Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Entendu aussi ce matin sur les ondes. A savoir va t’il reprendre les caractéristiques du projet précédent ou sera t’il élagué de tout ce qu’il peut y avoir d’intéressant. Le précédent projet avait été avorté à cause de fuite partielles et mal comprise par la population (oui c’est bien beau de sortir un tracé de voie en projet, mais encore faut il le comprendre ….). Dommage cela aurait fait de l’emploi et aurait permis de faire sortir de son trou la région de Maubeuge ….

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello !

Voici le lien vers la page info :

http://www.lavoixeco.com/actualite/Secteur...rroviaire.shtml

Je cite "

On l'avait presque oublié - enfin, pas vraiment - ce colossal projet de centre d'essais ferroviaires qui avait mis le feu en 2006-2007 à tout un territoire, entre Sud-Valenciennois et Le Quesnoy. Coulé après une mémorable journée de protestation restée dans les mémoires comme celle du « chaudron quercitain », le voilà qui refait surface du côté d'Aulnoye-Aymeries, encore connue sous l'appellation de « cité du rail ».

Daniel Percheron, président du conseil régional, et Bernard Baudoux, maire d'Aulnoye-Aymeries, ont rendez-vous ce matin dans la ville qui a dû son essor au ferroviaire. Ordre du jour ? Une conférence de presse au cours de laquelle devraient être confirmées les informations qui circulent depuis quelques semaines dans les réseaux régionaux à savoir la remise sur les rails du fameux centre d'essais ferroviaires, le CEF, qui deviendrait pour le coup CEEF, le « E » supplémentaire faisant référence à la dimension européenne de ce nouveau dossier.

La nouvelle mouture du projet a connu des modifications d'importance par rapport à celui - ou ceux, car il en existait plusieurs à l'époque - qui avait provoqué la levée de boucliers que l'on sait. Entre Valenciennes et Le Quesnoy, l'ex-futur « locodrome », de forme oblongue, aurait pu présenter un développé compris entre vingt-cinq et trente kilomètres. Des tests d'usure du matériel roulant et des essais à grande vitesse y étaient envisagés.

Une boucle de 7 km

À Bachant - puisque c'est dans cette ville voisine d'Aulnoye-Aymeries, elle aussi très marquée par le rail, que se situeraient les nouvelles installations - le centre d'essais serait dans un premier temps contenu dans une boucle de sept kilomètres. Elle servirait à des essais d'usure menés sur des infrastructures accueillant du matériel roulant tel que le métro, le VAL ou le tramway. Son tracé occuperait en grande partie l'espace rural, avec toutefois un passage dans une zone constituée d'un habitat épars.

Si cette installation voyait le jour, elle constituerait le premier étage d'une fusée qui en compte deux. Au-delà, l'équipement pourrait être nettement agrandi afin de pouvoir procéder cette fois à des tests de vitesse, aux environs de 200 km/h. Connecté au réseau ferroviaire, il pourrait aussi supprimer cette manoeuvre dite de « retournement » des TER en gare d'Aulnoye et faire gagner de précieuses minutes entre sud du Nord et métropole. •

"

source La Voix Du Nord

David

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc au final, on aura en France une boucle d’essais ferroviaire a grande vitesse pour 2020 ? Deja à Valenciennes il y a l’agence européenne ferroviaire … un peu de cohérence ne ferait pas de mal sur ce coup …. Le projet initial avait un impact positif sur cette ville et permettrait de reconnaître le savoir faire du valenciennois dans le ferroviaire …

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 années plus tard...

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...