Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

salut a tous

quelqun aurais t il des information sur l'avenir de l'axe gizors serqueux?

car l'axe est fermé au circulation feroviaire depuis le 19 janvier mais apparament le conseil general est pret a mettre la main a la poche pour effectuer la renovation de la voie!

merci a tous d'avance cestachier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut a tous

quelqun aurais t il des information sur l'avenir de l'axe gizors serqueux?

car l'axe est fermé au circulation feroviaire depuis le 19 janvier mais apparament le conseil general est pret a mettre la main a la poche pour effectuer la renovation de la voie!

merci a tous d'avance cestachier

Trouvé sur un site :

la ligne GISORS SERQUEUX

TRACE

La ligne se dirige vers le nord-ouest en remontant la vallée de la Viosne, à travers le Vexin français. Elle longe ensuite le cours de la Troesne et atteint Gisors-Embranchement. Le tracé remonte alors le cours de l'Epte, aux confins de la Normandie et de la Picardie. La ligne traverse alors le pays de Bray, longe la Béthune et atteint Dieppe, sur les rivages de la Manche.

HISTOIRE

La ligne est ouverte de 1868 à 1873. Le tronçon de Pontoise à Gisors est électrifié au début des années 1980, consécutivement à l'expansion démographique de la grande couronne parisienne.

La ligne n'est plus desservie au-delà de Gisors depuis les années 1990 que par quelques rares trains TER jusqu'à Serqueux, et déferrée de Serqueux à Arques-la-Bataille depuis le milieu des années 1990.

Le 19 janvier 2009, la circulation des trains a été suspendue du fait de l'état de la voie, faute d'entretien, entre Gisors-Embranchement et Serqueux. L'exploitation commerciale n'étant plus possible étant donné que les trains ne peuvent rouler au-delà de 40 km/h (la vitesse était avant ce jour de 70 km/h pour les seuls autorails). La vitesse limite était à certains endroits de 120 km/h dans les années 1970. Les élus locaux ont d'ores et déjà réagi accusant la SNCF d'avoir laissé la ligne se dégrader en n'effectuant aucun investissement et d'avoir délibérément rendu la ligne non rentable.

Toutefois, le gouvernement a inscrit dans son plan de relance de l'économie de février 2009 le financement des travaux de modernisation du tronçon ferroviaire de Gisors à Serqueux.

EQUIPEMENT

La ligne est électrifiée jusqu'à Gisors comme tout le réseau Saint-Lazare en 25 kV-50 Hz monophasé, équipée du block automatique à permissivité restreinte, du contrôle de vitesse par balises (KVB) et d'une liaison radio sol-train sans transmission de données jusqu'à Boissy-l'Aillerie. De Gisors à Serqueux, la ligne n'est pas électrifiée. De Serqueux à Dieppe, la ligne a été déferrée.

Effectivement un budget de 3 millions € a été retenu dans le cas du plan de relance pour réaliser des études visant à la réouverture. Mais !!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Question voies, les Elus eurent mieux fait de prendre RDV chez RFF, c'est plus efficace quand on veut passer des annonces, à la réalité des choses.....

Comme dit Kerquel, 3 millions d'euros publics, c'est une chose ( que des cabinets d'études vont bien encaisser, pas de soucis pour eux....ils sont là même pour ça !!); les 200 à 250 millions pour le RVB plus electrification, une autre....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...

Déterrage de topic.

LVDR a écrit un article sur le sujet dans le numéro du 22 décembre :

Fret. La ligne de Serqueux-Gisors relancée

La région Haute Normandie a signé le 6 décembre dernier une convention avec l’Etat et RFF pour lancer les travaux de remise en service de la ligne de Serqueux à Gisors. L’exploitation de cet axe, qui permet d’accéder à la région parisienne, a été arrêtée en 2009 en raison de la dégradation des voies faute d’entretien. Les travaux de rénovation, d’un montant total de 105 millions €, sont répartis de manière égale entre la région, l’Etat et RFF.

De nombreux travaux sont prévus sur la ligne Le Havre- Rouen- Paris (réfection des tunnels, aménagements de voies sur Poissy et Mantes La Jolie, etc.). Ils devraient commencer fin 2011 et durer jusqu’en 2017. Ce chantier permettra de proposer un itinéraire alternatif pour le fret sur l’axe Le Havre-Rouen-Paris. Un axe particulièrement stratégique pour le port du Havre qui espère un développement de ses acheminements ferroviaires

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Trouvé sur un site :

la ligne GISORS SERQUEUX

TRACE

La ligne se dirige vers le nord-ouest en remontant la vallée de la Viosne, à travers le Vexin français. Elle longe ensuite le cours de la Troesne et atteint Gisors-Embranchement. Le tracé remonte alors le cours de l'Epte, aux confins de la Normandie et de la Picardie. La ligne traverse alors le pays de Bray, longe la Béthune et atteint Dieppe, sur les rivages de la Manche.

HISTOIRE

La ligne est ouverte de 1868 à 1873. Le tronçon de Pontoise à Gisors est électrifié au début des années 1980, consécutivement à l'expansion démographique de la grande couronne parisienne.

La ligne n'est plus desservie au-delà de Gisors depuis les années 1990 que par quelques rares trains TER jusqu'à Serqueux, et déferrée de Serqueux à Arques-la-Bataille depuis le milieu des années 1990.

Le 19 janvier 2009, la circulation des trains a été suspendue du fait de l'état de la voie, faute d'entretien, entre Gisors-Embranchement et Serqueux. L'exploitation commerciale n'étant plus possible étant donné que les trains ne peuvent rouler au-delà de 40 km/h (la vitesse était avant ce jour de 70 km/h pour les seuls autorails). La vitesse limite était à certains endroits de 120 km/h dans les années 1970. Les élus locaux ont d'ores et déjà réagi accusant la SNCF d'avoir laissé la ligne se dégrader en n'effectuant aucun investissement et d'avoir délibérément rendu la ligne non rentable.

Toutefois, le gouvernement a inscrit dans son plan de relance de l'économie de février 2009 le financement des travaux de modernisation du tronçon ferroviaire de Gisors à Serqueux.

EQUIPEMENT

La ligne est électrifiée jusqu'à Gisors comme tout le réseau Saint-Lazare en 25 kV-50 Hz monophasé, équipée du block automatique à permissivité restreinte, du contrôle de vitesse par balises (KVB) et d'une liaison radio sol-train sans transmission de données jusqu'à Boissy-l'Aillerie. De Gisors à Serqueux, la ligne n'est pas électrifiée. De Serqueux à Dieppe, la ligne a été déferrée.

Effectivement un budget de 3 millions € a été retenu dans le cas du plan de relance pour réaliser des études visant à la réouverture. Mais !!!!

De Serqueux à Dieppe:

Fermé dans les années 1990, matériel déposé et création d'une "avenue verte"

Peut être une grosse bourde à l'époque car de Serqueux à Dieppe : Pas de tunnel , pas (ou peu) de ponts , alors que de l'autre coté de Rouen à Dieppe, de multiples tunnels à la sortie de Rouen, des ponts, et le tunnel St Pierre à l'arrivée sur Dieppe. (Et tout cela, pas au gabarit caténaires à partir de Malaunay)

Bénéfice de l'opération:

Tous les trains pour Dieppe passent par Rouen (ou origine), gare qui est surchargée avec je crois environ 250 trains / jours sur deux voies encaissées encadrées par une bardée de tunnels alors qu'à l'époque certains trains passaient par Gisors et Serqueux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un conducteur sur la ligne me disait que malgré que ça soit de la double voie, il est interdit de croiser ou dépasser de Gisors à Serqueux et ce à cause de l'état de la voie

Exact, si je me souviens bien il y a avait une exploitation en canton tunnel au moins pendant les fortes chaleurs, et peut-être même de façon permanente sur la fin.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 mois plus tard...

Trouvé sur le site d'Inexia, filiale de la SNCF :

Modernisation de la ligne Serqueux-Gisors

Inexia a remporté début 2011 un contrat pour la régénération de la ligne Serqueux – Gisors en Haute-Normandie.

Le trafic voyageur de cette ligne de 50 km, à double voie non électrifiée, est interrompu depuis 2008 en raison de son état particulièrement vétuste. La modernisation de la voie permettra de relever la vitesse à 120 km/h, et d’offrir un nouvel itinéraire entre le Port du Havre et l’Ile-de-France, en alternative à l’itinéraire principal via Rouen et Mantes.

Après avoir réalisé les études préliminaires, Inexia se voit confier par RFF la mission de maîtrise d’œuvre pour un montant total de 3,8M€.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si ça doit servir aussi ou surtout pour le fret, celà sera modernisation ET electrification, donc facture X2.....

Fabrice

C'est effectivement ce qui est prévu avec conservation des 2 voies.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Même si le Fret se multipliait par dix... resterait encore pas mal de calme le long de cette ligne. Puis bien moins genant qu'une autoroute à Poids lourds..!!!!!!

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Entre Gisors et Gournay-en-Bray, la ligne suit souvent de près la D 915, axe de Paris à Dieppe. Les poids-lourds sont là bien plus bruyants et nuisibles que quelques trains...

Au-delà, il n'y a pas grand monde à gêner hormis des vaches, le densité de population est faible et la ligne souvent isolée en plein champ loin de tout village. controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 mois plus tard...

Un peu d'info fraîche : helpsoso

aujourd'hui, je suis allé me balader dans le coin faire quelques photos avec un copain cheminot. Il était temps d'immortaliser ce tronçon avant une prochaine modernisation.

Et nous sommes tombés sur... du personnel d'Inexia, présent sur la plateforme pour réaliser un diagnostic préalable aux travaux. Eh non, même pas de rudes gaillards avec des casques de chantier, mais de sympathiques demoiselles ! :blush:

Cela se confirme donc : selon ce qu'on m'a dit, bouclage des études fin 2011, lancement des travaux de RVB courant 2012 pour une réouverture du tronçon au fret et aux TER en 2013. okok

Une seconde phase, comportant notablement l'électrification de Gisors à Serqueux, serait planifiée pour 2015, mais à ce stade, cela reste incertain, le financement n'étant pas encore assuré.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

2012... L'avantage de cette ligne à double voie, c'est que l'on pourra utiliser le matériel de pose LGV avec une voie travaux et une voie en dépose, avec les process des LGVs récentes, entre deux chantiers LGV EST... Non?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 6 mois plus tard...

Des dirigeants de RFF expliquent les travaux de régénération prochains des 2 voies de la ligne de Gisors Serqueux, fermée depuis 2009. Début des travaux printemps 2012 :

http://www.dailymotion.com/video/xj57pb_renovation-de-la-liaison-ferroviaire-serqueux-gisors-en-detail_news

Après les travaux, il n' y aura plus de tac tac tac :Smiley_62:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Début des travaux de régénération pour la réouverture : deuxième semestre 2012. L'article de paris Normandie SNCF : Gisors-Serqueux, le retour

SNCF : Gisors-Serqueux, le retour

La liaison entre le Vexin et le pays de Bray va être rétablie en 2013 après des travaux sur la ligne abandonnée en 2009. Réunion d'information jeudi.

GISORS (Eure). La ligne ferroviaire reliant Serqueux (Seine-Maritime) dans le pays de Bray à Gisors (Eure) va être remise en état à partir du second semestre 2012. Pour présenter le projet, la direction régionale de Réseau ferré de France organise une réunion publique, demain jeudi 2 février à Gisors. « Nous tenons à ce que les acteurs locaux et les riverains soient parfaitement informés du déroulement des travaux », souligne Sandrine Chinzi, directrice régionale.

Suspendue en 2009, l'exploitation de la ligne Serqueux-Gisors va reprendre pour les voyageurs et le fret à partir de mi-2013. Il s'agit d'une avancée pour tous les usagers des transports en commun de la région. Elle marque la volonté commune de l'Etat, de Réseau ferré de France et de la Région Haute-Normandie d'améliorer le réseau existant et de soutenir le développement économique local.

Les trois partenaires participent chacun pour un tiers au financement de l'opération, d'un montant total de 105 M€.

50 km de travaux

Pour permettre la reprise de la circulation des trains, des travaux de remise en état de la double voie sont nécessaires. Plusieurs opérations vont donc intervenir sur 50 km : mise en place de longs rails, de traverses en béton et de ballast neufs, rénovation de sept ponts ferroviaires, consolidation de talus, renouvellement des revêtements et de la signalisation des passages à niveau, amélioration des aménagements routiers au droit des passages à niveau, travaux de débroussaillage, d'élagage, de nettoyage des fossés.

La sécurité fait aussi partie du projet. Aussi, la remise en état de la ligne est-elle l'occasion d'intervenir sur les passages à niveau. Le tronçon en compte trente-six au total. La suppression est envisagée pour six d'entre eux (en cours d'étude ou d'enquête publique). Pour quatre autres dotés d'un panneau « stop », des barrières automatiques vont être installées.

La sécurité suppose aussi que les riverains soient bien préparés au retour des trains sur la ligne, d'abord pendant les travaux puis après la remise en circulation. Ce sera l'un des thèmes de la réunion d'information

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Apparemment il est question d'une réouverture aux voyageurs et au Fret. Il me semblait qu'elle devait être rétablie pour le Fret uniquement. Ca aurait évolué alors ?

Aux dernières nouvelles c'était Inexia qui avait en charge la maîtrise d'oeuvre. Maintenant qu'Inexia, Xelis et Systra ne font plus qu'un, la maîtrise d'oeuvre sera peut-être assurée par Systra alors.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.