Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

B)

Hi,

Où pourrais-je trouver des infos concernant la SUGE?

Pour voir les missions qu'elle fait et de savoir un peu de quoi je parle avec mon CORFO si il me pose des questions. Je ne suis pas encore commissionné (dans 1 an) mais je souhaite me réorienter vers ce service.

arno

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Laurand,

Ci dessous des renseignements qui te seront utiles,

Agent de la surveillance

Missions :

Il est chargé de veiller à la sécurité des clients, du personnel et des biens, de prévenir les actes de malveillance et les agressions dans les trains et les gares.

Il assure aussi la surveillance des installations et des entrepôts de fret et il lutte contre la délinquance financière subie par l’entreprise. Il accompagne et surveille certains transports sensibles.

Les missions sont effectuées en liaison étroite avec les services de Police et de Gendarmerie auxquels la Surveillance Générale, partie intégrante de la SNCF, apporte une collaboration active.

Environnement :

Il travaille en équipe de jour comme de nuit, est en uniforme, possède une assermentation et est armé.

Certains agents ont une spécialisation de maîtres-chiens.

Il reçoit une formation aux techniques d’intervention, de défense et au tir.

Ses horaires sont variables avec des services de jour comme de nuit, les samedis, dimanches et jours fériés.

Diplômes et profil requis :

BEP, CFES, Bac toutes séries et spécialisés, et diplômes homologués par l’Éducation Nationale au moins sur le niveau 4 ou 5.

Il possède une première expérience dans les métiers de la sûreté. Il fait preuve de dynamisme et de qualités physiques et sportives. Il aime le travail en équipe et possède un excellent relationnel.

   

Formation professionnelle d’adaptation au métier :

Une formation rémunérée d’une durée de 26 semaines portant sur les différents domaines d’activité de l’entreprise le prépare à son métier. Elle se déroule en école et sur le terrain et est validée par une évaluation professionnelle.

Le port d’arme est autorisé par la Préfecture de Police après une enquête de probité.

Evolution possible :

Tout au long de son parcours professionnel, il bénéficie d'actions de formation en lien avec l'évolution du métier. A son initiative, il a la possibilité d'accéder à des responsabilités élargies, voire à l'encadrement d'équipe de surveillance, ainsi qu'à d'autres métiers.

 

Source Sncf Recrutement http://www.sncf.com/co/rejoignez/rejoignez_home.htm

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut Laurand,

Je te souhaite bien du courage pour changer de filière j'ai pour ma part reussi à changer de filière j'étaisd à l'EMT de Strasbourg (à l'équipe Electrique) et maintenant je suis controleur (ASCT) depuis le 16 avril j'ai eu l'examen et hier j'ai reçu la feuille disant que j'étais nommé depuis le 1 mai 2004. J'ai fait comme toi d'abord je suis allé voir le COFO puis mon DE (Chef D'Equipe) puis le RRH et CUP.

Tiens nous au courant

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

Alors laurent,

Ta demande pour la Suge ca avance ? Ou en sont tes démarches si tu en as faites depuis ? A moins que tu attendes le mois de Septembre ?

Au plaisir d'avoir de tes nouvelles

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 mois plus tard...

Bonjour a tous et toute, je voudrais rentrer dans la suge( pour l'instant je ne fait pas partit de la SNCF), je voudrait savoir quel type d'examen il faut passer, le lieu de formation,les horaires de travail(en 8h, 12h?) la région ou j'ai le plus de chance d'obtenir un poste, la rémunération, etc...

Je suis aller sur le site recrutement de la SNCF, mais il y a peu d'info sur le sujet.

Merci d'avance!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut à toi,

Sache que si tu veux postuler à la Suge (Surveillance Générale) il faut que tu sois déjà cheminot et cela tu ne peux pas le faire jusqu'a la retraite, car c'est une sorte de passage.

En Ile de France les recruteurs ont fait le test de recruters des non cheminots pour etre à la suge et il parait que ce fut une catastrophe, donc depuis il faut etre cheminot !

Il y avait en effet un collegue qui voulait aller à la suge et demandait des renseignement en effet sur ce service mais depuis nous n'avons pas de nouvelle de ce jeune chemnot souhaitant changer de filière

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sache que si tu veux postuler à la Suge (Surveillance Générale) il faut que tu sois déjà cheminot et cela tu ne peux pas le faire jusqu'a la retraite, car c'est une sorte de passage.

En Ile de France les recruteurs ont fait le test de recruters des non cheminots pour etre à la suge et il parait que ce fut une catastrophe, donc depuis il faut etre cheminot !

Mon père est la SUGE depuis longtemps déjà (dans le SUD), il me semble avoir rencontré un de ses collègues nouveau-venu qui ne faisait pas parti de la SNCF auparavant... je vais demander à mon père directement quel est le processus actuel de recrutement.

Sinon il s'en va en retraite dans 2 ans, les agents de la SUGE peuvent rester à la SUGE toute leur carrière, en tout cas dans le SUD...

Il y avait en effet un collegue qui voulait aller à la suge et demandait des renseignement en effet sur ce service mais depuis nous n'avons pas de nouvelle de ce jeune chemnot souhaitant changer de filière

C'est exact... soit ça n'a pas marché, soit il n'a plus internet.... ( soit il nous aime plus ! )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 années plus tard...

Bonsoir,

Ce jour, des anciens parlaient d'histoires de cheminots et plus précisément des interventions de la "5 éme" ou "cinquième".

Après renseignement, c'était des interventions de la SUGE (SUrveillance GEnérale).

Ma quetion: pourquoi avant la SUGE on parlait de la "5 éme" ????

Polo

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une allusion à la cinquième colonne (celle de la guerre d'Espagne).

Quand j'étais jeune, j'ai toujours entendu parler de la 5° et jamais de la SUGE. Clairement, si c'était un surnom, il venait de là. Mais c'était tellement systématique que j'ai toujours pensé que c'était vraiment une N° direction chargée de la surveillance du réseau. J'ai entendu pas mal d'anectodes sur ce que les conducteurs qui la détestaient considéraient comme des bavures, du style l'arrestation à Villeneuve d'un pauvre vieux qui avait l'habitude de ramasser le blé tombé des wagons.

Alors ma question est : officiellement la SUGE a-t-elle toujours été la SUGE, et à partir de quand cette appellation a-telle commencé à être utilisée couramment dans le milieu ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand j'étais jeune, j'ai toujours entendu parler de la 5° et jamais de la SUGE. Clairement, si c'était un surnom, il venait de là. Mais c'était tellement systématique que j'ai toujours pensé que c'était vraiment une N° direction chargée de la surveillance du réseau.

J'ai longtemps cru la même chose.

Il y a près de 20 ans, un agent-circulation, ancien de la SUGE, m'avait dit certains trucs, étant entendu que c'est SA version de l'histoire :

La SUGE a été formée par regroupement en 1939 des services de "police interne" des anciennes compagnies. Au PLM par exemple, je crois que ça s'appelait la Surveillance Centrale.

Les droits et devoirs de la SUGE ont été officiellement fixés par un décret du gouvernement de Pierre Laval en 1942. Il parait que c'était plus ou moins le même décret que pour la Milice...

Du coup, l'action de la SUGE pendant l'Occupation a valu à certains de ses membres ce qu'on appelle pudiquement "de serieux ennuis" un peu plus tard, à la Libération.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les loi pour la suge

La loi du 15 juillet 1845 a la pdcf et le decret 730 du 22 mars 42 comme les ASCT + quelques article de la LPD

et la suge a bien ete crée en meme temps que la sncf

Pour ce qui est de cet époque a la suge il ne devait pas avoir plus de 150 ou 200 agents

Ensuite pourquoi les agents ne sont pas trop apprécier des anciens car il y a plusieurs années la suge flique les agents sncf

ce qui n'est plus du tous sont travail ou tres peux ( LA df en region parisienne 10 agent maximum)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Et bien MERCI pour ces explications. J'étais loin du rapprochement aux événements d'Espagne, comme "5121" je pensais aussi à un numéro de service ou autre ...

Encore merci, je pourrai ainsi répondre aux jeunes qui me pose la question.

Polo

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Cet après-midi, entre Angers et Nantes. L'automotrice Z 9621 circule en solo. Dès l'arrêt en gare, trois agents de la SUGE (tous gros balèzes qu'on n'a pas envie d'emmerder) descendent sur le quai avec trois filles surprises sans billet (et faisant partie d'un groupe d'une douzaine de jeunes). L'ASCT entreprend laborieusement d'établir les PV, sous les quolibets et les bras d'honneur des jeunes. Les trois gars de la SUGE restent impassibles, ça doit être leur quotidien, ce genre de situation. Un quart d'heure plus tard, les trois filles sont libérées et le train repart sous les quolibets et les bras d'honneur, avec au total vingt minutes à l'arrivée à Nantes, car, entretemps, il a fallu laisser doubler l'Interloire (merci les IPCS). Pas d'excuses de l'ASCT à l'arrivée, pourtant plusieurs voyageurs ont dû rater leur correspondance. N'aurait-il pas mieux fallu passer le relais, dès l'arrêt sur le quai, à la brigade de gendarmerie toute proche, ce qui aurait permis au train de repartir presque à l'heure? Ou bien, est-ce qu'une telle procédure de la SUGE est incompatible avec l'entrée en scène de la gendarmerie ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si les trois voyageuses sans billets déclarent descendre à cette gare, je pense que la SUGE n'a pas le droit de les forcer à continuer. Donc ils doivent descendre avec elles pour terminer de les verbaliser.

Mais rien ne dit que le train doive attendre que les personnels de la SUGE aient fini. Ils n'ont qu'à prendre le train suivant.

C'est scandaleux de retenir ainsi un train entier pour trois PVx.

Question : qui décide du départ du train ? La SUGE ou l'ASCT (s'il y en a) ou l'agent de la gare?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La réponse est simple, c'est l'ASCT qui constate l'infraction et il est le seul à pouvoir verbaliser dans le cadre d'infractions tarifaires . (la SUGE n'est pas habilitée et n'a pas les tarifs). Donc le PV doit venir de l'ASCT. Le PV est individuel, donc 3 PV, ça prend du temps (ACCELIO!).

Normalement on ne peut pas retenir un voyageur souhaitant descendre du train , même pour établir un PV (tout cela est très règlementé). Par contre, avec présence de la SUGE, cela peut changer la donne.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce genre de souci est récurrent, SUGE ou pas SUGE.

- voyageur qui refuse de descendre, le train ne part pas en attendant l'arrivée de la police ou de la SUGE,

- ASCT qui établit un PV et le train est donc retenu lors de l'arrêt en gare car le voyageur indélicat descend à cette gare.

Sachant qu'au-delà de 5 minutes de retard, la minute est facturée 300euros par la Région (à confirmer, et doit être variable selon la convention passée avec la Région), ce type de situation est fort fâcheux.

Vu par mon frère : un gars sans billet refusait de descendre du Corail, 1 minute passe, deux minutes, un type dans le train se lève, prend les sacs du fraudeur, balance tout sur le quai, revient chercher le gars et fait de même lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.