Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Paris - Granville - Pas de fuel dans la motrice !


IGS4

Messages recommandés

Avec la SNCF tout est possible. Hier, en gare de Granville, on a « oublié » de faire le

plein de carburant. Résultat une heure de retard et des passagers à bout de nerfs.

Nouvelles galères pour les usagers la SNCF en Normandie. Après l'avarie de vendredi, qui valu jusqu'à

trois heures de retard aux passagers du Paris - Granville, hier, le train qui devait quitter la Monaco du

Nord à 13h53, est parti avec une heure de retard. Motif : Il n'y avait personne pour faire le plein !

« Il n'y avait pas d'agent pour faire le plein de gazole ce midi au dépôt. » Le personnel fait

désormais une application stricte des horaires. « Les agents ne veulent plus faire du rab,

comme ils le font si souvent pour maintenir cette ligne à flot », confie l'un d'eux.

« Je n'avais encore jamais entendu une telle justification ! » ironise une Granvillaise.

En arrivant à Dreux à 17h35, ce même train est bondé telle une boîte de sardine. Les passagers

s'arment de patience, espérant arriver, enfin, à bon port. Les naïfs. Au lieu de redémarrer, la rame

reste en rade. Nouvel avatar. « On nous demande de changer de train, le nôtre est en panne »,

raconte, au téléphone, Roger Caron, prêtre retraité. Tout le monde est alors prié de descendre

pour embarquer à bord d'un train de banlieue qui joue la voiture-balai. On change aussi de direction.

Plus question de rejoindre Vaugirard. Direction Montparnasse où le convoi est finalement arrivé

à 19h01. Soit avec deux heures de retard sur l'horaire.

http://www.ouest-france.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cinquante élus bloqués dans le train

Cinquante élus bas-normands ont été bloqués trois quarts d'heure à Versailles depuis 10h35

ce matin, dans le train Paris-Granville. Un comble : ils rentraient d'un entretien d'une heure

très tendu avec Jean-Pierre Farrandoux, n° 2 de la SNCF, pour réclamer une amélioration de

cette ligne qui multiplie les retards, pannes, trains annulés, arrêtés ou bondés

Furieux de se retrouver eux-mêmes bloqués, Laurent Beauvais, président du conseil régional

et les élus ont appelé le directeur de cabinet du secrétaire d'Etat aux Transports,

Dominique Bussereau, pour demander un renouvellement rapide du matériel.

« L'exaspération est à son comble. »

http://www.ouest-france.fr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

De plus en plus catastrophique ...

Je vais bien, tout va bien, je fais ce qui me plait... je vais bien tout vas bien...

Mais çà fait combien de temps que çà dure? Çà fait combien de temps que "la cabane est sur le chien"? Çà fait combien de temps que tout le monde tourne la tête pour ne pas voir ce qui gêne? Çà fait combien de temps qu'on ignore les symptômes? Combien de temps qu'on crache sur les rares "illuminés" qui tentent de redresser la barre? Combien de temps?

Je vais bien, tout va bien... je vais bien tout vas bien...

Ah bon, y'a des problèmes? Et on m'a rien dit? Çà va mal? Tout ce qu'on nous a promis, on pourra pas l'avoir? On nous à menti? Y'a des pourris qu'en profitent? Tant que çà? Me suis fait b**s*r alors?

Je vais bien, tout va bien... râââââhhh... je vais bien tout vas bien...

Et oui, ma pau'v dam et mon pauv'mossieu, c'est la vie...

râââââhhh...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec la SNCF tout est possible. Hier, en gare de Granville, on a « oublié » de faire le

plein de carburant. Résultat une heure de retard et des passagers à bout de nerfs.

Nouvelles galères pour les usagers la SNCF en Normandie.

http://www.ouest-france.fr

Toujours d'après le Ouest-France de ce jour . . .

Le 17h part à 17h52

Dans l'après midi, un autre train est resté en rideau à Granville.

A 17h30, 250 personnes attendaient le train qui devait partir à 17h. Ils ont

patienté 25 minutes avant d'être informés, sans motif, d'un retard d'une demi-heure.

Finalement et sans explication, la rame partira à 17h52.

Un problème de portière mal fermée semble à l'origine de ce nouvel incident.

« Ce n'est plus tolérable », s'énerve Frédérique Heurguier, conseillère régionale PS

qui accompagnait sa fille à la gare. Aujourd'hui, l'élue du pays de Granville sera aux côtés

de la délégation qui se rend au siège de la SNCF. Des maires et élus des principales villes

du tracé du Paris -Granville vont être reçus ce matin par Jean-Pierre Farrandou, haut

responsable de la SNCF.

Cette délégation, emmenée par le président du Conseil régional, entend discuter de

quatre points. Rappeler que la SNCF a l'obligation d'entretenir son matériel. Ensuite,

Laurent Beauvais rappellera que Dominique Bussereau, secrétaire d'État aux Transports,

lui a fait des promesses, à Caen, le 6 avril.

Les deux autres points sont financiers. « La SNCF nous demande d'acheter 18 rames

nouvelles d'ici 2013-2014. Nous ne pouvons pas financer ces 150 millions d'euros tout seuls !

Le Paris - Granville n'appartient pas à la Région, que je sache. » Enfin Laurent Beauvais

aimerait disposer d'une « évaluation objective et neutre du déficit annoncé de cette ligne

(7 millions d'euros par an). J'ai l'impression qu'on nous enfume... Je veux avoir les comptes. »

La délégation doit revenir par le train de 10h20

Celui qu'elle devait prendre à 13h 30 a été supprimé.

Sans crier gare bien entendu.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vais bien, tout va bien, je fais ce qui me plait... je vais bien tout vas bien...

Mais çà fait combien de temps que çà dure? Çà fait combien de temps que "la cabane est sur le chien"? Çà fait combien de temps que tout le monde tourne la tête pour ne pas voir ce qui gêne? Çà fait combien de temps qu'on ignore les symptômes? Combien de temps qu'on crache sur les rares "illuminés" qui tentent de redresser la barre? Combien de temps?

Je vais bien, tout va bien... je vais bien tout vas bien...

Ah bon, y'a des problèmes? Et on m'a rien dit? Çà va mal? Tout ce qu'on nous a promis, on pourra pas l'avoir? On nous à menti? Y'a des pourris qu'en profitent? Tant que çà? Me suis fait b**s*r alors?

Je vais bien, tout va bien... râââââhhh... je vais bien tout vas bien...

Et oui, ma pau'v dam et mon pauv'mossieu, c'est la vie...

râââââhhh...

mdrmdr

Tout va bien, les oiseaux " gas oil " heu! pardon, gafouillent. heu! non gazouillent :blush:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les deux autres points sont financiers. « La SNCF nous demande d'acheter 18 rames

nouvelles d'ici 2013-2014. Nous ne pouvons pas financer ces 150 millions d'euros tout seuls !

Le Paris - Granville n'appartient pas à la Région, que je sache. » Enfin Laurent Beauvais

aimerait disposer d'une « évaluation objective et neutre du déficit annoncé de cette ligne

(7 millions d'euros par an). J'ai l'impression qu'on nous enfume... Je veux avoir les comptes. »

Visiblement ils n'ont rien compris, c'est la fin des corails, la SNCF demande aux régions d'acheter des rames TER pour prendre le relai des corails, la SNCF fait la politique du TGV, Thalys, Eurostar, ils n'ont plus rien à "foutre" des corail.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Visiblement ils n'ont rien compris, c'est la fin des corails, la SNCF demande aux régions d'acheter des rames TER pour prendre le relai des corails, la SNCF fait la politique du TGV, Thalys, Eurostar, ils n'ont plus rien à "foutre" des corail.

C'est aussi et surtout la fin des 67300.... plutot que d'affecter d'autres locs, la SNCF préfère demander aux régions d'avoir du matériel automoteur qui évite les manoeuvres aux gares terminus en impasse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tous ces gogos qui pensaient qu'il n'y a qu'à, que ces technocrates de la SNCF n'avaient que de la mauvaise volonté, découvrent à retardement (et encore ... ils sont paraît-il enfumés) la réalité des coûts d'un transport collectif en zone peu dense. Il y a belle lurette que ceux qui étaient aux commandes savaient combien coûte la circulation d'un train. Tant que tout ça rentrait dans un pot commun, on arrivait à s'arranger même si quelquefois, le déséquilibre était trop flagrant.

Maintenant qu'ils ont obtenu la transparence des comptes, et que l'Etat leur a refilé le bébé mais pas les sous, les v'la qui cherchent des économies en voulant filer ça au privé ... sur le dos des cheminots.

Il n'y a pas de transport public digne de ce nom sans un soutien public de grande ampleur. C'est tout !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Depuis 10 ans, Paris Granville est exclusivement exploitée en X72500 tricaisse, hormis un renfort estival d'une rame corail.

Les 15 rames ont été achetées par le CR Basse-Normandie.

Tous les trains de Paris à granville (34xx) sont des Corail Intercités

Cette ligne connaît plusieurs problèmes :

* fiabilité insuffisante des X72500 conduisant à des suppressions de trains ou à des réductions de compo (US au lieu de UM2 ou UM3 !)

* difficultés de circulation de Dreux à Paris Vaugirard

* malgré le peu de trains sur la partie à une voie banalisée à l'ouest d'Argentan, difficultés de croisement et de régularité.

Amélioration déjà faîtes :

- mini-dépôt à Granville pour l'entretien

- achat de 4 rames supplémentaires d'occasion à la Champagne Ardennes

- fiabilisation des X72500 (bizarrement -selon moi- financée à 1/3 par la SNCF et à 1/3 par le CR : n'est-ce pas plutôt la faute du constructeur ??)

Seules perspectives d'amélioration que la SNCF entend facturer au CR :

- l'achat de nouvelles rames pour 2013 au mieux (une version BiBi du futur Porteur Polyvalent)

- la remise à DV du bout à "voie unique", alors que c'est la mise à V160 qui avait justifiée cette unique voie banalisée !

Pour le coup du plein oublié, ça m'est arrivé sur une RTG au départ de Lyon il y a quelques années. Et vu qu'une RTG consommait autant à l'arrêt qu'en ligne, plein obligatoire = 01h00 de retard.

pour Granville, l'article de journal évoque le "refus" d'un agent de faire du rab' comme tous les dimanches. Y'a t-il un problème d'effectif sur Granville ?

Le président du CR bas-normand est celui qui avait suspendu les paiements à la SNCF début 2009 pour cause de non-fiabilté des TER

paris - granville est une ligne "à suivre" : c'est le protoype même des lignes GL non passées aux TER mais que la SNCF, à défaut de pouvoir transformer ces trains en TER, entend faire payer aux régions le matériel et l'infra

Modifié par chalut
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je tiens à signaler que l'exaspération des voyageurs se propage aussi sur la ligne ANGERS-NANTES où, depuis le début de l'été, le train à l'heure tend à devenir l'exception. Trains supprimés sans préavis, "incidents d'exploitation","incidents de matériel", c'est devenu le lot quotidien des voyageurs, qui comprennent d'autant moins que, avec l'argent de leurs (lourds) impôts, le Conseil régional PDL a entièrement renouvelé ou modernisé le matériel (il reste juste cinq ou six X 4300 qui, d'ailleurs, se comportent plutôt bien).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

* malgré le peu de trains sur la partie à une voie banalisée à l'ouest d'Argentan,

difficultés de croisement et de régularité

Ligne Argentan - Briouze - Flers - Vire - Folligny - Granville (130.700 km)

Exploitation

BAPR mis en service en 1998

Commande centralisée depuis Granville (Argentan exclus)

Il existe quelques sections restées à double voie

- Saint-Hilaire-de-Briouze - Briouze - Bellou-en-Houlme - Messei - Flers (16.681 km)

- Vieissoix - Vire - Saint-Martin-de-Tallevende

- possibilité de croisement en gare de Villedieu-les-Poêles

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Début septembre, il y a eu mouvement de grève sur Granville et à l'UP traction de Caen déclenché à la suite du licenciement d'un agent du matériel à Granville. L'agent était en période d'essai.

Voir l'article du Parisien :

30.08.2009,

Le trafic ferroviaire était perturbé dimanche en Basse-Normandie par un mouvement de grève qui devait être reconduit lundi. La CGT et Sud ont lancé un appel à la grève en réaction au renvoi d'un jeune cheminot, a-t-on appris auprès de la SNCF et des syndicats.

Seul 60 à 70% du trafic sur la ligne Paris-Granville a été assuré dimanche et pas plus de 30 à 40% du trafic régional, a indiqué la SNCF, ajoutant que ces perturbations devaient être de même ordre lundi.

Le trafic sur la ligne Paris-Caen-Cherbourg était normal.

«Nous dénonçons le licenciement abusif d'un jeune travaillant à Granville et qui devait être titularisé fin septembre à la fin d'une période d'essai d'un an», a déclaré Jacques Ambroise, secrétaire général de la CGT à Caen. Des assemblées générales devaient se tenir lundi à Argentan, Caen et Granville pour décider de la suite du mouvement, a ajouté M. Ambroise.

Le trafic est régulièrement perturbé dans la région, ce qui avait conduit le conseil régional de Basse-Normandie à suspendre ses paiements à la SNCF

Peut'on faire un rapprochement avec cette affaire de plein non fait ???????

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas s'il y a un rapport avec cette histoire de plein non fait.

La SNCF "s'est engagée" à remplacer l'agent licencié.

D'après le 1er article de journal, le SUD (surveillant dépôt) de Granville fait des heures sup' tous les dimanches pour pouvoir ce plein. Il ne fait plus de rab' et le problème serait que le poste d'après-midi commence trop tard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette ligne connaît plusieurs problèmes :

* fiabilité insuffisante des X72500 conduisant à des suppressions de trains ou à des réductions de compo (US au lieu de UM2 ou UM3 !)

* difficultés de circulation de Dreux à Paris Vaugirard

* malgré le peu de trains sur la partie à une voie banalisée à l'ouest d'Argentan, difficultés de croisement et de régularité.

Les difficultés de croisement, de circulation et de régularité ne sont pas des problèmes, mais les conséquences de problèmes autres. C'est l'action sur les causes origines qui fait l'amélioration de la régularité.

En ce qui concerne la voie unique en tant que telle, l'impact d'un train en retard sur un train croiseur est en liaison directe avec l'intervalle en minutes entre points de croisement possible, donc on retrouve en incident ce qu'on a mis en conception (installations au sol et principes de priorité). Il y a eu et il y a des "vraies" voies uniques (sans longues portions à double voie) bien plus chargées que Granville. On y joue beaucoup au changement de croisement : avec la télécommande, ce n'est plus un problème (exemple : chemins de fer Rhétiques en Suisse).

Modifié par PN407
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

(...)paris - granville est une ligne "à suivre" : c'est le protoype même des lignes GL non passées aux TER mais que la SNCF, à défaut de pouvoir transformer ces trains en TER, entend faire payer aux régions le matériel et l'infra

Bonsoir,

Ca ressemble beaucoup à Paris-Brive...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les difficultés de croisement, de circulation et de régularité ne sont pas des problèmes, mais les conséquences de problèmes autres. C'est l'action sur les causes origines qui fait l'amélioration de la régularité.

En ce qui concerne la voie unique en tant que telle, l'impact d'un train en retard sur un train croiseur est en liaison directe avec l'intervalle en minutes entre points de croisement possible, donc on retrouve en incident ce qu'on a mis en conception (installations au sol et principes de priorité). Il y a eu et il y a des "vraies" voies uniques (sans longues portions à double voie) bien plus chargées que Granville. On y joue beaucoup au changement de croisement : avec la télécommande, ce n'est plus un problème (exemple : chemins de fer Rhétiques en Suisse).

Oui en Suisse la gestion des VU est plus performante car les points de croisement sont beaucoup plus rapprochés. Dès 3 minutes de retard on peut déjà envisager un report de croisement (comme sur la ligne de métro Tram M1 de Lausanne où une grande partie de la ligne est à voie unique)

Sur Granvile, un retard de 20 minutes d'un premier train se traduira par 20 minutes pour le train croiseur, car ce retard de 20 minutes n'est pas assez important pour envisager un report de croisement... Entre Argentan et Granville, il y a deux évitements longs à Vire et Briouze et une gare de croisement à Villedieu ; le tout étant télécommandé par Granville

Le plus ubuesque dans cette histoire de voie unique est que sa mise en place a été décidée il y a plus de 10 ans pour le V160, et maintenant "tout le monde" fait pression pour que l'on revienne à double-voie...

Pour le matériel roulant, toujours pas de nouvelles. Les x72500 perdurent et la version "GL" des futurs Porteurs Polyvalents n'arrivera pas avant 2013...

Bonsoir,

Ca ressemble beaucoup à Paris-Brive...

Je ne vois pas en quoi ça ressemble à Paris - Brive... Cette dernière est du ressort de VFE, il y circule des Téoz soumis au Yield Management (tarification Notes). Certes VFE a fait le ménage en supprimant plusieurs arrêts et quelques A/R ; mais a pour l'instant renoncé à son projet de tout limiter à Brive : les Téoz descendent même à Cerbère !

Je parlais des CIC (Corail Intercités) ex-TIR (trains inter régionaux), des ovnis qui sont restés des trains GL mais qui sont gérés à la SNCF par la même Direction que les TER (Proximités)

Dans ces CIC, la SNCF est censée tout payer : les sillons, le personnel, le matériel etc... Mais de plus en plus la SNCF fait financer les régions pour le matériel et l'infra : voitures corail rénovées en Normandie, x72500 sur Paris-Granville, Lyon-Bordeaux et bientôt Lyon-Nantes

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne veux pas faire le rabat-joie, mais quand je lis sur Infolignes :

<h3 class="titreRegion">Problème de signalisation entre Vire et Argentan, conséquences...</h3>

A l’issue de problèmes de signalisation, la circulation est interrompue entre Vire et Argentan depuis 12h30, et le restera jusqu’en début de soirée. En conséquence, les voyageurs sont replacés dans des autocars entre ces deux villes.

En répercussion :

puce.gif Le train intercités 3441 Paris Montparnasse 16h29 / Granville 19h38 devrait accuser 1h30 de retard.

je me pose quelques questions... Des problèmes de signalisation paralysent-ils une ligne un après-midi entier ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne veux pas faire le rabat-joie, mais quand je lis sur Infolignes :

je me pose quelques questions... Des problèmes de signalisation paralysent-ils une ligne un après-midi entier ?

C'est comme pour le nombre de croisements : on ne trouve que ce qu'on y a mis. Si la camionnette est à Rouen,.... et qu'on juge plus important de finir ce qu'on était en train de faire sur Paris Le Havre, ce qui peut se comprendre....

En revenant sur les croisements, j'ai regardé les horaires : il y a...3 couples de trains croiseurs par jour. C'est sûr qu'il faut une double voie !!!!!

Mais après tout, si la région Basse-Normandie est prête à payer sur ses seuls deniers, c'est dans ses compétences, c'est donc son droit. RFF est financièrement protégé par l'article 4 de son décret fondateur.

Sur le fait qu'il n'y ait pas organisation d'un changement de croisement en cas de train en retard de 20minutes, c'est parce qu'il s'agit de trains d'une même EF (la SNCF en l'occurrence), et encore çà peut se discuter (voir ci-dessous..."dans la mesure..."). En effet, le Document de Référence du Réseau établi par RFF sous sa seule responsabilité dit :

"Lors d’un conflit de circulation, des trains empruntant des sillons compatibles lors de la construction du graphique circulent de telle manière qu’ils se gênent ou vont inévitablement se gêner.

Le traitement non discriminatoire des EF par la SNCF-GID se traduit par :

- conflits entre trains d'EF différentes : un train à l'heure (seuil inférieur à 5 minutes) ne peut être désheuré

pour un train en retard. ..

- conflits entre trains d'une même EF : selon les principes communiqués par l'EF concernée, dans la mesure

où ils n’entraînent pas de réduction de la capacité du réseau. A défaut de tels principes, la SNCF-GID

applique la règle définie ci-dessus."

Modifié par PN407
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne veux pas faire le rabat-joie, mais quand je lis sur Infolignes :

[...]

je me pose quelques questions... Des problèmes de signalisation paralysent-ils une ligne un après-midi entier ?

De ce que je sais, ce n'est pas uniquement un problème de signalisation.

Une entreprise de BTP en effectuant des travaux à Vieissoix a arraché des câbles SNCF.

Hors parmi ces câbles, certains télécommandent des aiguilles.

Une ligne où plus aucun aiguillage n'est possible peut donc être effectivement paralysée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si c'est ce qui s'est passé, dommage que Infolignes ne soit pas aussi précis. Surtout que dans ce cas, la responsabilté semblerait incomber à l'entreprise de BTP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

[...] Le plus ubuesque dans cette histoire de voie unique est que sa mise en place a été décidée il y a plus de 10 ans pour le V160, et maintenant "tout le monde" fait pression pour que l'on revienne à double-voie... [...]

helpsoso

Sans déconner? Vous avez des ingénieurs assez stupides pour supprimer des double-voies?

Ils font de grinnnnnnnnndes études ... pour faire de grinnnnndes conneries
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

helpsoso

Sans déconner? Vous avez des ingénieurs assez stupides pour supprimer des double-voies?

Cà a commencé il y a très longtemps en France, en particulier dans les années 1950-1960. De nombreuses améliorations de vitesse de ligne, avec installation de modes plus performants de cantonnement des trains (block de voie unique par appareils et non plus cantonnement téléphonique de poste à poste) et de gestion des circulations (commande centralisée), ont été réalisées par mise à voie unique. Plus le cas des électrifications.

Tu en as un bon exemple de Dole à Vallorbe.

L'intérêt technique de la mise à une seule voie est entre autres que tu relèves la vitesse en rectifiant les courbes sans besoin d'expropriation. et qu'en plus, dans les tunnels anciennement à double voie, tu dégages le gabarit électrique dans l'axe du tunnel sans avoir besoin de toucher à l'ouvrage.

Côté nombre et types de trains, la situation a beaucoup évolué depuis la construction à double voie du 19ème siècle : réduction notable du nombre de trains empruntant la ligne, fin des petits trains de voyageurs et marchandises "omnibus" de desserte des petites communes rurales, gros consommateurs de temps d'occupation du canton, disparition totale des trains de fret sur un certain nombre de lignes, service voyageurs même "régional" ne desservant plus que des villes moyennes une fois passée la banlieue des grandes villes, matériels roulants à performances identiques.

Une fois que tu peux tout télécommander à partir d'un point unique, les charges d'exploitation ne dépendent que de l'entretien.

Avec 5 à 6 trains par jour et par sens, il n'y a plus aucun besoin de double voie, à condition de réfléchir à la longueur souhaitable des cantons. Les gares de croisement peuvent avoir une longueur de dédoublement de la voie liées à la longueur des trains parcourant la ligne aujourd'hui, très inférieure aux 750m des trains de fret anciens, et tu n'es pas forcé de les placer dans un point de desserte commerciale (l'ancienne "petite gare").

Puisque tu es de Chur, je crois que les Chemins de fer Rhétiques ont depuis longtemps prouvé au monde entier qu'on peut faire un service dense sur une seule voie, et en plus dans des conditions météo que beaucoup de réseaux trouveraient épouvantables.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.