Aller au contenu
Le Web des Cheminots

RFF attribue à Vinci la LGV Tours-Bordeaux


Messages recommandés

Réseau ferré de France (RFF) ouvre la négociation avec le groupement piloté par VINCI associé à la Caisse des Dépôts et à AXA, en vue de l'attribution de la concession pour la ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux. Il s'agit du second PPP en France pour le développement du réseau de LGV.Lisez l'article en entier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il s'agit du second PPP en France pour le développement du réseau de LGV.

Ici, j'avais évoqué le fait que ce serait la 1ère LGV privée. Ça ne serait donc que la 2e.

La 1ère, c'est Perpignan-Figueras ou bien ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ici, j'avais évoqué le fait que ce serait la 1ère LGV privée. Ça ne serait donc que la 2e.

La 1ère, c'est Perpignan-Figueras ou bien ?

Je crois qu'il y' a la deuxième partie de la LN2 aussi, elle est attribué à Bouygues nan?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'il y' a la deuxième partie de la LN2 aussi, elle est attribué à Bouygues nan?

Bonjour Anthony 44,

As tu des infos concernant des éventuelles rumeurs sur la deuxième partie de la LGV LN.2 branche Bretagne ? Je voudrais savoir si c'est bouygues qui sera le candidat retenu !!! donc quelques infos à ce sujet m'intéresse fortement , si tu pouvais me donner un coup de pouce ! ça serait cool !merci d'avance !

Cordialement

Glouglou

Modifié par Glouglou
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Anthony 44,

As tu des infos concernant des éventuelles rumeurs sur la deuxième partie de la LGV LN.2 branche Bretagne ? Je voudrais savoir si c'est bouygues qui sera le candidat retenu !!! donc quelques infos à ce sujet m'intéresse fortement , si tu pouvais me donner un coup de pouce ! ça serait cool !merci d'avance !

Cordialement

Glouglou

TGV Biniou

La Caisse des dépôts a prêté, aujourd'hui, aux Bretons, 500 millions d’euros pour financer la construction de la LGV. Un nouveau pas décisif pour mettre Rennes à 1 h 30 de Paris.

La Ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Rennes, c’est en gros, 3 milliards d’euros : 1 pour l’État, 1 pour Réseau ferré de France (RFF) et encore 1 pour les collectivités locales. Qui sont six : la Région, les quatre départements, Rennes-Métropole et le Pays de Saint-Malo. Sur ce milliard à la charge des Bretons, une moitié devra être trouvée auprès des banques, l’autre est apportée par la Caisse des dépôts. Ces 500 millions de liquidités publiques sont prêtés aux Bretons à très long terme, jusqu’à 40 ans, et au taux imbattable de 2,25 %. Le choix de l'opérateur qui sera choisi pour effectuer les travaux (Bouygues, Eiffage ou Vinci) devrait être annoncé au second semestre, en tout cas avant la fin de l’année, pour une mise en service attendue en 2014.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mise en service commercial plutôt en 2016 (si tout va bien) car tout doit se faire en même temps : SEA, BPL, CNM et TGV Est 2ème phase !!!!! plus de 600 km DE LIGNE en tout. j'y crois pas !!!! :sleep:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mise en service commercial plutôt en 2016 (si tout va bien) car tout doit se faire en même temps : SEA, BPL, CNM et TGV Est 2ème phase !!!!! plus de 600 km DE LIGNE en tout. j'y crois pas !!!! controleursncf

Ton raisonnement est incontestablement logique ! ça va coincer un moment ou un autre !! :blush:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

TGV Biniou

La Caisse des dépôts a prêté, aujourd'hui, aux Bretons, 500 millions d’euros pour financer la construction de la LGV. Un nouveau pas décisif pour mettre Rennes à 1 h 30 de Paris.

La Ligne à grande vitesse (LGV) Paris-Rennes, c’est en gros, 3 milliards d’euros : 1 pour l’État, 1 pour Réseau ferré de France (RFF) et encore 1 pour les collectivités locales. Qui sont six : la Région, les quatre départements, Rennes-Métropole et le Pays de Saint-Malo. Sur ce milliard à la charge des Bretons, une moitié devra être trouvée auprès des banques, l’autre est apportée par la Caisse des dépôts. Ces 500 millions de liquidités publiques sont prêtés aux Bretons à très long terme, jusqu’à 40 ans, et au taux imbattable de 2,25 %. Le choix de l'opérateur qui sera choisi pour effectuer les travaux (Bouygues, Eiffage ou Vinci) devrait être annoncé au second semestre, en tout cas avant la fin de l’année, pour une mise en service attendue en 2014.

S

Salut,

partout ici n parle fin 2015, y compris dans les milieux politiques

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...