Aller au contenu
Le Web des Cheminots

CGO

Membre
  • Compteur de contenus

    1 099
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

804 visualisations du profil
  1. C'est juste une question de point de vue ! Avec 40 voyageurs, un train est déficitaire. Maintenant, si tu fais partie des 40 voyageurs qui le prennent tous les jours pour aller bosser, en mettant 30' au lieu d'une heure de car, tu es bien content ! (et si tu fais partie des contribuables qui ne prennent pas le train t'es pas content, mais t'es pas content non plus pour plein de projets débiles que tu finances, bien malgré toi, aussi)
  2. Bonjour Assouan, J'aurais pas mis ça dans cet ordre ! Le plus important et le plus difficile à trouver ce sont les clients, le personnel et le matériel, c'est (relativement) facile ! Et effectivement, même à péage zéro et personnel emplois aidés, totalement payés par le gouvernement, s'il n'y a personne dans ton train, tu vas pas tenir longtemps !
  3. Vaut mieux rire de tes insinuations qu'en pleurer ! Lorsqu'un CRL reçoit un ordre d'arrêt ou de possible arrêt à un PK, il réfléchit à anticiper un repère de freinage (qui peut être un autre PK) de manière à pouvoir observer la prescription, et évidemment tu as du procéder ainsi, comme tout le monde ! Si le mot "calcul" ne te plait pas ça te permets pas de faire des insinuations (*) plus que limites sur mes compétences ou absences de compétences, on a tous compris que tu étais le super CRL, n'ayant jamais commis la moindre erreur. J'ai été amené à faire de la VUT entre deux gar
  4. Est ce que j'ai dit le contraire ? Dans ce cas le mécano doit bien réfléchir au point de freinage pour respecter le Cv intermédiaire, après il continue en MV jusqu'à la sortie. Je pense que dans le cas où on aurait un Cv intermédiaire très loin de la sortie, il sera probablement annulé pendant les travaux...
  5. La Caisse des Dépôts accepte les péages que le Politique décide ! Bas sous Sarko, élevés sous Flanby (au fait pourquoi ? c'est pas très de gauche de plomber le train), de nouveau abaissés sous Djebarri (bravo!)
  6. Même à 70 c'est limite, pour aborder un Cv fermé ! Plus sérieusement, pour répondre à Wladimiro, en cas de VUT l'AC délivre un ordre écrit du genre " la sortie est commandée par le Cv10 au Pk 50, 7 implanté à droite" C'et donc au CRL de faire son calcul, j'aurais peut être à m'arrêter au PK 50,7,"à quel PK je vais freiner pour aborder le PK 50,7 à vitesse suffisamment réduite ?"
  7. Je pensais à une solution bien plus couteuse, un raccordement direct !
  8. Le plus logique serait un nouveau raccordement style Sablé, à Courtalain, mais pas sûr que SNCF-R marche dans la combine !
  9. Effectivement, seule la photo de bas de page représente une Talbot...
  10. On retombe, un peu, dans le ferroviaire puisque le même nouvel article 22 du code de la route de 1933 qui imposait les "yoyos", énonce également "Tout véhicule automobile de plus de 3 t doit être muni d'un appareil amplificateurs de sons" Dispositifs dont étaient munis également certains autorails et jusqu'à tout récemment certains BB 63 000 et 66 000, pour la répétition des pétards (et quoi encore comme EM ?)
  11. Pas vraiment clignotant, mais appareil indicateur de changement de direction, obligatoire sur les véhicules de plus de 2 m , de large, comme ce TN6 Renault, depuis 1933. Avant le bras oscillant (yoyo), il y a eu la flèche blanche...
  12. C'était les plaques mises en place dans le cadre de la Coordination des Transports, pour indiquer si le service était régulier ou occasionnel. Par exemple lorsque la RATP organisait des excursions avec ses autobus parisiens, ces derniers n'avaient pas de clignotants, pas de feux stop, pas de plaques d'immatriculation, ni de feux rouges arrières, mais ils n'oubliaient pas d'installer une superbe plaque ronde de coordination !
  13. Une fois de plus tu déformes mes propos, j'ai écrit : "A cause de ce manque de moyens pour un même délit, on peut être trop sévèrement puni, par exemple prison , plus facile à gérer que les TGI, ou simple rappel à la loi. " Il me semble que c'est clair : pour un même délit, à cause de la grande misère de la justice, il va y avoir absence de sanctions dissuasives (simple rappel à la loi) ou au contraire emprisonnement, moins cher que les peines alternatives style TGI ou stages. En clair peine trop forte ou trop faible, en fonction des moyens... Le juge n'est pas laxiste ou répres
×
×
  • Créer...