Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Quand RFF revend ses lignes...


Invité necroshine

Messages recommandés

Invité necroshine

http://www.lamontagne.fr/96km_de_voie_ferr...sHFB4CCxk-.html

Propriété des collectivités territoriales riveraines, la ligne ferroviaire de la vallée de la Dore est perçue comme une infrastructure stratégique pour le développement du territoire.

Déjà propriétaire du tronçon de voie ferrée entre Arlanc et Sembadel, le syndicat mixte vient d'étendre son patrimoine d'Arlanc à Peschadoires. La vente de ce tronçon de 65 km par Réseau Ferré de France, le 26 juin dernier, permet aux collectivités locales riveraines de prendre leur destin ferroviaire en main, le long de 96 km de voie d'un seul tenant, avec un accès au réseau national au Nord (à Pont-de-Dore).

Cette volonté politique fait suite à une longue gestation après la fermeture de la ligne aux trafics voyageurs et marchandises par la SNCF dans les années 1980. Cet épisode mal vécu localement avait conduit à la création d'Agrivap. Aujourd'hui, cette association qui est à la tête d'un important parc roulant exploite la ligne privée à des fins touristiques, principalement entre Courpière et La Chaise-Dieu. Elle assure également du transport de marchandises, plus particulièrement entre Giroux et Courpière pour le compte de deux cartonneries.

De nouvelles perspectives s'ouvrent pour les collectivités qui travaillent sur un projet plus ambitieux à terme. Sembadel est en effet un n'ud ferroviaire auquel se raccorde un tronçon de 36 km menant à Estivareilles (Loire). Ce tronçon est déjà la propriété d'un autre syndicat et il est exploité par l'association Chemins de fer du Haut-Forez. Enfin, la partie de voie en Haute-Loire allant de Sembadel à Darsac (25 km) va être prochainement achetée à RFF par la collectivité.

Le parc Livradois-Forez coordonne un projet d'ensemble visant à réunir les propriétaires de voie en un seul syndicat mixte. Ce syndicat sera alors propriétaire de 157 km de voie en étoile, répartie sur trois départements. Un chargé de mission a été embauché par le Parc à cet effet. Pour cette voie privée dont le contrôle n'est plus assuré par la SNCF mais par le STRMTG (Service technique des remontées mécaniques et des transports guidés) dépendant de la préfecture, de lourds travaux de remise aux normes et d'entretien doivent être faits.

« Un seul syndicat permettra une maîtrise d'ouvrage unique, une optimisation des moyens en terme d'investissements, de gestion, d'exploitation et de sécurité » fait valoir le Parc.

Pour leur part, les deux associations exploitantes sont invitées à collaborer pour le développement de cette ligne perçue comme stratégique par les collectivités. Le tourisme et le fret sont des facteurs économiques non négligeables qui peuvent encore être dynamisés au profit du territoire. Voyant plus loin encore, le président du syndicat Sembadel-Peschadoires n'exclut pas un retour au transport de voyageurs en cas d'augmentation démesurée du coût des énergies fossiles.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Debut d'une nouvelle ere ferroviaire ???

Apres les partenariats public privé, on revient au bons vieux chemins de fer departementaux.

En tout cas je salue les collectivités qui veulent garder leur patrimoine férré, et tenter de le developper,

vu que la SNCF avant, et RFF aujourd'hui en sont incapables...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Debut d'une nouvelle ere ferroviaire ???

Apres les partenariats public privé, on revient au bons vieux chemins de fer departementaux.

En tout cas je salue les collectivités qui veulent garder leur patrimoine férré, et tenter de le developper,

vu que la SNCF avant, et RFF aujourd'hui en sont incapables...

Voit-on un retour au source, c'est à dire à l'avant 1938 et les petites compagnies.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il s'agit de l'ancienne ligne Vichy - Pont de Dore (à côté de Thiers) - Le Puy en Velay

La vente de ce nouveau tronçon est la suite logique de l'arrêt du trafic il y a plus de 20 (?) ans.

L'association AGRIVAP possède un autorail panoramique (X4200)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Debut d'une nouvelle ere ferroviaire ???

Apres les partenariats public privé, on revient au bons vieux chemins de fer departementaux.

En tout cas je salue les collectivités qui veulent garder leur patrimoine férré, et tenter de le developper,

vu que la SNCF avant, et RFF aujourd'hui en sont incapables...

Interressante réponse, necroshine...

Vu que certains ici nous prennent pour des fous dès qu'il s'agit de promouvoir des initiatives ferroviaires qui sortent du Kolossal Monopol..

Je ne citerais de noms... :wub:

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y aura certainement du travail de médiation à faire, car les deux associations ne s'entendent guère : le CFHF voulait desservir La Chaise-Dieu (site religieux très visité) mais ne peut plus le faire, car l'Agrivap l'a éjecté de la gare de Sembadel (le CFHF a dû établir un quai à 200 m de la gare). De plus, la ligne du CFHF se trouve en grande partie en-dehors du cadre géographique du parc Livradois-Forez. Particularité intéressante : le CFHF utilise un autocar Saviem S 53 pour prolonger la desserte au delà d'Estivareilles, là où la ligne de chemin de fer n'existe plus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la seul chose qui interesse des dizaines d'habitants d'Ambert et de sa région, c'est qu'il n'y a plus de train pour aller à Clermont-Ferrand, un véritable scandale ! et pendant ce tems la, les élus vont dépenser des dizaines de millions d'euros pour le train du puy de dome, un projet démentiel et stupide à la rentabilité plus que douteuse, sans se soucier des besoins quotidiens des auvergnats qui vivent en deuxième division ferroviaire, voir en 3ème division ! vivement le baril à 2OO dollars, on règlera certains comptes à ce moment !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y aura certainement du travail de médiation à faire, car les deux associations ne s'entendent guère : le CFHF voulait desservir La Chaise-Dieu (site religieux très visité) mais ne peut plus le faire, car l'Agrivap l'a éjecté de la gare de Sembadel (le CFHF a dû établir un quai à 200 m de la gare). De plus, la ligne du CFHF se trouve en grande partie en-dehors du cadre géographique du parc Livradois-Forez. Particularité intéressante : le CFHF utilise un autocar Saviem S 53 pour prolonger la desserte au delà d'Estivareilles, là où la ligne de chemin de fer n'existe plus.

Bonjour ,

Hélas oui les deux associations ne s'entendent pas , et un autre dossier pourrait bien encore plus alimenter la discorde .

Les collectivités territoriales cherchent à réhabiliter le tronçon Sembadel , Allègre , Darsac et les deux associations

avaient aussi des vues sur cette ligne à l'abandon depuis 1972 .

En photos , la "frontière" Agrivap/CFHF qui se matérialise par l'aiguillage de la sortie de la gare de Sembadel , qui

donne accès soit à la direction d'Estivareilles ou soit Darsac , et les quais en bois situés à 300m de la gare , les

voyageurs doivent marcher dans le ballast pour assurer leur correspondance .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Hélas oui les deux associations ne s'entendent pas , et un autre dossier pourrait bien encore plus alimenter la discorde .

Quand je dis que le chemin de fer est maudit en France.... :blush:

Les querelles intestines, franchement, ça fait c....

Connait t'on au moins les raisons profondes qui fassent qu'une telle opportunité soit torpillé? les membres des CA ont la delicate mais salutaire possibilité de "sortir" les plus recalcitrants ( peut être, eux, en "service commandé"...on a déjà vu pire en matière de filouterie ferroviaire !!! okok )

Face à l'enjeu, l'inertie n'est pas de mise, c'est tout le contraire pour un tel projet...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Souvenez-vous de ce qu'à dit à ce sujet notre grand écrivain ferroviaire Henri Vincenot (je crois que c'est dans La Billebaude) : "Il s'ensuivit, comme toujours chez les Gaulois, des querelles et des tentatives de déviation". La France est vraiment le pays de la discorde : combien d'associations dépensent une bonne part de leur énergie à torpiller une autre association jugée concurrente, parce trop proche géographiquement ? Un certain nombre, croyez-moi! Ce qui est caricatural dans le cas qui nous occupe, c'est que la municipalité de Sembadel, pourtant pas très riche, a fait restaurer magnifiquement le BV de la commune, dans le plus pur style PLM!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

combien d'associations dépensent une bonne part de leur énergie à torpiller une autre association jugée concurrente, parce trop proche géographiquement ? Un certain nombre, croyez-moi!

+1

Ce genre de comportement stérile m'a fait quitter successivement deux associations qui exploitent un bout de voie de 60.

Les querelles d'égos au sein même des CA de ces associations ne contribuent pas non plus à un climat serein. On se croirait au Parti Socialiste !

En général, les adhérents lambda qui essaient de faire marcher l'association au quotidien (souvent sans compter leur temps et de leur fric) jètent l'éponge au bout de 3 à 5 ans, fatigués de pédaler dans le vide, sous les quolibets ou les insultes de ces mêmes membres du CA.

Dans le cas Agrivap/CFHF, la situation risque d'être encore plus tendue si certains, dans chaque association, sont persuadés qu'il y a du pognon à se faire sur le dos des collectivités locales.

Qui aura la plus grosse part du gâteau ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De l'argent sur le dos des collectivités...c'est bizarre, celà me rappelle le comportement de trés grosses boutiques....

Quand à l'égo, à mon avis, c'est vraiment le point critique, parceque touchant les personnalités interressés au plus profond. Nombre de membres pensent avoir la science infuse et vont jusqu'à nier les évidences, simplement pour le fait d'avoir raison...même si au detriment du fonctionnement de l'asso.

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Interressante réponse, necroshine...

Vu que certains ici nous prennent pour des fous dès qu'il s'agit de promouvoir des initiatives ferroviaires qui sortent du Kolossal Monopol..

Je ne citerais de noms... mdrmdr

Fabrice

qui se sent morveux ... :blush: je te réponds donc, en plus, de retour de Suisse où le CdF marche du feu de dieu .... enfin, vu de dehors, parce que dedans, c'est un peu vide ....

la suite de la discussion après ton message montre quand même bien les limites de l'exercice. Bien sûr, on argumentera qu'on recolle (peut-être) deux morceaux voisins. La belle affaire. Ils seront de toutes façons séparés du reste. Et un réseau ferré ce n'est pas une accumulation de petits bouts. Les chemins de fer départementaux n'ont pas attendu la SNCF pour commencer à péricliter et disparaître. Quand on voit le désert démographique français en rentrant d'un pays peuplé comme la Suisse, on réalise que des moyens de transports lourds dans des endroits déserts ne peuvent aucunement être rentables.

Et nécessitent donc un soutien public. A des associations à but non lucratif type loi 1901, je n'ai rien contre. A des entreprises qui commencent par remplir leurs obligations envers leurs actionnaires et se débarrassent du bébé dès que tout le jus en est tiré, non !

Après, ce dernier risque n'est pas trop grand dans cet exemple, vu que même les PPP sur les lignes TGV comme Tours-Bordeaux ne les intéressent pas, je les vois mal investir dans La Chaise-Dieu - Sembadel !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non...pas vraiment...la santé va plutôt bien okok , mais merci de t'en préoccuper !

La discussion ici va tourner court, tes arguments sont posés et recevables, bien que tu ignores superbement la capacité d'anticipation de certaines collectivités, si elles ne sombrent pas dans le piège dont je parlais plus haut.

Le mieux, je crois, à moins de vouloir polluer ce forum definitivement vu que tu commences l'attaque personnelle, c'est d'attendre un peu voir si ce qui va demarrer corrobore tes dires et si les fonds concernés ne seront que privés...

En attendant....Vacances..... okokmdrmdr

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

vu que tu commences l'attaque personnelle

Excuses Fabrice , relis toi :

Vu que certains ici nous prennent pour des fous dès qu'il s'agit de promouvoir des initiatives ferroviaires qui sortent du Kolossal Monopol..

Je ne citerais de noms...

j'ai bien compris et je ne m'en offusque pas .... je me sens morveux, je me mouche, lapleunicheuse et j'assume pleinement mon attachement à la grande boutique et au concept de transport ferroviaire public au service du public .......

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Exact, tous les mots sont à prendre avec le contexte, j'aurais donc du dire "..nous prennent pour des "fous".."

Ce n'etait pas une attaque envers qui que ce soit, juste le constat d'une forte divergence sur les solutions à adopter pour revitaliser certaines lignes, dont le destin fut planifié de longue date.

Et au nombre de ceux, ici, qui doivent penser que nous raisonnons "comme des fous", je crois que tu es loin d'être le seul.

Celà pourrait paraitre un tantinet ( pour nous ) vexatoire. En réalité, je ne le ressens pas du tout comme celà..

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Hélas oui les deux associations ne s'entendent pas , et un autre dossier pourrait bien encore plus alimenter la discorde .

Les collectivités territoriales cherchent à réhabiliter le tronçon Sembadel , Allègre , Darsac et les deux associations

avaient aussi des vues sur cette ligne à l'abandon depuis 1972 .

En photos , la "frontière" Agrivap/CFHF qui se matérialise par l'aiguillage de la sortie de la gare de Sembadel , qui

donne accès soit à la direction d'Estivareilles ou soit Darsac , et les quais en bois situés à 300m de la gare , les

voyageurs doivent marcher dans le ballast pour assurer leur correspondance .

Il ne s'agit pas de la "frontière" AGRIVAP/CFHF, mais de la "frontière" RFF/CFHF, car la ligne Sembadel - Darsac est domaine RFF, et les trains CFHF ne doivent pas franchir l'aiguille de bifurcation avec cette voie.

De même pour les convois AGRIVAP qui, si ils peuvent entrer en gare, ne doivent pas non plus, franchir cette aiguille. Même si pour quelques photos, il y eut peut-être quelques mètres de trop...

On trouve la même "frontière" sur le B.A. à Luçay Le Mâle entre la SABA et RFF. Les trains SABA s'arrêtent en pleine voie en vue de la gare...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il ne s'agit pas de la "frontière" AGRIVAP/CFHF, mais de la "frontière" RFF/CFHF, car la ligne Sembadel - Darsac est domaine RFF, et les trains CFHF ne doivent pas franchir l'aiguille de bifurcation avec cette voie.

De même pour les convois AGRIVAP qui, si ils peuvent entrer en gare, ne doivent pas non plus, franchir cette aiguille. Même si pour quelques photos, il y eut peut-être quelques mètres de trop...

On trouve la même "frontière" sur le B.A. à Luçay Le Mâle entre la SABA et RFF. Les trains SABA s'arrêtent en pleine voie en vue de la gare...

Il me semble qu'une telle "frontière" doive être matérialisée au sol. Par exemple, à Montoire-sur-le loir (41), un panneau indique la limite entre SNCF (à l'époque) et TTVL. De même, à La Courtine (23), un panneau matérialise la limite entre SNCF et "EP militaire". Je n'ai vu rien de tel à Sembadel, à moins qu'un fétichiste n'ait volé le panneau!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y aura certainement du travail de médiation à faire, car les deux associations ne s'entendent guère : le CFHF voulait desservir La Chaise-Dieu (site religieux très visité) mais ne peut plus le faire, car l'Agrivap l'a éjecté de la gare de Sembadel (le CFHF a dû établir un quai à 200 m de la gare).

Bonjour!

En tant que membre du CFHF, je me dois de réagir à ces infos érronnées !!

Le CFHF n'a jamais été "éjecté" de la gare de Sembadel pour la simple et bonne raison qu'il n'y a jamais eu accès !! Le CFHF n'est pas autorisé à "rouler sur RFF" et ne peut donc pas engager et dépasser l'aiguillage de la bifurcation vers Darsac/Le Puy.

C'est pour cette raison qu'en 2005 (pour l'exploitation de notre ligne jusqu'à son terminus) nous avons construit ce quai en traverses et que nous l'avons rallongé en 2006 afin de pouvoir recevoir des compositions plus longues.

De plus, la ligne du CFHF se trouve en grande partie en-dehors du cadre géographique du parc Livradois-Forez. Particularité intéressante : le CFHF utilise un autocar Saviem S 53 pour prolonger la desserte au delà d'Estivareilles, là où la ligne de chemin de fer n'existe plus.

Le parc Livradois Forez est délimité (côté Loire) par la rivière ANCE qui passe sous le viaduc de Pontempeyrat. 21 kms, sur 36 que totalise notre ligne, sont donc situés sur le Parc (soit presque les 2/3 ! )

http://www.parcs-massif-central.com/parc-n...rc_2_carte.html

Quant à l'autocar Saviem S53, c'est n'importe quoi !!! le CFHF n'a jamais désservi la partie "déferrée" de la ligne par la route !!! le but de notre association est de faire rouler un train touristique avec du matériel des années 50/60 ! il n'y a aucun intérêt à le prolonger par car !!!

Modifié par X 4001
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans le cas Agrivap/CFHF, la situation risque d'être encore plus tendue si certains, dans chaque association, sont persuadés qu'il y a du pognon à se faire sur le dos des collectivités locales.

Qui aura la plus grosse part du gâteau ?

Qui êtes vous pour écrire de telles accusations infondées sur ce Forum de cheminots ???

Le CFHF est une association Loi 1901 qui ne vit que de ses recettes. Non seulement elle ne perçoit aucune subvention mais elle doit s'acquitter d'une redevance annuelle (d'un montant élevé) envers les communautés de communes qui sont propriétaires de la ligne. (pour l'anécdote: même les frais élevés de desherbage de la ligne sont à notre charge !! )

L'association "tourne" avec 1OO% de bénévoles ce qui limite les dépenses de fonctionnements !

Il n'y a pas de gâteau à partager !!!

Un membre actif du CFHF (et ancien cheminot) déçu par certains "posts" publiés sur ce forum !

http://www.cheminferhautforez.com/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

X4001, décidément on a la susceptibilité à fleur de peau lorsqu'on parle exploitation touristique...

Dans le Cantal, c'est l'affrontement ouvert désormais entre "le tour du Cantal en train" qui veut racheter la ligne Bort-Neussargues et exploiter en SARL au détriment de l'association du CFHA qui arrive au terme du contrat de DSP cette année. Volent des noms d'oiseaux et des accusations diverses...

Expliquons les choses sans s'emballer ...

Il est inventé ce Saviem S 53 ? je suis moins attaché aux cars qu'aux trains, mais un S53 ça me rappelle aussi plein de choses ...

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

X4001, décidément on a la susceptibilité à fleur de peau lorsqu'on parle exploitation touristique...

Salut !

Ce n'est pas une question de susceptibilité, c'est simplement que je n'apprécie pas qu'on raconte tout et n'importe quoi sans en avoir la certitude !

Il est inventé ce Saviem S 53 ? je suis moins attaché aux cars qu'aux trains, mais un S53 ça me rappelle aussi plein de choses ...

Pure invention ! je suis au CFHF depuis le début de l'exploitation en 2005 et je n'ai jamais vu ce car !!!!

Moi aussi je suis plus attaché aux "vieux" trains qu'aux autocars mais c'est vrai que le S53 était plutôt "sympa" !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut !

Ce n'est pas une question de susceptibilité, c'est simplement que je n'apprécie pas qu'on raconte tout et n'importe quoi sans en avoir la certitude !

Clair ...

Pure invention ! je suis au CFHF depuis le début de l'exploitation en 2005 et je n'ai jamais vu ce car !!!!

Moi aussi je suis plus attaché aux "vieux" trains qu'aux autocars mais c'est vrai que le S53 était plutôt "sympa" !

J'ai conduit ce genre de matos juste avant les 303 rondouillards de chez Mercédès...

Dans une version légèrement moins récente...

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Qui êtes vous pour écrire de telles accusations infondées sur ce Forum de cheminots ???

Le CFHF est une association Loi 1901 qui ne vit que de ses recettes. Non seulement elle ne perçoit aucune subvention mais elle doit s'acquitter d'une redevance annuelle (d'un montant élevé) envers les communautés de communes qui sont propriétaires de la ligne. (pour l'anécdote: même les frais élevés de desherbage de la ligne sont à notre charge !! )

L'association "tourne" avec 1OO% de bénévoles ce qui limite les dépenses de fonctionnements !

Il n'y a pas de gâteau à partager !!!

Un membre actif du CFHF (et ancien cheminot) déçu par certains "posts" publiés sur ce forum !

http://www.cheminferhautforez.com/

Bonsoir X4001.

Qui je suis ? Tout simplement quelqu'un qui a fréquenté activement le milieu associatif ferroviaire pendant plus de 10 ans, dans deux associations différentes, et qui a hélas été confronté à la cupidité, la radinerie, la bassesse, le gout de l'intrigue et, pour tout dire, à la malhonnèteté de la part de dirigeants qui considèrent l'association comme une pompe à fric à leur service exclusif.

Un exemple : il y a 15 ans, j'ai passé tout mon temps libre (je dis bien "TOUT mon temps libre") pendant un mois et demi, avec un seul autre membre de l'association, à changer les tirants de foyer, changer les tubes de chaudière, remonter la dite chaudière sur son chassis, remonter et règler l'embiellage, bref à remettre en service une machine, avec une date butoir à respecter (l'anniversaire de l'association).

Comme tu t'en doutes, il ne s'agissait pas d'une 141R mais plus modestement d'une 040 DFB en voie de 60.

Le jour J, alors que nous faisions la première mise en chauffe, le président de l'association est venu nous apprendre que la machine lui appartenait, et qu'il l'avait vendue trois mois plus tôt avec promesse de remise en état. Toutes choses que nous ignorions, bien sûr.

Notre travail bénévole lui a permis d'empocher 300000 francs (45000 euros)...

Autre exemple, plus ancien, dans une autre association : après plusieurs demandes pressantes, obtention d'une subvention auprès du département (50000 F, 7500 euros) pour renforcer le raccordement électrique du dépot avec du 380V triphasé. Les bénévoles creusent près de 500 m de tranchée jusqu'au transfo EDF, installent les cables et réalisent l'installation dans le dépot. Ils découvrent après-coup que l'argent qu'ils ont économisé par leur boulot a permis au président de motoriser le portail de son pavillon...

C'est ce genre d'expériences qui m'a rendu méfiant envers le monde associatif.

Ceci dit, je n'ai jamais prétendu que le CFHF et/ou l'Agrivap étaient infestés de malhonnètes, au contraire. J'ai employé le conditionnel ("SI certains sont persuadés que...") en espèrant que ça ne se vérifie pas.

Navré que mon propos ait pû être mal interprèté.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.