Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Accident mortel à un passage à niveau: la SNCF mise en examen


Messages recommandés

Accident mortel à un passage à niveau: la SNCF mise en examen

Le Post

Les faits se sont déroulés le 21 novembre 2006.

Ce jour-là, un TER avait percuté une voiture au passage à niveau de La Roche-Maurice, entre Brest et Morlaix, dans le Finistère, selon LCI.

La conductrice était morte après avoir été éjectée à une centaine de mètres du lieu de l’accident.

Des témoins avaient affirmé qu’au moment de l’accident, les barrières du passage à niveau étaient levées quand la voiture s’était engagée sur le passage et qu’aucune alerte, visuelle ou sonore, ne s’était déclenchée.

Pourtant, l’enquête de gendarmerie avait conclu à un «arrêt volontaire sur la voie» de l’automobiliste.

Une contre-expertise avait par la suite établi qu’il s’agissait d’un «raté de fermeture» et «que le système n’avait pas fonctionné».

L’enquête avait redémarré à la suite du témoignage d’un employé de la SNCF.

Le Télégramme précise que cet employé avait indiqué aux juges que ces "ratés" étaient un phénomène connu de la SNCF.

Des ratés qui se produisaient notamment avec un certain type de locomotive tractant des TER.

Le mois dernier, la SNCF a été mise en examen pour homicide involontaire, dans cette affaire, précise LCI.

Selon Le Télégramme, qui révèle ce mardi cette mise en examen, dans les conclusions des magistrats «il semblerait que l'amélioration» du fonctionnement des barrières «ne soit pas mise en application sur le réseau en Bretagne », que « le problème semble persister», et que «l'incompatibilité entre rame et circuit de voie reste d'actualité».

LCI indique de son côté que la direction régionale de la SNCF en Bretagne s'est pour l'instant refusée à tout commentaire, «l'information judiciaire étant toujours en cours».

Egalement un article pleine page dans le Télégramme de Brest :

http://www.letelegramme.com/ig/generales/r...2009-384677.php

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.