pour qui timbre ou n'a pas des horaires adaptables. Et souvent, ceux-là prennent le premier train.
  14. Même un Atlas tout court. L’époque où le Jura Suisse était au centre des intérêts du monde, du monde romain dont la frontière du Rhin en faisait un axe de transit militaire absolument majeure, est tout autant révolue. C’est d’ailleurs une fausse bonne idée que de se calquer sur la Suisse pour y voir le graal étatique défendu par certains. SBB cargo a un capital en partie aux mains de chargeur/transporteurs routier (Planzer notamment). Ce n’est plus une boîte 100% en main de la Confédération. Par ailleurs, personne ne prévoit de lâcher le 15Kv, ça fonctionne très bien et rien ne justifie ce genre d’investissement absolument improductif. Faire rouler des trains de la mer du Nord à la côte italienne, on sait le faire. Ce qui pose problème n’est ni la signalisation, ni les courants de traction mais la saturation des infrastructures, notamment dues à un manque d’investissement et d’entretien. Radstatt ou les retards quotidiens tuent largement plus le trafic que le LZB ou le 3kv italien. Pour en revenir aux propriétaires de Cargo, au moins en domaine national, ce qui est cherché, c’est de la fiabilité et autant vous dire qu’un transporteur empêtré dans des luttes politiques qui mettent à mal ladite fiabilité n’a aucune chance de survie. Aucune.
  15. Le chemin de fer n'est rentable nul part. Comme la route d'ailleurs, si les sociétés d'autoroute géraient l'entier du réseau routier, ça se verrait de suite et ça resterait étatique. Le transport terreste demande trop d'infrastructures pour être bénéficiaire.
×
×
  • Create New...